AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2708700782
Éditeur : Editions Présence Africaine (11/07/2000)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Djibril Tamsir Niane s'est mis ici à l'écoute de l'Afrique traditionnelle. Les paroles qu'il nous propose sont paroles de griots.
Nous apprenons l'histoire de l'ancêtre du grand Manding, celui qui par ses exploits, surpassa l'histoire du fils du Buffle, du fils du Lion : Soundjata, "l'homme aux noms multiples contre qui les sortilèges n'ont rien pu".
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
tyzef
  16 juin 2012
L'incontournable légende du premier empereur des Mandingues et de la naissance de l'Empire.
Commenter  J’apprécie          570
firmineoloni
  08 janvier 2019
Chaque peuple avec son histoire et pour répondre à ceux qui disent que l Afrique n a pas d histoire,j aimerai demander grâce à qui ils ont pu avoir une histoire?On est source de leur histoire donc on est maître de leur vie.Je suis noire africaine et fière de l être.
Commenter  J’apprécie          110
Davlin
  27 mars 2018
Entre histoire et mythologie, l'épopée du premier empereur du Mali, Soundiata Keïta.
Commenter  J’apprécie          130
bilia
  05 juin 2015
super
Commenter  J’apprécie          110
zerofear12
  01 octobre 2018
super
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
lanardlanard   10 novembre 2015
Les griots connaissent l'histoire des rois et des royaumes, c'est pourquoi il sont les meilleurs conseillers des rois. Tout grand roi veut avoir un chantre pour perpétuer sa mémoire, car c'est le griot qui sauve la mémoire des rois, les hommes ont la mémoire courte.
Les royaumes ont leur destin tracé comme les hommes; les devins le savent qui scrutent l'avenir; il ont, eux, la science de l'avenir; nous autres griots nous les les dépositaires de la science du passé, mais connaît l'histoire d'un pays peut lire dans son avenir.
D'autres peuples se servent de l'écriture pour fixer le passer; mais cette invention a tué le mémoire chez eux; ils ne sentent plus le passé car l'écriture n'a pas la chaleur de la voix humaine. Chez eux tout le monde croit connaître alors que le savoir doit être un secret (1); les prophètes n'ont pas écrit et leur parole n'en a été que plus vivante. Quelle piètre connaissance que la connaissance qui est figée dans les livres muets.


1; Voici une des formules qui vient souvent dans la bouche des griots traditionalistes. Ceci explique la parcimonie avec laquelle ces détenteurs des traditions historiques dispensent leur savoir. Selon eux les Blancs ont rendu la science vulgaire; quand un Blanc sait quelque chose tout le monde le sait. Il faudrait que nous arrivions à faire changer cet état d'esprit si nous voulons un jours savoir tout ce que les griots ne veulent pas livrer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
lanardlanard   09 novembre 2015
Djata avait maintenant dix-huit hivernages. C'était alors un grand jeune homme au gros cou, à la poitrine puissante; personne ne pouvait tendre son arc. (p. 71)
Commenter  J’apprécie          240
arielaka25arielaka25   19 octobre 2014
Partout ou passait le fils du buffle,la mort se rejouissait.
Commenter  J’apprécie          410
MisterLikMisterLik   16 mars 2018
aujourd'hui est un jour semblable aux autres, mais aujourd'hui verra ce qu'aucun autre jour n'a vu.
Commenter  J’apprécie          80
akoijuniorakoijunior   01 avril 2015
ON A L'ART DE PARLER DANS LE SANG (SIGUINI BAABI)
Commenter  J’apprécie          160
autres livres classés : afriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr