AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791097266103
Éditeur : (18/01/2018)

Note moyenne : 4.42/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Suite au décès de sa mère, Joe hérite d'un courrier lui dévoilant le nom de son père biologique, ainsi que l'endroit où il vit. Esseulée, et démunie face à son deuil, la jeune infirmière décide de tout plaquer pour partir en quête de ce père inconnu, un certain Jerry Welsh, propriétaire d'un bar et dirigeant d'un club de moto en Californie.Surpris de découvrir l'existence de sa fille de 27 ans, Jerry accepte malgré tout de lui donner sa chance, et lui fait une place... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Ptitelfe
  14 février 2018
Fin 2017, Blandine P Martin m'a abordé via ma page facebookpour me proposer de faire partie de ses partenaires 2018. Autrice de déjà plusieurs romances, elle a également été publiée chez Milady.
Wild Crows est sa nouvelle saga romance à suspens autoéditée et prévue en 4 tomes.
Pour commencer, je vous invite à aller voir ce lien dans lequel elle présente 5 choses à connaître à propos de sa série.
Attention, ceux qui sont friands d'érotisme resteront sur leur faim, car ce n'est pas du tout le style d'écriture de Blandine. Au contraire, elle aime mettre en place ses univers en douceur, sans céder facilement aux clichés et aux modes du moment.
Dans ce premier tome – Addiction - on découvre l'univers et les personnages principaux…
Dès le premier Chapitre 1 on apprend que Joe, l'héroïne vient de perdre sa mère. Cette dernière lui laisse une lettre emplie d'amour et lui révèle le nom de son père biologique. Cette introduction m'a donné beaucoup d'émotions ! J'ai été très touchée par tout l'amour de sa mère et par le fait que malgré sa mort, elle cherche encore à la réconforter.
Joe décide donc de tout quitter pour partir rencontrer son père. C'est ainsi qu'elle va découvrir un nouvel environnement : celui des Bikers !
La voilà alors plongée dans un univers masculin, où la philosophie de vie prône les libertés. Bien que les hommes soient protecteurs envers les femmes, ils ont néanmoins leurs faiblesses et leur excès de violence. le club des Wild Crows possède de dangereux secrets, et Joe va tout faire pour en apprendre plus malgré les avertissements « moins on en sait, mieux c'est ».
Je n'avais encore jamais lu ni vu d'oeuvres dans ce domaine. Blandine P Martin déclare sur son site qu'elle s'est inspirée de Sons of Anarchy, une série pour laquelle elle a eu un gros coup de coeur. Cependant, loin des clichés et autres stéréotypes, elle a longuement réfléchi pour proposer aux lecteurs un univers différent dans lequel on retrouve toute la complexité de la vie dans cette communauté.
J'ai apprécié avoir affaire à des personnages matures. du fait que j'ai moi même 35 ans, je me suis sentie beaucoup plus proches d'eux. Joe a 27 ans, son père, sa belle mère et ses frères de coeur ont tous plus de 45-50 ans, sauf certains personnages un peu plus jeunes comme Casey ou Gale.
Joe est attachante et altruiste. Cependant, cela ne l'empêche pas d'avoir un sacré répondant, arme qui lui sera utile face à toute la testostérone qui l'entoure !
Jerry, son père, est génial ! Il accepte très facilement l'existence de Joe et veut absolument rattraper le temps perdu. Son entourage est très ouvert et toute sa famille accepte également son arrivée.
La relation père-fille est d'ailleurs le fil rouge de ce premier tome. Si vous êtes avides de romance, il vous faudra attendre un peu plus pour la découvrir. Ici, on découvre comment le lien entre Joe et Jerry se crée, et j'ai aimé voir à quel point ils sont tous les deux ouverts d'esprit, sans jugement aucun, juste à s'accepter avec tout l'amour qu'il est possible de ressentir l'un pour l'autre, et ce en dépit de leur passé respectif. C'est un gros bouleversement pour Jerry que d'apprendre qu'il a une fille de 27 ans, et pourtant il l'accueille les bras ouverts et l'intègre à sa famille très rapidement. Quant à Joe, elle est si heureuse de découvrir l'existence de ce père qu'elle n'a jamais connu qu'elle a conscience des concessions qu'elle doit faire pour pouvoir rester vivre auprès de lui.
Blandine n'hésite pas à introduire de nombreux personnages secondaires : Mona, la femme de Joe, qui est pleine de bienveillance, des membres du club, comme Mack, Gale, Bigma, les sweeties ou encore les ennemis du club des bikers, et là on parle de mexicains et de russes !
J'ai une petite préférence pour Ash, qui m'a fait penser à un gros nounours derrière ses allures de motards quinquagénaire. (#TeamAsh)
Malgré cette panoplie de protagonistes, je ne me suis aucunement mélangé les pinceaux.
Autant vous dire qu'alors que Joe espérait peut être trouver un havre de paix, elle va rapidement découvrir que dans ce milieu « moins on en sait, mieux on se porte ». Et c'est l'autre révélation de ce roman ! Les rebondissements ! Dans la seconde moitié du roman, les choses s'accélèrent et on se pose de nombreuses questions. On découvre un milieu dangereux, sans pitié, et la fin est tout simplement atroce à lire ! Je ne m'y attendais tellement pas, j'ai été complètement dévastée par ce qui arrive, et malheureusement je ne peux pas en parler plus pour vous laisser le suspens !
Le style d'écriture est très fluide, la plume est jolie, Blandine arrive parfaitement à communiquer de nombreuses émotions auprès de son lectorat et chose rare... j'ai retenu tous les prénoms et caractéristiques des personnages, ce qui prouve, à mon sens, à quel point l'autrice a bien travaillé son univers.
Il me tarde de recevoir la suite car je ne peux imaginer laisser les personnages dans une situation aussi dramatique.
Blandine, je te remercie pour ta confiance, et j'espère que tu seras moins sadique dans les prochains tomes J

Bonus : une playlist spéciale pour Addiction est disponible sur Youtube. J'avais lu dès le début la liste des chansons, mais je n'avais pas le courage de faire des recherches approfondies lorsque j'ai commencé ma lecture.

Découvrez les 9 premiers chapitres sur son site.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FloppyCorse
  22 janvier 2018
Un réel coup de coeur pour ce roman qui est une romance sur fond de bikers, de découverte d'une personne du passé méconnue jusque là, mais aussi d'amour familial et de violence !!!! Merci à Blandine P. Martin pour ce récit et vivement les prochains tomes.
L'intrigue se met en place dès le début de l'histoire petit à petit avec la mort de la mère de Joe, la lecture du testament laissé par cette dernière mais aussi la découverte de l'identité de son père qu'elle n'a jamais connu et dont elle n'a pas entendu parler !!! Après avoir peser le pour et le contre, cette dernière décide de découvrir qui est le fameux Jerry Welsh et découvre un monde alors inconnu pour elle: celui des bikers et leur univers « mystérieux » et parfois dangereux… Mais également une grande famille où tous sont prêts à porter main forte à l'un des leurs en difficulté… Mais derrière ce tableau qui pourrait paraître presque idyllique se cache des rancoeurs, des affaires et des « guerres » de gang.
Les personnages sont aussi mystérieux qu'attachants surtout en ce qui concernent les bikers qui cachent derrière leur « carapace » de gros durs des gens adorables, serviables et loyaux… enfin ça devrait être le cas.
Pour ce qui est de Joe, je l'ai trouvé très touchante avec son envie de connaître son père, fragilisée par la perte de sa mère qui jusqu'à maintenant était sa seule famille mais aussi très ouverte d'esprit car avec tout ce qu'elle apprendra sur la vie de son père et son « groupe de motards » elle ne fuira pas et essayera même de s'intégrer du mieux possible dans cette grande famille. Elle fera preuve de réparti et ne se laissera pas marcher sur les pieds.
Jerry, son père, est un homme foncièrement gentil sous ses airs de motards, chef de gang. Il a assez bien pris le fait d'apprendre après 27 ans qu'il a une fille « cachée » et désire « rattraper » (si l'on peut dire…) le temps perdu. J'adore son caractère qui a l'air en contradiction car il est tendre, attentionné et doux avec sa compagne Mona, ainsi qu'avec Joe, mais d'un autre côté il est droit, autoritaire et parfois dur avec ses « frères » bikers. Mona est vraiment un personnage que j'ai hâte de plus découvrir car c'est une femme adorable, au fort caractère mais qui fait aussi un peu office de « maman » pour tous ses bikers. On découvre également le demi-frère de Joe mais trop brièvement et j'espère qu'il prendra une place plus importante dans les prochains tomes.
Concernant les autres personnages, faut dire qu'il y en a beaucoup, ils ont tous un rôle à jouer dans l'intrigue mais pour certains aussi dans la vie de Joe. Bien qu'il y ait beaucoup de personnages, Blandine a réussi le pari que l'on ne se perde pas parmi eux mais aussi d'en faire ressortir parmi les autres tels Ash (qui est vraiment à l'opposé de ce qu'on pourrait penser vis à vis de son physique et son attitude au début) et Mack…
Pffff Mack qu'en dire ?! Je ne sais pas trop quoi en penser… Il m'énerve autant qu'il me touche par moment. Je le trouve trop mystérieux, trop « lourdeau » avec Joe mais faut avouer que parfois on a l'impression que ça marche lol Par contre j'ai été touché de voir sa détresse face à son addiction passée, mais qui n'est jamais très loin)… En ce qui concerne la fin du roman j'espère que mon idée est fausse car je serai vraiment déçue… surtout avec le danger qui place sur Joe.
Je ne vous en dirai pas plus car c'est à vous de découvrir ce 1er tome d'une série qui je pense, sera addictive.
Je retrouve avec plaisir la plume de Blandine P. Martin, même si je l'avais découvert plutôt dans des romans un peu plus léger, qui est toujours aussi fluide, rythmée, avec des dialogues simples mais percutant et surtout une mise dans l'ambiance des bikers et de cette région de Montey Valley et ses habitants.
J'ai vraiment trop hâte de découvrir le prochain tome car je suis restée les larmes aux yeux et le coeur battant à tout rompre de stress avec cette fin… Non mais Blandine, t'as vraiment été « sadique » sur le coup mdr J'en ai même fait des cauchemars suite à ma lecture car ce que j'oubliais de vous dire c'est que je voulais lire quelques lignes voir 2-3 chapitres avant de me coucher sauf que je n'ai pu fermer l'oeil qu'après avoir lu la dernière ligne, le dernier mots et tout ça m'a valu une bonne insomnie mais c'était tellement captivant !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Beliwei
  15 février 2018
Une série de bikers, encore !? oui, j'aime trop cet univers pour ne pas toutes les lires. Celle-ci a déjà reçu un bon accueil, j'étais donc très curieuse de la découvrir et puis j'aime beaucoup la couv aussi, cela joue dans le choix des lectures.
C'est un premier tome tout en douceur que nous propose Blandine P. Martin, nous accompagnons une jeune femme qui découvre à la mort de sa mère, la véritable identité de son père. Sa mère lui a laissé une lettre dans laquelle elle l'encourage à prendre contact avec lui pour le connaitre. Joe est alors infirmière dans un hôpital, âgée de vingt-sept ans, elle venait de passer les deux dernières années à s'occuper de sa mère malade. Cette révélation sur son père ne va pas la faire hésiter longtemps, elle décide de faire une pause dans sa vie actuelle pour aller à sa rencontre. Direction la Californie où son père semble diriger un motel.
Quand elle arrive à bon port après plus de sept heures de route, elle est surprise par le lieu où son père est "domicilié" : un motel, un bar, un garage, le tout pas très reluisant. Ce qui l'étonne d'autant plus, c'est la présence de motards, des hommes peu engageants, pour certains même effrayants qui ne la mettent pas en confiance. Elle découvre bien vite que son père est président des clubs de bikers. L'accueil que lui réserve Jerry est par contre très étonnant, il ne remet aucunement en doute sa paternité, même s'il n'était au courant de rien. Il l'accueille à bras ouverts et tente de l'intégrer en son monde, en respectant toutefois la distance occasionnée par le fait qu'elle soit une femme et que la femme ne doit pas se mêler des affaires du club.
Quand j'évoque la douceur de ce tome, je parle du temps que prends l'auteure à aborder la façon dont Joe va appréhender ce monde. Elle a eu jusque là, une vie normale et la façon dont vivent les bikers est régie par des lois et leur façon de voir les choses est différente. Joe va petit à petit apprendre comment ils fonctionnent, elle ne va pas être lâchée dans une arène d'hommes assoiffés de sexe. Son père est très heureux d'apprendre qu'il a une fille, il fera son possible pour qu'elle se sente à l'aise. Elle va être logée sur place, va travailler au bar et surtout va être présentée comme étant sa fille à tout le monde, à cette nouvelle famille. Elle fait la connaissance, de sa belle-mère, une femme très agréable qui tient une place importante au sein même du club. Mais aussi de son frère, Caleb, un jeune homme auquel on s'attache rapidement, même si nous en apprenons que peu sur lui.
Dans ce tome, Joe va surtout faire la connaissance des Bikers qui entourent son père. Des gens de confiance, qui sont bien différents les uns des autres. Il y a les dragueurs, ceux qui maintiennent une certaines distances, il y a aussi beaucoup d'humour chez eux qui nous offrent des échanges très distrayants. Elle va très vite se rapprocher de certains, que nous apprenons à connaitre par son biais. Joe est très curieuse, elle pose beaucoup de questions pour tout comprendre, cela ne plait pas beaucoup mais par moments, ils se laissent aller à des confidences, lui dévoilant qui ils sont. Mais quand il s'agit des affaires du club, ils revêtent tous alors un masque rigide en lui rappelant que moins elle en sait, mieux elle se porte.
Ici sont évoqués une relation père-fille qui se découvrent, une adaptation d'une jeune femme à un monde qu'elle ne connait pas. La romance n'est pas le thème prédominant, la drague est présente, certains rapprochements aussi mais ce n'est pas le plus important, elle ne définit pas ce tome, c'est surtout ce rapprochement entre un père et sa fille et ce monde percutant des bikers.
Ce qui est assez intéressant dans ce roman, c'est que nous sommes placés des deux côtés de ce monde. Nous suivons Joe qui découvre alors l'univers des Bikers, avec toute son innocence sur le sujet, c'est assez intéressant de suivre ainsi ses réactions à chaud quand elle comprend quelque chose. Mais l'auteure nous propose une multiple narration, et nous pouvons aussi suivre tout ce qui se passe au sein même du club à travers le point de vue de Jerry, son père. Nous avons donc deux points de vue qui nous permet aussi de voir à quel point la situation du club est périlleuse en ce moment, à cause de soucis avec les russes que les Wild Crows aimeraient supplanter sur le marché de la vente d'armes. Ce premier tome est donc très descriptif de ce que l'on y découvre et ce à travers deux regards opposés, celui de l'innocence et celui de l'homme qui sait tout. J'ai apprécié les personnages : Jerry a une certaine sagesse, il est posé dans la vie avec sa famille et son statut de président et il a l'air de gérer tout ceci avec honneur et clairvoyance. C'est appréciable de voir la façon dont il accueille sa fille, très proche tout en maintenant cette distance voulue car elle ne fait pas partie du club et qu'elle est une femme, ne l'oublions pas. Il souhaite aussi bien sur la préserver et la protéger de leurs affaires qui sont bien sur illégales et dangereuses.
Comme tout auteur qui se respecte, Blandine nous plonge dans un désarroi totale avec une fin de tome époustouflante tant la série prend alors un virage radicale qui nous rappelle que nous sommes chez des bikers, où les mafias s'affrontent. Une suspense intenable avec ce cliffhanger (de malade comme diraient certaines) comme je les aime ! Je suis d'autant plus curieuse de découvrir ce qu'il va se passer car cette fin amorce alors tant de conséquences possibles.
Un premier tome réussit, très intéressant sur le ton et le rythme donnés à l'ensemble. Nous sommes plongés dans l'univers des Bikers avec beaucoup de délicatesse, comme si Blandine P. Martin avait souhaité que son héroïne tout comme ses lecteurs puissent s'imprégner progressivement de cet univers. Mais cet univers sombre finit par s'imposer, et le parallèle de ces deux narrations se percutent de plein fouet ! Avant il y avait les bikers d'un côté et Joe de l'autre, est-ce que cette confrontation va nous propulser dans le côté obscur des bikers ? Ce que je suis curieuse de découvrir la suite, tellement de possibilités s'offrent à nous avec cette série.
Lien : http://www.livresavie.com/wi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Clemocien
  14 janvier 2018
Nous avons la chance d'être partenaires de Blandine pour cette année 2018, j'ai donc pu découvrir en avant-première, par l'intermédiaire du blog, le premier tome de sa série Wild Crows, dont trois tomes sortiront cette année et le dernier en 2019. Si vous avez besoin de vous convaincre de sauter le pas après avoir lu mon avis, n'hésitez pas à aller sur son site, les premiers chapitres sont en libre accès !
Ce n'est pas la première fois que je lis du Blandine P. MARTIN, et si j'ai adoré certains de ses écrits, j'ai également été déçue par d'autres. En m'engageant dans cette nouvelle lecture, j'y suis un peu allée les yeux fermés car les premiers chapitres m'avaient déjà convaincue ! J'ai donc plongé avec Joe au coeur de Montey Valley et découvert un univers addictif (comme le dit si bien le titre de ce premier opus).
Pas de surprise sur l'écriture, c'est bien écrit et très agréable à lire, la plume de l'auteure et fluide, les dialogues ne font pas artificiels et les réparties des différents protagonistes fusent. Ici, personne n'a sa langue dans la poche ! Enfin, sauf en ce qui concerne les affaires qui sont strictement interdites aux femmes; oui oui, nous sommes dans un mode limite misogyne, celui des motards. L'homme tout puissant protège la pauvre femme qui ne rêve que de ça, et personne ne remet cette règle en question, seule Joe est choquée par ce mode de pensée.
Vous l'aurez compris, Joe se retrouve donc incorporée à un gang de motard puisque son père en est le président et qu'elle souhaite plus que tout se rapprocher de lui. Blandine nous présente une histoire tout sauf édulcorée, si les hommes du club sont tous hyper attachants (j'y reviendrai), ils n'en demeurent pas moins dangereux et pratiquent des activités illégales. Joe découvre petit à petit cet aspect de la vie de son père et malgré sa peur , elle se fait plutôt bien à ce nouvel univers. le club devient pour elle une famille, prête à tout pour la protéger. Il est vrai que ce côté famille est très bien exploité, on ressent plus d'une fois tout l'attachement qu'il existe entre les membres des Wild Crows.
Un des risques pris par Blandine, à mon sens, est qu'il y a énormément de personnages. Pourtant, seuls quelques uns ont une place dominante dans ce premier opus et cela ne gène en rien la lecture (je vous rassure, on ne se perd pas en route).
Parlons d'abord de Joe; c'est une jeune femme en deuil, qui vient de perdre sa mère, n'a jamais connu son père et se sent seule, sans attaches. Côté coeur elle n'a pas non plus été gâtée, ainsi, lorsque l'occasion de connaître son père se présente, elle n'y réfléchi pas à deux fois et se lance. Joe est quelqu'un de profondément gentil, qui a besoin de se sentir entourée; elle apparaît comme totalement décalée dans cet univers de motard, mais elle a de la répartie et ne se laisse pas marcher sur les pieds, son objectif premier est de se rapprocher de son père et pour cela elle est prête à tout. Jerry, le père, j'ai trouvé qu'il prenait plutôt bien le fait d'avoir une fille cachée surgie de nulle part après 27 ans d'absence. Mais cela nous semble évident quand on connaît le personnage. Sous ses airs de durs, Jerry a un sens aigu de la famille et dirige d'une poigne de fer ses hommes, auxquels il tient malgré tout comme à des frères. Il est tiraillé entre le besoin de protéger sa fille en la tenant éloignée des affaires du club et celui de tisser un lien avec elle. Jerry est marié avec Mona, qui a également un sacré caractère puisque c'est pour ainsi dire la seule femme qui a le blouson du club; elle inspire le respect et a la tête sur les épaules. Leur fils Casey, est évoqué plutôt brièvement mais il semble ravi de l'apparition d'une soeur ! Bien qu'il soit le fils du président, il doit faire ses preuves pour rejoindre le club et cela semble plutôt bien parti !
Blandine s'intéresse également plus particulièrement à deux autres membres : Ash (pour cendres) et Mack. Ah Mack ! Dans le genre gros lourd dragueur il se pose là. Mais en même temps, il faut avouer que ça marche. Il a un petit quelque chose qui fait craquer et son évolution sur la fin est spectaculaire. Sans trop en dévoiler, j'ai trouvé que Blandine avait parfaitement su rendre son état d'esprit et son comportement dans son addiction. Je n'ai eu aucun mal à m'imaginer ce beau gosse balèze en état de détresse. Ash, quant à lui, nous est d'abord présenté comme quelqu'un de plutôt froid et limite flippant et j'ai trouvé très intéressant de le découvrir un peu plus en profondeur; tout comme Joe, on se laisse prendre à son charme et on se met à l'apprécier.
Là où le bas blesse, c'est que ces hommes n'ont rien d'enfants de coeur et ça, malheureusement, on a tendance à l'oublier lorsque l'on rentre dans le sentimental... on commence à connaître les gens et à les apprécier, oubliant presque de quoi ils sont capables et à quel point ils sont dangereux et sans morale.
Addiction plante le décor de cette petite ville de Montey Valley et de ses habitants. On est beaucoup dans la mise en place de l'action, du décor, des personnages et vient un moment où le récit commence un petit peu à s'essouffler (ou peut être est-ce dû à l'absence de Mack...) et là, boum, Blandine nous pond une fin qui nous laisse sur le c.. rapide, efficace, on ne peut qu'attendre la suite !
Je terminerai en disant que j'ai bien aimé avoir, de temps en temps, le point de vue de Jerry et que j'ai été très agréablement surprise par sa décision à la fin du roman. de plus, ce que j'ai le plus apprécié dans ma lecture c'est qu'à chaque fois qu'on se demande mais pourquoi tel ou tel personnage fait ce qu'il fait ou prend une décision en particulier, Blandine nous expliques très bien l'état d'esprit et les sentiment dudit personnage, notamment sur le pourquoi rejoindre un club; on est donc à chaque fois (ou presque), totalement convaincu par son récit.
Une très bonne découverte donc que cette saga dont j'attends beaucoup des prochains tomes (pas de pression non); mon était d'esprit étant : "ce n'est pas parce-que ça va mal que ça n'ira pas mieux", j'espère juste que certains ne seront pas trop amochés au passage !
Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
audrey1704
  17 janvier 2018
Joe, jeune infirmière de 27 ans vient de perdre sa mère qui était sa seule famille des suites d'une longue maladie. Ayant une relation fusionnelle avec sa mère, il lui est difficile de faire son deuil. Elle est dévastée.
Lors du rendez-vous avec le notaire, une lettre de sa mère lui est donnée. Cette lettre, très touchante, est révélatrice de l'identité de son père biologique que Joe n'a jamais connue.
N'ayant plus que lui pour famille, elle décide de tout plaquer pour le retrouver. Son père, un présumé Jerry Welch vit en Californie où il gère un bar, un garage et un club de motards.
Jerry est surpris d'avoir une fille de 27 ans dont il ne connaissait pas l'existence mais il accepte Joe les bras ouverts. Il la présente à sa famille, à ses amis et lui fourni un toit le temps que père et fille fassent connaissance.
Pas très à l'aise au début, Joe finit par trouver sa place au sein de cette famille de bikers. D'une nature indépendante et rebelle, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Jerry se trouve être un père protecteur qui souhaite réellement connaître sa fille et l'aider de son mieux maintenant qu'elle a perdu sa mère.
Mais le club de Jerry n'est pas seulement un club pour les passionnés de grosses cylindrées à 2 roues. Les membres du club ne sont pas des enfants de coeur et trempent dans diverses affaires douteuses.
Bien malgré elle, Joe se retrouve mêlée à de sombres histoires. En retrouvant son père, elle a mis les pieds dans un univers dont elle ne ressortira pas indemne. Aura-t-elle les épaules pour affronter ce qui l'attend ?
Blandine frappe fort dès le début. Elle nous happe directement dans son univers et nous submerge d'émotions dès le départ. Elle nous laisse nous débattre dans un ocean émotionnel sans gilet de sauvetage. C'est intense ! On ressent chaque émotion à travers la plume de l'auteur. C'est à la fois poignant et déstabilisant. Un premier opus qui s'avère très prometteur et qui m'a séduite.
Que j'aime les bikers. Et les Wild Crows ont quelque choses en plus. Un petit truc qui les rend particuliers mais je vous laisse découvrir cette facette par vous même.
Blandine nous offre un roman avec des personnages très attachants, une intrigue exaltante qui nous prend aux tripes et une fin explosive et larmoyante. Tout ce que j'aime et j'ai adoré !! de la première à la dernière ligne, l'auteur m'a charmée, transportée dans son univers. J'ai pleuré au début, j'ai pleuré à la fin, voilà la boucle est bouclée. Et entre deux, j'ai souri, j'ai ri, …la tendresse ma gagnée, l'intensité m'a submergée, la douleur m'a envahie, un tumulte émotionnel m'a dévoré de l'intérieur. Je crois que cette lecture est de celle qui ne laisse aucun lecteur indemne. C'est une lecture qui marquera les coeurs et les esprits.
L' écriture de Blandine est saisissante, chaleureuse et particulièrement touchante. Les pages défilent vite, trop vite et rendant la lecture additive. Fluide, douce et pénétrante, la plume de Blandine P. Martin fût exquise à lire. Un vrai bonheur ! Elle nous invite à découvrir son univers avec aisance et je m'en suis délectée. Un univers brut, bestial, sauvage, celui des bikers. Un univers exaltant et lubrique où alcool, sexe, trafic, crime, illégalité sont les maîtres mots. Un univers qu'elle nous dépeint avec brio. Elle apporte même à son récit beaucoup de passion, de sensibilité et de sincérité. Et pour une histoire qui se passe essentiellement dans un monde de bikers où le sexe et les crimes sont le lot du quotidien, ces ressentis n'étaient sans doute pas facile à insérer. Mais tout y est. Absolument tout pour passer un divin moment chez les Wild Crows.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BlandinePMartinBlandinePMartin   14 décembre 2017
« Mack s’approcha d’un nouveau pas, réduisant à néant ma zone de confort. Je ne flanchai pas, et restai droite.

— On apprend très vite à profiter de chaque instant, à vivre plusieurs vies en une, parce que la nôtre sera sans doute courte et incertaine. Tu ne combats pas pour le diable sans en payer le prix. Pourquoi s’emmerder à suivre les codes d’une société qu’on a choisi de fuir ? Toutes ces règles de bonne conduite, ces manières à la con, la peur du jugement d’autrui, ce sont des foutaises ! Ça ne nous concerne pas. Nous sommes des hors-la-loi, Joe. On ne peut pas faire plus clair.

Ce simple terme me fit tressaillir. Elles étaient donc là, les réponses à toutes ces foutues questions qui me tenaillaient depuis des jours. Il venait de réveiller une part de moi que je ne soupçonnai pas, une part sombre dont j’avais tout à découvrir. Mais elle était bien là, enfouie, ignorée jusqu’alors. Sa noirceur coulait dans mon sang, dans mes veines. Je le sentais dans le moindre battement de mon cœur, dans chaque pulsation. J’étais une des leurs. Que je le veuille ou non, en étant l’enfant de Jerry Welsh, ma place dans ce monde était réservée. Je n’avais ni le casier judiciaire des Wild Crows, ni leur soif de rébellion, mais quoi qu’il en soit, ils me tendaient une main que j’étais sur le point de saisir. Le vent sauvage qui soufflait sur Monty Valley avait quelque chose d’enivrant, et une part de moi ne résisterait pas à son appel, j’en étais plus convaincue que jamais. Mon besoin évident de renouveau, de changement, ne faisait que l’ancrer un peu plus fort dans mon être. Ma place était ici. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MoreandNewReadingMoreandNewReading   06 septembre 2018
▪《 J'avais voulu jouer dans la cour des grands, mais je n'étais pas prête pour ça. J'étais comme ces petites filles qui pensaient qu'en mettant leurs petons dans les talons aiguilles de maman, elles deviendraient des femmes. C'était exactement ça. 》
Read more at http://moreandnewreading.e-monsite.com/pages/chroniques/chronique-32.html#wVSk5KGDeRkCXJ6R.99
Commenter  J’apprécie          00
MoreandNewReadingMoreandNewReading   06 septembre 2018
▪ 《 Dévore chaque seconde de ton existence et montre au destin ce dont tu es capable. Acharne-toi, livre bataille autant qu'il le faudra pour défendre ce en quoi tu crois, afin que ton avenir soit à la hauteur de tous tes espoirs. 》 ♡
Read more at http://moreandnewreading.e-monsite.com/pages/chroniques/chronique-32.html#wVSk5KGDeRkCXJ6R.99
Commenter  J’apprécie          00
MoreandNewReadingMoreandNewReading   06 septembre 2018
▪《 C'est toujours plus sympa de chercher à comprendre les mystères d'un labyrinthe que d'étudier une ligne droite. 》
Read more at http://moreandnewreading.e-monsite.com/pages/chroniques/chronique-32.html#wVSk5KGDeRkCXJ6R.99
Commenter  J’apprécie          00
MoreandNewReadingMoreandNewReading   06 septembre 2018
▪ 《 Heureux est l'abruti qui ne sait rien. Il avance sans se poser de question. 》
Read more at http://moreandnewreading.e-monsite.com/pages/chroniques/chronique-32.html#wVSk5KGDeRkCXJ6R.99
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : bikersVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3059 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre