AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Fire force tome 1 sur 31
EAN : 9782505069263
192 pages
Kana (19/05/2017)
3.63/5   129 notes
Résumé :
L’humanité est terrifiée par le phénomène de combustion humaine. Des brigades spéciales Fire Force ont donc été mises en place avec pour mission de trouver la cause de ce mystérieux phénomène !
Le jeune Shinra, nouvelle recrue surnommée le Démon, rêve de devenir un héros. Mais le chemin sera long et il devra, avec ses camarades, apprendre à affronter quotidiennement des Torches humaines !!
Que lire après Fire force, tome 1Voir plus
Black Clover, tome 1 par Tabata

Black Clover

Yuki Tabata

4.08★ (6545)

35 tomes

Barrage, tome 1 : La pourfendeuse par Horikoshi

Barrage

Kôhei Horikoshi

3.65★ (145)

2 tomes

Seven Deadly Sins, tome 1 par Suzuki

Seven Deadly Sins

Nakaba Suzuki

3.91★ (6310)

41 tomes

Guess what, tome 1 par Abendsen

Guess what

Abendsen

3.04★ (69)

6 tomes

Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
3,63

sur 129 notes
5
4 avis
4
11 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis
« Fire Force » T1 sur 31. By Atsushi Okubo (Japonais, né en 1979). 192 pages. Kana éditions. Sorti le 15 Mai 2017.

J'en avais entendu parler bien sûr.
Mais je n'ai jamais sauté le pas jusqu'à La Lecture ; )…
C'est à présent chose faite.

Pas de présentations interminables. Direct dans l'action (dans un genre de métro) un papy prend feu sans raison apparente. On nous déclame que la mort par le feu est particulièrement retors dans cet univers.

Et puis d'autres incendies arrivent « une torche humaine, faites attention ! » s'écrie quelqu'un, mais non, c'est un genre de « monstre de feu » ni plus ni moins… Et il n'a rien d'un Salaméche.

Un livre qui « glorifie » les pompiers et honnêtement… ça fait du bien. En tout cas, ça ne peut pas faire de mal à la profession, qui la mérite.

Les codes classiques du Shonen « je deviendrais le plus fort » « je serais (enfin) reconnu de tous » … Ajoutez à cela le désir de revanche comme un Sasuke avec une pointe de « Demon Slayer » …

Il y a quelques longueurs/temps morts …

Par contre « le tournoi des nouvelles recrues » arrêtez de le faire dans tous les mangas j'en ai un peu ma claque x) … Même si c'est un excellent moyen de présenter les personnages, leurs forces et leurs faiblesses.
Phoenix
++
Lien : https://linktr.ee/phoenixtcg
Commenter  J’apprécie          282
Découvert grâce aux 48H BD, « Fire Force » me rappelait « Soul Eater » un manga que j'avais vu et lu durant mon adolescence. Or, en feuilletant les premières pages, j'ai réalisé que c'était normal, puisqu'il s'agit d'une autre série réalisée par Atsuki Ohkubo ! On retrouve d'ailleurs l'idée de héros hors norme, un peu cancre, avec une réputation qui lui colle à la peau, mais qui compense avec sa détermination, son dynamisme, sa loyauté et sa franchise. Comme Soul Eater, Shinra Kusakabe a toujours un large sourire toujours greffé au visage (ici, c'est justifié par un toc lié au stress) ainsi que les yeux tombants. Tous deux cherchent à tout prix à être le meilleur. Certes, on est sur un protagoniste classique : un gentil au coeur tendre, puissant, avec des blessures du passé, un côté lubrique et une langue bien pendue, qui va évoluer avec ses alliés au fil des tomes. Rien de nouveau sous le soleil cependant, Shinra me semble attachant, notamment pour son côté enfance torturée digne de « Naruto » (lui aussi est considéré comme un démon responsable de la mort de ses proches et se faire rejeter par autrui). On suit avec plaisir ce héros qui compte briller dans le domaine des sapeurs-pompiers, faire le bien autour de lui, tout en élucidant un mystère personnel.

Le premier tome est très introductif toutefois, les bases sont bien posées et l'auteur propose de l'action ainsi que du suspense. On a donc un bel ensemble qui convaincra certainement mes lecteurs ados ! Pour ma part, j'ai plutôt apprécié ce que j'ai lu. L'univers me paraît intéressant et bien organisé, en particulier avec son concept de personnages élémentaires appartenant à plusieurs générations. de plus, le contexte de pompiers et l'idée d'étranges phénomènes de combustions humaines éveillent ma curiosité. Je suis curieuse de voir comment Atsushi Ohkubo va faire évoluer son récit… J'espère également qu'il saura se montrer original, tout en reprenant les codes du genre shonen : héros avec une grande gueule, jolies demoiselles puissantes, chef charismatique, méchant sadique et psychopathe (pour le coup, je suis assez déçue par l'antagoniste très cliché !), rival beau et crâneur, équipe éclectique qui s'entraide, rebondissements nombreux, combats à gogo, secrets dévoilés, vengeance, belles valeurs, etc.

Si je suis prête à accepter le côté stéréotypé des personnages, je serais en revanche intraitable sur le personnage de Tamaki. J'ai été totalement horrifiée par cette réplique exacte de Maka en brune, qui jouait les femmes puissantes et colériques, mais qui est vêtue d'une tenue osée. le pire, c'est le comportement qu'on lui donne : à moitié à nue, elle se fait « malencontreusement » tripoter par tout le monde, sans que cela choque. Elle râle un peu, a les mains de quatre hommes différents sur ses seins ou ses fesses, puis tombe cuisses ouvertes sur le visage d'un garçon, mais ce n'est pas grave, c'est fun et sexy ! (On notera aussi le « quelle enquiquineuse » lorsque la victime se plaint des attouchements.) Je sais bien que c'est du fan service pur qui ravira les jeunes lecteurs ou les adeptes des mangas style Ecchi néanmoins, cela me dérange. L'image de la femme facile, râleuse et parfaite qui est offerte à qui le désire m'horripile… On aurait pu se passer de ce genre de gags que j'assimile à du viol banalisé, mais je suppose que cela n'a pas spécialement choqué le lectorat. Après tout, je n'ai vu qu'une misérable poignée de commentaires relevant le cas de Tamaki dans les critiques de Babelio ou de Livraddict… Je suppose que les gens sont habitués à ce type de scènes ou que je suis en train de devenir une vieille râleuse féministe ? Tant pis : il est hors de question de ne pas faire mention de ces attouchements à répétitions banalisés par la carte de l'humour/du fan service. Malgré ce point révoltant et le fait que l'on ne révolutionne pas le genre, je compte lire la suite, car ce premier tome est globalement plaisant, tout en ayant du potentiel.
Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          135
MANGA FANTASTIQUE / UCHRONIE.
Atsushi Ohkubo poursuit sa carrière de mangaka avec une nouvelle série plus aboutie. Mais chassez le naturel il revient au galop et il se vautre dans des clichés shonenesques pas toujours supportables et/ou pardonnables...
Lien : http://www.portesdumultivers..
Commenter  J’apprécie          230
La première approche de ce manga m'avait laissée sceptique, en observant juste la couverture je ne voyais pas ce qu'un manga sur des pompiers pourrait avoir de bien palpitant pour moi… Puis on m'a expliqué que ce n'était pas des pompiers lambda. Puis je me suis lancée. Et là, gros coup de coeur !

Dans Fire force nous sommes immergés dans une unité de pompiers que le personnage principal, Shinra, a récemment intégrée. Cette unité est chargée de combattre les torches humaines, ces victimes de combustion spontanée qui perdent tout contrôle et deviennent monstrueuses tant qu'on ne les a pas totalement détruites. Un métier dangereux dans un monde dangereux, car il faut dire que la combustion humaine est devenu le pire fléau de l'humanité depuis plus de 3 générations. Mais le phénomène a aussi quelques bons côtés, puisqu'au fil des générations certains ont réussi à maîtriser, voire à contrôler ce feu ravageur. C'est le cas de Shinra ainsi que de plusieurs de ces compagnons pompiers, et c'est un atout incontestable de combattre le feu par le feu !
Atsushi Ohkubo met en place une trame narrative vraiment prometteuse dans ce premier épisode, il nous offre des scènes d'action éblouissantes, brûlantes et fulgurantes mais qui restent néanmoins très lisibles. L'intrigue possède un grand potentiel et beaucoup de mystères sont mis en place ; quant aux personnages, s'ils restent typiques du shonen (le gamin un peu empoté qui veut devenir un héros, son « ennemi » plus balèze que lui, le chef bienveillant, etc) ils sont pour la plupart vraiment attachants. A noter tout de même une certaine faiblesse en ce qui concerne les personnages féminins qui n'ont pas autant de profondeur que leur homologues masculins et peinent à dépassé le statut de simple objet de désir… A voir ce qu'elles donnent dans la suite.

Pour ma part je trouve que ce premier tome est une franche réussite est j'ai enchaîné sur le tome 2 sans hésitation tant je brûlais d'impatience de connaître la suite (…) !
Commenter  J’apprécie          70
Comme la 1ère de couverture du tome l'indique, "Fire Force" est une histoire de pompiers.

Voici qui prolonge le plaisir du thème peut-être perdu depuis les lectures de la petite enfance.

Un thème rarement vu , me semble t-il aussi, dans les shonen ou en tout cas dans les traductions françaises.

Ce qui le rend particulièrement intéressant à découvrir.


Voici des soldats du feu qui combattront le feu par le feu.

C'est la grande particularité de la série puisque l'eau ne viendra pas éteindre les incendies, ces pompiers tenteront de dompter les flammes pour circonscrire les incendies.

Nous sommes dans un univers moderne où un étrange virus se propage sans origines connues.

Des habitants s'enflamment littéralement de l'intérieur, les spécialistes parlent de combustions humaines et le phénomène prend une ampleur contrôlé, les victimes progressivement dominent leur mal et deviennent des menaces démoniaques incontrôlables.

"Démoniaque" à prendre au sens figuré du terme, même si l'étrange sourire carnassier du héros Shinra intrigue un peu tout le monde.



L'aventure débute avec le premier jour de ce dernier à la caserne de la 8ème Brigade Fire Force.

La nouvelle recrue semble avoir ses raisons propres pour devenir un pompier légendaire hormis ses extraordinaires capacités à générer le feu, supérieures à celles de ses collègues qui ne peuvent que le contrôler par pyrokinésie.

Nous retrouvons des grands classiques de la narration Manga avec quelques flashbacks de l'enfance triste et tragique intercalés entre les grands moments d'action.

Shinru est obsédé par son objectif de devenir un héros pour exorciser le mystère de ses étranges capacités, les flashbacks viennent un peu expliquer la profonde motivation.





Le tome aura aussi son zeste d'humour très graveleux propre au genre, cela ne gâchera rien et les jeunes fans du genre devraient se montrer habitués mais à réserver du coup à un lectorat au dessus de 12 ans.



La rivalité avec Arthur, l'ex camarade d'étude et nouveau partenaire de Shinra, est un autre élément prévisible d'humour mais très loin d'être désagréable pour les lecteurs.



L'attention sera portée au départ sur les prouesses de ces soldats du feu et les démonstrations graphiques de l'auteur Atsushi Ohkubo pour nous en mettre plein la vue.

Les personnages non doués de mutation contre le feu seront équipés d'armes sophistiquées et au design cool qui devraient faire vibrer le jeune lecteur.

Voila, les éléments sont posés, ils ne vous restent plus qu'à vous enflammer pour cette série peut-être.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (2)
ActuaBD
01 juin 2017
Un récit qui démarre rapidement mais avec une ambiance et une histoire malheureusement très génériques en dépit d’un propos qui se veut « tragique ».
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom
29 mai 2017
Avec un pitch simple, des personnages hauts en couleur et une évolution constante du scénario, ce titre a tout de la recette idéale pour séduire les jeunes garçons.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Un jour, des gens se sont subitement enflammés aux quatre coins du monde... Ils sont la première génération de victimes de la combustion humaine.
Après ça, les victimes de deuxième et de troisième génération se sont adaptées aux flammes et ont même appris à les contrôler... En revanche, les victimes de première génération restent de redoutables "torches humaines" qui ont perdu la raison et qui se déchaînent jusqu'à leur dernier souffle de vie.
La mission de notre brigade spéciale est d'éteindre les torches humaines et d'apporter le salut à leurs âmes.
Commenter  J’apprécie          30
Les bandes fluorescentes sur nos combinaisons... sont comme une corde qui nous lie au milieu des flammes et de la fumée. Et cette corde est un lien que rien ne pourra jamais briser !! La peur permet de prendre des décisions... mais il ne faut pas devenir un simple poltron.
Commenter  J’apprécie          60
Il existe diverses causes de décès. Vieillesse... Suicide... Maladie...
Mais celle-ci, que l'on pourrait classer dans la catégorie des maladies, est de nos jours la plus redoutée par la plupart des gens. Il s'agit de la mort par le feu.
Commenter  J’apprécie          20
Un pompier ne joue pas avec le feu.
Commenter  J’apprécie          60
- Un héros entre toujours en scène en volant !!
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Atsushi Okubo (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Atsushi Okubo
Vidéo de Atsushi Okubo
autres livres classés : pompierVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (380) Voir plus



Quiz Voir plus

soul eater

qui a couché avec Stubaki?

stein
soul
black star
kid

1 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Soul Eater, tome 1 de Atsushi OkuboCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..