AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782754809030
136 pages
Futuropolis (14/02/2013)
3.88/5   40 notes
Résumé :
Elles s’appellent Chloé, Leila et Agnès. Elles sont nées la même année, le même jour peut-être. L’une est fille de fille-mère, l’autre de jeune Maghrébine, l’autre encore de bourgeoise pressée. Et les pères ? Ils esquivent, de gré ou de force, les tout premiers regards que leurs filles ne demandent qu’à fixer sur eux. Les hasards et les nécessités d’un sourire, d’une grimace, d’un regard ou d’un silence font se rencontrer les trois filles, à quatre ans, dans un même... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 40 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Le titre est trompeur et présage un récit qui est loin d'être aussi léger et anecdotique que ce qu'il est en réalité!

On assiste à la naissance de trois petites filles: Chloé, dont la mère a été abandonnée par le père, Leila, née au Maroc dans une famille aimante, et Agnès, née d'un couple bourgeois et dont le confort matériel passe avant l'affection.

Les trois petites filles, à cinq ans, vont se rencontrer, les deux premières en devenant voisines, et la dernière en suivant les mêmes cours de danse que Chloé. Amies, elles grandissent ensemble et prennent peu à peu des chemins différents dépendamment de leur milieu familial, mais elles ne se quittent pas, se soutiennent dans les moments difficiles que chacune traverse.

Cette relation est abordée avec beaucoup de délicatesse et de tendresse. Les trois personnages sont bien dessinés dans leur caractère et leurs émotions, et il est impossible de ne pas s'attacher à elles!

Peut-être que la représentation de chaque famille est un peu caricaturale, c'est vrai, mais elle représente sans aucun doute une réalité assez générale.

Bref, j'ai dévoré cette BD, aimé les suivre à différents âges de leur vie, et j'aurais continué à suivre Chloé, Leila et Agnès si j'avais pu. Une belle histoire et de belles illustrations signées Emmanuel Lepage.

Commenter  J’apprécie          172

En allant faire un petit tour du côté de chez Yaneck j'étais tombée sur une BD dont il n'est pas trop coutumier et qui de plus semblait l'avoir touché. Il ne m'en fallait pas plus pour susciter une curiosité incurable et bien m'en a pris !

Une fois n'est pas coutume je vous mets le résumé de l'éditeur que je trouve particulièrement beau !

"Trois filles. Trois destinées croisées, et une même amitié complice. Une vie au quotidien, que traversent drames et bonheurs dans une symphonie de rires et de pleurs. Elles s'appellent Chloé, Leila et Agnès. Elles sont nées la même année, le même jour peut-être. L'une s'embrase comme un feu follet, l'autre aborde le rivage d'une mer du sud, la troisième apparaît dans les cris, déjà, du sentiment d'abandon. L'une est fille de fille-mère, l'autre de jeune Maghrébine, l'autre encore de bourgeoise pressée.

Et les pères ? Ils esquivent, de gré ou de force, les tout premiers regards que leurs filles ne demandent qu'à fixer sur eux. Les hasards et les nécessités d'un sourire, d'une grimace, d'un regard ou d'un silence font se rencontrer les trois filles, à quatre ans, dans un même quartier d'une capitale, Paris sans doute. Elles vivent leur enfance les yeux levés dans la quête d'un sourire maternel, les yeux baissés dans l'incompréhension parfois, souvent du monde si étrange des adultes, les yeux humides d'un bonheur vécu comme une récompense, les yeux secs d'une rage qui enfle, les yeux noyés dans le chagrin d'un drame incompréhensible. Mais toujours, toujours, les yeux de l'une plongés dans les yeux de l'autre dans la reconnaissance de la seule fratrie qu'elles se désirent, celle de l'amour partagé. Elles ne se quitteront plus..."

Contrairement à ce que le titre laisse imaginer, ce n'est pas une histoire de bluette mais l'histoire de la construction de trois êtres à travers les joies et les difficultés de la vie. Certaines vivront des choses très dures telles le décès d'un parent, l'indifférence, ... mais toutes trouveront un réconfort dans les yeux de l'autre ...

C'est un pan de l'univers féminin qui nous est dévoilée avec beaucoup d'émotions. Par petites touches, on découvre les rapports singuliers d'amitié entre les filles avec parfois de la jalousie, de l'envie, mais un lien qui reste très fort. Puis, d'autres touches nous font apparaître la naissance de la jeune femme avec tout ce que cela implique en terme d'angoisse, de rébellion, de remise en question, de quête de soi. L'éventail jouera de ses nuances lorsque la perte de l'innocence sera abordée ...

Dans le vie de ces jeunes filles, interviennent des personnages et notamment leur mère qui donnent une vraie profondeur au récit et posent la question de la relation mère-fille mais aussi la question de la construction et du rôle de ces liens dans l'avenir de ces jeunes filles ... entre une mère courageuse qui élève seule du mieux qu'elle peut sa fille, une mère égoïste et une mère aimante qui mourra trop tôt, quel a été leur poids dans le devenir des jeunes filles ?

Emmanuel Lepage nous a livré un graphisme tout en sensibilité qui soutient formidablement bien le récit et a contribué à créer cette intimité si particulière. Quant à Sophie Michel, elle a su mettre en mot, cet univers féminin qui semble parfois si fermé aux hommes et soulever les questions que l'on s'est toute posé ...


Lien : http://depuislecadredemafene..
Commenter  J’apprécie          20

Oh les filles! L'intégrale regroupe deux tomes dont le scénario a été réalisé par Sophie Michel. le graphisme a été réalisé par Emmanuel Lepage.

Cette BD nous raconte le destin croisé de trois jeunes filles du même âge, qui malgré leur classe sociale et les différences qui les opposent, vont devenir amies.

Cette bande dessiné est un réel miroir de notre société et nous propose trois expériences de vies. de nombreuses thématiques sont abordées comme le deuil, le racisme, le rejet, la solitude, mais aussi la joie, la réussite, le bonheur. Il nous fait suivre de manière chronologique la vie dans les moments les plus dures comme dans les plus heureux. Certains sujets sont difficiles et cela peut rendre cette lecture très poignante. J'ai beaucoup aimé lire cette histoire, mais je n'ai pas été entièrement touché par les drames que vont vivre ces jeunes filles.

Le réel point fort de la BD est le travail de ces personnages principaux. En choisissant trois jeunes filles complètement différentes, Sophie Michel nous montre le réel travail du scénario et de ces personnages. Ses personnages sont très proches de la réalité. Ce qui leur arrive, peut aussi bien vous arriver demain. Ainsi nous suivons:

* Chloé, jeune fille de classe moyenne, qui a été élevé seule par sa mère. Chloé est une fillette très positive, qui ne vie que pour la danse.

* Leila, est une jeune algérienne, arrivé en France dès l'âge de cinq ans. Elle est intelligente et travailleuse, et doit plus que n'importe qui faire ses preuves dans une société fermée envers les "arabes".

* Agnès, fille de famille bourgeoise a tout pour être heureuse, et pourtant elle grandit dans une atmosphère froide et solitaire. Elle se refermera petit à petit sur elle-même.

J'ai trouvé très judicieux de choisir trois personnages totalement différents, car cela permet au lecteur de s'attacher à une de ces trois filles, et donc d'être toucher par ce qu'elles vivent.

Les graphismes d'Emmanuel Lepage sont toujours aussi somptueux. Il a un style propre à lui, ancré dans un dessin réaliste. le travail est réalisé à la peinture ou à l'aquarelle. La colorisation utilisée est soit dans des couleurs très sombres, soit dans des couleurs pastels. Elle permet de refléter au mieux l'état émotionnel des personnages à un instant donner dans leur vie. C'est une réel plaisir de retrouver le travail de cette illustrateur. Je lirais ses autres oeuvres avec grand plaisir.

En Bref,

Oh les filles! L'intégrale est une lecture agréable parlant des sujets de la vie , et accompagné de graphismes somptueux. Elle cherche a faire passer beaucoup d'émotions, mais pour ma part, je n'ai pas été entièrement touché par cette historie.


Lien : http://leblogduneblondinette..
Commenter  J’apprécie          30

Un très beau récit, mis en images par un dessinateur devenu maître. Emmanuel Lepage a un dessin classique qui est finalement assez rare en BD. Il lui ajoute une maîtrise parfaite de la technique de l'aquarelle et surtout un jeu des couleurs épatant. Ce style graphique se marie excellemment avec un récit très bien construit (la scénariste est prof de français) et traitant essentiellement de personnages féminins.

Il n'y a pas vraiment d'histoire, mais des histoires qui traitent toutes des rapports mère-filles et entre filles au fil du temps. Les 3 amies décrites sont attachantes et intéressantes, leur mères aussi. Une histoire forte et intimiste, et surtout rare.

Dans le style BD intimiste, on peut comparer à Taniguchi, clairement en mieux, tant du point de vue du dessin que du scénario.

Commenter  J’apprécie          40

Oh les filles ! de Sophie Michel, illustré par Emmanuel Lepage.

Le destin de 3 filles Chloé, Leïla et Agnès qui ont seulement en point commun d'être du même âge et de vivre dans le même quartier. Sinon elles sont élevées par des parents très différents : les bourgeois absents qui emploient une nourrice, les immigrés et la mère célibataire.

Elles se lient d'amitié et nous les suivons de l'enfance jusqu'à l'âge adulte. Elles restent unies entre les moments de joie et de peine.

Une histoire pleine de sensibilité sur l'enfance, l'adolescence mis en lumière par le splendide dessin et les couleurs d'Emmanuel Lepage.

Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation

L'allaiter, tu n'y penses pas! Patrick, je voudrais pas que mes seins ressemblent à des gants de toilette avachis...

Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4718 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre