AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Midori Kusano (Autre)Patricia Barbe-Girault (Traducteur)
EAN : 9782381961385
Monsieur Toussaint Louverture (30/11/2023)
4.31/5   32 notes
Résumé :
Tandis qu'Anne Shirley n'est encore qu'une jeune fille à Avonlea, plusieurs personnages colorés peuplent le village et ses environs. Que ce soit la vieille Mlle LIoyd que l'on croit avare et excentrique, le petit Felix et sa passion pour le violon, Pa Sloane et son amour des encans ou Prissy Strong à qui on fera une cour bien particulière, tous s'avèrent des êtres fascinants aux histoires tendres et amusantes!
Ponctué d'anecdotes cocasses et de grands événeme... >Voir plus
Que lire après Les chroniques d'AvonleaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Note : 🌸🌸🌸🌸,5/5

Citation : « 𝑰𝒍 𝒇𝒂𝒍𝒍𝒂𝒊𝒕 𝒒𝒖𝒆 𝒋𝒆 𝒗𝒊𝒆𝒏𝒏𝒆, 𝑨𝒏𝒈𝒆𝒍𝒊𝒏𝒂. 𝑱𝒆 𝒏𝒆 𝒔𝒖𝒑𝒑𝒐𝒓𝒕𝒂𝒊𝒔 𝒑𝒍𝒖𝒔 𝒍𝒂 𝒔𝒊𝒕𝒖𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏.
- 𝑱𝒆 𝒎'𝒂𝒑𝒑𝒆𝒍𝒍𝒆 𝑷𝒆𝒕𝒆𝒓.
-𝑪𝒆 𝒏'𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒂𝒔 𝒗𝒓𝒂𝒊. 𝑷𝒐𝒖𝒓 𝒎𝒐𝒊, 𝒄'𝒆𝒔𝒕 𝑨𝒏𝒈𝒆𝒍𝒊𝒏𝒂, 𝒆𝒕 𝒄𝒆 𝒍𝒆 𝒔𝒆𝒓𝒂 𝒕𝒐𝒖𝒋𝒐𝒖𝒓𝒔. 𝑱𝒆 𝒏𝒆 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒂𝒑𝒑𝒆𝒍𝒍𝒆𝒓𝒂𝒊 𝒋𝒂𝒎𝒂𝒊𝒔 𝑷𝒆𝒕𝒆𝒓. 𝑳𝒆 𝒏𝒐𝒎 𝒅'𝑨𝒏𝒈𝒆𝒍𝒊𝒏𝒂 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒗𝒂 𝒂̀ 𝒍𝒂 𝒑𝒆𝒓𝒇𝒆𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒆𝒕 𝑨𝒏𝒈𝒆𝒍𝒊𝒏𝒂 𝑩𝒆𝒏𝒏𝒆𝒕𝒕 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒊𝒓𝒂𝒊𝒕 𝒆𝒏𝒄𝒐𝒓𝒆 𝒎𝒊𝒆𝒖𝒙.»

Avis :

☁️ Je ne saurais pas décrire ce que j'ai ressentis en refermant ce dernier roman qui clôture les aventures de Anne. Un mélange de nostalgie car cette saga m'accompagne depuis mon début de 6ème et de joie parce que c'était une magnifique série qui a une place toute particulière dans mon coeur.

🌸 Il y a 12 chroniques et parmi ces 12, j'ai eu 3 préférences : « Ludovic se presse », « La victoire de Lucinda » et « En quarantaine chez Alexander Abraham ». La majorité des chroniques sont originales, rafraîchissantes et contiennent de l'humour.

☁️ La plume de Lucy Maud Montgomery est toujours aussi fluide et poétique, très agréable à lire et addictive.

🌸 Chaque personnage est différent. Ce que j'ai beaucoup beaucoup aimé ce sont les touches féministes de certaines femmes, ainsi que leur caractère bien trempé (il ne faut pas oublier que la saga à été écrite au XXème siècle). Et quel bonheur de voir des allusions à notre petite Anne !

☁️ le seul petit bémol c'est que dans chaque histoire, les noms des personnages changent mais ont des sonorités ou des orthographes similaires aux précédents, ce qui m'a un peu perdue.

🌸 Voilà, c'est le moment de dire au revoir à cette merveilleuse saga !
Commenter  J’apprécie          11
Alors que la parution des romans consacrés à Anne et sa petite famille est terminée, son éditeur Monsieur Toussaint Louverture nous fait un dernier cadeau en forme d'au revoir : la publication de douze de ses histoires courtes se déroulant dans le même univers : Les Chroniques d'Avonlea.

Derrière cette rayonnante couverture, un dernier cadeau pour les lecteurs et admirateurs de l'univers de Green Gable et d'Avonlea : des nouvelles, désirées par l'autrice, pour y replonger encore quelques instants afin de retrouver tout l'humour et la joliesse de sa plume et des relations qu'elle nous a fait vivre. Douze histoires nous sont ainsi proposées sur la vingtaine qu'elle a écrite. Pourquoi pas toutes ? Parce que l'autrice aurait demandé de son vivant à ce que certaines ne le soient pas et Monsieur Toussaint Louverture a tenu à respecter son souhait, aussi frustrant cela soit-il pour le lecteur amoureux de l'univers.

J'ai donc repris les sentiers de Green Gable et Avonlea le temps que quelques petites histoires, de longueurs et teneurs variées mais dans lesquelles, j'ai retrouvé tout ce que j'avais tant aimé dans la série à l'exception de ce dernier tome qui avait trop tranché pour moi. Ce fut donc l'occasion de redécouvrir des histoires simples, de replonger dans les petits ragots de ces contrées, de recroiser certains personnages oubliés et d'en découvrir d'autres, le tout dans une ambiance chaleureuse et rassurante.

J'ai beaucoup aimé ces nombreuses histoires de dames aux âges avancés pour l'époque, entendez qui ont dépassé l'âge d'être mariée et avec des enfants, qui trouvent pourtant l'amour et le compagnon de leur vie à contre temps après tout le monde. J'ai trouvé chacune des histoires charmantes, pleine de joliesse et d'humour, parvenant à me toucher en quelques pages à peine avec des sentiments terriblement bien décrits et jamais exactement les mêmes d'une histoire à l'autre. La magie de L.M. Montgomery a parfaitement fonctionné !

Il faut dire qu'on retrouve plus que tout dans ces histoires l'ambiance des débuts de la série quand Anne ne mêlait de tout et s'intéressait à tous les potins du village, ce que ses enfants ont pris le soin de faire à leur tour ensuite. C'était donc savoureux de plonger dans les rumeurs et secrets de chacun pour découvrir des êtres attachants derrière les défauts que la société retenait d'eux. J'ai d'ailleurs également beaucoup aimé l'espièglerie de certaines histoires, comme celle de ces soeurs ayant adopté un petit garçon faisant bêtise sur bêtise qui disait que c'était parce qu'il n'allait pas au catéchisme, la chute fut savoureuse ! Il en va de même pour la dernière histoire qui semble répondre à la première et à d'autres au milieu, où on suit les retrouvailles d'un vieux couple qui guérit d'une dispute stupide et se trouve enfin.

Chaque histoire et vraiment l'occasion pour l'autrice de nous faire sentir combien il est bon d'aimer et pardonner à son prochain, en discutant et échangeant avec lui plutôt que de rester sur une idée peut-être fausse. Ça peut sembler bête mais ça sonne juste et c'est très beau et émouvant sous la superbe plume de l'autrice. Celle-ci nous plonge vraiment dans les ambiances, les odeurs et les bruits de ces petits villages d'autrefois. C'est dépaysant et reposant, amusant et piquant.

Je suis donc plus que ravie de clore mon aventure dans l'univers d'Anne et ses amis par ces quelques nouvelles qui m'ont fait replonger un temps dans cette ambiance tant chérie. Certes, je ne connaissais pas les personnages la plupart du temps, mais était-ce important pour me réjouir de ce que la vie leur réservait ? Absolument pas et c'est là la force de la plume évocatricement poétique de L.M. Montgomery. La vie est simple et mérite d'être célébrée aussi pour sa simple beauté. Merci à Monsieur Toussaint Louverture de nous avoir permis pendant des années de découvrir dans un si beau format ce tendre univers. A bientôt pour de prochaines aventures et une prochaine héroïne. Rendez-vous pris avec Emily en Février 2024 !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          40
J'ai ouvert ce livre en n'ayant aucune idée de son contenu (hormis le fait qu'il s'agissait de nouvelles), j'ai donc été surprise (et un tout petit peu déçue) de voir qu'on n'y retrouvait pas Anne Shirley mais des habitants d'Avonlea, plus ou moins proches d'elles. Ça aurait été très sympa de retrouver Anne, Diana, Marilla et autres mais je comprends ce choix de l'autrice de proposer d'autres personnages.

D'ailleurs, j'ai dévoré ce livre en deux petits jours, c'est donc dire si j'ai aimé ! On retrouve tout ce qui fait le charme de la saga d'Anne Shirley dans ces nouvelles, la vie sur l'île du Prince Édouard, des histoires pleines d'humour et de tendresse, des personnages savoureux... Bien entendu, certaines nouvelles m'ont plus plu que d'autres mais elles sont toutes vraiment délicieuses à lire : on referme ces Chroniques d'Avonlea avec un sentiment de joie d'avoir découvert ces petites histoires et d'avoir souri, ri, été touché et / ou ému par ces personnages et les petites histoires de leur quotidien. En fait, on se sent dans le même état d'esprit qu'Anne sur la superbe illustration de couverture de ce tome 8 bis :)

Une très jolie conclusion à la saga d'Anne Shirley !
Commenter  J’apprécie          60
Un tome différent des autres. On abandonne Anne et on se plonge dans des petites nouvelles sur des personnages qui gravitent autour d'Avonlea.
Toujours dans l'esprit des autres romans, c'est une lecture d'une douceur et qui procure un moment de pur détente heureuse.
Plongez y et si vous ne connaissez pas l'auteure, ce volume est un bon moyen de voir son univers. Il peut être lu indépendamment des autres.
Commenter  J’apprécie          100
Après avoir fini Rilla, ma Rilla, le dernier tome de la saga des Pignons verts, je me sentais un peu abandonnée.
Quelle excellente surprise de découvrir que les éditions Toussaint Louverture avaient édité en novembre ces Chroniques d'Avonlea !
Nous y trouvons douze nouvelles, indépendantes donc les unes des autres, autour d'habitants de l'île du Prince Édouard.
Anne est cependant présente dans ces pages : évoquée très légèrement ici où là, participant à l'intrigue dans une des nouvelles. Mais surtout dans le style inimitable et exquis de Lucy Maud Montgomery.
Des histoires du quotidien, banales ou extraordinaires. Des habitants vraiment attachants, et souvent fascinants. C'est drôle, c'est tendre : une excellente lecture.

Un petit pincement au coeur en refermant ce livre... mais je sais qu'il y aura de nombreuses relectures.

Et l'objet livre lui-même, quelle splendeur ! Une couverture encore une fois à la hauteur des mots qu'elle contient. A avoir dans sa bibliothèque !

J'ai découvert également que l'éditeur ne sortira pas de nouvelle traduction du deuxième volume des Chroniques d'Avonlea : parce que l'auteur elle-même ne souhaitait pas que ce recueil soit édité. Bravo pour ce respect envers son travail !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Elle avait le don de broder la vie avec des étoiles.
Commenter  J’apprécie          140
«Non, ça ne m'irait pas non plus. Je ne veux pas me marier. Tu te rappelles l'histoire qu'Anne Shirley racontait il y a longtemps, sur cette élève qui voulait être veuve parce que "quand on n'est pas mariée, on vous traite de vieille fille, et quand on l'est, il faut obéir à son mari" ? Eh bien, je suis on ne peut plus d'accord. J'aimerais être veuve. Comme ça, j'aurais la liberté d'une célibataire, avec le prestige d'une épouse. Je pourrais avoir le beurre et l'argent du beurre.
Ah, être veuve!
- Nancy! », s'écria Louisa, scandalisée.
L'autre se mit à rire, un doux gazouillis qui clapota dans le jardin tel un ruisseau.
Commenter  J’apprécie          00
- Je vais m'occuper de Monsieur Bennett, intervins-je avec dignité. C'est mon devoir et je ne me défile jamais face au devoir. Je suis connue pour ça. C'est un homme, il a la variole, et son chien est démoniaque; mais je ne le laisserai pas mourir pour autant.
-Vous avez bon cœur, Peter », dit le docteur, soulagé, comme le sont tous les hommes aussitôt qu'ils ont trouvé une femme sur qui se décharger d'une responsabilité.
Commenter  J’apprécie          00
Car, quand une femme devient mère, c’est pour la vie.
Commenter  J’apprécie          20
Quant à son rire, il me faisait rajeunir rien que de l'entendre.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Lucy Maud Montgomery (109) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucy Maud  Montgomery
"Anne d'Avonlea" Livre vidéo. Non sous-titré. Non traduit.
autres livres classés : villageVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (142) Voir plus




{* *} .._..