AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Adabana tome 3 sur 3
EAN : 9782505113829
256 pages
Kana (14/10/2022)
4.41/5   165 notes
Résumé :
Le voile est enfin levé sur tous les contours de l'affaire. Dans cette vérité en contradiction avec les précédents témoignages se dessine le véritable objectif de Mizuki Aikawa. Mais sur quelle version de la réalité les avocats de Mizuki vont-ils s'appuyer pour la défendre ? Qui est vraiment responsable de la mort de Mako Igarashi ? Le procès dont dépend la destinée de Mizuki s'ouvre enfin, clôturant le récit de la lycéenne qui avait pris sur elle de traduire le mal... >Voir plus
Que lire après Adabana, tome 3Voir plus
Shigahime, tome 1 par Sato

Shigahime

Hirohisa Sato

4.47★ (291)

4 tomes

Boy's Abyss, tome 1 par Minenami

Boy's Abyss

Ryo Minenami

3.97★ (441)

8 tomes

Gannibal, tome 1 par Ninomiya

Gannibal

Masaaki Ninomiya

4.21★ (1274)

13 tomes

Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
4,41

sur 165 notes
5
16 avis
4
9 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
De l'auteur "NON", "Adabana" Tome 3 sur 3 (07/10/22).
256 pages 4.39/5 (40 notes!). Aux éditons Kana.
De l'horreur comme peu vu auparavant. "Jamais gratuit" ; ) cependant...
On à déjà vu que l'héroïne, Mako, était exploitée sexuellement par son oncle et son chéri, maintenant on apprend que son père est aussi de la partie!
Mizuki est mise au parfum et tente de secourir Mako. Yuki, exerce un contrôle total sur elle. Il se sert de Mizuki pour lui faire de la peine... Tristement, Yuki fait en sorte que Mako n'ai que lui vers qui se tourner...
Il s'agit d'une exploitation psychologique, sexuelle... La victime finit lobotomisée. D'ailleurs si vous êtes ou connaissez une prostituée, ont-elles un parcours similaire? C'est à dire mal gré...
De façon surprenante, Mizuki va aider Mako à se suicider, piéger Yuki et l'entrainer avec elle en prison... Sauf que cet individu est dépendant de la drogue et va avoir avoir un sevrage de ouf.
Ce tome 3 c'est l'histoire d'un lycéenne qui vient en aide à une amie. le monde n'est pas tendre pour elles...
Certains humains tirent la carte malchance...
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          187
Ce troisième tome scelle notre terrible et sordide histoire. Mais au milieu de l'enfer, il y a l'amitié au-delà de toutes leurs différences entre Mizuki et Mako, c'est aussi elle qui nous permet d'avoir des moments plus joyeux. le tout est proposé sous un superbe trait graphique qui nous capture totalement.
Ca y est, nous allons enfin savoir le fin mot de cette histoire, ce qui s'est réellement passé, mais également suivre le dernier jeu que livre Mizuki, obligée de prendre un autre visage comme sait si bien le faire une autre ordure. Obligée de trouver une façon pour qu'il soit puni plus justement.
Sur la couverture, nous les voyons toutes les deux, main dans la main. Amies depuis longtemps, choisir de tout effacer n'est pas si simple. Mizuki continue également d'enquêter, et de vouloir effacer des traces nuisibles pour Mako. Ce qu'elle découvre est sacrément sordide, dégueulasse.
Mizuki aimerait sauver Mako, gare aux malentendus, mais Mako est salie, perdue, désemparée, et si elle a les bonnes paroles de Mako, elle a un passif nauséabond et le fiel dans les oreilles d'un autre personnage.
Nous verrons ensuite ce qui s'est passée cette fameuse nuit, et l'ultime décision de Mizuki.
Mako est morte, un état irrémédiable, plus jamais Mizuki ne pourra voir le sourire de son amie, seulement dans ses pensées, dans son coeur. Morte à cause d'horribles personnes.
Mais cette affaire a fait beaucoup de bruits.
Le temps du procès va finir par arriver. Les avocats de Mizuki déterre des éléments de leurs côtés.
Qu'est-ce qui s'est passée cette fameuse nuit ? Mizuki a-t-elle pu perdre la tête au point de prendre la vie de sa meilleure amie ? Et si ce n'est pas le cas, pourquoi s'accuser ? Que dira-t-elle au procès ?
Les pièces sont en place, et quel avenir pour elle maintenant ? Et l'ordure toujours en vie, cette personne va-t-elle s'en sortir si facilement ?
Par ailleurs, on apprend quelques autres éléments intéressants sur certains personnages.
Une série très fortement conseillée mais que pour les coeurs solides, et en étant préparé à voir des choses affreuses et à être révolté. Et comme le dit un chouette personnage les adultes et la société n'ont pas su protéger ces jeunes femmes.
Commenter  J’apprécie          60
Depuis sa sortie, cette trilogie a aussitôt capté mon attention aussi bien pour ses belles jaquettes que pour son résumé prometteur. Au vu de ses critiques positives et de l'engouement suscité auprès des lecteurs.rices, ma curiosité n'a fait que croître. Il m'était donc évident que j'allais me procurer cette saga. J'ai attendu d'être dans le bon mood pour la lire. En cette période d'overdose de romans, je sentais que l'alchimie allait se faire.

Sentiment réussi car je me suis laissée emporter par l'histoire. L'ambiance de l'intrigue s'instaure directement. Macabre et troublante la trame commence avec du mystère. Au début, nous ne comprenons pas le pourquoi du comment. Tout va nous être expliqué au fil de la lecture. Ainsi, une tension émane du livre, créant un véritable page-turner addictif. En effet, il m'était impossible de lâcher le manga tant le suspense est à son comble. J'avais une curiosité presque malsaine de découvrir les motivations du protagoniste.

Cette dernière est difficile à cerner. J'ai douté de ses intentions mais très vite, des personnages secondaires font leurs apparitions, semant davantage le trouble sur les conséquences du meurtre. J'ai adoré la manière dont ils ont été exploités. L'autrice met bien le voile sur leurs personnalités complexes et pour certaines, dérangeantes. Je pense notamment à Mako qui est prête à tout pour sortir vainqueuse de ce procès, quitte à détruire sa propre vie. Son désir de vengeance totalement justifié et bien dosé la rend terriblement classe. Gagnant progressivement en prestance et en assurance, elle n'hésite pas à manipuler ses avocats pour parvenir à ses fins. J'ai adoré ses motivations et ce qu'elle représente. Un modèle de femme forte qui met le voile sur les violences faites aux femmes. Son amitié profonde envers Misuki m'a terriblement touchée. On peut qu'avoir la larme à l'oeil une fois la dernière page tournée.

Le pire, ces atrocités sont criant de vérité et de réalisme. C'est pourquoi cette intrigue fait vraiment froid dans le dos. Elle met terriblement mal à l'aise le lecteur. Loin de l'épargner, l'autrice a le don de proposer une trame extrêmement bien ficelée où les événements s'enchaînent sans aucun répit et les révélations s'imbriquent au bon moment afin de faire perdurer ce rythme dynamique.

Les thématiques qui en ressortent, font écho aux atrocités que vivent certains adolescents.es et jeunes adultes.Cette trilogie nous fait ouvrir les yeux sur le viol, l'inceste, le harcèlement et le cyber-harcèlement. le tout dans un style brut et cru pour susciter davantage l'horreur auprès du lecteur. C'est plus que de l'horreur que j'ai ressenti. Je peux vous dire que je ne suis pas sortie indemne de cette lecture tant j'ai été secouée émotionnellement. Cet instant livresque a été une montagne d'émotions.

Si j'ai ressenti autant d'émotions, c'est parce que le coup de crayon est incroyable. S'il y a un élément qui m'a séduit plus que tout, c'est vraiment le graphisme absolument grandiose de l'autrice. J'ai été bluffée par ces planches détaillées. J'ai adoré ces grandes silhouettes qui prennent toute la page. Les traits doux et agressifs des personnages m'attrapaient le regard. Il m'était difficile de m'en détacher tant le dessin est imposant. de véritables chef d'oeuvres que je prendrai plaisir à contempler encore et encore.

Vous l'avez compris. Cette trilogie est un gros coup de coeur que je vous invite à découvrir.
Commenter  J’apprécie          00
/!\ Attention : critique qui va porter sur l'intégralité du manga /!\

Dans une petite ville japonaise, la tranquillité de ses habitants va être brutalement perturbée par le meutre odieux de Mako Igarashi dont le corps démembré va être découvert près du lac. Très rapidement, Mizuki Aikawa, amie de la victime, va se rendre au poste de police et annoncer qu'elle est celle qui a commis cet acte atroce. Cependant, alors qu'elle raconte son histoire, ses avocats vont être pris de doutes : la jeune fille dit-elle toute la vérité ? Quels sombres secrets se cachent véritablement derrière toute cette histoire ?

Wow, ma lecture d'Adabana c'était... c'était vraiment quelque chose ! C'est une courte histoire en trois tomes, mais qui prend vraiment son lecteur à revers à chaque fois que l'on avance et dont chaque fin de tome se solde par un suspense monstre (je ne peux que conseiller de vous lire l'intégrale en une seule fois, si vous êtes du genre insatiable comme moi !). Adabana, c'est donc une histoire à la fois émouvante par les sujets qu'elle aborde, mais également choquante tout en ne faisant pas dans la surabondance de monstruosité ! le tout est vraimen très bien dosé et géré par son auteur.

On retrouve donc notre figure principale, Mizuki, une jeune fille assez renfermée et qui se revendique comme la meurtrière de Mako, cette jeune fille extravertie qui était pourtant sa meilleure amie ! Même si son histoire corrobore avec les faits qu'a pu établir la police après sa dénonciation, ses avocats sont sûrs et certains que la jeune fille cache quelque chose de bien plus lourd et s'ensuit alors un long jeu de piste afin de découvrir la vérité derrière cet horrible meurtre.

J'ai vraiment été pris par l'histoire, mais aussi par le style de dessin : il y a très peu de personnages, ce qui est plutôt bien puisqu'il n'y a que trois tomes et que l'on parvient à s'attacher aux deux jeunes filles et même à aodrer le duo qu'elles forment, au point de se demander pourquoi Mizuki a commis un tel acte... On est vraiment emporté dans cette vague de secrets et de vérités cachées sans se lasser et en voulant à savoir à tout prix la vraie vérité. L'auteur ne ménage d'ailleurs pas ses personnages et met en avant des thèmes durs : . En bref, une lecture a ne pas mettre en toutes les mains non plus et qui m'a fait penser par certains aspects à "Brisée par ton amour !

Il est difficile d'en dire davantage sans spoiler plus l'intrigue, mais je conseille vraiment ce manga aux coeurs bien accrochés qui n'ont pas peur des scènes chocs et de verser quelques larmes pour cette fin dont je me délecte encore du souvenir qu'elle me laisse. de plus, quoi de mieux pour profiter de cette lecture que le grand format que nous proprose les éditions Kana (même si je trouve que le prix est un peu exhorbitant, surtout quand on voir que chez les concurrents cela correspond facilement à des éditions doubles voire prestiges..).
Commenter  J’apprécie          00
Pour une série que j'appréhendais à sa sortie, je l'ai vraiment trouvée très très bien au point d'enchaîner les trois tomes ! L'autrice a su me surprendre, me rendre malade, m'énerver et me sentir misérable face aux injustices qu'elle décrit. Bravo à elle !

Comme une scénariste de séries américaines, elle nous entraîne ici dans un dernier acte, moins insoutenable que le tome précédent, mais tout aussi révoltant où elle met en lumière les failles d'un système et d'une société. le rythme est parfaitement dosé ici, rapide mais juste au final ce qu'il y a à raconter. Il y a pile la bonne dose à la fois pour les révélations, l'enquête, le procès et l'après. Ce n'était pas gagné. J'ai eu peur qu'il manque quelque chose. Tout fut là au final.

Avec brio, l'autrice a continué de nous entourlouper, transformant complètement l'image qu'on avait de Mizuki, la couple auto-désignée. Toutes les incertitudes et étrangetés qu'on ressentait trouvent ici une explication logique et cohérente qui, avec force, nous donnent une nouvelle claque. C'est percutant, révoltant, atroce au point de donner envie de ruer dans les brancards. L'autrice met en exergue ici les failles d'un système, celui d'une société où certains crimes peuvent rester impunis grâce à cela. On comprend alors la posture de justicière sans retour de l'héroïne.

La relation Mizuki-Mako trouve son achèvement ici de manière bien tragique. J'ai été percutée par cet acte inéluctable que je voyais venir depuis un moment. La mise en scène très forte de l'autrice a su me toucher. Elle n'en a pas fait des tonnes contrairement à ce que je craignais mais a quand même su montrer l'horreur et l'atrocité de la chose, dénonçant comment les violences faites aussi bien physiquement que psychiquement sur quelqu'un peuvent la détruire. C'était âpre, c'était rude, c'était dur à voir. Quand on découvre tout le système on est dégoûté et très en colère.

Le procès devient ainsi, comme dans nombre de films et séries américains, le lieu de toutes les révélations mais aussi de tous les coups de théâtre et ici, le plan de Mizuki prend forme de manière fort théâtrale mais tellement efficace, qu'on ne peut qu'être fascinée par l'intelligence de la jeune femme et touché également par la profondeur de ses sentiments pour son amie qu'elle veut à tout prix venger. Alors non, ce n'est pas juste, ce n'est pas bien, mais ça fait tellement de bien de voir quelqu'un se jouer du système obtenir la justice qu'il n'aurait pas eu autrement.

J'ai ainsi beaucoup aimé la mise en scène de l'ensemble de ce tome, avec ses changements de rythme en fonction des actes de la pièce. J'avais peur de débordement, ce fut fait avec une froide efficacité. J'avais peur que l'autrice nous sorte une histoire totalement improbable et simplifiée comme dans Mon mari dort dans le congélateur, mais non. Même si on reste assez incrédule face à tout cela, l'autrice n'a pas choisi la voie de la facilité et assume la noirceur de son récit jusqu'au bout, jusque dans le moindre détail. Ça fait mal mais c'est une bonne douleur.

Je n'attendais rien de cette courte série choc, je suis donc la première surprise de ses qualités. Voilà le genre de thriller percutant que j'aime, où le propos est maîtrisé de bout en bout et où les ficelles du genre sont utilisées à bon escient avec un message clair tout du long qui vient nous achever. La critique faite du système judiciaire japonais est pertinent et doit être entendu. On ne peut pas laisser de tels crimes impunis à cause des failles d'un système. Quelque chose est à revoir ici pour que les victimes aussi obtiennent justice après toute cette noirceur. La lumière doit triompher.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (3)
ActuaBD
23 janvier 2023
Ce qui se cache derrière la mort de Mako et des agissements de Mizuki est enfin révélé... Le thriller, fini en trois tomes, critique le système judiciaire et le comportement des adultes face aux mineurs. Au centre du récit, une amitié touchante adoucit la noirceur humaine exposée.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario
03 janvier 2023
Non construit un très habile récit, particulièrement bien rythmé, en dosant les révélations sans pour autant se précipiter. Ainsi, certes on apprend la vérité, mais c'est peut-être davantage l'aspect psychologique qui va ici être important. Car les questions qui demeurent, quand on ouvre ce volume, c'est peut-être qui a tué, pourquoi et comment, toutefois, rapidement on voit bien que tout est flouté par la dimension traumatisante très dense qui enveloppe à la fois la victime, mais aussi l'accusée.
Lire la critique sur le site : Sceneario
MangaNews
22 décembre 2022
Si les mangas traitant de ce genre de sujet ne sont pas foncièrement nouveaux, la mangaka choisit une voie plus dure, plus tragique, plus rentre-dedans que la moyenne pour dénoncer ce genre de tragédie sociétale, et elle le fait à merveille.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
– Mais comment donc… pouvez-vous savoir à quel endroit l'arme du crime avait été enterrée, et où il fallait la chercher ? Si vous n'êtes pas coupable, comment… connaissiez-vous le lieu du crime ?
Commenter  J’apprécie          70
Une société dans laquelle les enfants ne peuvent pas compter sur les adultes, et dans laquelle une gamine est obligée de foutre sa vie en l'air pour se battre contre tous... C'est vraiment une société de merde !!
Commenter  J’apprécie          30
(Mon avis pour les 3 tomes)
Une trilogie-thriller, noire et tortueuse, autour du meurtre d’une lycéenne et son amie qui s’accuse de l’avoir tuée. Le fil conducteur de ce récit est la manipulation. L’auteure dépeint avec finesse la psychologie des personnages troublants qui vont être entraînés dans l’horreur d’un fait réel criminel sordide.
Sans tomber dans le voyeurisme, la mangaka nous livre dans un graphisme net et précis des scènes-choc explicites (ce qui classe cette série de manga’s dans la catégorie « pour lecteurs avertis »)
Des rebondissements constants font de cette histoire sombre une lecture qui tient en haleine jusqu’au bout. Un récit percutant qui ne laisse pas indifférent !
Commenter  J’apprécie          00
La vérité ne suffit pas à sauver quelqu’un, je le sais bien.
Commenter  J’apprécie          00
Pouvez-vous m’aider à traduire le mal en justice ?
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (262) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1449 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..