AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1976867924
Éditeur : Auto édition (11/01/2018)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Brain Corp., société spécialisée dans les applications neuroscientifiques, prétend effacer en quelques semaines les traumatismes refoulés qui handicapent notre quotidien. Le projet Traumaless est lancé. Il s’appuie sur des corrections neuronales, pilotées par un algorithme d’Intelligence Artificielle. Le docteur Kaufman, psychanalyste et psychiatre à l’ancienne, est engagé, comme une centaine d’autres, pour évaluer minutieusement les candidats au traitement. Dans un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Aryia
  26 avril 2018
J'ai été plutôt surprise quand ce roman est arrivé dans la boite aux lettres : il est tout petit ! Avec ses 200 pages à peine, il fait bien pâle figure à côté des énormes pavés de 500 pages que je vais avoir le plaisir de découvrir en ce mois de mars (aller, pour la petite anecdote : j'empile mes services de presse sur mon bureau, et lorsque j'ai cherché le projet Traumaless pour le commencer, j'ai eu très peur de l'avoir perdu, ne le trouvant plus, alors qu'il était juste caché entre deux gros bouquins … petit moment de panique dont je me souviendrais probablement longtemps !) … Je n'ai tellement plus l'habitude de lire de si petits ouvrages que je ne me demandais même comme l'auteur avait réussi à faire entrer une histoire complète dedans ! Comme quoi, nos ressentis sont drôlement influencés par ce que l'on vit, même dans le domaine littéraire … C'est donc avec une curiosité accrue que je me suis plongée dans ce récit … Mon verdict ? Court, certes, mais efficace et fichtrement intéressant !
Daniel Kaufman est psychanalyste (autant vous dire qu'entre lui et moi, ça commençait drôlement mal). Peinant à trouver des patients encore intéressés par son activité, il se retrouve sans vraiment comprendre comment embarqué par Brain Corp., une société spécialisée dans les neurosciences qui prétend mettre au point une thérapie miracle en matière de traumatismes anciens et refoulés. Bien que réservé quant à l'éthique et la réussite de ce projet, Daniel se laisse convaincre par la curiosité … ainsi que la rémunération, ne nous mentons pas. Il se retrouve ainsi à rencontrer, semaine après semaine, trois jeunes sujets d'étude dont il doit établir le profil psychologique, assisté d'un scanner et d'un logiciel d'Intelligence Artificielle qui mettre par la suite en place la thérapie adaptée à chaque patient. Dans un premier temps, le projet Traumaless semble être un succès … jusqu'à ce que le docteur Kaufman remarque d'étranges et fâcheuses modifications dans la personnalité de ses trois protégés … Oseront-ils se dresser contre Brain Corp. ?
Le moteur de cette intrigue, c'est une réflexion que l'on se fait finalement tellement régulièrement : ne serions-nous pas plus heureux, plus équilibrés, sans ces traumatismes d'enfance qui nous empêchent d'avancer sereinement dans la vie, qui font naitre des psychoses, des angoisses ? Voilà l'ambition de ce projet Traumaless : libérer l'humanité de ces entraves psychologiques, afin d'améliorer leur vie en supprimant toutes les entraves que sont les traumatismes lointains et refoulés. Mais ce roman vient interroger cette évidence : faut-il véritablement supprimer ces traumatismes ? Outre la question de la manipulation, qui revient par ailleurs à de très nombreuses reprises tout au long du récit (avec une grande interrogation éthique : est-il moral de manipuler autrui pour faire naitre un monde meilleur, sans conflit, sans haine, sans discriminations … ?), le questionnement est ici : l'être humain n'aurait-il pas besoin de ces fragilités psychologiques pour être humain ? Ce n'est pas pour rien que les jeunes traités finissent par être surnommés « les mutants » : bien qu'étant tous très différents les uns des autres avant les traitements, voilà que leurs comportements et même leurs personnalités semblent s'être uniformisés, charismatiques et talentueux petits robots sans émotions …
Je ne vais pas entrer plus dans les détails, mais sachez que, comme dans tout bon roman d'anticipation qui se respecte, un petit groupe de personnages va se rebeller contre l'ordre établi et remettre en question le bien-fondé de cet immense et ambitieux projet. J'ai énormément apprécié cette partie du roman, où les considérations économiques prennent rapidement le dessus sur le coeur du problème qui était de base médical et éthique. Progressivement, toutefois, interviennent également des questionnements sociologiques et ethnologiques qui m'ont ravie au plus haut point ! Il y a énormément de sujets de réflexion dans ce roman, il y a beaucoup de questions soulevées, des éléments de réponses sont proposées mais c'est au lecteur de prendre le relais des personnages et de s'interroger à son tour. J'aime les romans qui font réfléchir, et clairement, avec celui-ci, il y a amplement de quoi faire ! Mon seul petit regret, finalement, c'est que l'idée de l'Intelligence Artificielle est assez peu développée : elle est introduite, on sait qu'elle est là, mais rien de plus. J'aurai aimé en savoir un peu plus sur son fonctionnement, mais aussi sur son rôle … Il ne manquait plus qu'une rébellion des machines, avec les humains dépassés par leur invention, pour que le drame soit parfait !
La narration est sobre, efficace, épurée. Elle va à l'essentiel, et l'intrigue avance rapidement … Peut-être même trop, finalement. Les événements s'enchainent, les ellipses sont nombreuses, et le lecteur se sent parfois un peu frustré : on aimerait bien en savoir un peu plus, pour mieux comprendre, pour mieux vivre l'intrigue au lieu de la survoler. Il en est de même pour tous les aspects de ce roman, finalement : bien que la psychologie des personnages ait été bien construite, on ne passe finalement pas assez de temps en leur compagnie pour en saisir la complexité, par exemple. Même constat pour les relations qu'ils entretiennent : elles sont suggérées, mais pas suffisamment approfondies pour être véritablement intéressantes. Je ressors finalement de cette lecture avec un sentiment de « trop peu », de manque : il y avait tellement de très bonnes choses dans ce récit que j'aurai apprécié en lire encore plus, j'aurai souhaité que les choses soient un peu moins survolées, un peu plus exploitées. On en revient à mon introduction : ce roman est court, bien trop court, par pitié, monsieur Mangion, offrez-nous une « version longue » pour satisfaire la faim de vos lecteurs !
En bref, vous l'aurez compris, voici un roman à la thématique très intéressante, qui offre de très nombreuses pistes de réflexion, et qui se lit en un éclair grâce à sa jolie narration. On regrette simplement la petite taille de ce récit plein de potentiel qui donne envie d'en avoir toujours plus. Des considérations éthiques et ethnologiques, politiques et économiques, et j'en passe, voici ce que vous pouvez trouver dans ce livre qui peut passer inaperçu au premier abord (comme les effets néfastes du programme Traumaless …) mais qui, si on s'y penche sérieusement, conduit irrémédiablement le lecteur à s'interroger sur la science et ses « progrès », sur leurs nécessités, sur cette course au bien-être « immédiat », aussi, qui risque peut-être de conduire à des situations dangereuses pour l'espèce humaine, si l'on n'y fait pas garde. Bref, j'invite tous les passionnés de récits d'anticipation à découvrir ce roman vraiment riche !
Lien : http://lesmotsetaientlivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AudreyMarie
  01 mai 2018
Au premier abord ce livre me fait penser à Thalamus, étant donné qu'il touche au cerveau / affect / expérience. Et je dois avouer que j'étais assez craintive, à partir du moment où un livre touche au cerveau, je trouve le sujet délicat, et les limites difficiles à fixer. C'est ce qui a d'ailleurs attiré mon attention.
Mais mes craintes se sont vite envolées, le sujet est extrêmement bien maîtrisé par l'auteur et beaucoup de questions sont soulevées -qu'elles soient éthiques, philosophiques, médicales, déontologiques...- et traitées avec brio. (d'ailleurs, j'ai beaucoup pensé à la série Black Mirror durant la lecture).
Les chapitres sont courts et les personnages sont alternés, aucune lassitude donc, les pages et l'intrigue défilent sous nos yeux à une vitesse fulgurante.
Au premier tiers du livre, alors qu'on a l'impression que tout le suspens est levé, un rebondissement prend vie. Et sans qu'on s'en aperçoive, un deuxième rebondissement arrive au deuxième tiers de l'histoire.
Un petit point a rendu le livre bien plus vivant pour moi : le fait que la fac de sociologie d'Amiens soit citée, j'ai vraiment eu l'impression d'accompagner Léna c'était troublant !
Les personnages sont attachants, le rythme est constant, la plume est agréable.
Les connaissances sont bien maîtrisées, et facile à digérer.
Et un gros plus pour la couverture qui est juste sublime et tirée d'une oeuvre peinte par la femme de l'auteur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lavieestunlongfleuvetranquille
  25 avril 2018
De Philippe Mangion, je ne connaissais que "Chaos debout" qui m'avait agréablement surpris par son style, mais néanmoins laissé relativement dubitatif sur le fond qui aurait pu, à mon sens, nous apporter une profondeur plus subtile et plus complète.
En lisant "Le projet traumaless", j'ai de suite été conquis par l'excellentissime prose de l'auteur. J'avais, pour tout vous dire, l'impression de lire du Auster... Une écriture parfaite, nerveuse, juste et appropriée. du grand art.
Le fond traite de la problématique - intéressante et complexe - du transhumanisme, avec l'apport de l'intelligence artificielle. Nous ne sommes pas loin de l'eugénisme, mais avec des moyens différents.
Habilement abordé, le sujet est sensible et magnifiquement maîtrisé, par la voie, notamment, de la psychanalyse.
Les divers protagonistes sont terriblement attachants, décrit avec une belle humanité qui nous oriente inévitablement vers une certaine empathie.
Il est difficile de constater qu'une telle oeuvre n'ai pas encore été édité par une maison d'éditions. C'est le paradoxe français de découvrir de tels talents qui mériteraient une reconnaissance littéraire immédiate.
En attendant, voilà un auteur à suivre avec beaucoup d'attention.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
diamelee
  12 juillet 2018
Un recrutement. Des psychologues. Des psychiatres. Des savants. Un projet. Des secrets. Dès la première page, on est mis dans l'ambiance. Feutrée. Un chouïa glaciale. on commence à se questionner. Des projets? Pour le bien de qui? de quoi? de la science? de l'Humain? Tout commence en douceur. L'air de rien. Puis, on entre dans la vie des cobayes. le monde change. Les mots aussi. Sans oublier les cobayes. Que se passe t-il? Peut-on changer l'âme humaine? Pour quel bénéfice? Quelles en sont les conséquences? Un miroir aux alouettes? L'enjeu n'est-il pas plutôt commercial?
Nous suivons les tribulations des bénéficiaires du traitement et nous nous surprenons à chercher ce qui a changé. Ce petit truc qui fait penser que finalement la science a peut-être réponse à tout. A chercher ce qui a été amélioré dans la vie de chaque cobaye. Lentement, sans trop s'en rendre compte, nous sommes pris dans cette histoire intrigante. Une histoire intrigante qui pourrait aller bien loin. Peut-être trop loin. En entraînant l'Humanité dans des choix cornéliens. Dangereux. Suicidaires.
Le projet Traumaless est superbement écrit. C'est un roman dérangeant. Qui questionne au plus profond de soi. Un roman qui nous pousse à arrêter notre narcissisme habituel pour réfléchir à demain. A notre Monde. A l'Humanité. Un livre qu'on referme, mais qui nous ouvre d'autres horizons. Qui nous laisse dans l'expectative. Un très beau roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ataxye
  03 juin 2018
Quand l'anticipation flirte avec la réalité et interroge notre éthique …
Ce roman, auto-édité en 2018, se classe entre le roman contemporain et la science-fiction puisqu'il est une forme d'anticipation tout en étant très actuel de par les thématiques abordées.
Malheureusement la couverture ne paie pas de mine et ne colle pas du tout avec les standards du genre. Si la qualité est réelle et demande à profiter d'un succès littéraire adapté, il est clair que l'impulsion pour un lecteur de saisir le livre pour en lire le résumé, c'est bien l'attrait de la couverture ! Mais que cela n'entache pas votre curiosité pour la suite …
J'ai été rapidement embarquée dans l'aventure qui débute par le recrutement du Professeur Kauffman, psychanalyste en perte de vitesse, chez Brain Corp., une société scientifique sur le point de révolutionner l'humanité : le projet Traumaless. Si nous sommes le résultat de nos expériences passées, leur concept-clé est d'éliminer les traumatismes vécus par chacun des patients pendant leur enfance, pour en faire des individus parfaits.
Très actuel et interrogateur, le roman de Philippe Mangion aborde les thématiques de la manipulation des masses, de l'éthique et ses dérives entre la finance et la santé, mais touche aussi au rêve ancestral de paix universelle sur la Terre. La jeune génération des premiers « mutants » représentant agréablement l'engouement et l'énergie dont font preuve les jeunes adultes.
Ce livre est très équilibré, alternant les points de vues scientifiques et psychologiques. Les différents protagonistes sont bien construits, attachants sans que leurs personnalités prennent pas trop de place dans la narration. Rappelons que ce roman ne comporte que 212 pages!
En terme de longueur, c'est une vraie prouesse que d'avoir pu faire tenir une histoire si riche et si complexe en si peu de place !
Je recommande ce roman a toute personne intéressée par les technologies, l'intelligence artificielle mais aussi à ceux qui aiment réfléchir et prolonger leur lecture en se posant quelques questions 😉
En tout cas, c'est un livre que je citerai volontiers et que je ne suis pas prête d'oublier !
Lien : https://serialreadeuz.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AryiaAryia   26 avril 2018
Vous allez participer au programme confidentiel Traumaless. Nos ingénieurs, parmi les meilleurs spécialistes mondiaux en Intelligence Artificielle et neurostimulation, travaillent depuis plusieurs années à la mise au point de régulateurs intelligents des récepteurs synaptiques. Pour schématiser, les flux des données fournies par des scanners très performants est traité en temps réel par un algorithme informatique capable de comprendre et d’apprendre le fonctionnement cérébral du patient. En particulier, nous sommes désormais en mesure de localiser, pour chaque individu, les populations de neurones où siègent les traumatismes refoulés, accumulés depuis la naissance. En retour, un module actif peut agir sur ces zones afin de les désactiver. Ainsi, contrairement aux médicaments qui agissent sur les effets - angoisses, phobies, pathologies comportementales - notre technologie permet d’en éradiquer définitivement les causes. En résumé, nous serons capables de débugger le cerveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AudreyMarieAudreyMarie   01 mai 2018
[...] L'univers est né dans un tourbillon absolu, et tout ce qu'il engendre est imprévisible. La vie est apparue sur terre dans le chaos, et trois milliards d'années plus tard, aucun fantasme humain ne pourra régler en plans la civilisation qu'elle a engendrée. La beauté est née de notre quête vaine et tragique à maîtriser le chaos.
Commenter  J’apprécie          10
AudreyMarieAudreyMarie   01 mai 2018
Dans ton cas, ce n'est pas anodin. Tu t'accroches à des bribes de sensations comme une assoiffée lécherait la condensation sur une vitre.
Commenter  J’apprécie          00
AudreyMarieAudreyMarie   01 mai 2018
Il est un temps où la drogue procure du plaisir, puis vient le temps où elle évite simplement de souffrir.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : neurosciencesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
294 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre