AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070245772
144 pages
Éditeur : Gallimard (01/06/1954)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Les poèmes d'Encore un instant de bonheur, tous antérieurs à 1934, sont détachés d'un ensemble plus vaste, Almouradiel, que l'auteur, depuis près de trente ans, s'est refusé à livrer à la publication. Parmi eux, le Chant de Minos est un fragment d'un drame, les Crétois, mi-partie en prose, mi-partie en versets, que Montherlant commença et abandonna en 1929. L'autre fragment qui en est demeuré est Pasiphaé. Ces poèmes étaient sur le point de paraître, en 1934, avec p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Wiewowas
  05 juin 2014
Je m'adonnais à cette poésie comme aux caresses :
« Sa jambe pensive, pareille à une personne »,
ou
« J'adore son âme quand elle monte dans sa bouche et qu'elle l'entrouvre »…
Je tenais entre les mains un livre rare ( exemplaire numéroté ! ) avec les illustrations originales en couleur de Marianne Clouzot (édtitions Rombaldi, 1934). Les feuilles étaient "rongées" à l'ancienne... Tout ce raffinement me poussait à tourner les pages d'une façon sensuelle.
Mais je retiens un poème en particulier : "Il fait beau". En plus de sa pureté formelle je le trouve si vrai ! Tristesse de l'été, cette phrase est répétée plusieurs fois. Il m'est arrivé aussi de détester l'été, solitude de l'été, solitude éprouvée en compagnie de quelqu'un, souffrance du silence. « Hideuses journées trop belles. Une face pâle aux yeux de cendre, me regarde du fond de cette splendeur. »
Commenter  J’apprécie          490
bfauriaux
  12 avril 2020
Voici un recueil de poemes de l'auteur: une curiosité à lire et déguster sans modération, l'auteur demontrant une bonne maitrise du style difficile du poeme, très éloigné de celui des romans qu'il écrit régulièrement: Une curiosité qui vaut le détour !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
WiewowasWiewowas   25 novembre 2014
Mais tu ne comprends pas ou ne veux pas comprendre
Que j'invente toujours quelque chose au delà,
Et comment, dans l'instant où tu es la plus tendre,
Je lève du délire obscur, pour te la tendre,
La face de malheur que l'amour met en moi.
Et cet infime peu que je n'aurai pas eu,
Monstrueux, envahit tout mon bien et le ronge.
Je m'endors, recouvert de toi comme d'un songe,
Je me réveille, tu es là, et je suis nu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
coco4649coco4649   06 janvier 2017
 
 
Il a fait aurore toute la nuit.
La clarté de la nuit m’a réveillé au milieu de la nuit,
une nuit venue d’un autre âge.
Et moi je lui disais : « Mère nuit, Mère nuit,
dites-moi, dites-moi, et dites-lui aussi,
dites-lui, à mon petit frère au doux visage,
ce qui vous fait être claire ainsi. »
Ma main pendait hors du lit.
La nuit entra et s’accroupit.

Je sentis sur ma main poser son museau froid.
Je lui dis : « Mère nuit, vous devez avoir froid.
Entrez dans notre lit.
Il y a de la place pour trois. »
Ensuite il a neigé de l’oubli, de l’oubli,
de l’oubli, de l’oubli, de l’oubli.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
WiewowasWiewowas   06 juin 2014
Et tout cela, coeur qui éclate, voix qui casse,
Tout cela... le bonheur ? Ah ! mon Dieu, savions-nous
On peine, on pense, on parle... Il passe ! Il passe ! Il passe !
C'est lorsqu'il est passé qu'on se met à genoux.
Commenter  J’apprécie          200
WiewowasWiewowas   04 juin 2014
Ah ! que ne pouvons-nous dans une étreinte nous envoler,
l'un dans l'autre, comme volent les mouches accouplées,
emportés jusqu'aux constellations sur le dos géant de l'espace,
comme une fleur d'églantine qu'une tortue d'eau emporte sur sa carapace !
Commenter  J’apprécie          152
WiewowasWiewowas   05 juin 2014
Tout ce que j'avais construit quand vous étiez là, vous le défaites pendant l'absence. Tout ce que j'avais construit pendant l'absence, vous le défaites quand vous êtes là.
Commenter  J’apprécie          190
Videos de Henry de Montherlant (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henry de Montherlant
La Ville dont le prince est un enfant
autres livres classés : poèmesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La série des Jeunes Filles de Montherlant

Comment s'appelle le personnage principal, dont on a trop souvent dit qu'il était l'incarnation romanesque de Montherlant ?

Henri Costal
Pierre Costals
Jean Costals

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : Les Jeunes filles, tome 1: Les jeunes filles de Henry de MontherlantCréer un quiz sur ce livre