AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : De Borée Editions (16/03/2018)

Note moyenne : 4.58/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Le 4 avril, Martin Luther King était assassiné. Condamné à 99 ans de prison lors d'un simulacre de procès, James Earl Ray était-il bien le meurtrier ?
Comment imaginer que ce malfrat sans envergure ait pu accomplir un acte aussi spectaculaire dans des conditions invraisemblables et prendre la fuite? Que penser des accusations de la famille et des compagnons de King? Du rôle de la police ? Du FBI ? Au-delà de l'identité du véritable assassin, Le rêve brisé jet... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Maks
  04 août 2018
Le rêve brisé retrace le parcours de Martin Luther King mais bien au dela nous explique pourquoi il a été tué. Manipulations, complots, politique, racisme, extrême droite, tout est abordé de manière compréhensible.

Ce livre est un véritable documentaire qui ne fait pas de concession, pas de langue de bois, les choses sont dites.
L'auteur ne se contente pas d'appréhender le sujet de manière scolaire mais va bien plus loin.

Que vous aimiez L Histoire moderne des États Unis ou non, cet ouvrage est indispensable à la culture générale pour comprendre les enjeux d'un pays très particulier en matière de politique et de comportement envers les différentes ethnies.

À lire.
Voir sur le blog :
Lien : https://unbouquinsinonrien.b..
Commenter  J’apprécie          121
Nehilis
  23 mai 2018
Je connais peu la vie de Martin Luther King en dehors de sa lutte pour les Droits civiques et son fameux discours « I Have a dream ». du coup, le sujet de ce livre m'était totalement étranger. L'auteur, Roger Martin est un spécialiste de l'extrême droite américaine et a publié plusieurs ouvrages sérieux sur le sujet.
Je l'ai trouvé assez facile d'accès, notamment grâce au lexique des différents groupes concernés au début du livre. Je me suis tout de même perdue entre les différentes associations noires, services de police ou groupes politiques. Cela n'entache pas pour autant la compréhension globale, il faut juste prendre le temps de vérifier les Acronymes avec le lexique. de plus, le ton du livre m'a vraiment plu avec des petites touches de sarcasme ci et là, ainsi qu'un niveau de langage élevé.
Le seul reproche que je pourrais lui faire est lié à un élément que j'ai pourtant apprécié: par moment, l'auteur parle à la place de certains acteurs dont Hoover pour des accusations fantaisistes contre King. Cela aide l'immersion, mais il est parfois difficile de repérer le début et la fin de ces « parenthèses » dans la tête d'un acteur ou un autre.
Le contenu est passionnant: le livre est divisé en 3 parties: AVANT, APRÈS, FAITS ET QUESTIONS. Il évoque bien sur l'assassinat en lui même, mais également une présentation détaillée du contexte: l'histoire de James Earl Ray (l'homme condamné pour le crime), l'histoire en détail des mois précédents avril 1968 ou encore la présentation des différents acteurs de ce drame. On y découvre aussi les manipulations orchestrées par Hoover pour décrédibiliser M.L.KING et son mouvement, les tensions dans le mouvement des droits civiques et les conflits d'intérêts des nombreux policiers/juges/avocats, qui étaient membres de l'organisation raciste KKK. C'était un nid de guêpe, complexe et rempli d'indicateurs à la solde des différents services de polices.
L'auteur n'est pas là pour nous dire qui a vraiment tué Martin Luther King, il nous présente des faits, les analyse en se basant sur les révélations, démentis et différentes enquêtes menées sur le sujet depuis 1968. Il dénonce les erreurs flagrantes de certains, suivant aveuglément la théorie officielle, reprenant même des arguments qui pourtant ont été discrédité par le FBI lui-même depuis des années. Dans cet imbroglio, presque aucune certitude, hormis le fait que cette histoire est beaucoup plus compliquée que la version défendue par la justice en 1969.
Ni complotisme, ni angélisme, j'ai trouvé ce livre très bien documenté et très intéressant. Je le recommande aux férus d'Histoire, mais aux autres également. C'est une oeuvre éclairante sur certaines pratiques qui ont hélas encore court, même en démocratie: les campagnes de décrédibilisation, les manipulations et les fameux agents provocateurs infiltrés dans les manifestations. Une excellente découverte.
Lien : https://lirelafolie.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MYLENE18
  28 mars 2018
Un livre passionnant, très fouillé et qui permet de découvrir l'état d'esprit qui régnait aux États-Unis au moment de l'assassinat de Martin Luther King. Ce livre documentaire donne à réfléchir sur l'enquête de cet assassinat avec de nombreuses d'explications. À lire sans retenue si l'on veut être curieux sur cette énigme qu'est la mort de MLK.
L'auteur réussit à nous plonger dans l'enquête et bien que ce ne soit pas romancé, on est tout de suite "accroché". Une belle réussite.....et encore beaucoup de questionnement !
Commenter  J’apprécie          20
__Troubles__
  26 septembre 2018
Je suis une grande passionnée d'histoire et particulièrement de l'histoire américaine, c'est donc avec un immense plaisir que j'ai ouvert ce livre mais pas seulement. En effet, lorsqu'un domaine m'intéresse particulièrement, je suis une lectrice exigeante et pointilleuse.
Avec ce livre j'ai eu beaucoup de bonnes surprises, le contexte est parfaitement mis en place et l'auteur ne se contente pas de ce qui est mentionné dans les livres scolaires, son raisonnement et ses recherches vont beaucoup plus loin. le récit est passionnant et clair, on apprend des choses et je suis allée de surprises en surprises. Les chapitres assez courts en font un vrai page turner, ce qui peut sembler un exploit pour un document, les termes employés ne sont pas ampoulés et permettent à tous de comprendre le propos. Bref, Roger Martin fort de son expérience d'auteur & réussi avec ce livre de rendre L Histoire accessible et compréhensible pour tous, pour les novices comme pour les passionnés.
Si je ne devais conseiller qu'un seul ouvrage sur Martin Luther King ça serait celui-ci !
Lien : http://www.tastefortroubles...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   02 mai 2018
King est habitué à ce type de situation. Depuis 1953 qu’il mène un combat rude et dangereux, il a été victime d’innombrables menaces et agressions. En janvier 1956, une bombe est déposée sur le seuil de sa maison. La même année, juste avant Noël, des coups de feu sont tirés sur sa façade. En 1957, une nouvelle bombe est désamorcée de justesse avant d’avoir pu exploser. L’année suivante, alors qu’il dédicace un livre dans une librairie de Harlem, Isola Wade Curry, une Noire souffrant de paranoïa et prêtant foi au « communisme » de King, lui plonge un coupe-papier dans la poitrine, occasionnant une grave blessure qui lui vaut une hospitalisation de treize jours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 mai 2018
King est successivement taxé de « Judas qui mène les agneaux à l’abattoir », de constituer « une des plus grandes menaces pour l’Amérique » et on l’accuse d’avoir choisi « après sa fuite précipitée » de se rendre « dans le luxueux Holiday Inn Rivermont et d’y prendre une chambre à 29 dollars la nuit ». Les qualificatifs les plus infamants se succèdent : King est pêle-mêle, un « lâche », un « fou », un « voyou », un « pervers », un « fouteur de merde » et, comme il fallait s’y attendre, au mieux un « pantin des communistes », au pire « un de leurs agents ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 mai 2018
« Les plans les mieux ourdis des souris et des hommes souvent ne se réalisent pas », selon le vers du poète Robert Burns, qui servit de titre au roman de John Steinbeck et que King aimait parfois à citer. Le 21 mars, Memphis est balayée par le blizzard et ensevelie sous quarante centimètres de neige. La ville entière est paralysée. On est obligé d’ajourner la marche au 28 mars et King s’envole en direction de Washington pour une conférence et la préparation de la future marche qui doit s’y dérouler à l’automne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 mai 2018
Les éboueurs sont des travailleurs sans statut, non qualifiés, payés à l’heure (1,60 dollar), susceptibles d’être licenciés à tout moment sans recours légal. Il ne leur est fourni ni tenue de travail, ni gants, ni protection contre la pluie et le froid ; ils ne disposent d’aucun local muni de douches, alors que le ramassage se fait à la main, que les poubelles de métal sont lourdes à déplacer, qu’aucun tri n’est pratiqué. On les appelle communément les « vautours marchant ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 mai 2018
La haine – le mot n’est pas trop fort – personnelle éprouvée par J. Edgar Hoover envers King, pour incontestable qu’elle ait été, a trop souvent joué le rôle de l’arbre qui cache la forêt, car elle présentait l’intérêt de dédouaner les responsables politiques et pouvait faire accroire à une violation des lois, monstrueuse peut-être, mais imputable à un seul individu, et non à un gouvernement, au ministère de la Justice et à plusieurs présidents successifs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : assassinatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1542 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre