AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Franck Hériot (Collaborateur)
EAN : 9782253129479
279 pages
Le Livre de Poche (02/09/2009)
3.07/5   27 notes
Résumé :

Première femme commissaire à diriger tour à tour la Brigade des stups, la Mondaine, la Brigade de répression du banditisme et la célèbre Crime, enfin " patron " de la PJ avant d'être nommée préfet, secrétaire général de la Zone de défense de Paris, Martine Monteil a eu une carrière d'exception.

Son témoignage, qui se dévore comme un polar, dévoile tous les aspects de sa profession, des plus cocasses aux plus dramatiques.

D... >Voir plus
Que lire après Flic, tout simplementVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique

Je connaissais un peu Martine Monteil, pour l'avoir vue lors de ses quelques apparitions télévisuelles. J'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour cette femme, et je souhaitais lire son livre « Flic tout simplement ».Voilà qui est fait.
Dans ce livre, Martine Monteil déroule toute sa carrière de femme flic, car, elle a réussi son diplôme de l'école de Saint-Cyr au Mont d'Or à une époque où il n'y avait pas encore de femme dans ce métier. Dès lors, elle gravit tous les échelons dans la hiérarchie de la police, jusqu'à sa nomination avec le rang de préfet en tant que secrétaire générale à la zone de défense de Paris.
Première femme nommée commissaire à la tête d'un commissariat Parisien, celui de la rue Perronet à Paris, elle fera un passage éclair à la brigade des mineurs, puis sera affectée à la « mondaine »,( Brigade de répression du proxénétisme), avant de rejoindre la Brigade des Stups, puis la BRB, (Brigade de répression du Banditisme). Enfin, elle sera nommée à la tête de la célèbre « Crime », le fameux « 36 quai des Orfèvres », poste dont elle rêvait en secret, sans n'avoir jamais rien demandé. Car Martine Monteil, n'est pas une femme de bureau, qui supervise ses troupes de loin. Elle s'investie pleinement sur le terrain, avec ses hommes, sans compter ses heures, au détriment de sa vie de famille. Fille de Flic, femme de Flic, toute sa vie c'est la police, avec la volonté de diriger des équipes soudées et solidaires, seule façon pour elle de mener à bien les enquêtes qui lui sont confiées et de résoudre de grandes affaires criminelles. Et dans sa carrière, elle a affronté de grands criminels dont les tueurs en séries Guy Georges et Mamadou Traoré. Mais aussi rencontré des personnalités hautes en couleurs comme « Madame Claude », la célèbre tenancière de Maisons closes, ou l'écrivaine Françoise Sagan, arrêtée pour détention de stupéfiants. Enfin, le 30 août 1997, la Mercedes de Lady di s'encastre dans un pilier du pont de l'Alma, Henri Paul le chauffeur et Dodi Al-Fayed fils d'un milliardaire Egyptien sont tués sur le coup. Trevor Ree-Jones le garde du corps est gravement blessé, mais survivra. La princesse de Galles quant à elle, sera transportée à l'hôpital dans un état désespéré et décèdera quelques heures plus tard. Etant donné les personnalités touchées, le dossier d'enquête est confié à la « Crime » et Martine Monteil sait qu'il faudra mener cette affaire de manière irréprochable. Elle le sera.
Ce livre est écrit dans un style direct, simple et terriblement efficace, comme son auteur. La carrière de cette femme flic est exemplaire et hors du commun. Elle doit son ascension hiérarchique à son investissement sans faille, à son travail de terrain avec ses hommes. C'est pour cette raison qu'elle a toujours été respectée et écoutée et qu'elle n'a jamais eu à souffrir ni à se plaindre d'être une femme dans un monde de mecs. On ne peut qu'être admiratif.
J'ai beaucoup aimé ce livre et j'en conseille la lecture.
Commenter  J’apprécie          10
Ce n'est pas un roman mais un témoignage sur le parcours exceptionnel d'une femme au sein de la police, un milieu que l'on découvre moins machiste qu'on l'aurait imaginé (mais quand on partage une mission forte et des risques, on s'attarde sans doute moins aux "détails": femme ou homme qu'importe du moment que le travail est fait et bien fait). Ce livre est aussi l'occasion de voir le quotidien de la police et de découvrir de l'intérieur quelques affaires célèbres.
Commenter  J’apprécie          120
Quand une des premières femmes commissaire revient sur sa carrière, ça donne un livre qui retrace les grandes affaires de la brigade des stups, de la mondaine, ou de la brigade criminelle de Paris. Difficile de s'imposer quand on est une femme, et surtout dans ces métiers d'hommes, mais Martine Monteil en est l'exemple, et sa carrière la preuve que l'on peut y réussir. Pourtant, quel métier difficile, lorsque l'on recherche un tueur en série, lorsque l'on enquête sur la mort de Lady Di, ou lorsque l'on descend dans le RER à la suite de l'attentat de port Royal, ces attentats qui ont endeuillés la France.
Ce n'est pas une grande oeuvre littéraire, mais c'est par contre un témoignage très intéressant sur une vie de femme, sur une carrière de flic, sur une époque, madame Claude ou Françoise Sagan, et sur la vie des services qui veillent à la sécurité de la France.
Commenter  J’apprécie          60
Cela a beau être mon métier, je suis une grande adepte des lectures autobiographiques sur la police. Je trouve toujours cela absolument passionnant de découvrir le parcours de certain.e.s collègues.

En l'occurrence, Martine Monteil fut et restera une grande dame de la police française. Une des premières femmes Commissaires, à diriger des centaines de fonctionnaires. Un parcours exceptionnel, qui force le respect. Un caractère affirmé et bien trempé, qui a laissé des traces dans chaque service dans lequel elle est passée.

Une femme précurseur et moderne, qui a su bousculer les codes et bouger les lignes parfois (très, trop ?) figées de la police nationale. Institution dont elle a clairement écrit des pages dans son Histoire.

Dans son récit, il est question de la place de la femme dans la Police dans les années 80. de ses premiers pas dans un commissariat de quartier plutôt cossu du centre de Paris, puis de son arrivée au mythique 36 quai des Orfèvres. Vous y retrouverez également des anecdotes sur des affaires judiciaires célèbres : Madame Claude, Guy Georges, Port Royal, Mamadou Traoré...

Martine Monteil a été la reine des premières fois. Première femme patronne des stups, première femme patronne de la très réputée Crim', première femme directrice de la Police Judiciaire parisienne. Et j'en passe. Son histoire doit être lue.
Commenter  J’apprécie          30
Martine Monteil a collectionné les "premières" tout au long de sa carrière. Elle a été parmi les premières femmes à être commissaire de police. Elle a dirigé les services les plus prestigieux de la police parisienne : la Mondaine, les Stups, la Crime... Sa carrière a connu une ascension hors du commun, sans intrigue de couloir nous dit-elle.
Elle a dû faire preuve d'un caractère bien trempé, d'un investissement professionnel sans limite, pour diriger ses équipes, constituées en très grande partie d'hommes.
Elle nous relate les enquêtes qui ont marqué son parcours, ses rencontres avec de grands criminels ou des people qui ont eu maille à partir avec la police.
Ce livre passionnera tous les amateurs de polars même si ce n'en est pas un.
J'ai apprécié cette lecture.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Un ouragan dans un ciel clair. J’aurais décidément collectionné les dossiers sensibles durant ma carrière. Et celui qui me tombe dessus, en ce 30 août 1997, va battre tous les records…
Commenter  J’apprécie          60
Chaque matin, dans tous les services que j'ai dirigés, j'ai vu les chefs de groupe et leurs hommes, m'informant autant de leur situation professionnelle que personnelle, m'en inquiétant quand il le fallait, consciente que la bonne marche de la maison tient aussi au moral de chacun.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Martine Monteil (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martine Monteil
A la tête de la Police Judiciaire depuis 2004, Martine Monteil est la première femme à accéder à ce poste. Dans cet entretien exclusif, elle revient sur son parcours exceptionnel et raconte sa passion pour son métier. Elle évoque également les qualités d’un bon policier ainsi que les motivations indispensables pour qui souhaite faire carrière dans la Police. Une belle rencontre, à voir absolument !
Dans la catégorie : PoliceVoir plus
>Problèmes et services sociaux. Associations>Autres problèmes et services sociaux>Police (38)
autres livres classés : criminalitéVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus

Lecteurs (73) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1682 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}