AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221126904
Éditeur : Robert Laffont (16/05/2013)

Note moyenne : 2.93/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Amsterdam, 1907. Un jeune ambitieux au charme irrésistible attirant autant les hommes que les femmes, Piet Barol, s'introduit dans la respectable et conservatrice famille Vermeulen-Sickerts. Du père aux filles en passant par la mère et le fils cadet, Piet va nouer une relation sulfureuse avec chaque habitant de la maison. Il partira ensuite en Afrique du Sud pour de nouvelles aventures.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Titine75
  27 septembre 2013
En 1907 à Amsterdam, le jeune et extrêmement séduisant Piet Barol se fait engager comme précepteur chez la famille Vermeulen-Sickerts. Issu d'un milieu pauvre, Piet souhaite s'élever socialement et il se sent rapidement très à l'aise dans le luxe de la demeure des Vermeulen-Sickerts. Ses charmes et sa bisexualité lui permettent de se faire accepter partout : aussi bien auprès des domestiques que de la riche famille. Son changement de vie semble bien amorcé.
Commençons par ce qui m'a plu dans ce roman. Richard Mason a une écriture très fluide, agréable et son roman se lit sans peine. La construction est intéressante car elle alterne les points de vue et on passe de l'étage des domestiques à celui de des maîtres à la manière de Julian Fellowes. Richard Mason met en place toute une galerie de personnages secondaires plutôt attachants comme Didier, le valet de pied enthousiaste et naïf, ou Egbert Vermeulen-Sickerts, le dernier de la famille qui se bat contre une ribambelles de tocs.
Le personnage central, Piet Barol, avait au départ une ambiguïté source possible de rebondissements et de manipulations. Il est beau comme un Dieu, aime le luxe, a les dents longues et il est prêt à payer de sa personne. Malheureusement il manque cruellement de relief, il est finalement très lisse et ne séduit que la maîtresse de maison. Quoi de plus banal ? Il n'est pas non plus assez machiavélique pour le rôle que l'auteur lui assigne, il a même des regrets pour ses mauvaises actions !
De même, l'intrigue manque d'aspérités. Les moments de tension se résolvent comme par enchantement. Deux exemples pour étayer mon reproche : Piet force Egbert à sortir, c'est un drame colossal, personne n'a jamais rendu l'enfant aussi hystérique. Là, le lecteur craint le renvoi de Piet mais non, le problème est balayé en deux paragraphes, une petite discussion et on repart comme si de rien n'était ! (D'ailleurs, les tocs sont également éliminés comme par magie…) de même, lorsqu'une des filles Vermeulen-Sickerts révèlent à l'ensemble de la famille que sa mère couche avec Piet, point d'esclandre. le mari cocu n'est pas offusqué, il s'excuse même auprès de sa femme de l'avoir délaissée. Je connais peu de gens aussi magnanime ! Ce manque de rebondissements nuit bien évidemment à l'intérêt que l'on porte à l'intrigue.
Et cela ne s'arrange pas dans la dernière partie. Piet Barol s'embarque pour l'Afrique du Sud grâce à la prime donnée par M. Vermeulen-Sickert (vraiment pas rancunier le mari cocu..) et part tenter l'aventure. C'est alors presque un nouveau roman qui commence où il n'est plus du tout question des Vermeulen-Sickerts. Mais pourquoi ne pas avoir terminé ce roman-ci avec le départ en bateau et commencé le prochain (le livre se clôt par un "A suivre") avec le voyage ? Cela donne quelque chose de très bancal, de mal équilibré, cette dernière partie dure en effet une centaine de pages.
Beaucoup de défauts dans "Le séducteur" qui n'est pourtant pas déplaisant à lire mais Piet Barol n'est pas assez manipulateur et aventurier à mon goût !
Lien : http://plaisirsacultiver.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Gwordia
  26 juin 2013
Que de livres misant, tout ou partie, sur l'érotisme ! le (discutable) phénomène Cinquante nuances de Grey aurait-il débridé les plumes des auteurs ? À moins que ce ne soit une spécificité toute britannique puisque Richard Mason, Sud-Africain de naissance, a grandit en Angleterre.
Quoi qu'il en soit, les scènes sensuelles - pour ne pas dire sexuelles - du Séducteur sont l'incontestable point fort du livre. S'il est difficile d'écrire dans ce registre sans tomber dans la vulgarité ou le ridicule, l'auteur a su trouver la juste tonalité, livrant des scènes aussi esthétiques qu'exaltantes. N'en déplaise cependant aux pudibonds, ce roman n'a rien d'outrageusement licencieux.
Passée la trempe de ces quelques scènes capiteuses et électrisantes, l'histoire, sans être désagréable, n'a pourtant pas le charme escompté. L'auteur a beau arguer dans la présentation de son livre - en français s'il vous plaît (so sexy !) - que l'idée centrale de son récit est de mettre en scène la Belle Époque, le cadre n'est qu'en filigrane et l'histoire de son héros aurait pu se dérouler en tout temps et en tous lieux. le charme de l'époque en prend déjà un coup.
Celui de son protagoniste aussi. Piet, d'extraction modeste et provinciale mais toutefois riche d'une éducation lui permettant de se fondre dans les plus honorables milieux, n'aspire qu'à... (la suite sur mon blog)
Lien : http://gwordia.hautetfort.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Vadaeme
  12 juin 2013
Une fois de plus, je tiens à remercier Babelio, ainsi que les éditions Robert Laffont, pour m'avoir permis de lire ce roman.
Avec "Le séducteur", nous voilà donc plongé au coeur de la vie bourgeoise néerlandaise de 1900, suivant les aventures d'un jeune précepteur au physique plus qu'avantageux. Il en est pleinement conscient, et en jouera, parfois même bien malgré lui. En sortant de ce livre, ma première constatation fut que ce n'était pas Piet le héros principale de ce roman, mais plutôt sa beauté, son charme. Car c'est plus ou moins le message qui me semble ressortir du "séducteur"; Un homme beau a tout ce qu'il lui faut. Finalement, l'histoire aurait très bien pu se passer à New-York dans les années 80, ou en Russie en 1830. Mais je dois reconnaitre que le charme n'aurait probablement pas été le même...
Certes "Le séducteur" ne restera probablement pas gravé au fer rouge dans ma mémoire, mais il m'aura très facilement séduit et sa lecture fut très agréable. A lire sans modération, pour se laisser séduire sans culpabiliser.
Lien : http://vadaeme.blogspot.be/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Readingintherain
  18 octobre 2013
Rhôôôôô, Robert Laffont ! Franchement ! Une couverture aussi sage, aussi prude, aucun avertissement en quatrième de couverture ? Limite un bouquin que j'offrirais à ma grand-tante qui a aimé la Jeune fille à la perle ? Franchement, faut prévenir ! Je n'étais pas prête psychologiquement pour une telle lecture ! D'ailleurs, c'est net, je n'étais même pas prête physiquement puisque je passais la seule nuit des vacances loin de mon cher et tendre et que je me suis retrouvée bien bête.
Parce que votr'bouquin, là, c'est tout de même sauvagement érotique ! (attention, j'ai pas dit porno, j'ai dit érotique. Peu de descriptions, beaucoup BEAUCOUP de sous-entendus délicieux). Mais enfin j'ai été surprise, prise au dépourvu parce que la bise, elle n'était pas à côté de moi dans le lit pendant que je lisais !
En fait, bon, cest pas compliqué, c'est le Rouge et le Noir non expurgé pour toute la première partie. La suite, euh … je ne sais pas, je n'ai pas de souvenir d'un roman classique dont le héros émigre en Afrique du Sud et rencontre plus ou moins l'amour pendant la traversée, mais je suis certaine qu'en modifiant un peu les termes de l'équation vous trouverez la base qui a servi.
Rien de très original, donc, mais une lecture agréable, éventuellement à conseiller aux fameuses mères au foyer qui ressentent le besoin d'épicer leur vie amoureuse avec des romans SM (bon sauf que c'est pas SM. Mais c'est un peu mieux écrit)
Lien : http://www.readingintherain...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
isamalo
  21 octobre 2017
Littérature anglaise trop démodée de nos jours pour nous conter les aventures amoureuses d'un jeune homme dénué de tous sentiments pour ses victimes. Un léger d'érotisme mais pas suffisant pour apprécier ce roman. J'ai passé de nombreux passages et finis avec difficulté.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
LaPresse   09 juillet 2013
Les critiques du Royaume-Uni ont désigné ce roman comme un classique de la littérature anglaise. Chose certaine, il est aussi irrésistible que son personnage, Piet, être charismatique usant de son charme.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LesEchos   05 juin 2013
Ce drôle de roman épicurien et coquin de l’Anglais d’origine sud-africaine Richard Mason est un véritable antidépresseur littéraire.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
GwordiaGwordia   26 juin 2013
Piet Barol avait découvert, au détour de l'adolescence, son grand pouvoir de séduction sur la plupart des femmes et sur nombre d'hommes. Il était assez mûr pour en tirer parti, assez jeune pour se montrer impudent et assez expérimenté pour sentir qu'aujourd'hui, cela pourrait se révéler décisif.
Commenter  J’apprécie          50
VadaemeVadaeme   12 juin 2013
Une photographie d'elle, souriant près du lit de Piet, lui prodiguait chaque jour des encouragements et lui rappelait ses maximes: Ne te mets jamais en colère. Aie toujours l'air d'agir avec aisance. Apprends le plus possible.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Richard Mason (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Mason

Le Séducteur - Richard Mason
Piet Barol a 24 ans et toute l'ardeur de sa jeunesse. Né dans une famille désargentée, qui plus est d'un mariage malheureux, il aspire à échapper à ses origi...
autres livres classés : belle epoqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr