AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368522646
Éditeur : Kurokawa (10/03/2016)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 76 notes)
Résumé :
Le plus grand des secrets est sur le point d'être révélé ! Après avoir affronté plusieurs adversaires, Saitama et Genos pénètrent dans le repaire de la Maison de l'évolution où ils vont devoir faire face à Scaravageur, l'ultime forme de vie artificielle. Alors que Genos se fait éliminer en une fraction de seconde, Saitama va-t-il enfin pouvoir passer aux choses sérieuses et montrer sa véritable puissance ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  12 mars 2016
Décidément, Yusuke Murata est excellent : son trait de crayon est fin et précis, ce touche-à-tout n'hésite pas à s'attaquer à tous les genres et il peut passer de la comédie à la tragédie et des rires aux larmes en deux temps trois mouvements… Pour ne rien gâcher quand l'action est là, il envoie carrément du bois ! Ici, avec "One-Punch Man", le webcomic de One fait peau neuve et prend son envol… Car Yusuke Murata a toujours su s'associer avec de bons scénaristes. La cerise sur le gâteau ? L'adaptation animée réalisée par le studio Madhouse est de qualité !


Les aventures du détournement de l'Homme d'Acier continuent pour mon plus grand plaisir, et ce tome 2 se partage en deux temps :
- dans un 1er temps, Saitama et Genos mettent fin aux méfaits de la Maison de l'Evolution dirigée par un savant fou et son armée de clones (un hominus crevaricus persuadé d'être au-dessus de tous les autres et qui veut que la société s'adapte à lui au lieu de s'adapter à la société)
Au lieu de nous faire le coup du donjon à étages défendus par les lieutenants du méchants, on fait un pied de nez aux habitués du genre et on passe directement au boss de fin au nom de Pokémon (Scaravageur / Asurage ^^) et au cours du combat on nous révèle le secret de la puissance de Saitama… Mais personne n'y croit, y compris et surtout les lecteurs ! mdr
- dans un 2e temps, pour ne pas passer pour un terroriste Saitama doit mettre fin à l'agissement du gang des chauves-sourires dirigé par un dénommé Tête d'Enclume. Les auteurs renvoient dos à dos les anarchistes partisans de l'assistanat forcé et le milliardaire Mr Grisby qui a fait construire un gigantesque étron en or en haut de sa tour d'ivoire (mais on notera que notre super-héros à temps partiel se reconnaît davantage en Tête d'Enclume qu'en Mr Grisby ^^). Là encore pied de nez, puisque que c'est Sonic le Foudroyant, le super-ninja au sourire de débile profond et au rire d'otarie avinée, qui va se charger de tout le boulot… et pour ne rien gâcher l'affrontement entre le super-héros et le super-ninja est reporté à plus tard… ^^
Saitama en a marre de se faire piquer ses exploits : c'est décidé, avec Genos il va s'inscrire à l'association des super-héros ! (En bonus, une caricature des histoires superhéroïques d'antan moralisatrices à mort : gare aux caries si vous ne vous brossez pas les dents ! mdr)
Derrière la grosse déconne, il y a quand même un message puisque notre super-héros à temps partiel affronte des déçus de la société moderne. Avec la toute puissance qu'il a reçue, aura-t-il le pouvoir de la changer cette putain de société ? Quand on lit entre les lignes, on sent que c'est vers là que veulent nous amener les auteurs…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Shan_Ze
  02 février 2017
Après avoir été attaqué puis vaincu les cyborgs animaux, Saitama se rend chez leur maitre, à la Maison de l'évolution. Là, le Scaravageur l'attend, une créature terrible…
Je crois que je l'ai préféré au premier. Cette fausse candeur, ce je-m'en-foutisme sauf pour sa popularité ou les soldes en magasin, j'adore ! Deux combats contre des super-vilains qui ont des desseins assez particuliers, reflétant assez bien le mal de la société japonaise.
Je suis habituée maintenant avec les dessins qui alternent entre traits travaillés, surtout pour les méchants, et traits simples enfantins pour Saitama qui se bat tout en ayant l'air de débarquer. J'ai surtout apprécié la première opposition avec le Scaravageur. Enfin un super-héros avec du style !
Commenter  J’apprécie          252
Foxfire
  29 mai 2017
Ce 2ème tome est tout aussi jouissif que le 1er.
Le duo Saitama / Genos fonctionne toujours aussi bien. Saitama promène toujours son spleen plein d'humour tandis que Genos se rêve toujours super héros vengeur.
Le propos social prend ici d'avantage d'ampleur que dans le 1er volet. Saitama se retrouve confronté au gang des chauves-sourires (j'adore ce nom) qui refusent de travailler et qui, sous des dehors très caricaturaux, incarnent un mal-être réel de nos sociétés où le travail est perçu comme le seul moyen d'affirmation de soi alors même que la société est incapable de fournir du travail à tous. Saitama va bien sûr vouloir combattre le gang mais se montre finalement assez indulgent envers ces anarchistes d'opérette. Saitama se sent même une certaine proximité avec Tête d'enclume (j'adore ce nom), le leader du gang. Tous deux sont finalement des inadaptés sociaux.
Saitama est aussi, à l'image de nombre de travailleurs, en manque de reconnaissance. D'où son envie, en fin de tome, de rejoindre l'association officielle des super-héros.
J'ai également adoré ce passage, lors du combat contre Scaravageur (j'adore ce nom), où Saitama révèle le secret de sa puissance. Genos et le monstre, yeux et oreilles grands ouverts, avides de savoir, vont tomber de haut et le lecteur va se bidonner. Mais, la blague amène la réflexion là aussi. Je n'ai pu m'empêcher de faire le parallèle avec l'obligation de réussite qui prévaut dans nos sociétés que ce soit professionnellement ou personnellement. Cette injonction au succès permanent et total pousse beaucoup de gens à espérer découvrir des recettes miracles en suivant les exemples de gens ayant prétendument réussi. En témoigne le succès des livres de développement personnel et l'essor du métier de coach. du coup, j'ai trouvé ça très amusant et très ironique que le secret de la puissance que Saitama révèle soit si anecdotique et si évident.
De l'action, de l'humour, du sens, voilà une série qui fait plaisir. D'autant plus que le dessin est à l'avenant, dynamique et bien fait.
Challenge B.D 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Saiwhisper
  15 mars 2019
Dans cette suite, Genos et Saitama vont découvrir qui leur en veut et qui tire les ficelles en leur envoyant des monstres. Ils décident alors de combattre directement leur rival en allant le trouver dans son repaire « secret », à la maison de l'évolution. Évidemment, le ton est toujours décalé : les ennemis sont à la fois puissants, ridicules, bavards et… jamais assez forts pour Saitama ! Encore une fois, j'ai aimé l'humour de certaines situations, plusieurs répliques et la façon dont finissent les duels. Après du « blabla », le combat est toujours vite terminé, de façon aussi simple qu'humoristique ! Que ce soit le Scaravageur, les terroristes chauves, le ninja Sonic le foudroyant, tout se conclue toujours de façon drôlement inattendue ! Les auteurs ne se gênent vraiment pas pour jouer la carte de la parodie !
Bien sûr, les clins d'oeil et l'excès sont toujours volontairement présents dans cette saga. One et Yusuke Murata jouent la carte du fun en transgressant les codes du genre des super-héros. Je pense d'ailleurs que ces derniers en prendront pour leur grade dans le prochain opus, car Saitama souhaite être connu et va donc s'inscrire sur une liste de super-héros… Nul doute que l'on aura de nouveau droit à des situations cocasses. Je suis donc plutôt satisfaite par cette lecture toutefois, j'ai un peu peur que cela s'essouffle… Pour le moment, je ne vois pas de grand scénario se dessiner… On est plus sur une suite de duels où le héros finit inéluctablement gagnant. C'est dommage. Je pense que je lirai le troisième tome qui est disponible à la médiathèque, mais je n'en fais pas une priorité.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
JeGeekJePlay
  13 avril 2016
Après avoir été subjugué par la puissance hors norme de Saitama, Genos, lui aussi possesseur d'une grande force, le suit à la trace, souhaitant par-dessus tout devenir son élève. Force d'avoir dégommé une ribambelle de monstres, un scientifique s'intéresse de près à notre héros (je parle de Saitama bien sûr) et envoie des monstres afin de le capturer. Ni d'une ni de deux, il n'en fait qu'une bouchée et s'attarde sur Cyborgorilla afin de le questionner sur qui les a envoyés pour le capturer. C'est sur cette action que se terminait le tome 1 de One-Punch Man, voyons donc ce que nous réserve ce second tome, disponible chez Kurokawa.
Cyborgorilla explique alors à Saitama qui l'a envoyé et pourquoi. Il s'avère qu'un scientifique s'intéresse de très près à Saitama et plus particulièrement à ses aptitudes hors norme. Cela ne plaît pas trop à notre super-héros chauve qui, après avoir tiré les vers du nez à Cyborgorilla, décide alors de se pointer lui-même à la Maison de l'Évolution sur la proposition de Genos. Ce dernier échange quelques paroles avec Cyborgorilla avant de prendre la route avec Saitama. Direction la Maison de l'Évolution !
Tout juste arrivé à la Maison de l'Évolution, Genos décide de rependre les choses en mains et la fait disparaître en faisant tout exploser. Mais, le Professeur de la Maison de l'Évolution s'est réfugié au sous-sol et prévoit de lâcher son monstre le plus terrifiant : Scaravageur ! Un combat des plus percutants est alors sur le point de faire mouche mais c'est aussi à ce moment-là que Saitama dévoile un grand secret. L'histoire suit son cours, Roulette Rider, un super héros sans permis, se dresse face à gang appelé les « Chauves-Sourires ». Ces derniers menacent la ville et après un flash info télévisé, Saitama décide de prendre place au combat.
Ce second tome est toujours aussi bien dessiné par Yusuke Murata, la maîtrise des combats est tout bonnement géniale. J'aime les découvrir et voir ce qu'il en résulte. le plaisir de voir l'oeuvre de ONE au travers de scènes toujours aussi rythmées est à son comble. On ne s'ennuie pas, l'action est menée tambour battant d'un bout à l'autre du tome. Pas de temps mort ! Entre révélation, combat, découverte de nouveaux super héros, tout est bien orchestré. Ce tome marque aussi l'arrivée de Sonic (pas le hérisson) dit le foudroyant. Un super-héros à la dégaine de ninja et bénéficiant d'un talent certain. Son allure est assez stylée je trouve, mais je préfère tout de même celle Genos.
Ici, moins d'adversaires et donc des combats un peu plus longs, Saitama tend à se dévoiler un peu plus mais sans trop pousser. On découvre par contre un pourvoir assez impressionnant émanant de Genos. Je trouve le duo vraiment original car Saitama est vraiment balèze, cela ne fait aucun doute, mais Genos possède malheureusement certains points faibles. Toutefois, il n'en demeure pas moins très efficace dans certaines situations et est bien plus lucide que Saitama. Les liens entre nos deux héros se tissent davantage jusqu'à réaliser une chose en commun afin de s'épauler l'un l'autre.
Niveau design, il n'y a rien à redire, la pointe de détail marque par sa présence, les combats sont punchy à mort et dessinés avec brio. Et cela s'en ressent par exemple sur diverses scènes où Sonic est à l'honneur, les accélérations dessinées alors sont vraiment jouissives. Les traits, les effets, les situations, Scaravageur et j'en passe… Tout cela met vraiment un point d'honneur au travail de Yusuke Murata. le scénario imaginé par ONE nous invite à découvrir tout ce qui est évoqué ici comme une grande maîtrise de son savoir-faire. le duo d'auteurs se comprend et cela s'en ressent tout autant.
J'ai particulièrement apprécié la précision retranscrite dans le combat contre Scaravageur. Certaines scènes et vignettes sont tout bonnement sublimes. Côté action : on est servi, cela ne fait aucun doute. Côté humour : on l'est tout autant et ce tout du long. On ne tombe pas dans le dérisoire en passant d'une scène d'action à celle d'humour ou d'une vignette à l'autre. D'ailleurs, niveau humour même la couverture n'a pas été épargnée. Si vous jetez un oeil, certes on y voit Genos très sérieux en premier plan sur la face avant, laissant Saitama sur le bas en arrière-plan d'un air totalement m'enfoutiste, mais si vous vous attardez sur la face arrière, là vous découvrirez à quel point Saitama sait faire l'imbécile en toute circonstance. Et si maintenant, vous retirez la couverture complète, vous verrez une situation tout autre où Saitama fait preuve une fois de plus de son pouvoir. J'aime beaucoup cette couverture intérieure, elle en jette vraiment !
Une fois de plus, l'édition proposée par Kurokawa est au rendez-vous. La qualité est irréprochable, on apprécie cette édition à sa juste valeur, un « poing » c'est tout ! La mise en avant des super-héros est complètement barrée et c'est ce qui fait en partie le charme de cette série. La mise en scène est sacrément bonne et la violence est, dans ce tome 2, bien plus présente. Sachez aussi que ce second tome propose une histoire bonus très intéressante sur Saitama à l'époque où il avait encore ses cheveux.
« du rythme sans faille, des héros pleins de tonus et de motivation, des combats punchy maîtrisés par Yusuke Murata, font de ce second tome de One-Punch Man un shonen à prendre au sérieux… ou pas ! C'est à vous de voir… ou de lire plutôt… »
Lien : http://www.jegeekjeplay.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
ActuaBD   10 mai 2016
Truffé d’originalité, One-Punch Man propulse le lecteur vers un genre nouveau. Un mélange efficace, entre arts martiaux et humour décalé.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   14 mars 2016
Ce deuxième numéro de One-Punch Man tient les promesses du premier, nous offrant une excellente lecture, quelque peu régressive, mais qu'importe.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
CressCress   10 mars 2016
- Notre chef s'intéresse à ton corps
- Désolé, je ne suis pas attiré par les hommes
- Non maître vous n'y êtes pas. Son chef compte faire des recherches sur votre corps dont les capacités surpassent celles du genre humain
Commenter  J’apprécie          91
SaiwhisperSaiwhisper   15 mars 2019
- T'es qui, toi ? Tu veux rejoindre le gang des chauves-sourires ?!
- Euh... Non... Je suis juste un mec qui joue au super-héros... Et je suis venu vous botter le cul pour des raisons personnelles.
Commenter  J’apprécie          100
MariloupMariloup   30 août 2019
_ T'es qui, toi? Tu veux rejoindre le gang des chauves-sourires?
_ Euh, non... je suis juste un mec qui joue au super-héros et je suis venu vous botter le cul pour des raisons personnelles.
Commenter  J’apprécie          80
SaiwhisperSaiwhisper   15 mars 2019
- On ne peut pas les laisser dans la nature. La prochaine fois, ce sera à nous d'aller les attaquer !!
- Entendu ! Allons-y !
- Oui... HEIN ? QUOI ? MAINTENANT, LA ? TOUT DE SUITE ?
- Oui. Demain, je ne pourrai pas. C'est le jour des promotions.
Commenter  J’apprécie          30
CressCress   10 mars 2016
La véritable force des humains réside dans le fait de pouvoir changer s'ils en ont la volonté!
Commenter  J’apprécie          80
Video de Yusuke Murata (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yusuke Murata
"Eyeshield 21" opening 1 ("Breakthrough")
autres livres classés : super-hérosVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
840 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre
.. ..