AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702434983
Éditeur : Le Masque (09/06/2010)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Résumé de l'édition brochée :

Avec Les défroques du cœur, Michael Nava met un terme aux enquêtes de Henry Rios, l'avocat gay de Los Angeles. Ce titre, emprunté à un poème de Yeats " La désertion des animaux du cirque ", renvoie autant au cœur physiologique - Rios est victime d'un infarctus en pleine salle d'audience - qu'au cœur affectif. Il va tomber pour la première fois amoureux depuis que son compagnon Josh est mort du sida, mais cette fois d'un h... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
levri
  08 août 2019
Henry Rios s'est 'écroulé en pleine plaidoirie victime d'un infarctus, emmené à l'hôpital il est resté techniquement mort pendant une minute. Être confronté à la mort l'incite à re-considérer les priorités de la vie lors de sa convalescence. Sa soeur lui rend visite et il apprend qu'elle a eu une fille qu'elle a abandonnée dans sa jeunesse et que celle-ci a maintenant un fils d'une dizaine d'années. Alors qu'elle n'était jamais entré en contact avec cette fille celle-ci débarque chez elle avec son fils pour se protéger de son mari qui la bat.
Henry prend conscience que lui qui n'a jamais désiré fonder une famille, se sent obligé par les liens du sang, surtout lorsque sa nièce et son fils frappent à sa porte et qu'il voit en son petit neveu son sosie au même âge. Lorsque sa nièce est accusée de meurtre il va devoir la défendre et s'occuper de son neveu, alors que justement il commence à nouer une relation forte avec John. Rien n'est jamais aussi simple qu'il parait dans la vie ou au tribunal, Henry va s'en apercevoir …

Michael Nava clôt avec brio sa série sur les aventures d'Henry Rios, avocat homosexuel d'origine mexicaine exerçant en Californie. Suite à un grave problème de santé celui-ci est amené à se remettre en question et à envisager de manière plus positive la continuation de la vie après la perte de son compagnon décédé du sida. Ce roman est sorti en 2001, le sida n'est plus synonyme de mort prochaine, la rencontre d'un homme avec qui il pourrait partager la vie et la découverte de l'importance des liens du sang l'amène à se rendre compte qu'il a une famille dont il peut devenir un membre essentiel.
Comme d'habitude au fil des pages l'auteur aborde de multiples sujets avec légèreté et finesse, il est facile de s'immerger dans ce roman et de se laisser inviter à partager la vie du héros pour peu qu'on ait un minimum de connaissance des États Unis.

Un excellent polar, l'écriture est fluide et le style un peu intimiste incite à lire le livre d'une traite en s'immergeant dans la vie et les ressentis du héros. Une lecture qui devrait satisfaire de nombreux types de lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ghjanlucca
  01 avril 2013
Avec ce septième roman de la série "Henry Rios", Michael Nava clos les aventures de son héros, avocat gay tourmenté et chicano insoumis, en une passionnante synthèse.
Après avoir combattu l'homophobie et l'injustice sociale, croisé l'alcoolisme et le SIDA, vécu le quotidien du racisme ordinaire d'une société blanche en pratiquant le métier d'un blanc; Henri Rios est dès les premières pages confronté à lui même de la plus brutale manière : un infarctus qui paraît le laisser pour mort. Cet adversaire inattendu lui impose d'emblée sa loi et des limites contraignantes qui l'obligent à un bilan honnête autant qu'à se redéfinir.
Les faits d'ailleurs se conjuguent pour le contraindre à cette introspection exhaustive. Une rencontre fortuite le force à apaiser ses sentiments, à analyser ce qu'il attend d'une relation amoureuse. La vie cachée de sa soeur qui débarque dans sa vie de convalescent avec une fille secrète, elle même mère d'un jeune garçon, lui impose de relire sa propre enfance, de pacifier ses souvenirs familiaux.
Son nouvel ami, également d'origine mexicaine, le renvoie à sa communauté marquée par le catholicisme, le machisme, l'intolérance et la misère; il doit apprendre à assumer cette culture.
Voilà en quoi devront briller les talents de Rios, son courage, sa pugnacité, son acharnement à dénouer les fils d'une affaire. En plus de découvrir de quelle manière sa nièce est impliquée dans un règlement de compte entre gangs, il doit cicatriser sa vie, s'acquitter de son propre passé.
Dans ce roman profond, introspectif et douloureux, les personnages sont d'une densité remarquable, portés par un style vif et soutenu. L'être complexe qu'incarne l'avocat-détective Henry Rios tourne une page de sa vie, celle qui faillit bien en être la dernière, découvrant l'horizon, désormais entouré d'une famille atypique, le coeur serein, l'âme renforcée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Michel50Michel50   21 août 2017
Il semblait réfléchir avec intensité. Je savais ce qui le préoccupait. La photo de Josh, moi seul ici, peut-être sans famille. Il avait dû comprendre que j'étais gay. Mon estomac se crispa. J'étais sorti du placard depuis longtemps, mais j'étais toujours tendu lorsque ce moment arrivait, car je ne pouvais jamais prédire comment la nouvelle serait reçue par une personne qui entrait dans ma vie, même aussi brièvement que cet homme aimable au regard triste. Certes, il ne manifestait aucun dégoût, mais parfois, ça commençait de cette façon, puis les gens sortaient un truc stupide, ridicule ou méchant. Et ce qui était une conversation agréable dégénérait en dispute.
- Comment se fait-il que votre petit ami ne soit pas là pour s'occuper de vous ?
Dans son intonation, je n'avais perçu que de l'inquiétude à l'idée qu'on m'avait abandonné dans un état aussi lamentable.
- Josh est mort, il y a quelque temps, expliquai-je.
- Le sida ?
- Ouais.
- C'est dur, mon vieux, Je suis vraiment désolé.
C'est vraiment un type sympa, songeais-je.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
levrilevri   08 août 2019
- Tu n'es pas séropositif.
- Et alors ? Pendant quinze ans, l'existence d'un gay s'est réduite à rester assis dans une tranchée en regardant les gens tomber à droite et à gauche. Qui avait le virus et qui ne l'avait pas. Qui allait vivre et qui allait mourir. Les événements semblaient complètement arbitraires. Tu comprends, en enchainant les visites à l'hôpital et les messes du souvenir, on avait l'impression que ça n'allait jamais s'arrêter, que finalement il ne resterait personne.
Je m'adossais à la fenêtre, observant le couloir de cet hôpital où j'étais venu participer à la veillée mortuaire d'une demi-douzaine de mes amis.
- Un beau jour, je me suis réveillé, les gens que je connaissais avaient cessé de mourir et je faisais face au restant de ma vie. Une vie que je ne m'attendais pas à avoir. À laquelle je n'étais absolument pas préparé. Tu comprends ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ghjanluccaghjanlucca   01 avril 2013
D'ordinaire, je ne suis pas aussi atrabilaire si tôt dans la journée, mais je souffrais de vives douleurs d'estomac, sans doute un effet secondaire du petit-déjeuner, soit quatre tasses de café accompagnées d'un bagel mi-carbonisé mi-congelé (il fallait vraiment que je change mon grille-pain) et d'une poignée de vitamines. L'arrière goût amère des comprimés s'attardait au fond de ma gorge. De plus, une sorte de pulsation s'installait dans mon bras droit. Génial. Au cours de mon adolescence, j'avais souffert de douleurs de la croissance; à quarante-neuf ans, voilà que s'imposaient les douleurs du vieillissement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : AvocatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1077 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre