AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782505069263
Éditeur : Kana (19/05/2017)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 55 notes)
Résumé :
L’humanité est terrifiée par le phénomène de combustion humaine. Des brigades spéciales Fire Force ont donc été mises en place avec pour mission de trouver la cause de ce mystérieux phénomène !
Le jeune Shinra, nouvelle recrue surnommée le Démon, rêve de devenir un héros. Mais le chemin sera long et il devra, avec ses camarades, apprendre à affronter quotidiennement des Torches humaines !!
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  22 juillet 2020
Découvert grâce aux 48H BD, « Fire Force » me rappelait « Soul Eater » un manga que j'avais vu et lu durant mon adolescence. Or, en feuilletant les premières pages, j'ai réalisé que c'était normal, puisqu'il s'agit d'une autre série réalisée par Atsuki Ohkubo ! On retrouve d'ailleurs l'idée de héros hors norme, un peu cancre, avec une réputation qui lui colle à la peau, mais qui compense avec sa détermination, son dynamisme, sa loyauté et sa franchise. Comme Soul Eater, Shinra Kusakabe a toujours un large sourire toujours greffé au visage (ici, c'est justifié par un toc lié au stress) ainsi que les yeux tombants. Tous deux cherchent à tout prix à être le meilleur. Certes, on est sur un protagoniste classique : un gentil au coeur tendre, puissant, avec des blessures du passé, un côté lubrique et une langue bien pendue, qui va évoluer avec ses alliés au fil des tomes. Rien de nouveau sous le soleil cependant, Shinra me semble attachant, notamment pour son côté enfance torturée digne de « Naruto » (lui aussi est considéré comme un démon responsable de la mort de ses proches et se faire rejeter par autrui). On suit avec plaisir ce héros qui compte briller dans le domaine des sapeurs-pompiers, faire le bien autour de lui, tout en élucidant un mystère personnel.
Le premier tome est très introductif toutefois, les bases sont bien posées et l'auteur propose de l'action ainsi que du suspense. On a donc un bel ensemble qui convaincra certainement mes lecteurs ados ! Pour ma part, j'ai plutôt apprécié ce que j'ai lu. L'univers me paraît intéressant et bien organisé, en particulier avec son concept de personnages élémentaires appartenant à plusieurs générations. de plus, le contexte de pompiers et l'idée d'étranges phénomènes de combustions humaines éveillent ma curiosité. Je suis curieuse de voir comment Atsushi Ohkubo va faire évoluer son récit… J'espère également qu'il saura se montrer original, tout en reprenant les codes du genre shonen : héros avec une grande gueule, jolies demoiselles puissantes, chef charismatique, méchant sadique et psychopathe (pour le coup, je suis assez déçue par l'antagoniste très cliché !), rival beau et crâneur, équipe éclectique qui s'entraide, rebondissements nombreux, combats à gogo, secrets dévoilés, vengeance, belles valeurs, etc.
Si je suis prête à accepter le côté stéréotypé des personnages, je serais en revanche intraitable sur le personnage de Tamaki. J'ai été totalement horrifiée par cette réplique exacte de Maka en brune, qui jouait les femmes puissantes et colériques, mais qui est vêtue d'une tenue osée. le pire, c'est le comportement qu'on lui donne : à moitié à nue, elle se fait « malencontreusement » tripoter par tout le monde, sans que cela choque. Elle râle un peu, a les mains de quatre hommes différents sur ses seins ou ses fesses, puis tombe cuisses ouvertes sur le visage d'un garçon, mais ce n'est pas grave, c'est fun et sexy ! (On notera aussi le « quelle enquiquineuse » lorsque la victime se plaint des attouchements.) Je sais bien que c'est du fan service pur qui ravira les jeunes lecteurs ou les adeptes des mangas style Ecchi néanmoins, cela me dérange. L'image de la femme facile, râleuse et parfaite qui est offerte à qui le désire m'horripile… On aurait pu se passer de ce genre de gags que j'assimile à du viol banalisé, mais je suppose que cela n'a pas spécialement choqué le lectorat. Après tout, je n'ai vu qu'une misérable poignée de commentaires relevant le cas de Tamaki dans les critiques de Babelio ou de Livraddict… Je suppose que les gens sont habitués à ce type de scènes ou que je suis en train de devenir une vieille râleuse féministe ? Tant pis : il est hors de question de ne pas faire mention de ces attouchements à répétitions banalisés par la carte de l'humour/du fan service. Malgré ce point révoltant et le fait que l'on ne révolutionne pas le genre, je compte lire la suite, car ce premier tome est globalement plaisant, tout en ayant du potentiel.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          125
Alfaric
  06 août 2020
MANGA FANTASTIQUE / UCHRONIE.
Atsushi Ohkubo poursuit sa carrière de mangaka avec une nouvelle série plus aboutie. Mais chassez le naturel il revient au galop et il se vautre dans des clichés shonenesques pas toujours supportables et/ou pardonnables...
Lien : http://www.portesdumultivers..
Commenter  J’apprécie          230
Agillian
  05 mars 2018
La première approche de ce manga m'avait laissée sceptique, en observant juste la couverture je ne voyais pas ce qu'un manga sur des pompiers pourrait avoir de bien palpitant pour moi… Puis on m'a expliqué que ce n'était pas des pompiers lambda. Puis je me suis lancée. Et là, gros coup de coeur !
Dans Fire force nous sommes immergés dans une unité de pompiers que le personnage principal, Shinra, a récemment intégrée. Cette unité est chargée de combattre les torches humaines, ces victimes de combustion spontanée qui perdent tout contrôle et deviennent monstrueuses tant qu'on ne les a pas totalement détruites. Un métier dangereux dans un monde dangereux, car il faut dire que la combustion humaine est devenu le pire fléau de l'humanité depuis plus de 3 générations. Mais le phénomène a aussi quelques bons côtés, puisqu'au fil des générations certains ont réussi à maîtriser, voire à contrôler ce feu ravageur. C'est le cas de Shinra ainsi que de plusieurs de ces compagnons pompiers, et c'est un atout incontestable de combattre le feu par le feu !
Atsushi Ohkubo met en place une trame narrative vraiment prometteuse dans ce premier épisode, il nous offre des scènes d'action éblouissantes, brûlantes et fulgurantes mais qui restent néanmoins très lisibles. L'intrigue possède un grand potentiel et beaucoup de mystères sont mis en place ; quant aux personnages, s'ils restent typiques du shonen (le gamin un peu empoté qui veut devenir un héros, son « ennemi » plus balèze que lui, le chef bienveillant, etc) ils sont pour la plupart vraiment attachants. A noter tout de même une certaine faiblesse en ce qui concerne les personnages féminins qui n'ont pas autant de profondeur que leur homologues masculins et peinent à dépassé le statut de simple objet de désir… A voir ce qu'elles donnent dans la suite.
Pour ma part je trouve que ce premier tome est une franche réussite est j'ai enchaîné sur le tome 2 sans hésitation tant je brûlais d'impatience de connaître la suite (…) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MangasSensei
  09 juillet 2017
J'adore découvrir des mangas dont le thème est encore peu exploité. Et ici, l'auteur va traiter d'un sujet tout nouveau : les pompiers! Fire Force a été le meilleur lancement shônen au Japon, avec 42 000 exemplaires vendus en une semaine. Et c'est après un changement d'éditeur au Japon (Shônen Gangan de Square Enix à Shônen Magazine de Kôdansha), et en France (Kazé à Kana) que l'oeuvre nous arrive !

L'entrée en scène de notre héros se voit assez classique : une intervention va immédiatement le confronter à la brigade qu'il va rejoindre pour ensuite nous présenter son quotidien au sein de celle-ci.

On va ainsi découvrir les personnages qui accompagneront Shinra tout au long de son aventure et qui auront chacun leurs propres rôle. On va commencer avec les « premières générations » qui ne possèdent aucuns pouvoirs :
- Akitaru Ôbi est le chef de brigade, il est accueillant, suit un entrainement rigoureux etc. Cependant c'est un pompier classique car il ne possède aucun pouvoir.
- Iris, douce et jolie à souhait est une bonne soeur chargée de prier afin d'exorciser et d'apporter la paix aux victimes.
- Plus tard, on découvre l'inévitable rival du héros, Arthur, qui se prend pour un roi. Son arme : une épée nommée excalibur.

Vient ensuite des « secondes générations » qui peuvent manipuler les flammes :
- le commandant Takehisa Hinawa homme autoritaire et assez étrange.
- Maki Oze est une jeune fille qui semble inoffensive mais ne vous fiez pas aux apparences !

Pour finir vient les « troisièmes générations » comme Shinra. Ces personnes-là ont la capacité d'entrer eux-mêmes en combustion, ils se sont complétements adaptés aux flammes.

Bien qu'il est attachant, notre héros reste un peu cliché : passé difficile qui le hante, orphelin, rivale au sein de la même de la brigade... Cependant il possède une petite particularité : son sourire qui apparait lorsqu'il se trouve confronté à une situation stressante, provoquant ainsi des moments assez gênants.

C'est un sourire de façade qui lui permet de cacher un traumatisme qu'il a vécu étant enfant. On va apprendre que son but c'est de retrouver la trace de celui qui, 12 ans plus tôt a tué sa mère et son petit frère. Et le pire dans tout ça c'est qu'il été accusé (à tort) de ces meurtres à cause de son sourire… Il est depuis surnommé le démon !

Ici, une nouvelle cause de décès est mystérieusement apparue : la mort par le feu. Nos héros vont devoir combattre des flammes anormales ; ce sont des « torches humaines ». Elles sont dépeintes comme des malédictions, des entités malfaisantes, d'où la présence d'exorcistes. En réalité ce ne sont pas des ennemies, mais des humains innocents devenant une menace pour l'humanité. Même s'ils accomplissent une tâche visant à protéger leurs semblables, les pompiers tuent des innocents.


Graphiquement les décors sont très détaillés, comme la caserne aménagée dans une ancienne église, ou encore le design des véhicules d'intervention : la matchbox, véhicule blindé. Même leur tenues sont bien pensées et travaillés, par exemple elles ont des bandes fluos pour facilement se retrouver. Les armes sont aussi d'un genre nouveau : ce sont des haches fusils.

le trait est vif et détaillé et les scènes d'action sont l'occasion de nous montrer un graphisme tout en fluidité et qui nous permets de ressentir les mouvements grâce à un découpage varié et certains choix d'angles de vue. On distingue bien le chara-design des différents personnages, ils ont tous une identité qui leurs sont propres.

de plus, avec les capacités des personnages, je pense qu'on aura quelques bonnes scènes d'action. Toutefois, je trouve qu'il y a un petit point négatif à ces capacités. A ce jour deux tomes sont sortis en France et je trouve que leurs pouvoirs ne sont pas du tout exploités. A part 2/3 petites apparitions ils sont vite répétitifs et pas très intéressants.

le fan service reste très peu présent malgré quelques scènes de douche, de mains baladeuses etc. A ce stade on n'en voit pas l'utilité et on se demande à quoi peuvent bien servir ces scènes.

Un excellent manga qui vient renouveler le genre shonen que je vous conseille de lire ! C'est de loin un de mes coups de coeur !

Pour une critique plus complète je vous invite à aller sur mon site !
Lien : http://www.mangas-sensei.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MassLunar
  28 mars 2019
Aaaaaaaaah la combustion spontanée... un vrai phénomène de société surtout dans le monde de Fire Force, shonen manga écrit et dessiné par Atushi Ohkubo, auteur du génial Soul Eater.
J'ai relu deux fois ce premier tome pour être sur de mon ressenti final mais oui, c'est une mise en bouche que j'ai trouvé un peu tiède pour ce premier tome tout feu, tout flamme.
Certes, Fire Force inaugure en proposant un thème et un cadre assez originaux car plutôt inhabituels : les pompiers. Nous sommes dans un monde contemporain où les forces du feu doivent affronter de véritables incendies sur pattes personnifiés par de pauvres victimes humains qui se voient sans lacune raison transformés brutalement en mutant de flammes.
C'est la que la Fire Force intervient et plus précisément la 8 ème brigade que notre héros Shinra s'apprête à rejoindre.
Bon , ce manga a le mérite de traiter son sujet à fond : le feu et de nous propulser dans un délire infernal à coups de contrôleur de feu, d'armes basés sur le feu, de créatures enflammées en tout genre. Pour qui aime le feu, ce manga est pour vous.
Malgré tout, Fire Force est quand même très classique sur le fond avec un jeune homme qui veut devenir un héros, presque du nekketsu ! Nous avons quelques persos secondaires assez clichés comme la bonne soeur naîve , timide , fragile mais qu'a de la volonté, l'intello glacial à lunettes, le beau gosse rebelle... bref j'adore les shonens mais je les adorent encore plus quand ils se démarquent. Là, ce n'est pas le cas avec F.F qui, malgré son thème bien exploité, reste assez conventionnel, voire cliché sur bien des bords. Il ne manquait plus que le fameux tournoi entre champions pour parfaire le cliché... ah si, on me dit qu'il apparaît bien dans ce tome.
Bref, je m'attendais à une entrée en matière plus efficace, plus baroque, de la part d'un auteur qui a quand signé un shonen manga très stylé avec Soul Eater et son ambiance Halloweenesque!
Après, ce premier volume de F.F reste tout à fait correct, l'humour s'emmêle avec de sérieux enjeux dramatiques qui relèvent un peu le niveau mature de l'histoire, de plus, c'est un volume-tremplin : sans être super bon en soi, il peut s'avérer prometteur par la suite. Des ennemis stylés font leur apparition et nul doute qu'on verra le feu sous toutes ses formes au fur -et-à mesure des tomes. on compte à ce jour 9 tomes paru en France et 15 au Japon.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
ActuaBD   01 juin 2017
Un récit qui démarre rapidement mais avec une ambiance et une histoire malheureusement très génériques en dépit d’un propos qui se veut « tragique ».
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   29 mai 2017
Avec un pitch simple, des personnages hauts en couleur et une évolution constante du scénario, ce titre a tout de la recette idéale pour séduire les jeunes garçons.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
AgillianAgillian   13 février 2018
Un jour, des gens se sont subitement enflammés aux quatre coins du monde... Ils sont la première génération de victimes de la combustion humaine.
Après ça, les victimes de deuxième et de troisième génération se sont adaptées aux flammes et ont même appris à les contrôler... En revanche, les victimes de première génération restent de redoutables "torches humaines" qui ont perdu la raison et qui se déchaînent jusqu'à leur dernier souffle de vie.
La mission de notre brigade spéciale est d'éteindre les torches humaines et d'apporter le salut à leurs âmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SaiwhisperSaiwhisper   22 juillet 2020
Les bandes fluorescentes sur nos combinaisons... sont comme une corde qui nous lie au milieu des flammes et de la fumée. Et cette corde est un lien que rien ne pourra jamais briser !! La peur permet de prendre des décisions... mais il ne faut pas devenir un simple poltron.
Commenter  J’apprécie          60
enerys4enerys4   11 juin 2017
Il existe diverses causes de décès. Vieillesse... Suicide... Maladie...
Mais celle-ci, que l'on pourrait classer dans la catégorie des maladies, est de nos jours la plus redoutée par la plupart des gens. Il s'agit de la mort par le feu.
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper   22 juillet 2020
Un pompier ne joue pas avec le feu.
Commenter  J’apprécie          60
TakalirsaTakalirsa   25 juin 2018
- Un héros entre toujours en scène en volant !!
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Atsushi Okubo (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Atsushi Okubo
Voilà, c'est le dernier reportage en lien avec Japan Expo 2018. On finit en beauté avec l'interview ET la dédicace d'OHKUBO Atsushi, fameux mangaka de Soul Eater mais également de Fire Force, son dernier bébé !
autres livres classés : pompierVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

soul eater

qui a couché avec Stubaki?

stein
soul
black star
kid

1 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Soul Eater, tome 1 de Atsushi OkuboCréer un quiz sur ce livre

.. ..