AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1092111220
Éditeur : Editions de la Gouttière (24/04/2015)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Les parents de Nora déménagent.
Durant cette période compliquée, la petite fille est confiée à son oncle Lucien, qui est agriculteur. Nora n’est vraiment pas contente et boude. Un grand chêne deviendra son repère, son refuge. Une fois perchée dans l’arbre, elle se met à observer les alentours. La petite fille est alors intriguée par une vieille dame assise seule sur un banc.
C’est le début d’une quête, entre imaginaire et réalité.

Nora e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
Dixie39
  04 janvier 2016
Léa Mazé signe avec Nora son premier album et c’est une réussite.
Tout l’univers de Nora se décline dans les tons sépia, qui donnent certes, pour ce récit situé dans les années 75 une temporalité, mais pas seulement, puisqu’ils permettent aussi à son auteure de développer toute une palette de couleurs chaudes, tout en nuance, qui ouvre sur un monde à part : celui d’une fillette, à la moue boudeuse et au questionnement incessant, comme tous les enfants de son âge...
Nora se retrouve contrainte de rester chez son oncle à la campagne, le temps pour ses parents de déménager, sans avoir « la gamine dans les pattes ». Nora ne l’entendait pas ainsi et part bouder dans un grand chêne creux, où elle a élu territoire. Elle est vite intriguée par cette vieille femme, toujours toute seule, qu’elle espionne avec les jumelles de son oncle. Qui est-elle ? Pourquoi n’a t’elle pas connu d’amoureux ?
De fil en aiguille, les liens se nouent, entre son oncle et elle, et l’imaginaire débordant de la gamine emplit son monde solitaire de personnages qui vont venir s’intégrer dans une quête menée avec tout le sérieux et la candeur dont on est capable à cet âge.
Ces quelques jours à la campagne vont être pour elle l’occasion de prendre conscience des grandes questions qui régissent nos cœurs humains, ceux des grands comme ceux des petits : l’amour, la naissance, la solitude, la vie et la mort...
J’ai aimé cette économie des mots pour laisser au dessin et au travail de colorisation toute sa place. Le trait est sûr et sans fioriture ni superflu, ce qui donne à l’ensemble une véritable identité. J’adore la manière dont Léa Mazé dessine les nez de ses personnages : Au départ on ne voit qu’eux, puis ils se fondent dans les traits des visages et leur donnent une véritable présence, qu’ils soient homme ou animal...
Certaines planches font penser à des plans séquences qui nous absorbent et accrochent notre regard : nos yeux s’attardent sur chaque détail, happés par la magie du dessin...
Merci à Babelio et aux éditions de la gouttière pour cet envoi dans le cadre des masses critiques, qui sont toujours de belles occasions de découverte et de partage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312
trust_me
  11 mai 2015
On est-où avant d'être né ? Et pourquoi Mme Jeanne n'a jamais eu d'amoureux ? Maman m'a dit que tout le monde avait un amoureux ou une amoureuse quelque part et qu'un jour on le trouve. Si Mme Jeanne a toujours été seule, est-ce que c'est parce que son amoureux a oublié de naître ?
Été 1975. Nora est confiée à son oncle agriculteur pendant que ses parents préparent leur déménagement. La petite fille, un peu sauvage, s'occupe comme elle peut et trouve refuge dans le tronc d'un arbre gigantesque. En escaladant les branches elle aperçoit la voisine, seule dans sa cour. Son oncle lui apprend que Mme Jeanne, 82 ans, est la vieille fille du coin. Pour Nora, il est temps de trouver à cette pauvre femme l'amoureux qui lui est forcément destiné…
La vie, l'amour, la mort, la sexualité, la solitude, tous ces thèmes sont abordés dans cet album. J'ai aimé que « Nora » soit un roman graphique intimiste qui sorte les jeunes lecteurs de leur zone de confort habituelle. J'ai aimé le fait que Léa Mazé installe son récit dans une certaine lenteur, qu'elle prenne le temps de dérouler des séquences muettes invitant à la méditation. J'ai aimé les réactions de l'oncle désarçonné par des questions existentielles auxquelles il n'est pas simple de répondre. J'ai aimé le point de vue à hauteur d'enfant, la naïveté et la logique du raisonnement de la fillette. J'ai aimé le dessin parfois proche du crayonné et la douceur du monochrome sépia. J'ai aimé refermer l'album en me disant que rien n'était gravé dans le marbre, qu'il y avait sans doute autant d'interprétations possibles que de lecteurs, que chacun pourrait y trouver son compte en fonction de son propre imaginaire.
En fait, je crois que j'ai tout aimé dans « Nora ».

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Noctenbule
  04 septembre 2015
Nora est une petite fille capricieuse et boudeuse. Ces parents la déposent chez son oncle vivant à la campagne afin de pouvoir organiser tranquillement leur déménagement. La curiosité va piquer l'enfant qui va doucement s'attendrir.
La ferme est grande et il n'y a pas grande chose pour s'occuper. Comme compagnie, il y a son oncle qui doit tout le temps travailler et une chatte qui attend des petits. Les journées vont très vite devenir aventureuses lorsqu'elle trouve un arbre majestueux dans lequel elle peut rentrer grâce à un creux dans le tronc. C'est dans ce petit espace qu'elle va s'installer et espionner la voisine qui est toute seule. Cette mamie l'intrigue car elle est toujours seule. D'ailleurs, elle va interroger son tonton pour savoir pourquoi. Simplement, son oncle répond que cette une vieille fille. Nora ne comprend pas ce terme. Il faut lui expliquer simplement. C'est une femme qui n'a pas rencontré son amoureux et qui est restée toute sa vie toute seule.
Elle prend peur, car cela veut dire qu'elle aussi elle risque de ne pas trouver d'amoureux. Pour mieux comprendre ce qui l'entoure, elle va poser des questions comme où est-ce que l'on est avant de naître ou est-ce que l'on peut naître directement à 4 ans ? A partir de là, son imagination va prendre le dessus. Elle va rencontrer l'esprit qui aurait dû être l'amoureux de la mamie mais comment le rendre réel ? Voilà, que la grand-mère meure. Comment comprendre cela ? Où est-ce que l'esprit alors peut la rejoindre ? Beaucoup de questions qui ne trouveront pas de réponses puisque ces parents sont de retour et elle doit repartir.
Léa Mazé a su bien utiliser l'innocence des enfants et cette curiosité à vouloir comprendre dans sa bande dessinée. La petite fille espiègle n'aime pas écouter les ordres et apprécie la liberté d'agir et d'imaginer. On ne peut voir les fées que si on y croit. Alors les adultes ne peuvent plus voir certaines choses comme des esprits. Elle rend bien la difficulté de l'adulte à répondre aux questions d'enfants de façon claire et compréhensible. Il y a une vraie recherche dans le dialogue. le graphisme sépia assez innocent et le choix de la couleur sépia, que je trouve très beau, correspond aussi très bien.

Mais voilà, il me manque quelque chose pour accrocher totalement. Je ne pourrais définir quoi. Des petites filles capricieuses qui font un peu n'importe quoi sont assez légions en bd jeunesse. Il manque peut-être plus de contenu, plus de pages pour s'attacher à la petite fille, à la voisine, à l'oncle… Tout va très vite peut-être trop. Beaucoup de sujets sont abordés comme la naissance, la mort, la solitude, la guerre… et chacun n'a pas le temps de montrer l'impact sur la petite fille. Je sais la graine de talent de Léa Mazé et je suis persuadée qu'elle peut faire mieux. Après ce premier ouvrage, je ne doute pas que je serais entièrement conquise par sa prochaine bd.
Une bd jeunesse qui plaira aussi bien aux grands qu'aux petits. Un premier coup d'essai qui est une réussite vu le nombre d'avis très positifs lues en ligne même si je reste de mon côté plus mitigé. Mais Léa Mazé est une artiste à suivre, c'est une certitude.
Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
emilielettres
  01 octobre 2018
Il y a peu, j'ai découvert une superbe librairie de littérature jeunesse pas trop loin de chez moi. La boutique est toute petite mais la libraire très accueillante, d'excellent conseil et ouverte aux échanges! Cela me change car, étant dans la campagne du Vexin Normand, je n'ai pas beaucoup de libraires autour de chez moi, et encore moins de "vrais professionnels"...
J'ai donc été peu raisonnable lors de mon premier passage début septembre mais je compte y aller régulièrement en achetant moins à chaque fois, pour mon plaisir et pour soutenir ces petites librairies indépendantes qui sont remarquables!
Dans le magasin, j'ai tout de suite été attirée par la couverture de cet album, à la fois sobre, sombre et lumineuse à la fois, aux écritures manuscrites d'enfant… J'ai feuilleté l'ouvrage dans lequel j'ai tout de suite eu envie de plonger pour rejoindre cet univers en sépia proposé par l'auteur… Les dessins sont simples mais magnifiques. Les propos se mettent à la portée d'un jeune public tout en étant de bonne qualité. Des vignettes sans dessins nous font partager les émotions de Nora.
Il faut donc que j'évoque son histoire. Nora est une petite fille de la ville qui vient passer des vacances dans la ferme de son oncle pour que ses parents puissent tranquillement terminer leur déménagement. C'est pour Nora l'occasion de découvrir la nature (arbres, animaux, vivre pieds nus…) mais aussi de se poser beaucoup de questions, qu'elle va d'ailleurs adresser à son oncle. Celui-ci propose parfois des réponses tout à fait "réelles" mais lorsque le sujet l'incommode davantage, alors il se fait poète et envoie sa nièce dans l'imaginaire.
C'est un bel album qui permet d'ouvrir des sujets de conversation avec ses enfants, de parler des moments importants de la vie. Et c'est aussi un très beau moment de lecture pour les adultes!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
alouett
  21 avril 2015
Cet été 1975, Nora doit passer ses vacances chez son oncle maternel. Pendant ce temps-là, le couple en profite pour finir le déménagement et l'absence de Nora leur simplifiera les choses. Mais la fillette n'est pas contente du choix qu'on fait ses parents et le fait d'aller passer plusieurs semaines à la campagne, loin d'eux, la met en colère.
Au début, Nora est mutique et seule la présence de Minette, la chatte de la ferme, va être en mesure d'égayer l'enfant. Les jours passent et l'enfant sort doucement de sa colère. Elle a pris l'habitude de se réfugier dans le grand chêne qui domine la colline la plus proche. Equipée de la paire de jumelles de son oncle, elle épie Madame Jeanne, la vieille voisine solitaire. Et même si son tonton passe la majeure partie de son temps aux champs, cela ne l'empêche pas de répondre à la myriade de questions de l'enfant. « Comment on fait pour chercher un amoureux ? » et « où on est avant d'être né ? »… et « comment on fait pour aller dans le ventre de la maman ? »

Pour son premier album, Léa Mazé nous pose sur un nuage et nous permet de passer un été en compagnie d'une fillette au caractère bien trempé. L'enfant est pleine de vie et mène une quête gourmande – comme tous les enfants – visant à comprendre le monde qui l'entoure. La présence de Minette qui attend ses petits ainsi que de Madame Jeanne toujours seule, toujours assise sur le même banc pendant d'interminables journées, vont conduire Nora à suivre le fil de ses questions et de son imagination. L'auteur retranscrit le questionnement de l'enfance avec pudeur et justesse. Sans fausse note, l'ambiance s'installe dès la première planche et rien ne vient perturber cette atmosphère qui envahit le lecteur.
On est là dans un huis-clos très chaleureux et pétillant malgré la présence d'une bichromie réalisée à l'aide de marrons qui diffusent leur parfum de nostalgie… de ces souvenirs-là dont on se rappelle avec émotion, de ces instants précieux que l'on en mémoire sans que le temps ne parvienne à grignoter ne serait-ce qu'une parcelle de ce moment. Cet été de Nora nous rappelle les nôtres lorsque, enfant, on vivait de grandes aventures et que celles-ci nous permettait d'acquérir un savoir, une connaissance, qui nous a permis de continuer à grandir, à passer à l'étape suivante.
L'enfant lecteur quant à lui plonge dans cette lecture sans retenue. Voilà un ouvrage qui aborde des questions qui le taraude et lui permettent de comparer les réponses qu'il détient déjà à celles contenues dans cette histoire ? de quoi relancer la machine à questions. de quoi enrichir sa propre réflexion. de quoi décaler son regard pour se poser les questions autrement et parvenir, à son tour, à gagner quelques certitudes qui l'accompagneront le temps d'un été ou jusqu'à l'hiver prochain, jusqu'à ce qu'arrive un nouveau flot de questions qui viendront marquer les étapes de sa réflexion.
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (5)
Ricochet   16 août 2016
À travers ces interrogations, on assiste à l’évolution d’une enfant qui avance dans l’apprentissage de la vie.
Lire la critique sur le site : Ricochet
BoDoi   03 juillet 2015
Une belle lecture, un bel album, une jeune auteure prometteuse, à ne pas rater !
Lire la critique sur le site : BoDoi
BulledEncre   21 mai 2015
Une jolie découverte intemporelle et touchante, au trait atypique. Bravo.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDZoom   15 mai 2015
Une fable émouvante et drôle, un récit d’une grande maturité qui aborde avec grâce des sujets essentiels à l’apprentissage de la vie.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Sceneario   27 avril 2015
Un bel album qui pourrait donner un cadeau très sympathique !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Dixie39Dixie39   03 janvier 2016
- Mais on meurt pas forcément pendant la guerre ?
- Ha ha ! Non ! Sinon il n'y aurait plus personne sur la terre ! C'est très dur, il y a toujours beaucoup de morts... Mais il reste aussi beaucoup de vivants. Même dans les soldats, il y en a plein qui ont été soignés ou qui n'ont jamais rien eu.
Tu sais mourir à la guerre c'est très triste, mais le plus dur c'est d'être vivant à la guerre. Le plus difficile c'est de rester et de voir tout ça... de... de voir tout s'effondrer autour de soi sans pouvoir faire quoi que ce soit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
boumabouma   05 avril 2016
Bah l’autre jour tu m’as dit qu’avant d’être dans le ventre de la maman, on descendait de la moure par les arbres… mais comment on fait entre l’arbre et le ventre ?
Commenter  J’apprécie          30
Stephanie39Stephanie39   04 juin 2017
-Tonton, pourquoi la guerre, ça existe?
-Je... Heu... Je ne sais pas... Moi aussi, je me pose la question, tu sais...
-Mais elle est finie, hein?
-Ici, oui. Mais tu sais, la guerre elle est tout le temps dans d'autres endroits du monde.
-Il ne faut pas l'oublier. Il fut être heureux qu'ici il y ait la paix, parce qu'il y a des petits enfants de ton âge qui aimeraient que ce soit pareil chez eux. p47
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Léa Mazé (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Léa Mazé
Vidéo de Léa Mazé
autres livres classés : mortVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3340 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..