AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Osamu Nishi (Autre)
EAN : 9782373493863
192 pages
Éditeur : Nobi Nobi ! (16/09/2020)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Adopté bien malgré lui par un grand-père démon excentrique, Iruma rejoint Babyls, une école peuplée de monstres en tout genre qui n'ont jamais vu d'humains. Entre les démons qui le défient en duel, les succubes extravagantes et les épreuves scolaires mettant sa vie en péril, il ne peut compter que sur un atout, sa gentillesse désarmante.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
MassLunar
  01 janvier 2021
Tu aimes rire à gorge déployé ? Faire vibrer tes cordes vocales de plaisir plutôt que de les grincer de dépit ? Cette dernière question peut sembler érotique mais pourtant, ce n'est pas du tout le cas ici, puisqu'avec Iruma à l'école des démons, nous avons surtout affaire à un petit délire comico-inferno qui vous amènera tout droit dans les sept cercles de l'enfer. Et, honnêtement, ce premier volume nous annonce un voyage dans le Styx amusant et palpitant !
Iruma à l'école des démons est le gros titre shonen de chez Nobi-Nobi. Quatre tomes sont déjà parus mensuellement depuis septembre pour une série qui compte 18 volumes (en cours) au Japon et le début d'une série animée adapté, disponible sur Crunchyroll.
Pour moi, ce premier volume est un bon petit kiff. Iruma est un petit condensé d'humour burlesque plongé dans un univers infernal, étonnamment soigné, pour le genre et qui donne vraiment l'allure d'une comédie fantastique aussi bien maitrisée qu'étoffée. Osamu Nishi n'est pas un mangaka très prolifique. Iruma n'est que sa seconde série mais le mangaka fait preuve d'un agréable sens du rythme. Bien que le cadre soit très différent, je ne peux m'empêcher de comparer Iruma avec Spy x family de Tatsuya Endo, autre bonne surprise comique de la rentrée.
Iruma séduit d'abord par son personnage principal : une bonne poire. Un pauvre gosse vendue par ses parents à un démon qui se révèle être un bon papy gâteau plus qu'un antique Belzébuth. Il faut croire que c'est sans doute la gentillesse démesurée du héros qui l'a amené à être dans cette situation. Mais c'est aussi sa gentillesse et son empathie naturelle qui vont faire d'Iruma un héros à part, et plus spécialement, au sein de l'école de Babyls : une école de démons. Nous en arrivons donc à cet équilibre comique et burlesque personnifié par un héros tout gentil, tout penaud plongé dans une école de forces malfaisantes. Rien que ce concept est juste génial. Mais, à partir de cette idée, Osamu Nishi parvint à construire un scénario plutôt haletant, riche en rebondissements et péripéties, puisque c'est cette même gentillesse qui sauvera Iruma de pas mal de situations tout en se faisant des alliés assez inattendues.
Ce premier volume déroule en tout cas la carte de l'imprévisible et bouscule un peu les codes tout en restant dans une dimension shonen progressif assumé comme le montre les derniers pages de ce premier volume. On s'attache facilement aux personnages, Iruma en tête bien sûr dont le style candide détonne malicieusement avec les écoliers-démons. de même, les personnages secondaires ne sont pas en reste avec notamment le principal protagoniste féminin, aussi exaspérante que touchante. Une figure un peu allumée qui change un peu avec certains clichés féminins. Et le bon grand-père démoniaque, personnage de papy gateau totalement crétin envers Iruma mais diablement drôle !
Mais c'est au sein de son univers qu'Iruma à l'école des démons récolte des points. Bien évidemment, ce premier tome ne pose pas des bases bien définies dans cet imaginaire mais on peut tout de même remarquer une bonne diversité dans le bestiaire infernal ainsi qu'un zeste de soin gothico-déjanté qui peut rappeler l'ambiance d'un certain Soul Eater. J'ai particulièrement aimé l'épreuve aérienne à la fin de ce premier tome qui nous montre tout de même une belle créature titanesque qui aurait pas dépareillé dans un titre de genre plus mature.
De ce fait, ce premier tome est une très bonne surprise. C'est un petit coup de coeur à l'instar de Spy x Family même si côté scénario, ce dernier titre est plus surprenant. Toujours est t-il que dans une même veine comique en plus déjanté, ce premier tome d'Iruma à l'école des démons annonce un purgatoire des plus prometteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tachan
  07 octobre 2020
Nobi Nobi est une maison d'édition, rattachée à Pika, destinée aux tous jeunes lecteurs. J'ai donc peu l'occasion de lire leur titre vu que je n'en suis pas la cible. Mais ayant entendu le plus grand bien de ce nouveau shonen fantastique comparé par certains à Harry Potter, j'ai eu envie d'y jeter un oeil et j'ai eu raison car je me suis beaucoup amusée.
Avec ses 18 tomes en cours, Iruma est la série la plus longue du jeune Osamu Nishi qui a débuté dans les années 2010, fort de son succès la série a d'ailleurs été adaptée en animé en 2019, deux ans tout juste après ses débuts. Je n'en suis pas surprise parce que le titre a vraiment le format qui colle pour ce genre d'adaptation et Nobi Nobi l'a bien compris en prévoyant de sortir de manière rapprochée (un par mois) au moins les premiers tomes.
En effet, Iruma est un shonen fantastique humoristique où chaque chapitre (épisode) est l'occasion de narrer l'une des aventures de son héros éponyme à l'école des démons où il a atterri après avoir été vendu à un démon par ses parents, démons qui l'a adopté pour en faire son petit-fils.
Dès le début, on sent que l'on va bien s'amuser et c'est le cas. Humour et bonne humeur sont au rendez-vous non stop dans ce titre. le décor fantastique qui se veut sombre est donc avant tout un ressort comique, un peu comme dans Beetlejuice. J'ai vu passer plusieurs comparaisons avec Harry Potter, pour ma part, c'est un D-Gray Man plus léger et enfantin que j'ai eu l'impression de lire ici, même si le décor diffère, peut-être notamment à cause de sa marque graphique. Celle-ci est vraiment ce qui m'a le plus séduit dans le titre. J'ai adoré les décors déformés de cette école des démons, ainsi que les looks classiques et pourtant improbables de ses camarades et professeurs, surtout dans la dernière partie. C'est drôle et kitch à la fois.
Il se dégage vraiment une ambiance bonne enfant qui fait tout le charme du titre parce que sinon au final quand on l'analyse il ne se passe pas grand-chose. L'auteur reste très superficiel quant à la présentation de l'école et du monde des démons pour le moment. On ne croise pas tant de monde que cela, du moins de près. Ce premier tome est vraiment très très introductif et donc un peu léger, mais je pense que c'est tout à fait normal vu le public ciblé, il ne faudrait pas noyer les plus jeunes sous trop d'informations.
Du coup, le mangaka se contente surtout de présenter son héros et ses caractéristiques : son incapacité à dire non et son pouvoir d'éviter toutes les embuches, qu'il met ensuite en scène de façon rigolote. On le suit également tandis qu'il découvre vaguement l'école et se fait ses premiers amis. C'est toujours très enjoué et plein de belles valeurs. le héros est un pleurnichard, faiblard en puissance mais qui attendrit tout le monde et se lie ainsi aussi bien avec ses camarades démons qu'avec les bestioles qu'il croise. Il a le don pour s'attirer leur amitié. C'est mignon tout plein.
Cependant dans les personnages croisés, je dois dire que, si j'ai vraiment apprécié la plupart malgré leurs caractéristiques hyper clichées, j'ai trouvé le seul personnage féminin hyper agaçant et je trouve dommage que ce soit comme par hasard, elle, qui soit affublé d'une diarrhée verbale et du syndrome du gosse hyperactif...
J'ai trouvé le développement de ce premier tome vraiment dynamique de bout en bout. On ne s'ennuie pas en découvrant l'univers d'Iruma même si les débuts font très tranches de vie. C'est seulement dans le dernier chapitre qu'apparait un développement autre avec une épreuve passée par le héros, même si on pouvait s'y attendre au vu de la couverture et d'autres événements qui avaient eu lieu.
Bien qu'un peu léger pour moi, peut-être parce que je ne suis plus une adepte de ce type de titres ultra humoristiques, j'ai trouvé la lecture de ce premier tome d'Iruma fort sympathique. Je n'ai pas été foncièrement séduite par le caractère du héros mais il cache de belles promesses. En revanche, l'univers fantastique m'a plu, notamment dans sa partie visuelle, et j'ai aimé le ton enjoué, accrocheur et bon enfant que le mangaka a mis en place. Ce titre a de beaux arguments pour séduire les plus jeunes et ceux ayant gardé leur âme d'enfant.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sachan
  25 novembre 2020
J'avoue avoir été étonnée de voir Nobi Nobi publié en France Iruma à l'école des sorciers. Dans mon esprit, c'était une maison d'édition résolument jeune qui vise un public tout aussi jeune. Iruma pourrait donc parfaitement coller à cette image et pourtant c'est une série à multiples lectures et sous-entendus, ce qui est donc un choix assez judicieux qui va leur ouvrir les portes vers un nouveau lectorat. Revenons-en à nos moutons avec l'histoire d'Iruma qui sort des sentiers battus, c'est une bonne poire, pour ne pas dire une quiche intégrale, qui est incapable de dire non et refuser de venir en aide à autrui. C'est comme cela qu'il se retrouve vendu à un démon afin de devenir son petit-fils pourri gâté. S'enchaîne une multitude d'évènements plus loufoques les uns que les autres allant du quiproquo au choc des cultures. C'est une série humoristique qui emprunte les codes du shonen classique mais avec un twist sympathique puisqu'Iruma n'a pas de rêve visant à devenir plus puissant ou le roi des démons, non, il veut simplement retourner parmi les humains. Les personnages secondaires sont désopilants, comme par exemple le grand-père gâteux qui est en réalité le directeur de l'école des démons, Az qui est le meilleur ami/bras droit/ancien rival qui comprend tout de travers ou bien Clara qui a clairement des cases en moins. J'ai apprécié l'humour ultra-présent, l'univers démonique vu par Iruma qui est étrange et drôle à la fois, mais surtout l'évolution des relations au fil des pages, qui montre que les différences importent peu. le dessin est assez sympa, brouillon sur les bord et bien différent de la version animée bien plus belle, lise, un peu comme Demon Slayer. Une série à découvrir à tout prix si vous voulez passer un moment de détente sans prise de tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
enairolf
  23 janvier 2021
Ahhhhhh comme j'étais impatiente de découvrir ce manga! Je savais qu'il y avait un animé, je n'ai pas encore eu le temps de le regarder d'ailleurs. Mais quand j'ai vu qu'il allait en sortir un manga j'étais bien trop contente! J'avais beaucoup trop hâte de le lire et maintenant que c'est chose faite je suis ravie et ce fut vraiment un coup de coeur!
Déjà la couverture nous donne terriblement envie de plonger dans ce premier tome. de plus, je trouve qu'elle nous donne clairement le ton du manga. le contraste entre les démons derrière Iruma et Iruma lui même est parfait puisque dans le manga c'est exactement comme ça que ça se passe!
C'est un manga qui, comme je le dis juste au dessus, m'a énormément plu. Cette histoire est vraiment très intéressante à tous les niveaux. Les personnages sont excellents, l'ambiance est parfaite. C'est bourré d'humour. En bref, c'est le genre de manga parfait à lire quand on a un petit coup de mou.
L'histoire en elle même est déjà assez drôle. On va suivre Iruma, un jeune garçon qui a, on peut dire ça comme ça, les pires parents du monde. Dès son plus jeune âge, mais alors vraiment le plus jeune âge, il a du se débrouiller seul! Il est incapable de dire non à qui que ce soit. En gros, c'est la bonne poire de service et ses parents l'ont bien compris! Sauf qu'un jour, on lui apprend que ses parents l'ont vendu à un démon! le démon ne désire qu'une chose qu'Iruma devienne son petit fils! Et étant donné qu'il ne sait pas dire non, il se retrouve petit fils d'un démon et surtout il doit aller à l'école des démons tout en gardant le secret sur sa véritable nature.. On va donc le suivre dans cette aventure et le moins que l'on puisse dire c'est que tout ne va pas se dérouler comme prévu pour lui…
J'ai vraiment adoré le personnage d'Iruma, il m'a beaucoup fait rire. le voir ne jamais réussir à dire non nous apporte vraiment des scènes assez drôle. Mais c'est surtout le voir évoluer entouré de démons alors qu'il est humain qui est drôle. Surtout qu'il lui arrive de réaliser des choses que personne n'a jamais réussi. Pour un simple humain c'est assez cocasse tout de même! de plus, Iruma est ce que l'on appelle la gentillesse incarnée et le voir évoluer dans un monde comme celui ci est également assez drôle!
On fait la rencontre de plusieurs personnages très intéressants. A commencer par le démon qui a acheté Iruma. Un vieux papy très excentrique qui met Iruma mal à l'aise plus d'une fois! Iruma va se faire également des amis: Asmodeus qui désigne Iruma comme son maitre puisqu'il a réussi à le vaincre en duel et Clara, une démone très spéciale qui ne désire que jouer! Mais évidemment il ne va pas se faire que des amis. Il va se faire des ennemis et surtout un en particulier, le professeur Naberius.
La fin de ce premier tome nous donne envie d'avoir le deuxième sous la main! Ca se termine d'une façon incroyable qui nous rend impatient pour la suite. Ce premier tome est à la hauteur de mes espérances. Vraiment. Un énorme coup de coeur pour ce premier opus. L'histoire, l'ambiance, les personnages , tout est réuni pour que note lecture soit absolument parfaite et c'est le cas ici.
Lien : https://enairolf.home.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lacitadelledemeslectures
  27 octobre 2020
J'ai lu le premier opus d'Iruma à l'école de démons de Osamu Nishi publié chez Nobi Nobi.
J'ai été agréablement surprise par ce manga qui est un réel coup de coeur !
Nous suivons Iruma un petit garçon touchant et serviable. Celui-ci a toujours eu bon coeur et ne sait pas dire non. Il est incapable de ne pas aider une personne en détresse. Profitant de sa gentillesse, ses parents vont le vendre à un vieux démon qui rêve d'avoir un petit fils ! C'est là que commence l'aventure d'Iruma dans une école de démons, se faisant passer pour le petit fils du proviseur ! Sauf que pour Iruma, rien ne va être facile ! Personne ne doit découvrir son identité de mortel sous peine d'être dévoré.
J'ai immédiatement été embarquée dans la vie de notre protagoniste principal. Dès les premières scènes, on ne peut que s'attacher à lui aux travers des belles valeurs qu'il promulgue.
Dans ce nouveau monde, Iruma va vivre un tas d'aventures. Toutes plus farfelues les unes que les autres, risquant de mettre son secret en danger ! Cet aspect de l'histoire m'a donc tenue en haleine et j'ai dévoré ce tome à une vitesse hallucinante.
On rencontre de nombreux démons aux capacités différentes. J'ai envie d'en apprendre plus à leurs sujets.
Cette mise en place de l'intrigue suggère une suite des plus drôle et plus touchante. Ce manga fait un bien fou, et je ne saurai tarder de me procurer le tome 2 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
BDGest   29 décembre 2020
Rondement mené, ce volet initial de Iruma à l’école des démons annonce une série pêchue où l’action et la rigolade sont reines. Alors que dix-huit volumes sont déjà parus au Japon, il est à espérer que la narration se complexifie.
Lire la critique sur le site : BDGest
MangaNews   22 septembre 2020
La mission est amplement réussie pour ce premier volume: loin des shônen à démons sombres et sérieux, Osamu Nishi dévoile un univers surtout porté sur l'humour et le feel-good, qui s'amuse également à détourner certaines attentes [...], et qui donne d'emblée la patate.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   08 février 2021
Des humaiiiins nous faisons notre repas !! Mangez leur chair, buvez leur sang, aspirez leur âme jusqu'à la dernière gouuuutte !!

(Iruma) Surtout ne pas se faire remarquer !! Je n'existe pas, je suis un courant d'air...
Commenter  J’apprécie          00
ColibrilleColibrille   09 février 2021
La prophétie du roi-démon
L'élu mille et une tribus assujettira, d'un pacte de sang chacun guérira, et d'un royaume lointain descendu, en sa main dextre portera l'anneau de Salomon.
Commenter  J’apprécie          00
pommerougepommerouge   19 septembre 2020
Alors Iruma... Veux-tu devenir mon petit fils ?
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : malchanceVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16643 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre