AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203160683
Éditeur : Casterman (13/09/2017)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Alors que la guerre civile a éclaté ouvertement, William Adams, marin anglais naufragé au Japon, apprend à connaître ce pays fascinant et découvre chaque jour un peu plus la personnalité complexe de son sauveur, le général Tokugawa.
De prisonnier à hôte de marque, l'occidental parvient à gagner la confiance et l'estime du samouraï, et à s'adapter à la culture locale. Mais tandis que l'affrontement final approche, les rêves de retour en Europe de William Adams... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Alfaric
  10 octobre 2017
Suite et fin de l'adaptation en BD du roman de Cyril Flautat, remake du "Shogun" de James Clavell qui flirte avec le repompage voire le plagiat...
D'un côté nous suivons la lutte politique de Tokugawa, qui entre intrigues et complot affrontent Ishida dans une féroce course aux alliés pour devenir le nouveau maître du Pays du Soleil Levant, et d'un autre côté la relation entre Tokugawa et William Adams qu'il a pris sous aile. le daimyo japonais manipule le gaijin pour l'amener à travailler pour lui, et le gaijin anglais manipule le daimyo pour faire tomber son masque avant de finalement trouver sa voie dans son pays d'adoption. Mais personne n'est dupe, ni les personnages, ni les auteurs, ni les lecteurs : quelles que soient les tirades sur le despotisme et le machiavélisme éclairé du 3e unificateur du Japon, L Histoire est écrite pas les vainqueurs... Donc le beau rôle est tenu par un Tokugawa loyal et courageux, qui plus que jamais ressemble à Toshiro Mifune ^^, comparé à ses opposants forcément lâches et fourbes donc prêts à toutes les bassesses et toute les trahisons...
Très bons graphismes du dessinateur Nicola Genzianlela et du coloriste Fabien Alquier, et avec une narration et des dialogues travaillés par Mathieu Mariolle grand amoureux de la culture japonaise on sent qu'il y a un joli travail sur le ton, le rythme, l'ambiance... Mais je ne suis pas trop fan de la version de la Bataille de Sekigahara qu'on nous raconte ici, la relation entre l'Anglais et la tatoueuse Matsu Hime passe bizarrement du chaud ou froid et inversement (peut-être est-ce tronqué par rapport au roman ?), et la comparaison entre les quêtes d'honneur croisées entre l'Anglais et le samouraï Kobayakawa Hideaki évolue trop rapidement (peut-être est-ce tronqué par rapport au roman ?)… le tome s'appelle Kurofune, « bateau noir », et nulle trace d'un bateau noir dans ce tome : j'imagine qu'on fait référence au passé tourmenté du pilote anglais, qui se sent coupable de son sort de celui de ses compagnons depuis qu'il est passé de marin à pirate en s'attaquent au Bateau Noir des Portugais, et de la manière où il passe de la colère à la sérénité (et dans ce cas c'est bien joué, mais cela aurait mérité 1 ou 2 explications / phylactères supplémentaires).
Je ne sais si Mathieu Mariolle a lu ma critique du tome 1, mais voilà qu'il mentionne dans ce tome 2 la Bataille de Nagashino... Par contre nouvelle « boulette » en présentant un Tokugawa qui veut ouvrir son pays sur le monde, alors qu'IRL c'est lui l'a fermé au monde ! ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
tchouk-tchouk-nougat
  08 juin 2018
William Adams suit le seigneur Tokugawa dans son fief alors que la guerre menace entre lui et son rival : ishida. Petit à petit l'anglais va s'ouvrir à la beauté de l'ile, à la culture de ses habitants et surtout à la vision de Tokugawa.
Ce tome est très centré sur la relation entre William Adams et Tokugawa. On voit les deux hommes se tester, se manipuler et en venir à s'apprécier on point de combattre ensemble dans la guerre.
La psychologie de ces deux hommes est donc relativement bien travaillé, j'ai bien aimé cet espèce de rapport de force entre eux. Si Tokugawa est bien campé sur ses idées, sur ses positions, on voit Adams évoluer, s'apaiser et faire enfin ses propres choix. Cela donne un final plutôt sympathique à ce récit aux bases historiques.
Si Matsu Hime et son fils ont un rôle important dans l'évolution de William Adams et son acceptation de la culture japonaise, j'ai trouvé leur histoire d'amour impossible pas franchement exploitée.
Au niveau du dessin, le trait m'a moyennement inspiré. ce n'est pas trop à mon gout. Les visages sont parfois bancal, souvent fluctuant anatomiquement, ombrés avec des hachures que je trouve disgracieux. J'ai également été déçue par le visuel de la bataille, que je ne trouve pas très vivante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

critiques presse (2)
Sceneario   23 octobre 2017
Un second tome qui termine en beauté ce diptyque. Une série que je vous invite à découvrir si cela n'a pas déjà été fait.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   17 octobre 2017
Ce pan d'histoire puissamment illustré offre une superbe confrontation entre deux personnalités contrastées, une très belle étude psychologique et plus que tout, humaine.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   08 juin 2018
Depuis mon arrivée honteuse sur ces iles, je n'avais pas voulu voir qu'elles pouvaient regorger de sublimes trésors. Quelles que soient vos réticences, certaines visions sont décidément capables de vous transpercer. Et certaines idées de vous mener sur des chemins que vous n'auriez jamais osé emprunter...
Commenter  J’apprécie          80
AlfaricAlfaric   09 octobre 2017
La fin justifie toujours les moyens.
Commenter  J’apprécie          140
Lire un extrait
Videos de Mathieu Mariolle (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathieu Mariolle
(BD) La chronique de Jean-Edgar Casel - Blue Note
autres livres classés : samouraïsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox