AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Buchet (Illustrateur)
ISBN : 2840554488
Éditeur : Delcourt (01/01/2004)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 150 notes)
Résumé :
Elle se nomme TRI-JJ 68. C’est une planète glaciaire, peuplée de paisibles ovipares, sur laquelle des dirigeants de Sillage ne se sont pas attardes. Mais quand le convoi interstellaire repasse a proximité de ce monde, tout y a change : en un temps record, une civilisation est née, et a atteint l’âge industriel ! De quoi intriguer Sillage… et plus encore Nävis, car les habitants de TRI-JJ 68 ressemblent étrangement a cette race dont elle est a ce jour la seule représ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  05 mars 2019

Sur TRI-JJ 768 le révolutionnaire romantique Clément Vildieu se bat pour abattre la dictature et retrouver son frère enlevé et envoyé comme tant d'autre dans un site secret. Sur TRI-JJ 768 Nävis est envoyée par la Sage Constituante pour enquêter sur les indigènes qui en trop peu de temps pour être honnête se sont scindés en deux sous-espères, et force est de constater que la nouvelle sous-espèce a connu une évolution biologique et technologique accélérée pour le moins intrigante… Et ce qui intrigue le plus la seule représente de l'espèce humaine c'est que les nouveaux venus ressemblent étrangement à elle-même c'est-à-dire les humains, donc direction le fameux site secret et Nävis et Clément Vildieu finissent par faire cause commune !
Ce tome 3 intitulé "Engrenages" s'avère étonnamment bon : entre révolution française et révolution russe, on développe en 54 pages de manière assez touchante les thèmes de la lutte des classes, du racisme et du spécisme. Les personnages sont réussis dans le nombre de pages imparti, l'ambiance est joliment brossée, le rythme est bien géré et la chute tragique prive l'héroïne des indices qui lui aurait permis de retrouver la piste de ses origines... J'espère qu'on reviendra sur cette planète, parce que l'épilogue crépusculaire très glasnost et perestroïka ne tient absolument pas compte des capacité du convoi Sillage !
PS : les connaisseurs auront reconnu derrière l'alien aviaire dénommé Lehwis Plol-Llul la caricature de Lewis Trondheim ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
DoVerdorie
  23 juin 2015
Une BD-SF rétrofuturiste avec des idées de révolution " à la russe" et de la sagesse "à l'amérindienne" dans des décors steampunk et des plaines enneigées, peuplées de yawacks, qui cachent un secret bien enfoui...sur une lointaine planète...
Et "Pouk'ram !" (*) d'admiration : l'histoire, accompagnée de dessins fouillés et précis, se tient !

(*) : juron qui, en langage interplanétaire, se rapproche de "Mer** !"

Un grand merci à Lyoko : ses critiques de la série "Sillage" m'ont fait me précipiter à la bibliothèque :)
Commenter  J’apprécie          3213
Mariloup
  10 novembre 2015
Ce tome 3 de Sillage m'a un peu déstabilisé au début car il y a deux lieux différents: celui que l'on connaît principalement dans l'espace, au sein du convoi spatial Sillage et une autre planète à une époque assez moderne ("victorienne"?), lors d'une révolution avec des personnages humanoïdes se rapprochant beaucoup de la physiologie de Nävis, notre héroïne même s'il y a des différences physiques (blanc de peau, avec la bouche/nez/contour des yeux tout noirs si bien qu'on croit qu'ils portent un casque).
#Spoilers
Une mission est alors donnée à Nävis qui accepte aussitôt en sachant que l'espèce à rencontrer lui ressemble quelque peu. Elle apprend alors tout ce qu'il faut à savoir sur la planète: un froid polaire qui y règne; une autre créature y vit: les Püntas à la morphologie animale mais à l'intelligence, au mode de vie quasi humain; que du coup, les deux espèces ennemies ont plus de points communs qu'ils ne le pensent. Il s'agit donc d'une mission d'infiltration pour la jeune femme pour glaner un maximum d'informations et de réponses à certaines questions.
Nävis revêt donc un camouflage spécial, vivant (blanc et noir) pour se fondre dans la masse et le résultat est bluffant, plus vrai que nature. Et elle va sauver le leader de la révolution, Clément Vildieu, un jeune homme survolté et idéaliste. Etant inconscient, elle en profite pour récupérer sur lui un échantillon de peau et une seringue avec un liquide jaune à l'intérieur inconnu qu'elle fait parvenir au convoi. Grâce à elle, ils se sortiront de plusieurs mauvais pas, ils doivent aussi montrer de quoi ils sont capables pour faire partis d'une expédition un peu spéciale vers un chantier secret. Un rapprochement rapide va se faire entre les deux, rapide car il faut dire qu'elle attendait depuis longtemps de rencontrer quelqu'un comme elle et puis, c'est un sujet du sexe opposé. Mais ils sont aussi très différents et très souvent en désaccord. Nävis est tolérante depuis le début et n'aime pas voir souffrir les peuples opprimés qui vivent dans la misère, et c'est ce qu'elle ressent pour les Püntas. Mais finalement, cela passe et Clément devient en quelque sorte, le temps de la mission, le compagnon de l'humaine.
Suite à un désaccord avec les autres membres de l'expédition (qui sont vraiment ignobles et cruels au passage), Nävis et Clément font cavaliers seuls. Ils sont d'ailleurs aidés et accueillis par des Püntas en cours de route. Ils leur apprennent que le chantier secret cacherait un véritable être humain!
Ils s'infiltrent dans la base et découvre que cet homme se conservait lui-même en se cryogénisant mais qu'au fil du temps, cela le rendait amnésique si bien qu'il devait se laisser une vidéo "mémoire" pour lui-même. Son but: rentrer chez lui, sur Terre. Pour cela, il a créé une espèce artificielle très évoluée afin qu'elle puisse l'aider. Il a donc fait joujou avec le bistouri et salit la génétique en la créant à partir de ses gènes et d'une Pünta prisonnière. Cet homme n'a récolté que ce qu'il a semé à la fin; Nävis quitte son premier amour et retourne sur Sillage, malheureuse alors que Clément a accédé au pouvoir afin de changer les choses sur sa planète.
L'intrigue, par rapport aux deux précédents tomes, est un peu plus complexe, je trouve. On entre un peu plus dans les thèmes politiques, scientifiques etc...
Nävis est de plus en plus attachante. Son humanité prime sur tout, ressort bien dans cet univers.
Le côté science-fiction est vraiment poussé à son maximum. Je me demande encore et toujours où les auteurs de cette BD, de cette histoire ont bien pu trouver toutes ses idées... c'est incroyable!
Encore un très bon tome. Sillage ne cesse de me surprendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
lyoko
  11 mai 2015
Navis est maintenant un peu l'agent secret de sillage. On lui confie l'exploration de la planète TRI-JJ 68 ou les habitants ont évolué et ressemblent de plus en plus a des humains.
Une bonne histoire, avec toujours ces graphismes très travaillés et soignés.
Même si l'on voyage a travers l'espace, on se retrouve un peu lors de la révolution russe et c'est bon cet esprit de rébellion !!
On quitte navis un peu déprimé mais retrouvera t'elle un jour un être humain afin de ne plus être la seule de son espèce ?
Commenter  J’apprécie          150
meygisan
  10 mai 2019
Ce tome 3 m'a particulièrement marqué par les thèmes qu'il développe: révolution, racisme, eugénisme, manipulation sont au coeur d'un récit qui sent le complot.
Navis se retrouve au milieu d'une révolte populaire ( qui fait étrangement écho à notre actualité...) et en prenant parti, elle va se rendre compte qu'elle va pouvoir mettre un doigt sur ses origines.
Cet album est fort bien monté et l'aspect quelque peu steampunk ne déplaira pas à certains.
Les graphismes sont toujours aussi bien soignés, les paysages enneigés sont tout simplement magnifiques et renvoient à la froideur de l'ère industrielle dans laquelle se déroule cette histoire.
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   07 mars 2019
La classe dirigeante doit prendre les décisions aptes à aider les particuliers à mieux vivre, pas à les faire souffrir !!
Commenter  J’apprécie          180
MariloupMariloup   20 mai 2015
...: Presses-toi un peu de te préparer... le téléportail n'est plus très loin!
Nävis: Merci de ne pas quitter votre cockpit des yeux, je me change...! Et ça! Qu'est-ce que c'est?
...: Pas "ça", lui! C'est un camouflage vivant, il te protégera du froid tout en te donnant l'apparence de ceux que tu vas côtoyer... Il te servira également de traducteur instantané. Il nous permettra aussi de rester en contact avec toi. Vas-y, touche-le...
Nävis: Hey! Poukram! C'est marrant, on dirait une deuxième peau... je ne le sens même pas!
...: Dépêches-toi de venir te sangler, on va passer!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AlfaricAlfaric   15 mars 2019
99 % des gens sont médiocres et tout juste capables de faire fonctionner ce que le 1 % de leur élite intellectuelle conçoit !
Commenter  J’apprécie          113
AlfaricAlfaric   18 mars 2019
Penser aux autres, ce n'est pas penser à leur place…
Commenter  J’apprécie          262
MariloupMariloup   20 mai 2015
Clément: Qui êtes-vous? Vous avez une allure... un accent étrange.
Nävis: Je vais prendre ça comme, heu... un compliment! D'accord? Je suis sûre que vous ne croyez pas au destin, mais disons que j'ai été envoyée par la providence... Je détiens des informations qui devraient sacrément vous aider dans votre combat. Mais pour l'instant, au lit! Regardez, vous êtes ridicule, vous dormez à moitié! A votre réveil, je vous dirai tout, promis!
Clément: Mais non, je... je suis parfaitement lu... lucide... je vous assure... Pa... parlez, je vous écou...
Il s'endort.
Nävis: Eh bien, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a de la volonté, ce garçon!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean-David Morvan (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-David Morvan
Alexandre Nesme a pris le pseudo de Nesmo pour se distinguer de son cousin (Alexis Nesme) lui aussi dessinateur de BD. Jusqu'alors scénarisé par Jean-David Morvan pour des séries de science-fiction dystopsique ("Ronces", "Univernes"), il récidive dans ce registre en dessinant "Méto" (le roman d'Yves Grenet) adapté en trilogie BD par Lylian. Cette aventure carcérale a tout de l'allégorie sur l'enfermement, la prise de conscience, la soif de liberté qui transforme un ado en « young adult »... pile-poil dans le crédo de la collection Log-In de Glénat.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Irena

Comment se nomme le parti d’Hitler ?

Le parti nationaliste
Le parti nazi
Le parti socialiste

13 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : Irena, tome 1 de Jean-David MorvanCréer un quiz sur ce livre