AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B005Q3L5PU
(27/09/2011)
3.97/5   17 notes
Résumé :

Ce livre est une œuvre du domaine public éditée au format numérique par Ebooks libres et gratuits.
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après HaïkaïVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Depuis que je lis des haïkaï, je suis fascinée et envoûtée par cet univers d'apparence simpliste, qui porte la poésie à un très haut niveau et demande beaucoup de rigueur.
Ecrire un haïku c'est voir, ressentir et immortaliser un moment de grâce. C'est une photographie écrite qui capte l'émotion d'un instant.
Poésie épurée, poésie d'émotion que je découvre depuis quelques années.
Commenter  J’apprécie          410
Que dire du grand maître du haïku et ses disciples ! Il faut lire pour comprendre cette poésie empreinte de pureté, de simplicité et d'humilité.
La sagesse, le respect de la nature, l'émerveillement d'un rien.
Forme épurée, pour aller à l'essentiel, retenir que le souffle plutôt que le vent, humer les effluves plutôt que l'enivrement... tout est subtile, fragile, presque évanescent, limpide, un juste équilibre recherché par la justesse des mots et de la pensée que reflète l'haïku. C'est tout un art que seul les sages manient avec brio.
A lire à tout moment quand le monde devient trop ahurissant : ouvrez ce petit livre et plongez dans la douceur des mots, des images...
Un petit remède bien appréciable... pensez-y, quand dans vos déplacements urbains vous étouffez, ouvrez cet ebook et gorgez vous d'un souffle de pureté... c'est un exemple qui peut vous rendre service.
certes du XVII siècle mais ô combien d'actualité... à lire et relire et rerelire..
Commenter  J’apprécie          210
Belle musicalité des vers, des mots, de tonalité!
On s'y immerge avec volupté!!
Même les nuages sombres vous sourient
Ça vous titille le coeur comme les pattes d'une souris...
Belle découverte!
D'une candeur couverte!
Commenter  J’apprécie          230
En lisant haïkaï de Bashô et ses disciples, j'ai été emporté par la dimension épicurienne (au plus noble sens de l'adjectif, pas à cette fausse interprétation des hédonistes), à savoir la capacité du poète à cueillir le jour, vivre l'instant et en capter l'essence pour l'exprimer avec brièveté et profondeur dans trois vers.
Là est toute la difficulté, mais aussi la magie de ces poèmes.
Bien sûr, il ne s'agit ici que d'un échantillon parmi les milliers d'haïkus écrits par Bashô et ses disciples, et bien sûr la traduction est passée par là (je pense que pour un traducteur ou une traductrice, traduire de la poésie est ce qu'il y a de plus compliqué).
Bien sûr, j'ai préféré les haïkaï ou les haïkus de Bashô, par rapport à ceux de ses disciples (bien que certains sont magnifiques).
Cependant, ce sont des poèmes que je relirai sans doute avec joie et bonheur. À bon entendeur...
Commenter  J’apprécie          60
C'est avec beaucoup de curiosité et un très grand plaisir que j'ai découvert et lu ce livre relatant la vie de Bashō MATSUO, l'un des plus grands poètes japonais du 17ème siècle.
Il fourmille d'une multitude d'haïkus et de quelques illustrations.
Ses haïkus sont composés au fil de ses voyages et de ses errances et il y met à l'honneur la nature dans ce qu'elle a de plus vaste, les fleurs, la lune...
Rizières sous la pluie. / Les chaumes dorés / tristement noircissent.
Ah ! le vieil étang ! / Et quand une grenouille plonge, / le bruit que fait l'eau !

La fleur du Hagi / Tremble sans déranger / le rayon de lune.

Un haïku est, on le sait, un poème minuscule en trois vers de cinq, sept et cinq syllabes, au total dix-sept.
A recommander aux amateurs de poésie et à ceux d'haïkus.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Brise légère.
L'ombre de la glycine
Tremble à peine...
Commenter  J’apprécie          210
Prunier du jardin que je croyais mort.
Ô miracle !
Il est refleuri !

Sampou (1647-1732)
Commenter  J’apprécie          130
Fugitives
se dissipent et s'en vont
le brumes des arbres.

Etsoujin (1656- ?)
Commenter  J’apprécie          100
Soir d'été.
Poussière des chemins
Feu doré d'herbes.

Kyokusui (?-1717)
Commenter  J’apprécie          110
Le vent du large dérange sur la mer Les dessins savants des mouettes.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Bashô Matsuo (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bashô Matsuo
Alain Walter vous présente l'ouvrage "Le carnet de la hotte. Oi no ko-bumi" écrit par Bashô aux éditions William Blake Art & Arts et dont il a fait la traduction.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2677817/basho-le-carnet-de-la-hotte-oi-no-ko-bumi
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : HaikaiVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (40) Voir plus



Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1242 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..