AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Buchet (Illustrateur)
ISBN : 284789148X
Éditeur : Delcourt (27/08/2003)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 131 notes)
Résumé :
Suite au sabotage de son vaisseau, Nävis est contrainte de se poser sur la planète des Gunjinn, race autochtone depuis toujours oppressée par Mekkas. Il n'en faudra pas plus à notre héroïne pour se lancer dans la bataille ! Même si cette fois, c'est surtout en tant que Femme qu'elle prendra les armes...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  28 mai 2015
Après avoir eu sa navette piratée, Navis se pose en détresse sur une planète non répertoriée par Sillage. Elle y découvre un véritable holocauste, les machines se battent contre la peuplade de cette planète (un peu à la terminator ). Ce jeune peuple protège de façon excessive les femelles.
Navis face a un peuple très très macho ça paye !! Elle arrive a nouveau a faire sa révolution a sa façon.
Un tome aux dessins plus noirs que dans les précédents (holocauste oblige !!) mais c'est toujours un régal pour les yeux. Une histoire pleine d'amitié
Commenter  J’apprécie          200
Mariloup
  04 avril 2016
J'ai replongé avec bonheur dans Sillage, pour y suivre à nouveau les aventures de ma chère Nävis.
#Spoilers [J'ai retrouvé Snivel le robot et Nävis en mauvaise posture dès le début de l'histoire. Ils se crashent sur une planète hostile mais ils vont vite être aidés par de drôles de petits bonhommes, mais séparés l'un de l'autre.
Ils sont tombés en pleine guerre entre deux entités bien distinctes. Notre petite humaine va aider l'un des hommes qui l'a protégé avec bravoure, Berdsq. Elle en apprendra plus sur ce qu'il se passe: les Gunjinn sont persécutés par les Mekkas, une sorte de peuple robotisé qui ont ravagé la planète, les forçant à vivre reclus sans pouvoir vivre librement. Ils sont tout de même aidé par quelqu'un mais la question est par qui?
Snivel, quant à lui, a été fait prisonnier par les Mekkas et comment dirais-je...? Il se fait... disséquer! Lui aussi va en apprendre beaucoup plus: qu'une entité crée par les Gunjinn les a supplanté et s'est mise à penser et agir par elle-même (non, on n'est pas dans Terminator!). Cette entité intelligente apprend du même coup qu'il existe d'autres planètes, d'autres populations à éradiquer pour ses propres intérêts personnels.
Nävis et Berdsq rejoignent les résistants Gunjinn et la jeune fille va être forcée de cohabiter un temps avec les femmes du peuple, de faire la ménagère, ce qui est très loin de ce qu'elle est, disons-le! Elle doit faire le ménage, coudre, s'occuper des enfants, préparer les repas, etc... et elle est ici aussi pour... procréer! Nävis en a ras la cacahuète qu'on la traite comme une bonniche, qu'on la traite de "laideron" (parce qu'elle n'est pas de la même espèce) et comme d'habitude, elle va être au coeur de l'action. Elle va faire bouger les choses au sein du peuple Gunjinn, montrant aux femmes qu'elles ne sont pas des "poulinières"!
Accompagnée de Berdsq, elle part enfin libérer Snivel et récupérer son vaisseau, toujours aux mains de l'ennemi. L'humaine dont les ondes mentales sont indétectables reste "invisible" aux yeux de l'ennemi. L'entité est alors en plein imprévu et est en mode panique! Nävis et son nouvel ami profitent de cette invisibilité pour faire des ravages dans le camp ennemi. Dans leur antre, ils découvrent de leurs propres yeux que leur sauveur, celui qui aidait les Gunjinn n'est autre que leur bourreau! Et Nävis va se retrouver face à un Snivel métamorphosé! Une partie de lui est bien présente mais l'entité a pris le contrôle de son corps. le robot ne peut qu'aider son amie par la voix et son intelligence. C'est en s'attaquant à l'unité centrale qu'ils réduisent l'ennemi à néant. Une fois de plus, tout est bien qui finit bien!] Spoilers#
A chaque tome, un nouvel univers, une nouvelle planète, de nouveaux personnages et donc dépaysement total, je ne peux jamais savoir à quoi m'attendre!
J'ai trouvé que Nävis avait bien grandi physiquement parlant, elle fait beaucoup plus "femme" et d'ailleurs, même intellectuellement! Elle est plus réfléchie, elle a de fortes croyances et elle n'hésite jamais à dire ce qu'elle pense! Elle est trop badass, quoi!
Les planches sont toujours aussi sublimes, les couleurs bien choisies; au bout de 6 tomes, je me serais bien adaptée, familiarisée avec ce style de graphisme.
Un super tome, je ne me lasse jamais de me plonger dans Sillage! C'est une valeur sûre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
meygisan
  11 mai 2019
Changement de décor et d'ambiance encore une fois dans la continuité de cette série. Cela pourra en rebuter ou en perdre certain(e)s, surtout s'ils (elles) s'attendent à faire le lien avec des intrigues antérieures.
Mais l'histoire est la même. Nävis débarque sur une nouvelle planète, ici par accident, accueillie par une peuplade seulement représentée, au premier abord, par les mâles. Celle ci est immédiatement pris sous leur ailes, sous leur protection poussée à l'extrême. On se pose la question de l'adulation, de l'adoration voire même de la vénération de la gente féminine, complètement absente. La question religieuse est cependant vite écartée d'une part parce que Nävis rencontre très vite les femmes de ce peuple, d'autre part parce qu'au beau milieu de tout cet arsenal guerrier, la religion n'y a aucunement sa place.
On assiste alors à une représentation hyper sexiste où le mâle est réduit à son rôle de chasseur, protecteur, guerrier, poussé à l'extrême ( les femmes sont cantonnées, enfermées pour leur protection!), et où la femelle est elle réduite à son rôle de mère au foyer attaché à toutes les tâches domestiques dévolues, à savoir, la lessive, la bouffe, s'occuper des enfants, le repassage, le ménage.... Deux superbes pages leur sont consacrées.... Sexiste car les hommes comme les femmes acceptent pleinement et consciemment d'être confinés ( enfermés) dans leurs "rôles" respectifs.
Nävis débarque donc dans cette société et tente de sauver ce peuple de la tyrannie d'une intelligence artificielle qui le massacre pour son seul plaisir. On apprendra que l'IA a poussé le vice jusqu'à entretenir son propre petit jeu afin qu'il ne se termine jamais, je vous laisse découvrir comment, c'est assez pervers.
À travers ce récit, Jean David Morvan pose bien entendu la question de la technologie mais aussi et surtout celle de l'humanité. Derrière cette IA se cache un monstre mais nous sommes en droit de nous demander qui est le véritable monstre, l'IA en question ou bien ce peuple qui oublie son humanité au profit de sa survie...?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ashallayne
  26 novembre 2018
Encore une BD qui ne fait pas avancer les intrigues précédentes (quelle est l'origine de Nävis ? Qui sont les traîtres à bord de Sillage ?)
Cette fois, le vaisseau de Nävis est saboté et elle doit atterrir de force sur une planète dévastée.
Une intelligence artificielle décime le peuple autochtone. Ces derniers ne peuvent rien cultiver, les femmes doivent se terrer dans des bunkers et les hommes doivent défendre leur territoire contre les mekka ennemis. Ce peuple dépend entièrement des vivres envoyés par une entité inconnue.
On parle de sexisme et de machisme, de guerre et d'I.A. On pose la question de l'évolution technique et technologique. Jusqu'à quel point peut-on laisser une I.A. apprendre d'elle-même en autonomie ? On entrevoit ici les désastres qui peuvent être engendrés par une guerre exploitant l'intelligence artificielle.
Pour ce qui est de l'histoire, c'est globalement toujours la même chose : Nävis arrive dans un endroit en crise et grâce à elle, tout est bien qui finit bien.
J'ai trouvé un passage assez gênant, celui de la "torture" de Snivel. C'est un robot, donc techniquement on ne peut pas le torturer parce qu'on ne peut pas le faire souffrir. Or ici, ces scènes m'ont procuré un certain malaise.
J'espère vraiment que les schémas vont changer dans les volumes suivants, parce que même si l'univers est extrêmement riche, je commence à me lasser...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ondamania
  04 mai 2013
Je n'ai pas pu emprunter le tome 5, alors me voici direct au tome 6, c'est pas grave je suis devenue accroc à cette série. Cette fois Nävis se heurte à des machines, guidées avec perversité pour attaquer le peuple de la planète sur laquelle elle s'est écrasée suite à un accident.
Bien entendu le thème principal est la guerre qui règne depuis des décennies sur cette planète mais qui implique un fonctionnement bien particuliers au sein de ce peuple entre les hommes et les femmes et Nävis , toujours fer de lance contre les causes désespérées, va perturber cette mécanique pour libérer les femmes .
Toujours aussi agréable et superbe à regarder.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
DoVerdorieDoVerdorie   30 juin 2015
Savoir qu'on ne reverra jamais ce qu'on a aimé ... elle est là la vraie douleur.
Commenter  J’apprécie          280
MariloupMariloup   28 juillet 2015
Nävis: Voilà comment il faut traiter les fâcheux! Et ne venez pas me dire qu'ils se sont toujours conduits ainsi et qu'il faut s'y faire! Il n'y a pas de bourreau sans victime!
...: On ne peut quand même pas se battre contre les mâles! Ce sont eux qui nous protègent des Mekkas.
Nävis: Tu parles! Ils utilisent cet argument pour vous refiler tout le sale boulot, oui! Sous prétexte de vous protéger, ils ont fini par vous enfermer et ils profitent de vous! Dans tous les sens du terme! Libérez-vous, bon sang!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MariloupMariloup   28 juillet 2015
...: Si tu ne fais pas d'effort, aucun mâle ne te choisira!
Nävis: Me choisir? ... pour quoi faire?
...: D'où tu viens, Nävis?! Ben, pour faire des enfants, pardi!!
Nävis: Des... Ho!... mais vous ne choisissez pas vos... heu... partenaires?!
...: Pour quoi faire? On a juste besoin des géniteurs les plus costauds pour assurer une descendance forte! Sans quoi, les Mekkas finiront le travail d'extermination!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MariloupMariloup   28 juillet 2015
Nävis: Berdsq! ça alors! Déjà guéri?
Berdsq: Pas totalement, mais quand j'ai appris l'ordre du Nergal Valeryss, j'ai quitté le dispensaire pour venir te choisir...
Nävis: ça va pas, non?! Je t'aime bien, mais faut quand même pas exagérer!!
Berdsq: Hum! Non! Sans vouloir t'offenser, je n'ai pas du tout envie de... hem... je voulais juste éviter que quelqu'un d'autre de moins bien intentionné te choisisse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MariloupMariloup   28 juillet 2015
Snivel: Il est formellement interdit de passer les téléportes en commandes manuelles... mais le pilote automatique n'aurait jamais pu compenser à temps l'explosion du booster arrière!
Nävis: Météore?
Snivel: Bombe!!!
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Jean-David Morvan (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-David Morvan
Alexandre Nesme a pris le pseudo de Nesmo pour se distinguer de son cousin (Alexis Nesme) lui aussi dessinateur de BD. Jusqu'alors scénarisé par Jean-David Morvan pour des séries de science-fiction dystopsique ("Ronces", "Univernes"), il récidive dans ce registre en dessinant "Méto" (le roman d'Yves Grenet) adapté en trilogie BD par Lylian. Cette aventure carcérale a tout de l'allégorie sur l'enfermement, la prise de conscience, la soif de liberté qui transforme un ado en « young adult »... pile-poil dans le crédo de la collection Log-In de Glénat.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Irena

Comment se nomme le parti d’Hitler ?

Le parti nationaliste
Le parti nazi
Le parti socialiste

13 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : Irena, tome 1 de Jean-David MorvanCréer un quiz sur ce livre