AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070364916
Éditeur : Seuil (06/04/1974)
4.4/5   5 notes
Résumé :
Clarisse, elle, était toute à cette idée : " Il ne faut pas qu'il obtienne ce qu'il veut ! " Elle sentait ses forces continuer à grandir. Ses vêtements se déchirèrent, Walter arrachait les lambeaux, elle serra le cou qu'elle trouva devant elle. Elle se battait entre les bras de son mari, à demi nue, visqueuse comme un poisson qui se débat.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
stekasteka   09 avril 2014
Ainsi leur devint évidente la nature ambigüe de la vie qui alourdit toute grande aspiration d'une aspiration plus vulgaire. A tout progrès elle lie une régression et à toute force une faiblesse; elle ne donne à personne un droit qu'elle n'ait enlevé à un autre, elle n'ordonne aucun chaos sans créer de nouveaux désordres, et elle semble ne provoquer le sublime que pour décorer la platitude ...
Commenter  J’apprécie          20
stekasteka   09 avril 2014
Jamais la ville où ils vivaient ne leur avait paru à la fois si belle et si étrangère. (...) Le bruit ruisselait dans l'air raréfié par la chaleur comme un fleuve qui eût atteint la hauteur des toits. Toutes choses sonnaient, sentaient, paraissaient d'une manière unique et inoubliable, comme proclamant l'idée qu'elles se faisaient d'elles-mêmes dans leur instantanéité; et le frère et la sœur n'acceptaient pas sans plaisir cette invite du monde extérieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
stekasteka   09 avril 2014
Il m'arrive parfois de lire dans un livre un passage qui en contredit un autre dans un autre livre, et de les aimer également tous deux.
Commenter  J’apprécie          21

Video de Robert Musil (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Musil
Le désarroi du professeur Robert Musil (1981 / France Culture). Un documentaire d'Olivier Biegelmann et Mehdi El Hadj. Par Olivier Biegelmann. Avec Martin Flinker, Georges Schlosser, Jacques Bouveresse, Marie-Louise Roth, Pierre-Yves Pétillon. Réalisation : Mehdi El Hadj. Émission “Nuits magnétiques”, diffusée sur France Culture le 18 février 1981. Présentation des Nuits de France Culture : C'était en 1982, dans le numéro 363 de La Quinzaine littéraire, que Marguerite Duras écrivait que “L'Homme sans qualités” avait été une des plus grandes lectures qu'elle ait jamais faites, et qu'on n'en finirait pas d'écrire sur “ce fou de Musil”. « Il me semble qu'on peut dire que l'objet de l'écrivain Musil n'est pas seulement la littérature, écrivait Duras, qu'il est autre chose aussi qu'un écrivain, qu'il est autrement aussi qu'un écrivain, que ce n'est pas seulement la littérature qui le concerne : c'est ce qui semblerait irréductible à toute littérature qui le concerne ; par exemple : la vérité historique, l'incidence indéfinie d'une idée quelconque, qu'elle ait trait à l'aviation, aux mines de fer de l'Europe centrale ou à la reconsidération de l'essayisme au début du siècle. Musil, c'est ça aussi : la tentative de tout, du tout au monde. » En 1981, Olivier Biegelmann et Mehdi El Hadj consacraient une “Nuit magnétique” à celui dont Duras disait encore : « Musil porte à écrire, mais pas comme le printemps, pas comme la culture, l'instruction, mais comme soi-même, comme sa fatalité propre - de même que si tout le monde écrivait. »
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : psychologie socialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
350 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre