AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749148995
Éditeur : Le Cherche midi (07/09/2017)

Note moyenne : 4.64/5 (sur 11 notes)
Résumé :
New York, 1888. Les lampadaires à gaz éclairent les rues de la ville, l’électricité en est à ses balbutiements. Celui qui parviendra à en contrôler la distribution sait déjà qu’il gagnera une fortune considérable et sa place dans l’histoire. Deux hommes s’affrontent pour emporter la mise : Thomas Edison et George Westinghouse. Tous les coups sont permis. Lorsqu’un jeune avocat, Paul Cravath, aidé par le légendaire Nikola Tesla, se mêle à ce combat homérique, il va b... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
tchouk-tchouk-nougat
  14 octobre 2017
New York en 1888 découvre l'électricité. Celle-ci éclaire désormais les rues les plus riches, mais dans l'ombre deux inventeurs de génie se disputent la paternité de l'ampoule. Et dans cette guerre entre Thomas Edison et George Westinghouse, Paul Cravath est un jeune avocat qui va se lancer dans le monde cruel et fascinant de la création.
Je remercie chaleureusement les éditions Cherche Midi pour leur participation à la masse critique de Babelio car cela m'a permis de découvrir cet ouvrage passionnant.
L'époque historique se déroule donc aux Etats-Unis, entre 1888 et 1896, principalement à New York. A cette époque se déroule une formidable guerre des brevets qui oppose Edison et Westinghouse pour l'électrification du pays. le contexte, les personnages, les faits, tout est authentique et je ne peut que saluer le travail de recherche de l'auteur (bien que pour l'intérêt de l'histoire, il a pu prendre quelques libertés. Ce qu'il explique dans une petite annexe).
Mais en plus de nous faire découvrir cette époque riche en changements et en découvertes, Graham Moore nous livre une histoire intéressante aux personnages complexes et recherchés. Il a su concilier à merveille le vrai et le roman, et nous entraîner dans "les derniers jours de l'émerveillement".
Le livre est composé de chapitres plutôt courts qui commencent par des citations plus ou moins célèbres d'inventeurs. La plume est claire, simple, addictive.
L'auteur a fait attention de respecter ce que l'on sait des personnalités et de la vie des différents personnages, et malgré ça j'ai trouvé leur caractère vraiment dissemblables et fonctionnant parfaitement dans ce livre, dans cette guerre, dans cette époque de découvertes sans précédent.
J'ai beaucoup aimé les différentes visions de la découverte que nous expose l'auteur à travers ces génies bien connus : Edison, Tesla, Westinghouse, Bell. C'est formidable ce que l'esprit humain peut inventer à partir de quelques observations, même si parfois le but n'est pas le même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Aelinel
  08 octobre 2017
Les derniers jours de l'émerveillement était le premier roman sur ma liste pour la sélection de la Masse critique de Babélio du mois de septembre (j'en profite d'ailleurs pour les remercier ainsi que les éditions du Cherche Midi pour l'envoi du livre). A cela, trois raisons :
– la première est son adaptation au cinéma sous le nom de Current War avec Benedict Cumberbatch dans le rôle d'Edison. Si une date de sortie est prévu pour novembre 2017 aux États-Unis et Janvier 2018 en Angleterre, pour le moment, aucune date n'a été fixée pour une sortie française.
– la seconde est la chronique coup de coeur du Tanuki. J'étais en train de lire justement Des éclairs de Jean Echenoz quand je l'ai vu passer. Donc autant vous dire que j'étais plus que motivée!
– enfin, l'auteur Graham Moore est le scénariste de The imitation game avec également Benedict Cumberbatch dans le rôle de Turing. J'ai adoré le film.
Les derniers jours de l'émerveillement conte la Guerre du courant qui a eu lieu aux Etats-Unis, à la toute fin du XIXème siècle. Elle a impliqué trois grands personnages : Thomas Edison, inventeur de l'ampoule électrique, du télégraphe et adepte du Courant Continu (CC) opposé à Georges Westinghouse qui a développé le concept du Courant Alternatif (CA), inventé par un scientifique de génie, d'origine serbe : Nikola Tesla. A coups de procédures judiciaires et de communications journalistiques, les deux premiers hommes se sont livrés une guerre sans merci pour l'électrification des Etats-Unis et l'imposition de leurs produits commerciaux respectifs. C'est dans ce cadre « électrique » (elle était facile celle-là!) qu'intervient Paul Cravath, jeune avocat débutant, à peine sorti de l'Université. Il est alors engagé par George Westinghouse, en 1888 pour défendre ses intérêts.
Je ne vais pas tergiverser plus longtemps mais ce roman a été un véritable coup de coeur. En effet, j'ai immédiatement été immergée grâce au style fluide de l'auteur et je suppose, de l'excellente traduction. Les chapitres sont nombreux mais courts ce qui donne une certaine dynamique. J'ai également beaucoup apprécié les citations en exergue toujours en relation avec le thème du chapitre.
Graham Moore s'est aussi beaucoup documenté (preuve en est, les nombreuses sources citées à la fin du roman dans la section « Note de l'auteur ») et possède une véritable honnêteté intellectuelle. Il n'hésite pas à dire que certains évènements rapportés dans son récit soit ne se sont pas directement passés ainsi (Par exemple, Paul Cravath n'aurait pas assisté à la mort de William Keller, le premier homme condamné à la chaise électrique, aux Etats-Unis), soit ont bien eu lieu mais pas à la date donnée dans le roman (la crise financière provoquée par la faillite du gouvernement argentin, en novembre 1890 a été avancée en septembre 1889 pour des raisons scénaristiques).
De plus, le roman s'avère être très pédagogique et vulgarise parfaitement bien des concepts un peu obscurs pour la néophyte que je suis en Histoire des Sciences et en Électricité. En effet, le personnage de Paul Cravath personnalise pour le lecteur cette porte d'entrée dans ce monde mystérieux notamment lorsqu'il participe pour la première fois avec George Westinghouse à une démonstration scientifique de Nikola Tesla. le jeune homme se fait ainsi expliquer de manière très simple comment un courant électrique est généré mais aussi la différence entre le Courant Continu et le Courant Alternatif. Et bien, devinez quoi? J'ai tout compris!
Les personnalités complexes (voire borderline) des trois personnages principaux que sont Edison, Westinghouse et Tesla sont également très bien retranscrites. Là encore, j'ai senti le travail de recherche de l'auteur. Ce dernier a lu leurs écrits et cela se ressent car il a parfaitement su les cerner, ce qui rend le récit crédible.
En conclusion, je ne tarirai pas d'éloges sur ce roman qui a su non seulement parfaitement bien me faire voyager dans le New York de la fin du XIXème siècle, me faire rencontrer des génies complexes et m'apprendre des concepts complètement nouveaux pour moi sur l'électricité et l'Histoire des Sciences. Que demander de plus?
Lien : https://labibliothequedaelin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          213
Stelphique
  30 septembre 2017
Ce que j'ai ressenti:…Et la lumière fût…
•Projecteur sur les personnages : un quatuor de personnalités et quatre façons d'appréhender l'Invention.
Tout d'abord, l'affront direct entre Edison VS Westinghouse. La guerre entre ses deux hommes, le grand Sorcier face au Géant du concept, est clairement établie, on se dispute le fameux sésame du brevet, et tous les coups sont permis.Viennent ensuite, un jeune et ambitieux avocat qui devra rentrer dans la danse et se faire un nom , et enfin, gravite autour le grand génie Nikola Tesla, inventeur à profusion, mais plutôt ingérable, question sociabilité. Chacun avec sa personnalité influence le monde moderne, et la course folle à l'électrique passion nous donne une aventure rayonnante! 4 hommes à suivre , à admirer, à soutenir. On s'attache tellement à leurs passions, chacun allant au bout de son rêve, qu'on comprend tous leurs sacrifices. J'ai eu une infime petite préférence pour Tesla, grâce à des pointes d'humour, et sa douce façon de concevoir la recherche, mais cette affection ne se joue à pas grand chose tellement, Graham Moore a su recréer ses incroyables personnalités disparues, et nous en faire un quatuor de personnages attachants.
La fiction est l'outil rassurant qui nous permet de rendre compréhensible le monde chaotique qui nous entoure.
•Projecteur sur le roman: Dynamisme d'une fiction et réalité historique.
S'il y a un gros point fort à ressortir de ses pages, c'est l'énergie virevoltante! Dès le départ, le ton est donné, c'est une lutte féroce qui est engagée entre deux puissances, et on suit avec plaisir chaque branle bas de combat juridique, politique et humain qu'ils se livrent pour s'arracher l'ultime pouvoir sur l'électricité, et personne ne recule devant rien! de la plus petite illumination, à la maîtrise des courants, chaque rencontre est une vive altercation qui fait des milliers d'étincelles. J'admire la tenue véridique des faits réels qui se mélange à la trame fictionnelle, l'auteur tient tellement à être au plus proche de la réalité qu'il nous fait une liste des détails techniques (à la fin du roman) qu'il a dû diluer pour tenir l'efficacité de cette incroyable fiction historique, et ça se joue à peu de choses…C'est presque magique, car non seulement on est happé dans ce procès de la folie des grandeurs, mais on en apprend beaucoup sur un évènement qui a bouleversé notre mode de vie significativement…C'était un intense moment de lecture!
Le pouvoir était un besoin si impérieux chez certains que rien, absolument rien, ne les empêcherait de le conquérir. Dans ses circonstances, la victoire n'était pas une question de volonté, mais de temps.
Si le monde des affaires et la course à la modernité vous branche, je vous conseille vivement d'explorer les lignes à haute voltage et de pousser la curiosité vers Les derniers jours de l'émerveillement. La tension magnétique est palpable, et vous risquerez de ne plus fermer l'oeil de la nuit, tellement cette puissance est lumineuse. Votre folle envie de rêve risque de se réveiller à la lueur de ses concepteurs flamboyants…
« L'anticipation est une forme remarquable de réalité: à partir du moment où l'on croit en une chose, elle devient réelle. » Bill Gates
Petit plus: A chaque début de chapitre, on retrouve des citations des hommes les plus influents de notre monde moderne. Juste des petites perles!
Ma note Plaisir de Lecture 9/10

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
argali
  19 août 2017
Graham Moore réalise ici un coup de maitre en parvenant à raconter un événement historique très technique comme s'il s'agissait d'un thriller. Appuyé sur une documentation précise, le récit nous raconte ce qui opposa Thomas Edison et Georges Westinghouse dès 1888. Westinghouse a apporté des améliorations aux ampoules créées par Edison. Or ce dernier ayant déposé un brevet pour protéger son invention n'accepte pas que quiconque la produise et la vende sans son autorisation. Westinghouse, scientifique passionné et innovant, ne comprend pas pourquoi cette invention devrait rester en l'état s'il est capable de la perfectionner. Edison a-t-il inventé « l' » ampoule électrique à incandescence ou « une » ampoule électrique. Telle est la question qui se pose.
Placé au coeur de ce conflit bien malgré lui, Paul Cravath, jeune avocat new-yorkais choisi par Westinghouse, nous en fait le récit fidèle. Homme de conviction, honnête et droit, il se rend rapidement compte des enjeux capitaux de cette bataille juridique et comprend qu'à ce stade, tous les coups sont permis.

Bien que scientifique et pointu, ce récit était incroyablement intéressant à lire. Pourtant, je suis loin de maitriser les données techniques dont il est question. Graham Moore parvient à créer une ambiance, une atmosphère qui nous plonge dans ce 19e siècle finissant où les inventions et perfectionnements technologiques sont de plus en plus nombreux. Etayé par des faits historiques parfaitement rendus, par des explications scientifiques mises à la portée de tous et soutenu par des personnages d'une réelle profondeur, le récit que nous offre l'auteur est passionnant. Scénarisé comme le serait un très bon film à suspens, il nous emporte au fil de ses cinq cents pages sans qu'on n'ait le temps de s'ennuyer.
Dans les dernières pages du livre, Graham Moore cite ses nombreuses sources et précise les petits arrangements qu'il a pris avec l'Histoire. On est surpris, là aussi, d'apprendre que plus de 80% de ce récit sont avérés et que seuls quelques petits changements de dates ou de chronologie ont été réalisés.
J'ai été agréablement surprise par ce roman qui mêle subtilement réalité et fiction et nous permet d'approcher, le temps d'une lecture, ceux qui ont participé à la modernité de notre monde contemporain : les protagonistes mais également Michaël Faraday, Nikola Tesla, Zénobe Gramme et bien d'autres.
Bluffant et brillant !
Merci aux éditions du Cherche Midi et à Netgalley pour cette passionnante lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Sourisetdeslivres
  14 septembre 2017
Voilà un livre difficile à classer, ni biographie ni manuel historique Graham Moore nous livre un roman rempli de faits historiques qui se sont réellement déroulés, en l'occurrence ici le procès qui opposa les 2 célèbres inventeurs Thomas Edison et George Westinghouse.
À la fin du livre, l'auteur précise les faits qu'il a adapté à son roman notamment les dates qui diffèrent quelque peu ainsi que les passages purement fictionnels.
Dès que j'ai lu le résumé, j'ai voulu lire ce roman. J'adore l'histoire, vous le savez, New York, la fin du 19e et des célèbres inventeurs, j'étais certaine de me plonger dans cette fourmilière de talent qu'a connu cette époque de grande révolution industrielle et je ne me suis pas trompée.
Quel beau roman pour les personnes férues d'histoire !
C'est finement écrit, car malgré la quantité de détails scientifiques, surtout physique, l'auteur vous emmène dans son intrigue, quasiment un thriller, on se demande qui des deux hommes remportera finalement cette histoire d'ampoule à incandescence qu'ils jurent avoir inventée, l'un comme l'autre.
Pour le défendre George Westinghouse choisit délibérément un jeune avocat Paul Cravath, il sait qu'aucun avocat de renom ne voudra se lancer dans cette affaire qui promet de belles heures de plaidoiries, que ce sera un procès à gros retentissement médiatique peu importe le vainqueur ou pire tous les avocats de New York sont liés de près ou de loin à Edison qui a déjà une très solide réputation. À cette époque, il est déjà célèbre pour toutes ces inventions ou améliorations du quotidien des Américains notamment le télégraphe.
Je me suis fortement attachée à Paul Cravath, ce jeune homme ambitieux qui veut bien faire son travail, mais qui n'a aucune idée de la duplicité dont les riches industriels sont capables.
Le monde des affaires est un monde où tous les coups sont permis, corruption de la police ou du sénat, incendie volontaire et même tentative de meurtre.
Il devra être patient pour gérer, non seulement les 2 principaux intéressés (Thomas Edison et George Westinghouse), mais aussi le talentueux scientifique Nikola Tesla, comme tout génie il vit dans son monde, ne veut rien savoir en dehors de son laboratoire, à un langage peu commun et des tocs étranges.
George Westinghouse le veut à son service, ce sera à Paul de le ramener à la raison et bien plus que cela, mais je ne peux vous en dévoiler davantage.
Paul rencontrera en la célèbre chanteuse Agnès Huntington une alliée de poids, intelligente, vive et rusée, elle connaît ce monde de faux-semblants et pour cause... elle aidera Paul a plusieurs étapes décisives, les voyages et leurs discussions liera les jeunes gens, mais là encore rien n'est facile Agnès est célèbre pas Paul.
Voilà pour le pitch général du roman.
J'ai appris énormément de choses durant cette lecture, même si je connaissais Edison, les autres protagonistes principaux non et portant ils ont eux aussi révolutionnés notre quotidien.
Vous côtoierez aussi Astor, Rockefeller, Roosevelt et Morgan pour ce qui est des riches hommes d'affaires, vous croiserez Eli Jeanney, William Bell, George Pullman, Faraday, Gramme et plus tard un certain Henry Ford.
Un roman riche non seulement en personnages historiques, mais aussi une ville en pleine expansion avec des bâtiments encore connus dans le monde aujourd'hui le MET, l'opéra ou encore Central Park inauguré quelques années plus tôt, le Rockefeller Center, le Dakota Building, etc.
Je l'avoue, certain passage lors des explications de Tesla ou Westinghouse, ont été ardues pour moi qui suis nulle en physique, autant j'aime l'histoire autant l'électricité ce n'est pas mon fort du tout, mais cela ne m'a pas empêché d'être prise dans l'intrigue.
Graham Moore sait maintenir le lecteur en alerte, plusieurs rebondissements ont lieu, des histoires inattendues et une conclusion à la hauteur de tout le roman.
On sent le travail de recherche qu'il y a eu en amont de l'écriture, autant pour ce qui purement scientifique, mais aussi pour tout ce qui est brevet (un monde que je ne connaissais pas du tout), les démarches juridiques pour la validation ou l'invalidation des ces fameux brevets.
J'ai appris quantité de choses, dans le roman avec toutes les personnes croisées ou ce que Paul, George et Thomas racontent, des objets inventés à cette époque qu'on utilise encore aujourd'hui même s'ils ont été améliorés depuis. La seule invention que je n'ai pas aimée c'est la chaise électrique. Mais bon ce n'est qu'un court passage et cela a existé ce n'est pas une fiction.
L'auteur aurait pu se contenter de livrer les faits, mais il s'attache à écrire un roman avec des protagonistes avec une réelle profondeur, il nous plonge dans ce 19e siècle sans forcer dans les détails, il a cette faculté de vous faire voir les lieux comme si vous y étiez, une écriture cinématographie qui m'a beaucoup plu.
Ajouter à cela l'histoire et l'avancée scientifique et industrielle en plein bouillonnement, un suspens présent du début a la fin, des données techniques et scientifiques pointues, mais accessibles, le tout vous donne un livre de plus de 500 pages que l'on ne voit pas défiler même si j'ai eu quelques difficultés à appréhender certains aspects purement techniques et du coup j'ai ressenti quelques longueurs par moments, mais je vous rassure ces passages ne sont pas nombreux.
Vous voyager dans les États-Unis, vous vous amusez aux soirées mondaines, avec des citations en début de chaque chapitre soit de Steve Jobs soit de Bill Gates.
Même si cela reste un roman, 80 % du livre est véridique, les faits sont avérés, Graham Moore cite ses sources, vous donne les dates des journaux, les sites consacrés aux hommes.
Les paroles d'Edison sont réellement les siennes.
Je ne me suis pas posé la question avant de lire ses remerciements, car pour moi son pari était réussi, j'ai fait un voyage dans le temps retrouvant ce New York de la fin du 19e si riche pour tous les aspects, même journalistiques, on se rend compte qu'en fait nos contemporains n'ont rien inventé ou du moins pas autant qu'à cette époque.
J'aurais vraiment aimé côtoyer ces gens, bon de loin peut-être, mais être témoin de tout cela c'était merveilleux, Graham Moore me l'a permis.
Lien : http://luciebook.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   14 octobre 2017
Le sentiment de mystère est le plus beau qu'il nous soit donné d'éprouver. Il est la source de tout art et de toute science véritable. celui qui ne connaît pas cette émotion, qui ne peut plus s'émerveiller, est pratiquement mort.
Commenter  J’apprécie          90
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   09 octobre 2017
Il assura son père qu'il avait bien l'intention de se marier, mais que pour l'instant il était accaparé par son travail. Ne valait-il pas mieux se faire un nom avant de prendre femme?
-Non! répondit Erastus. Il ne faut pas chercher une femme qui t'aime pour ton nom. Elle doit t'aimer pour ce que tu es!
Commenter  J’apprécie          110
AelinelAelinel   07 octobre 2017
"En matière de science et d'industrie, tout le monde vole. J'ai moi-même beaucoup volé. Mais je sais m'y prendre. Pas les autres." Thomas Edition (p. 309)
Commenter  J’apprécie          120
StelphiqueStelphique   26 septembre 2017
"L'anticipation est une forme remarquable de réalité: à partir du moment où l'on croit en une chose, elle devient réelle." Bill Gates
Commenter  J’apprécie          210
StelphiqueStelphique   28 septembre 2017
La fiction est l'outil rassurant qui nous permet de rendre compréhensible le monde chaotique qui nous entoure.
Commenter  J’apprécie          230
Video de Graham Moore (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Graham Moore

MPAGE-20130524-1825_0.mp4
Payot - Marque Page - Graham Moore - 221b Baker Street.
autres livres classés : électricitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Autres livres de Graham Moore (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1025 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .