AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2904631593
Éditeur : Alinéa (04/10/1988)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Comment peut-on aimer Robespierre ? Comment peut-on s’attacher à un homme dont le nom même évoque la Grande Terreur de 1793 ? Si l’opinion courante garde de ce personnage l’image d’un dictateur “juste capable de verser le sang du peuple”, derrière ce masque existe un Robespierre dont le portrait mérite d’être tracé.
Aucun révolutionnaire de 1791 à 1794 n’a eu une popularité aussi continue, aussi profonde, aussi convaincue. Robespierre rêvait d’installer une s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
frandj
  24 août 2015
Voici une biographie qui sort de l’ordinaire, signée par Jean Massin plus connu comme musicologue que comme historien. Elle concerne une figure très spéciale et pourtant très connue de l’histoire de France. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, Robespierre est probablement le seul révolutionnaire français dont tous les citoyens connaissent le nom. Et pourtant, la plupart des historiens n’ont pas fait sa pub' et l’on ne trouve pas beaucoup de rues portant son nom !
Eh oui, cet homme d’Etat exceptionnel incarne, mieux que tout autre, le régime de la Convention et… surtout la Terreur. C’est là où le bât blesse ! Cet homme parfaitement honnête, idéaliste, fidèle à ses idées jusqu’à la mort, a dû affronter une situation d’urgence avec la plus grande fermeté. Inspirateur principal du Comité de Salut Public, il a mené une politique de répression contre les opposants à la République pure et dure qu’il voulait instaurer. « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté »: cette maxime, attribuée à Saint-Just, Robespierre aurait pu la dire aussi. Tout le problème est là: au nom de leur "bel" idéal, les dictateurs ont-ils le droit moral de réprimer impitoyablement les opposants à leur projet politique ? Eux, ils répondent évidemment oui. Et ce que Robespierre et ses amis ont expérimenté à "petite" échelle (avec des justifications ampoulées...) pendant la Révolution française, plus tard Staline et les Khmers rouges l’ont réalisé (sans le moindre scrupule) à grande échelle. Tout ça pour quoi, en définitive ? pour revenir sensiblement au point de départ ! En effet, après la chute de Robespierre, les Thermidoriens ouvriront la voie à Bonaparte; de même, la Russie était (théoriquement) déstalinisée dès 1956, avec le rapport Khrouchtchev !
Bien entendu, J. Massin n’est pas sur cette longueur d’onde ! Il défend l’homme Robespierre, resté simple et incorruptible; il défend le politique intègre qui affronte sans détours les problèmes et s’oppose aux ennemis de la Révolution; il défend l’intellectuel, le grand orateur qu’il fut; il tend à minimiser les effets de la Terreur. Pourtant, les historiens admettent aujourd’hui que, en 16 mois, 17 000 personnes furent guillotinées et plus de 20 000 mises à mort d’une autre façon, sans compter les victimes civiles de la guerre contre les Vendéens: ce n’est quand même pas rien, même si Staline a été plus "performant" !
L’auteur fait un récit minutieux de la carrière politique de Robespierre et donne souvent de longs extraits de ses discours à la Convention; c’est souvent fastidieux, d’autant que l’art oratoire de l’époque diffère sensiblement de notre langage actuel. Il montre son rôle de cheville ouvrière dans le Comité de Salut Public. Il ne cache pas la complexité des rapports de force au sein de la Convention. Enfin, il raconte la fin lamentable de son héros, politiquement maladroit au moment critique, blessé à la mâchoire lors de son arrestation, puis guillotiné presque aussitôt. Exit Robespierre... Il reste quelque part dans notre Histoire, comme la statue du Commandeur…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
talou61
  13 juin 2017
Bon ouvrage pour connaître Maximilien Robespierre.
Des notes complémentaires éclairent l'ouvrage (cartes, calendrier révolutionnaire)
Ecrit en 1956 par un sympathisant de Robespierre et du marxiste, il ne dépasse pas les nouvelles biographies d'Hervé Leuwers et de Jean-Clément Martin.
Commenter  J’apprécie          110
Video de Jean Massin (1) Voir plusAjouter une vidéo

Littérature
Les improvisations musicales sont interprétées par Gérard PARMENTIER au piano. Emission publique présentée par François Régis BASTIDE consacrée à la littérature, avec trois invités : - l'historien Jean MASSIN, à propos de son livre "Don Juan, mythe littéraire et musical" - l'historien et professeur Jacques MARSEILLE, à propos de son livre "Une famille de paysans du...
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1415 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre