AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782820325006
192 pages
Éditeur : Kazé Editions (07/09/2016)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 98 notes)
Résumé :
Dans un monde régi par la magie, Yuno et Asta ont grandi ensemble avec un seul but en tête : devenir le prochain Empereur-Mage du royaume de Clover. Mais si le premier est naturellement doué, le deuxième, quant à lui, ne sait pas manipuler la magie. C'est ainsi que lors de la cérémonie d'attribution de leur grimoire, Yuno reçoit le légendaire grimoire au trèfle à quatre feuilles tandis qu'Asta, lui, repart bredouille. Or plus tard, un ancien et mystérieux ouvrage no... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
democratz
  04 février 2017

Nous suivons Asta et Yuno, deux amis abandonnés à leur naissance et qui ont grandi dans une église.
Alors que dans leur monde la magie est un élément naturel, ils se font mutuellement la promesse en grandissant d'être adversaires dans le but de devenir le prochain empereur mage.
Au fil des pages nous découvrons un Yuno très à l'aise avec la magie, tandis que son ami Asta semble sans pouvoir et donc risque de ne pas aller au bout de ses rêves. Et pourtant il se pourrait bien que la cérémonie de remise de grimoires magiques soit un événement pour nos deux amis...
Un manga bien sympathique dans la lignée de Fairy Tail ou One Piece... A voir si les auteurs sauront nous maintenir dans l'histoire ou bien faire durer l'intrigue jusqu'à nous lasser de ce genre de quête.
Commenter  J’apprécie          400
Alfaric
  12 avril 2017
Merci aux 48h BD de m'avoir permis de découvrir cette série à prix réduit !
Mais je suis peiné pour Yûki Tababa et son oeuvre : on est à n'en pas douter dans un bon vieux shonen nekketsu des familles avec ses valeurs positives et humanistes, c'est plein de bonne humeur et de bonne volonté, et pour ne rien gâcher c'est bien dessiné… Mais je suis obligé de signaler qu'absolument tout est éhontément repompé d'ailleurs, et parfois sur d'autres oeuvres où tout était déjà éhontément repompé d'ailleurs ! A force de photocopier des photocopies, non seulement on perd en qualité mais en plus cela sent le réchauffé…
Je peux comprendre que le Weekly Shonen Jump cherche à trouver un successeur à "Naruto", qui avait déjà "Hunter X Hunter" dans le rétroviseur, qui lui-même avait tous les grands succès des années 1980 dans le rétroviseur (donc c'est sans surprise qu'on retrouve rapidement les clones de Naruto, Sasuke et Sakura avec une histoire de rivalité assez factice). Mais je trouve particulièrement douteux que leur nouveau protégé ressemble scénaristiquement à "Fairy Tail" et graphiquement à "Seven Deadly Sins", qui sont les deux têtes de gondole du magazine concurrent du Weekly Shonen Magazine… Mais le pire, c'est qu'on retrouve les personnages, les situations et les dialogues d'"Haikyû!!" autre succès du Weekly Shonen Jump qui officie pourtant dans un registre totalement différent… Là on est dans le copier-coller à la con, et là je dis non car on n'est plus dans une oeuvre mais un produit outrageusement formaté et marketisé !!!
Pourtant malgré les archétypes, sinon les stéréotypes (pour ne par dire les gros clichés dont on n'aimerait plus entendre parler), c'est très sympathique : on a deux orphelins, un grand sérieux surdoué à qui tout réussi et un petit rigolo sousdoué à qui rien ne réussit, qui se jurent de devenir Hokage, euh pardon empereur-mage… L'un obtient un grimoire de chance, l'autre un grimoire d'antimagie patronné par le démon… L'un intègre la prestigieuse guilde des chevaliers-mages de l'Aube Dorée, l'autre l'honteuse guilde des chevaliers-mages du Taureau noir… Et puis si on devine très vite qu'il y a quelque chose de pourri au royaume de la magie, on devine encore plus rapidement que le Weeky Shonen Jump cède une fois de plus à se ses vieux démons sexistes : on repère rapidement parmi les personnages féminins l'alcoolique dévergondée, la commère gloutonne, et la rookie qui ne jure que par le sucré et le kawaï… Ce manga cultive quand même éhontément les gros clichés des familles !!! le potentiel est là certes, et j'ai vraiment envie de donner sa chance à cette série mais on part quand même avec pas mal de handicaps à cause de cela et c'est bien dommage…
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          325
JeGeekJePlay
  07 septembre 2016
J'apprécie toujours l'annonce d'un nouveau shonen et d'autant plus quand ce dernier met en scène un héros qui n'a pas peur de tout donner et qui cherche à se surpasser. On qualifie ce genre de shonen nekketsu, c'est un terme que vous connaissez peut-être tant il existe un grand nombre de séries cultes. Mais ne parlons pas des séries passées car le présent nous apporte une nouvelle licence et qui arrive à point nommé avec Black Clover, scénarisée et dessinée par Yûki Tabata. D'ailleurs, le lancement de cette série a été des plus ambitieux avec une première présence à Japan Expo 2016, soit 2 mois avant sa sortie officielle en libraire, sans compter une bonne communication sur le web de la part de Kazé avec des fiches de personnages ou encore via la bande-annonce des deux principaux héros. le lancement est assez médiatisé et le deuxième tome accompagne la sortie du premier le 7 septembre. Je vous invite donc à découvrir mon avis sur ce premier tome de Black Clover, disponible aux éditions Kazé, qui mêle fantasy médiévale à un univers où réside la magie.
Jadis, un être démoniaque voulait anéantir l'humanité mais ses plans furent mis en échec par un mage qui se dressa devant lui, faisant de lui le légendaire Empereur-Mage. Au royaume de Clover vivent notamment Asta et Yuno, deux jeunes adolescents, qui ont pour objectif de devenir le prochain Empereur-Mage. Ces deux jeunes garçons sont orphelins, ils ont été abandonnés le même jour au pied de la même église. Depuis leur plus jeune âge, ils font vraiment tout ensemble, se considérant même comme des frères mais aux caractères bien différents. Asta est plutôt du style impulsif mais déterminé tandis que Yuno est un garçon bien plus posé et réfléchi mais voilà le destin a décidé qu'Asta serait dépourvu de toute magie contrairement à Yuno. Il est difficile pour Asta d'atteindre son rêve dans ces conditions. de ce fait, il n'attend qu'une chose, c'est de recevoir son grimoire en espérant qu'à ce moment-là un déclic se produit. En attendant ce jour fatidique, il passe ses journées à s'entraîner dans l'espoir que la magie lui parvienne. Toutefois, lors de cette fameuse cérémonie qui rassemble les jeunes de 15 ans pour recevoir leur grimoire, et alors que Yuno reçoit le sien, un fameux grimoire au trèfle à 4 feuilles, il n'en est rien pour Asta qui devient une fois de plus la risée du royaume. Ne s'avouant pas vaincu, Asta annonce devenir le rival de Yuno et qu'il le surpassera.
Recevoir un grimoire à 4 feuilles est une aubaine pour Yuno qui fera la mauvaise rencontre de Lebuty L'Enchaîneur, ancien membre d'une compagnie de chevaliers mages, devenu aujourd'hui brigand, qui veut lui dérober son grimoire. Ce bandit parvient à enchaîner Yuno mais tel un missile, Asta débarque, tient tête au malfrat et n'hésite pas à foncer sur son ennemi sachant qu'aucun pouvoir n'émane de lui. Mais force de courage et de persévérance un grimoire lui apparaît. Asta parvient à en faire jaillir une épée mais il s'avère que ce grimoire a une particularité, son trèfle a 5 feuilles. Alors que la quatrième feuille a pour signification la chance, la cinquième abriterait le démon. Asta écope alors d'un grimoire d'anti-magie et s'apprête à suivre une grande destinée…
Lecture de ce premier tome terminée, on ne peut pas passer à côté du constat suivant : Black Clover imite les plus grands tout en proposant sa propre identité. Ce tome m'a immédiatement fait penser à Naruto et Fairy Tail. Un héros qui souhaite devenir Hokage dans Naruto mais qui souhaite devenir Empereur-Mage dans Black Clover où régissent magie et compagnie de chevaliers mages là où prenaient vie les guildes dans Fairy Tail. Je ne dis pas cela pour m'en plaindre car au contraire j'ai adoré l'univers qui émane de Black Clover avec deux héros complètement à l'opposé l'un de l'autre niveau tempérament. Commençons par faire un petit point sur Asta, jeune orphelin plein de vie, il n'hésite pas à foncer dans le tas pour affirmer ses choix et défendre ses amis. Son rêve, identique à celui de Yuno, est de devenir Empereur-Mage et le fait d'être dépourvu de magie est loin de le décourager. de son côté, Yuno, orphelin lui aussi, est un garçon bien plus posé, il n'ira pas à l'encontre du défi et tous dans le royaume l'idolâtre. Un point commun les unis, leurs rêves et de ce fait tous deux deviennent rivaux.
J'ai trouvé que ce premier tome de Black Clover est une très bonne mise en bouche de ce que peut proposer la série à long terme. Certes, ce genre de shonen propose du déjà-vu mais il parvient tout de même à tirer son épingle du jeu de par la force de notre duo et de leurs grimoires. le fait que leurs grimoires soient totalement à l'opposé cela ajoute une bonne diversité au niveau de l'intrigue et je trouve que l'univers proposé n'en devient que plus riche. J'aime la relation établie entre Asta et Yuno qui sont à la fois rivaux et grands amis, leur amitié et leur courage sont vraiment de très grands atouts pour parvenir à leur rêve. Ici, Yûki Tabata m'a plutôt fait plaisir avec un trait très dynamique et agréable à l'oeil, une belle insistance au niveau faciale et sur de gros plans rendant ainsi les portraits minutieusement dessinés. Je trouve la réalisation de ce premier tome très complète et j'ai apprécié l'ambiance dégagée pages après pages. L'univers me plaît assez et j'ai hâte de lire le second tome pour me replonger dans cet univers aux décors bien fournis et à l'humour bien dosée.
J'ai pris plaisir à voir que les principaux ingrédients d'un bon shonen sont parti intégrante de ce premier tome. L'humour ici présent est bien représenté et ce aussi bien de manière visuelle qu'écrite. J'ai particulièrement aimé les petites provocations envoyées à Asta tout comme les légères exagérations graphiques affichées par-ci par-là. J'ai, à plusieurs reprises, souris et cela fait du bien. Ce premier tome vous invite aussi à découvrir certains descriptifs de personnages, histoire d'en savoir davantage sur les principaux protagonistes du tome.
Qu'ajouter de plus ? Si ce n'est partager avec vous que je trouve très stylé le personnage Magna Swing, à la chevelure si particulière. Aussi, Black Clover embarque quelques vignettes aux allures de fan service, mais rien de bien érotique ne vous inquiétez pas. Pas de quoi être choqué. L'action est bien présente au long du tome avec des combats bien pêchus, on apprécie le dynamisme qui en ressort et les dessins y jouent un rôle important. Je conçois que certains lecteurs diront que Black Clover est une copie de plusieurs grosses licences, toutes intégrées ne faisant ici qu'un et que la relation de notre duo ressemble à celle de Naruto et Sasuke. Mais à l'époque de Naruto on n'évoquait pas la ressemblance des comportements et affrontements entre Naruto et Sasuke à celles de Goku et Vegeta, si ? Sur ces paroles, je ne peux que vous inviter à découvrir ce nouveau shonen qu'est Black Clover, qui saura vous intéresser si vous aimez l'univers et l'ambiance qui règne dans les licences précédemment citées au long de cette chronique.
« Laissez-vous ensorceler par l'univers magique de Black Clover où vous découvrirez des scènes d'action bien rythmées , des mages aux tempéraments affirmés, drôles et le tout dessiné avec une grande passion. Alors pourquoi ne pas tenter l'aventure ? »
Lien : http://www.jegeekjeplay.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Saiwhisper
  19 juillet 2017
Oh ! Il est sympa comme tout ce premier tome ! J'ai beaucoup aimé l'idée d'enfants abandonnés devant une église qui ont eu la même éducation et qui sont totalement opposés. En effet, Yuno et Asta n'ont réellement rien à voir, que ce soit physiquement ou mentalement. Ainsi, Yuno est un garçon calme, serviable, silencieux, persévérant, doué et parfois un peu condescendant. Quant à Alta, il est grande gueule, excité, sanguin, entêté, tenace, endurant, ambitieux et dénué de pouvoirs magiques. Tous les deux ont beau se différencier, ils sont tout de même très attachés l'un à l'autre et prennent plaisir à être en concurrence. Ce sont deux rivaux sont assez fair-play qui n'hésitent pas à s'entraider lorsqu'un tiers ose les rabaisser ou leur faire du mal. Si l'image de Naruto / Sasuke s'est imposée d'emblée, j'ai vite compris qu'il n'y avait pas cette jalousie ou cette petite gue-guerre lassante entre Yuno et Asta. Il y a une belle amitié derrière tout ça. Chacun a son style et emprunte une voie différente, mais ils sont tous les deux puissants à leur manière, quoi qu'en disent leur village natal et les autres sorciers !
L'histoire m'a fait songer à divers mangas que je lisais plus jeune et à certaines grandes séries comme Rave, Naruto, One Piece, Witch Hunter ou Fairy Tail. Il faut dire que l'idée de mage, les gangs magiques accomplissant des missions, le tandem fille/garçon entre Alta et la jolie noble Noëlle Silva rappelle fortement Natsu, Lucy et sa guilde ! Malgré ces similitudes, on est loin d'une pâle copie : les personnages sont différents et l'intrigue aussi. L'ambiance loufoque due aux répliques d'Asta ou aux énergumènes de la compagnie du Taureau Noir permettent au lecteur de passer un bon moment. Même si je n'ai toujours pas compris pourquoi la plantureuse Vanessa est toujours à demi-nue (fan serviiiiiice !), j'ai apprécié l'ensemble des personnages, en particulier Noëlle, Magna Swing (une tête brûlée), Yami Sukehiro (le chef) ou encore le mystérieux Grey (un adepte de la métamorphose). Nul doute que ces personnages et le reste des membres du Taureau Noir ont encore de l'humour à revendre ! En plus d'arracher quelques sourires, l'intrigue est dynamique, sombre, avec des sentiments et de l'action à gogo. On ne s'ennuie jamais ! J'ai beaucoup aimé découvrir les spécificités de cet univers enchanté, les tests pour être un sorcier accompli et trouver un mentor, ainsi que l'idée de grimoire pour chaque mage en devenir !
Certes, les personnages sont un peu stéréotypés, le scénario n'innove pas et rappelle d'autres mangas, cependant le tout passe à merveille : on s'amuse aux côtés d'Alta. On se demande comment le jeune héros et son rival vont évoluer et s'ils vont parvenir à leurs desseins : devenir le prochain Empereur-Mage. C'est frais, sympa, dynamique et amusant. Nul doute que cette série saura trouver son public que ce soit chez les ados ou les adeptes de mangas. Si vous aimez les oeuvres citées plus haut, il est bien possible que vous soyez conquis avec cette nouvelle série ! Pour ma part, j'espère pouvoir lire la suite et apprécier autant que ce premier opus très prometteur. Merci encore à Mikasa d'avoir gentiment pensé à moi lors des 48h de la BD !

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
Nekotalife
  27 mars 2017
Comme mentionné dans le résumé de ce premier volume, nous nous trouvons au royaume de Clover en compagnie d'Asta et de Yuno. Deux jeunes possédant le même rêve, mais également un passé commun. le souci ? Asta ne sait absolument pas utiliser la magie alors que dans cet univers elle est omniprésente. Cela ne le découragera pas pour autant et il se battra afin de pouvoir entrer dans une compagnie de Chevaliers-Mages et, qui sait, devenir un jour le futur Empereur-Mage !
L'histoire peut sembler assez banale pour un shônen, après tout un héros possédant un rêve on en connait tous. Rien que les grands noms de manga connus de tous en possèdent pourtant j'ai eu plus de facilité à m'accrocher à Asta qu'à un certain ninja vivant à Konoha. Les codes du nekketsu sont maîtrisés à la perfection par Yûki Tabata et pourtant, certains passages peuvent encore nous surprendre. Si je me fie aux dires de certaines personnes « Black Clover » serait un mélange entre « Naruto », « Fairy Tail » et « Seven Deadly Sins » et, bien que l'on retrouve des éléments pouvant être présents dans ces derniers cela n'empêche pas « Black Clover » d'avoir son propre univers, ses propres codes à découvrir et ce sans ressembler aux mangas cités auparavant. Une bonne chose en soi.
Les dessins, de leurs côtés, permettent une immersion rapide et facile dans le royaume de Clover tout en nous permettant de reconnaître en un clin d'oeil les personnages. Tous sont différents physiquement et possèdent des traits caractéristiques tel qu'Asta et son bandeau ou Yuno et son collier. Les personnages plus adultes ont une carrure les différenciant aisément des adolescents et des enfants évitant ainsi des quiproquos pouvant être parfois présents. Pareil pour les sexes des personnages, la question se pose peu – hormis pour ceux dont on ne sait rien ou pas grand-chose – et il est impossible de confondre un garçon et une fille. Tout du moins pour le moment. Les scènes d'actions étaient réellement agréables à voir, les sorts pouvant être impressionnants. Pour ce qui est de l'univers médiéval-fantasy, on le devine aisément dans les décors ou les styles vestimentaires qui n'ont strictement rien à voir avec les nôtres. D'ailleurs, j'apprécie énormément la couverture bien qu'elle ne montre que les deux personnages les plus présents du volume ♥.
Caractériellement, les personnages étaient également variés. Asta est une vraie pile électrique, assez fonceur et ne se laissant pas tant marcher sur les pieds que cela. A ses côtés, se trouve Yuno un garçon bien plus calme et s'avérant être l'opposé d'Asta dans la plupart des cas, bien qu'il n'hésite pas à rabattra son caquet à d'autres personnages à l'aide de la magie, en n'y prêtant pas attention ou en répliquant. Les autres personnages présents dans ce volume ne sont pas en reste et je dois avouer que j'adore les membres de la compagnie du Taureau Noir. Sérieux, c'est impossible de s'embêter avec eux !
Le manga en lui-même se plie certes facilement, mais reste également rigide. Il tient également bien en main et l'encre reste sur les pages, ne finissant pas du tout sur les doigts. le papier n'est pas trop fin, évitant ainsi de voir ce qu'il se passe sur la page précédente ou suivante. Kazé a réellement fait du bon travail dans l'édition de ce manga !
Finalement, ce premier tome envoyé par les éditions Kazé et Anita a été une très agréable surprise. La magie de Black Clover a prit avec moi et je serais ravie de découvrir la suite des péripéties d'Asta afin d'atteindre son rêve. le simple fait qu'il n'ait aucune vraie magie le rend plus proche de nous, humains lisant le manga et découvrant ce monde, étant donné que nous-mêmes nous n'en possédons pas. Il nous est ainsi plus facile de comprendre les difficultés du jeune homme face à des êtres utilisant la magie comme si de rien était. Je me demande ce que nous réserve le tome 2, principalement en voyant la fin de ce premier volume et je serai ravie de continuer cette série.
Je remercie une dernière fois en ces lignes les éditions Kazé et Anita pour m'avoir proposé de vous parler de ce manga Shônen en me l'envoyant car ce fût un vrai délice à lire et relire ♥. La magie s'est belle et bien exercée au fil des pages et j'espère que le royaume de Clover vous attirera également les matous. Après tout, peut-être que vous aussi vous pourriez recevoir un grimoire ou entrer dans une compagnie de Chevaliers-Mages !
Lien : https://otaklive.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Elbakin.net   23 avril 2019
Malgré un certain succès pour ne pas dire un succès certain [...] Black Clover ne révolutionne rien et ne marquera pas sans doute pas les lecteurs, qui devrait l’avoir relégué au rang de souvenir sympathique une fois que la série aura pris fin.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   11 avril 2017
Chaque feuille du trèfle représente une vertu. Les trois premières sont pour l’Espérance, la Foi et la Charité. La quatrième est pour la Chance. Mais dans la cinquième réside le Démon.
Commenter  J’apprécie          310
SaiwhisperSaiwhisper   13 juillet 2017
[C'est grâce à lui que j'ai trouvé le courage de surmonter mes peurs. Même si je prenais de l'avance, il ne s'est jamais laissé distancé. C'est parce qu'il a toujours tenu bon, sans rien lâcher...]
Asta est tout sauf un tocard.
[Que je suis là aujourd'hui.]
Il est... mon rival.
Commenter  J’apprécie          50
Under_the_MoonUnder_the_Moon   21 septembre 2018
Tu n'as pas l'air de réaliser à quel point le monde est injuste et cruel. Malheureusement, tu vas mourir avant de le découvrir !
Commenter  J’apprécie          110
SaiwhisperSaiwhisper   13 juillet 2017
Au taureau noir, on trimballe tous des lacunes plus ou moins grosses. C'est ce qui fait notre charme. Alors t'inquiète, ton petit défaut, c'est rien du tout !
Commenter  J’apprécie          80
MariloupMariloup   03 juin 2018
Yuno: Tu te souviens du serment qu'on s'est fait?
Asta: Et comment! Je me demandais si toi, tu l'avais pas oublié!
Yuno: A celui de nous deux qui deviendra l'Empereur-Mage!
Commenter  J’apprécie          70

Lire un extrait
Videos de Yuki Tabata (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yuki Tabata
Black Clover Quartet Knights - Bande-annonce 3/3
Yumiya Tashiro prend le relais de Yûki Tabata sur ce spin-off, sans rien sacrifier à l?identité graphique si travaillée de la série !Dans la continuité de Black Clover et dans le respect du chara-design, de l?univers si fouillé et des combats incroyablement dynamiques, ce spin-off va vous charmer à coup sûr ! RDV le 2 octobre en librairie !
L'histoire : Dans un monde régi par la magie, Asta n?a pas le moindre pouvoir ! Il intègre néanmoins la compagnie du Taureau Noir, bien décidé à devenir un jour l?Empereur-Mage du royaume de Clover. Il est envoyé en mission avec ses compagnons pour explorer un inquiétant donjon lorsque Yami, leur capitaine, est victime d?un sort qui le rajeunit et le rend amnésique. Asta et ses amis parviendront-ils à percer les secrets qui entourent ce manoir ? L'aventure ne fait que commencer?
Les infos sur le tome 1 : http://manga.kaze.fr/catalogue/black_clover_quartet_knights *************************************************************
Bienvenue sur Kazé, LA chaîne consacrée à l'animation japonaise, avec les plus grands hits du moment : One Punch Man / My Hero Academia / Kuroko?s Basket / Food Wars / God Eater / Terra formars / Nisekoi / Akame Ga Kill / GTO / Bleach?et bien d?autres.
Restez au c?ur de l?animation japonaise, en direct du Japon, avec des séries complètes, des extraits cultes, des TOP explosifs?et beaucoup d'autres surprises? (???) !
Sh?nen, Combat, Action, Aventure, Seinen, Romance, Humour, Drame, Thriller, Univers fantastiques.... Tous les genres et tous les thèmes sont sur ta chaîne Kazé.
- Soutenez-nous en vous abonnant à notre chaîne: http://goo.gl/S8qZlW - Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/kaze.fr?fref=nf - Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/KazeFrance - Suivez-nous sur Instagram : https://www.instagram.com/kazefrance/ - Suivez-nous sur Snapchat : ajoutez kazefrance
************************************************************* - Site DVD/Blu-ray Kazé : http://anime.kaze.fr/ - Site Manga Kazé : http://manga.kaze.fr/index.php - ADN (Streaming légal) : http://animedigitalnetwork.fr/
+ Lire la suite
autres livres classés : magieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
901 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre