AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2378737408
Éditeur : Ex Aequo (20/07/2019)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Alana n'est qu'un bébé lorsque son papa disparaît en mer. Qa grand-mère pourrait lui parler de ce père qu'elle n'a pas connu, mais elle s'enferme dans un mur de silence. Mamie Rose est méchante, à l'image de ce Bugul-Noz, créature des légendes bretonnes, dont l'ombre s'étend sur les pas d'Alana.
Ne pas se retourner et prendre le bon chemin. Est-ce bien celui-ci qu'Alana s'est choisi? Une belle intrigue qui nous emporte, à la tombée de la nuit, là où résonne l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Chroniqueuse
  17 septembre 2019
De nouveau, je remercie Suzanne Max et éditions Ex Aequo pour l'envoi de cet album jeunesse au Liban et pour la confiance accordée.
Les chemins d'Alana de Mido est un album qui convient aux enfants de 9-12ans.
51 pages et je dirais 51 batailles contre la méchanceté, la colère et le rejet pour tenter un tant soit peu de faire place à l'amour, le partage après la perte d'un être cher au coeur de tout une famille qu'une légende perdure à parasiter les âmes ensevelies par la douleur et la souffrance de ces êtres.
Décrite avec soin, cette histoire est un véritable cheminement vers une nouvelle reconstruction de soi, un nouveau départ, un rafraichissement de l'esprit qui se retrouve éteint par tant de doutes suite à des croyances infondées…
Un auteur qui s'attache à nous transmettre ce que parfois le courage et la noblesse de coeur d'une enfant comme Alana son personnage peut présager un dénouement du passé, un détachement de nos peurs, une conciliation et une acceptation de ce qui est présent, réel.
Un album d'une tendresse infinie par l'attachement de cet enfant qui couve toute sa famille de bonheur .On s'appuie sur sa loyauté et sa sincérité pour espérer voir renaitre une grand-mère brisée par le chagrin et éviter à une mère qui s'est construit un nouveau toit vibrant de lumière et de sécurité de revivre un passé douloureux...
Je vous conseille de retrouver ce que Alana, cette petite fille qui du haut de ses douze printemps fera pour ne plus se nourrir et être hantée par l'image de Bugul-Noz… une légende qui pourrait briser bien des foyers…
Je suis ravie d'avoir pu découvrir la plume de Mido et au plaisir de le lire de nouveau.
Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Aryia
  27 septembre 2019
On s'imagine parfois que pour écrire une bonne histoire, un auteur doit nécessairement avoir une imagination débordante et des idées extraordinaires plein la tête … C'est peut-être vrai dans certains cas – quand on veut écrire de la fantasy, du fantastique ou de la science-fiction innovante, par exemple –, mais ce n'est à mes yeux assurément pas une obligation. Car une bonne histoire, ce n'est pas forcément une histoire pleine d'extravagance ou de loufoqueries … Car la plus belle des histoires, finalement, ne serait-ce pas la vie ? Avec tous ses rebondissements, dignes parfois d'un vrai polar, avec toutes ses émotions, qui n'ont rien à envier aux histoires les plus dramatiques, avec tous ses éclats de rire et ses mystères … Un bon auteur, ce serait peut-être finalement un bon observateur, capable de déceler dans les petites choses de la vie quotidienne quelque chose à raconter, quelque chose à figer sur le papier pour en faire une histoire captivante et émouvante. Et c'est pour cela que je l'affirme : Mido est un bon auteur, et Les chemins d'Alana est une bonne histoire !
Alana n'avait qu'un an lorsque son père a disparu en pleine mer. Elle a aujourd'hui douze ans, et est la seule personne de la famille que sa grand-mère accepte de voir … bon gré mal gré. Car le coeur de Mamie Rose s'est transformé en pierre la nuit où son fils unique s'est noyé : désormais, chaque mot qu'elle prononce est chargé de venin, de colère, de méchanceté, qui attriste et effraye Alana qui ne sait que faire pour redonner le sourire à sa grand-mère. Mais l'adolescente a un autre sujet de préoccupation : voilà que le soir, tandis qu'elle rentre chez elle en passant par la plage, une étrange présence semble la suivre. Serait-ce le Bugul-Noz, créature malfaisante des légendes bretonnes contre laquelle Mamie Rose la met si souvent en garde ?
Contrairement à ce que je pensais au vu du résumé, la mention du Bugul-Noz n'est qu'un prétexte à raconter une histoire tout ce qu'il y a de plus « réaliste ». Pas la moindre petite trace de fantastique dans ce court roman, et c'est tant mieux ! Car les « aventures ordinaires » d'Alana sont suffisamment intéressantes comme cela. Alana, c'est une petite fille qui apprend à grandir, mais surtout, c'est une petite fille profondément marquée par la méchanceté de sa grand-mère, méchanceté qu'elle ne comprend pas mais qu'elle subit de plein fouet à chaque fois qu'elle va lui rendre visite. Car Alana, c'est aussi une adolescente pleine d'amour et de bonté, qui s'est promis de redonner le sourire à sa Mamie Rose … Car Alana en est persuadée : son père, qu'elle n'a quasiment pas connu, dont elle ne garde aucun souvenir, mais qui les aimait, elle en est certaine, n'aurait pas voulu que sa famille se morfonde perpétuellement dans la tristesse et l'aigreur. Mais Alana ne sait pas comment faire, d'autant plus que Mamie Rose se braque dès qu'on a le malheur d'aborder ce sujet …
Et cela d'autant plus que la mère d'Alana s'est remariée, et qu'elle a eu un petit garçon avec son nouveau compagnon. Pour Mamie Rose, ce n'est rien de plus que de la trahison, et elle n'a jamais voulu rencontrer le petit frère d'Alana, qui est par conséquent tiraillée entre son affection pour sa grand-mère et son amour pour son beau-père – qu'elle aimerait tant appeler Papa – et son petit frère. A cet instant, je me suis sentie très proche d'Alana : elle m'a rappelé ce fameux jour où, du haut de mes cinq ans, j'ai couru après la voiture de mon beau-père qui partait au travail pour lui demander s'il voulait bien être mon Papa … Plus globalement, je me suis beaucoup attachée à cette jeune héroïne, qui quitte doucement l'enfance pour entrer dans l'adolescence, et dont les émotions jouent aux montagnes russes. D'autant plus quand l'impensable se produit, quand sa grand-mère laisse échapper des mots qui viennent tout remettre en question, quand un inconnu vient bouleverser toutes ses certitudes. Elle ne sait plus que croire, elle ne sait plus si elle veut y croire. Elle ne sait plus ce qu'elle veut, ce dont elle a besoin pour avancer sur ce vaste chemin qu'est la vie.
En bref, vous l'aurez bien compris, avec ce petit roman d'une cinquantaine de pages, Mido invite ses lecteurs à marcher aux côtés d'Alana, l'espace de quelques jours, de quelques semaines. Ce n'est pas une enquête policière, ce n'est pas un récit d'aventure, ni même une histoire d'amour … C'est juste une tranche de vie, qui permet d'aborder des thématiques universelles : le deuil, le bonheur, la question des familles recomposées … le tout est très joliment raconté, c'est un court roman empli de douceur (comme souvent avec la collection Saute-Mouton) et de délicatesse. Et en arrière-fond, comme un fil rouge qui guide le lecteur tout au long de l'intrigue, il y a la légende du Bugul-Noz : je ne connais pas du tout les mythes bretons, aussi suis-je très contente d'avoir pu effleurer ces légendes aussi belles que terrifiantes ! Un livre que je conseille donc fort volontiers, pour tout petit lecteur déjà autonome dans la lecture !
Lien : https://lesmotsetaientlivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lalectricecompulsive59
  01 septembre 2019
Je remercie énormément l'auteur pour l'envoi de ce service presse ainsi que les éditions Ex Æquo , un livre superbe qui a été un régal à découvrir.
Tout d'abord la couverture d'Annabel Peyrard est vraiment magnifique tout comme la quatrième de couverture c'est encore plus beau sur la version papier qu'en photo.
De plus, le livre est vraiment léger, avec un papier de bonne qualité et la police est juste parfaite.
Le roman est une version façon légende Bretonne du petit chaperon rouge.Le grand méchant loup est le bugul-noz mais il ne s'agit pas d'un simple conte réinventé mais d'une histoire bien travaillé et intelligente!
C'est vraiment une histoire attachante qui plaira aux enfants entre 9 et 12 ans mais même moi étant adulte, j'ai été accroché par l'histoire et séduite.
Je le recommande vivement.
Lien : https://lalectricecompulsive..
Commenter  J’apprécie          40
ReadWithJustine
  09 octobre 2019
Nous sommes avec Alana qui, ne connaît pas son papa ( il a disparu en mer).. Elle rend souvent visite à sa grand-mère qui elle n'est pas très gentille et ne sourit jamais, Alana ne demande qu'une chose, savoir comment était son papa mais, sa grand-mère est comme enfermée, enfermée dans une bulle de silence. Que va-t-elle apprendre ? Quel chemin va prendre sa vie ?
Nous sommes basé sur une histoire » légendaire, intrigante et mystérieuse » qui personnellement m'a donné envie d'en savoir plus et d'en connaître plus.
Alana est attachante et forte !
C'est une histoire très mystérieuse et intrigante qui donne réellement envie d'en savoir plus et de comprendre ce qu'il se passe !
•••
De nouveau c'est un joli coup de coeur avec de nouveau une plume fluide et simple. Les chapitres sont assez courts et espacés ce qui donne quelque chose à la lecture.
Je vous conseille cette lecture si vous aimez les histoires jeunesses et les légendes (mystérieuses et intrigantes).
Lien : https://mdllejustinelit.word..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AryiaAryia   27 septembre 2019
Le chemin qui mène à la plage aurait pu être si doux. Pourquoi faut-il que les légendes des hommes le peuplent de créatures malfaisantes ?
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : conte jeunesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1078 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre