AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749923700
Éditeur : Michel Lafon (12/06/2014)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 103 notes)
Résumé :

" Ma soeur était le genre de personne pour qui les nuages s'écartent et sur qui le soleil brille en permanence. Alors forcément, vivre à ses côtés, c'était risquer de rester dans l'ombre. "

Écho a connu des jours meilleurs. Ses parents l'ignorent, trop occupés à sombrer dans la dépression, ses amies d'enfance se détournent d'elle, et son entrée au lycée n'annonce aucune embellie.

Mais comment parvenir à exister alors que le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  22 juin 2014
Echo fait son entrée au lycée un an après la mort soudaine de sa soeur. Les regards curieux et interrogateurs des autres élèves lui rappellent la mauvaise réputation de Zoé. Qui était-elle vraiment?
La découverte de son journal intime va bouleverser la perception qu'Echo avait de sa soeur et lui faire découvrir sa face sombre...
Est-il encore possible de sauver l'image de Zoé ?
Un roman a deux dimensions qui s'entrecroisent : nous suivons d'une part l'héroïne et son entrée dans l'adolescence avec ses questions sur l'amitié et l'amour. Mais peut-on rester la-même après un tel drame ? Echo cherche à comprendre et pour cela elle plonge dangereusement dans les traces de sa soeur. le journal tenu par Zoé constitue la seconde dimension du livre avec l'accumulation de mauvais choix qui aboutie à de mauvaises rencontres.
Le fil tissé par les expériences de Zoé constitueront en définitive des balises qui peut-être aideront Echo à se construire.
Un récit sur l'ombre et le chagrin mais aussi sur les choix imprudents, les mauvaises fréquentations, la répution ou encore le secret. L'histoire construite par emboîtement fonctionne bien. le lecteur découvre en même temps que l'héroïne les raisons de la mort de Zoé et partage ses doutes et son questionnement. A lire.

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
Tiboux
  21 octobre 2014
Accompagnée d'un petit thé à la vanille, je me lance dans la rédaction de cet avis. Je constate encore une fois que ce n'est pas facile d'écrire une chronique en particulier quand la lecture fut un plaisir et qu'on a rien à reprocher au roman. Je ne sais pas si c'est le cas pour vous, mais me concernant, je crois que j'éprouve toujours des difficultés à chroniquer un bouquin que j'ai adoré. le pire dans tout cela, c'est que je ne sais même pas pourquoi.
☕ Petite gorgée de thé ☕
Alyson Noël est une romancière que j'apprécie beaucoup. Notamment parce qu'elle figure parmi les auteurs rencontrés à mes débuts livresques. Par rencontrer, je n'entends pas physiquement mais uniquement la plume, entendons-nous bien. Il est vrai que j'ai apprécié sa saga Éternels même si elle est en pause depuis un bail. Ensuite, je m'étais lancée dans sa série Les chasseurs d'âmes. Il se pourrait que j'ai des petits éléments à reprocher à ses deux sagas même si dans la globalité, j'ai apprécié les découvrir. En ce qui concerne Il faut sauver Zoé, je n'ai rien à reprocher au livre. du début jusqu'à la fin, chaque centimètre carré m'a énormément plu. En fait, il a récolté la note maximale sur Goodreads et figurera parmi mes favoris d'août en fin de mois, c'est pour signaler.
Lors du premier chapitre, j'ai pensé : « flûte où ai-je mis les pieds, sérieux ? » Je n'ai pas besoin de lecture triste en ce moment. le début est très significative, je vous promets. Heureusement, très vite, je me suis rendue compte que ce n'était point le cas. Alors, j'ai respiré... Allons-y gaîment dans cette découverte.
Le point fort de ce récit est sans aucun doute à mes yeux : la narration. En un sens, je pourrai vous confier qu'elle est à deux voix en quelque sorte. En fait, Écho ainsi que sa soeur Zoé sont nos narratrices. Cette manière de conter est intense, très intense... Une intensité déjà rencontrée chez « Moi et Becca » publié au sein de la collection Darkiss. Grâce à cette vivacité, il m'a été impossible de lâcher le roman. Il fallait que j'aille au bout pour comprendre le fin de cette histoire.
J'avoue qu'au final, l'histoire de fond est simple voire même banale. Ce sont des faits divers communs. Cela peut arriver tous les jours, à n'importe qui. Certes, c'est vrai. Néanmoins Alyson Noël a réussi à trouver les idées et donc aussi les mots pour offrir aux lecteurs un récit de qualité. Au bout du compte, je me suis attachée aux personnages principaux féminins. Se dégage du récit, une certaine justesse accompagnée de profondeurs. En fait, c'est intense. Je me répète mais ce mot sonne si juste face à mes sentiments.
« Ma soeur était le genre de personne pour qui les nuages s'écartent et sur qui le soleil brille en permanence. Alors forcément, vivre à ses côtés, c'était risquer de rester dans l'ombre. » (4ème de couverture)
La romancière - au travers des mots - délivre un message... En tout cas, je le vois et le ressens de cette façon. Au cours du récit, j'ai découvert des protagonistes ayant des soucis. Cependant, au lieu d'évoquer ces doutes, ces interrogations auprès d'une personne de confiance, ces peurs également, c'est le silence qui a été choisi. Si vous me lisez, comprenez que le silence n'est pas toujours bon à garder. Alyson Noël suggère - au travers de ses personnages - de libérer son coeur. Ainsi, il est possible de se libérer de ce qui nous ronge à l'intérieur. Ne survivez pas, vivez tout simplement ! Peu importe les raisons premières ; peur du ridicule ou que sais-je ; n'ayez crainte de vous confier, d'exprimer vos doutes, vos questions.
« le monde est un feu d'artifice
Qui vivre et tonne autour de moi.
Étendus dans l'herbe si douce,
On admire le ciel en émoi.
Moment parfait et lumineux,
Je savoure et ferme les yeux.
Puis dans le silence de la nuit
Nos coeurs paisibles et réunis
Se tendent et visent l'infini. » (p131)
« Il faut sauver Zoé » est un roman sans prétention mais terriblement efficace. Grâce à lui, je me sens libre de mes doutes, de mes peurs, de mes angoisses. Je sais que je n'ai pas à garder le silence, que j'ai le droit de m'exprimer, de parler, de confier ce qui me ronge - même de pleurer - pour avancer vers demain. Je me sens libre de partir à l'aventure, de me donner les moyens de réaliser mes souhaits voire même peut-être mes rêves. Je me sens libre de vivre.
Voilà pourquoi j'aime lire. Je rencontre des plumes magnifiques, des messages implicites qui me redonnent le sourire, je retrouve à chaque fois l'espoir, l'envie et la motivation. La magie coule et peut couler au travers des mots. C'est pour cela que je lis, que j'aime lire et que je continuerai à lire.
Certes, il est vrai que c'est un roman jeunesse. Parfois, rien ne vaut la simplicité pour apprécier les bonnes choses. Je crois qu'il y a un proverbe à ce sujet, non ?! Au lieu de juger les lectures des autres, suivez tout simplement votre route comme je suis la mienne. Je ne peux que remercier Michel Lafon d'avoir ajouté ce titre à son catalogue. Merci également à Alyson pour la justesse de ces propos. Toujours est-il que j'ai adoré cette lecture en espérant que mon interprétation suscitera votre curiosité.
Lien : http://bookmetiboux.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Mallou14
  12 juillet 2014
Il faut sauver Zoé est un livre qui m'a beaucoup touchée !
L'histoire est racontée du point de vue d'Écho, une jeune fille de 14 ans qui a perdu sa soeur Zoé, assassinée l'année passée. Écho est quelqu'un qui ne montre pas facilement ses faiblesses mais qui reste malgré tout courageuse. Elle vient de recevoir le journal intime de Zoé, elle (re)découvre sa soeur sous un jour nouveau, aimerait revivre les mêmes choses que la pétillante et pleine de vie Zoé raconte dans ce journal. Zoé est quelqu'un de lumineux, enjouée et naïve. J'ai aimé lire les passages la concernant, la voir tomber amoureuse, l'amour le vrai celui-là ! Zoé a des rêves de célébrité et ne se méfie pas des personnes mauvaises. Et puis il y a Marc, un personnage très touchant et romantique mais troublé par ce que la vie lui a déjà infligé. Je l'ai bien apprécié malgré tout, c'est quelqu'un de fidèle, très attaché à Zoé et qui est là pour soutenir Écho et la protéger.
Cette histoire est très prenante ! Je tournais les pages, avide d'en apprendre plus sur Zoé. C'est ce qui m'a fait lire sans pause, je voulais absolument savoir la vérité, savoir ce que cachent les protagonistes. J'ai préféré les passages du journal, ça nous permet de rester proche de Zoé et de la faire vivre. Il s'agit d'un livre contemporain, je n'en lis pas beaucoup, préférant toujours une petite touche de fantastique, mais j'ai beaucoup apprécié ce livre ! Autre point que j'ai particulièrement apprécié, c'est le fait qu'Écho suit à peu près le chemin emprunté par sa soeur, tant dans les bêtises que dans les bonnes actions.
C'est un livre très touchant comme je l'ai déjà dit de par son sujet mais aussi par le fait qu'on se retrouve en pleine adolescence ! On retrouve les petits problèmes amoureux d'Écho et de ses meilleures amies, les premières disputes, etc. C'est sensé être une période pleine de nouveautés, sauf qu' Écho est décalée par rapport à tout ça, car quelqu'un lui a arraché cela à Écho en prennent la vie de sa soeur. Je trouve ça tellement révoltant et en tant que lecteur on ne peut pas changer le cours de l'histoire, on ne peut pas empêcher Zoé d'aller à ce rendez-vous. le sujet abordé est très sensible et malheureusement encore trop présent dans notre société. Ce livre fait réfléchir, il ne faut pas donner sa confiance à n'importe qui et pas trop rapidement non plus…
Bref, Il faut sauver Zoé est un livre poignant dont on ne ressort pas indemne ! J'ai beaucoup aimé la fin qui conclut à merveille l'histoire d'Écho et de Zoé. Un vrai page turner qui se dévore en très peu de temps
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lebazarlitteraire
  03 mars 2016
Je dois avouer que j'ai mis du temps avant de rédiger cette chronique. Non pas que je n'avais pas de matière, ou de sentiments particuliers à exprimer sur ce livre. Tout au contraire ! On peut dire que j'ai même fait une overdose d'émotions … et j'ai adoré ça !
Pour quelqu'un qui est « allergique » aux sentiments, croyez-moi c'est un petit miracle. Miracle qui m'a permis, entre autre, d'apprendre une chose sur mes habitudes de lecture. Je suis ainsi fière de vous annoncer que je lis 80 pages en 50 min (non, non, je n'ai pas la grosse tête :p ) !
Comment je le sais ? Et bien ce livre est tellement hypnotique que je l'ai lu en une soirée et que les 80 dernières pages ont été commentées en live avec Loulou ! Alors préparez la boîte de mouchoirs parce que vous allez en avoir besoin :)
Résumé de l'éditeur :
« Ma soeur était le genre de personne pour qui les nuages s'écartent et sur qui le soleil brille en permanence. Alors forcément, vivre à ses côtés, c'était risquer de rester dans l'ombre. »
Écho a connu des jours meilleurs. Ses parents l'ignorent, trop occupés à sombrer dans la dépression, ses amies d'enfance se détournent d'elle, et son entrée au lycée n'annonce aucune embellie. Mais comment parvenir à exister alors que le souvenir de sa soeur, Zoé, assassinée un an plus tôt, continue de la hanter ?
Quand elle met la main sur le journal intime de sa soeur elle découvre, au fil des pages, les secrets que cette dernière a toujours voulu cacher. Et, entre les lignes, le seul moyen pour Écho de se reconstruire…

Sur un fond d'exposition de la dangerosité d'internet et des réseaux sociaux, Alyson Noël nous livre ici un récit d'une implacable beauté hypnotique.
Il Faut sauver Zoé n'est pas une histoire originale en soi. Comme me l'a fait très justement remarquer Loulou, la trame narratrice peut être retrouvée dans de nombreux autres livres pour adolescents, mais ce qui permet au livre de se démarquer c'est le style d'écriture. Juste, précis, il fait mouche à chacun des mots.
Il est à souligner que le mode d'écriture est original et complément addictif. Nous passons sans cesse de la narration de Zoé à celle d'Echo. Nous suivons alternativement la vie de la défunte et celle qui se bat pour exister. L'idée de génie, si je puis dire, est également que les faits nous sont présentés avant les actions. Permettez-moi d'éclairer mon propos (sans spoiler promis) : dès les premières pages du livre, nous savons que Zoé est morte. Nous avons très peu d'éléments sur le pourquoi du comment. Ce n'est pas vraiment le propos au départ. Mais au fil des pages, la mort de Zoé devient de plus en plus importante et Echo nous en révèle quelques éléments pour finir par nous expliquer clairement comment cela est arrivé. Ce qui fait que lorsque nous débutons la lecture du journal intime de Zoé, nous savons bien évidemment comment il va se finir. C'est comme si nous assistions à un crash d'avion, incapables d'agir mais terriblement conscients du dénouement.
Pour la suite de l'article, rendez-vous sur notre site !
Lien : http://lebazarlitteraire.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
liredelivre
  04 juillet 2014
Quand Alyson Noël sort du fantastique, ça marche à chaque fois ! On a beau être plongé dans des romans plus légers, où l'action est moins présente et toute la place faite à l'émotion, à une histoire de tous les jours, ça reste magique, prenant et vivant. le récit n'a pas de longueur, c'est fluide et captivant. Puis quelle intrigue ! Cette lecture a surpassé mes attentes, très largement ♥
Zoé est morte, mais personne ne s'en est remis. Ni son père qui passe tout son temps au travail, ni sa mère qui oublie grâce à des pilules magiques. Ni Echo... Sa vie n'est plus la même depuis la disparition de sa soeur. Ses parents qui ne s'en remettent pas, ces gens qui la regardent et parlent dans son dos, ses amies qui s'éloignent, ce lycée que Zoé côtoyait également. Et au milieu de tout ça, Echo peine à se reconstruire. Jusqu'à ce que quelqu'un lui donne le journal intime de Zoé... C'est le moment pour Echo de découvrir sa soeur, de la connaître. Mais est-ce que cette lecture pourra aider la jeune fille ?
De prime abord, ça ressemble à l'intrigue banale et déjà vue de la jeune fille qui perd sa soeur, qui va rentrer au lycée et pour qui la vie est totalement chamboulée. C'est pourtant totalement différent et comme une première fois, une première découverte. Grâce à des personnages touchants, à une histoire poignante et une plume très habile.
Echo est un personnage qui nous touche très vite, et pour lequel on éprouve toute une foule d'émotions. Pour moi, c'est allé de l'incompréhension à l'agacement, de l'empathie à la joie. Elle a tantôt été capable de me déstabiliser puis tantôt de m'émouvoir jusqu'aux larmes. Je me suis reconnue en elle, m'y attachant malgré les différends qu'on a pu avoir. Elle a toujours vécu dans l'ombre de Zoé, et sa perte l'a autant affectée que rendu plus mature. Elle est à un âge où l'on se pose des questions, où l'on se cherche. Mais comment Echo peut-elle se trouver quand Zoé est comme une ombre à côté d'elle ?
En parlant de Zoé, je n'ai jamais vu un personnage mort aussi vivant... Même si l'auteure garde un flou appréciable autour de ce qui lui arrivé - parce que ce n'est pas l'objet du roman -, j'ai trouvé que Zoé avait une très grande place. C'est comme si elle était toujours là, et que personne ne l'avait laissé partir. Et j'ai adoré la découvrir avec Echo, comprendre petit à petit qui se cachait derrière cette belle fille aux rêves de grandeur, qui sortait en cachette et maniait l'illusion à merveille. Zoé m'a vraiment renversée !
Autour, il y a les parents d'Echo, Janey et Abby, les meilleures amies d'Echo, et Marc, l'ex petit ami de Zoé. Janey et Abby forment un duo très agréable, qui nous rappelle quand même qu'on est dans un roman pour adolescent et redonne un peu de légèreté à l'histoire grâce à leurs préoccupations de jeunes lycéennes : les mecs, le lycée, les sorties. Quant à Marc... c'est un kaléidoscope d'émotions. Un protagoniste effacé et mystérieux, qui intrigue autant qu'il dérange. Jusqu'à ce qu'on connaisse tous les secrets de Zoé...
Derrière cette ribambelle de personnages intéressants et bien construits, il y a l'histoire. Celle d'Echo qui entre au lycée. Celle de Janey et Abby qui font l'expérience du lycée. Celle de Zoé qui voulait réaliser ses rêves et profiter. Il est question de deuil, mais aussi de tous les premiers émois adolescents. Premier petit ami, premier baiser, première déception. Il est aussi question d'avenir et de culpabilité, d'apparence et de secret. le journal de Zoé est bien utilisé, il montre à Echo qui était vraiment sa soeur et lui permet de comprendre ce qu'elle ne voyait pas jusque là. C'est aussi pour Alyson Noël l'occasion d'aborder d'autres thèmes, qu'elle n'aurait pas pu explorer juste en nous parlant d'Echo.
Ce qui fait que Il faut sauver Zoé est un roman fort, c'est aussi et indéniablement l'écriture d'Alyson Noël ! J'aime déjà beaucoup sa plume dans les romans de fiction, mais je trouve qu'elle est aussi très douée dans la non-fiction. On ressent la moindre expression, le moindre sentiment que l'auteure a voulu exprimer. J'ai eu un coup de coeur pour ce récit tant pour son histoire que pour son écriture, qui sait se faire poignante et intense autant que sérieuse. Alors que le dénouement approche et qu'Echo nous a déjà tant fait ressentir, on en vient aussi à ressentir énormément de choses pour Zoé, qui ne pourra pas laisser insensible !
Lien : http://liredelivres.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   20 juin 2014
Tu vois, on est pas si différentes, toi et moi. On projette une certaine image à notre entourage, mais ça ne nous empêche pas d'avoir des secrets.

Cette fois, son sourire paraît sincère, mais je ne sais plus quoi en penser.
- Pourquoi moi ? Je veux dire... Pourquoi tu me montres tes secrets, à moi ?
- Parce que tu es intelligente et que, contrairement à la plupart des gens que je connais, tu sais à quel point les apparences peuvent être trompeuses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
liredelivreliredelivre   04 juillet 2014
l a fallu six longs mois pour coincer le coupable. Et encore, uniquement parce qu'il avait recommencé. Il a attiré une nouvelle victime dans ses filets, au même endroit, en utilisant exactement la même combine. Et comme avec Zoé, au lieu d'apporter un appareil photo, il a pris un couteau.
La pauvre fille s'en est tirée avec une balafre de quinze centimètres de long dans le cou, mais au moins, elle a gardé la tête sur les épaules. Ma soeur n'a pas eu cette chance.
D'après les experts, c'est ça qui a fini par la tuer.
Pourtant, même s'ils ont attrapé ce pervers en flagrant délit, ça n'a rien changé pour Marc. Les six mois pendant lesquels il a été considéré comme principal suspect ont suffi à le condamner aux yeux de notre petite communauté.
Il n'est peut-être pas allé en taule pour un crime qu'il n'avait pas commis, mais notre ville entière est devenue une prison pour lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
orbeorbe   16 juin 2014
même si Zoé me manque terriblement, même si je serais prête à tout pour qu'elle revienne, il y a des moments où je la déteste, parce que c'est à cause d'elle que j'en sus là. C'est elle qui m'a condamnée à vivre avec des parents brisés par le chagrin, paranoïaques, méconnaissables, et à subir la curiosité malsaine de la ville tout entière.
Commenter  J’apprécie          170
RubyDeYingRubyDeYing   25 octobre 2016
Il parait que le deuil est un processus en cinq étapes:
1- Le dénis
2- colère
3- questionnement
4- dépression
5- acceptation
[...]
Cela dit, même si je l'avais su, je ne me serais jamais doutée que, quelques jours avant mon quatorzième anniversaire, je me retrouverais coincée en plein dans l'étape numéro un.
Commenter  J’apprécie          92
Draven-BanaDraven-Bana   11 novembre 2014
C'est pour Zoé que l'univers a inventé les étoiles ! Ma soeur était le genre de personne pour qui les nuages s'écartent et sur qui le soleil brille en permanence ! Zoé était futé mais naive ! Sexy mais innocente ! Il y a des moments ou je la déteste ! C'est elle qui m'a condamnée à vivre avec des parents brisée et à subir la curiosité malsaine de toute la ville !
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Alyson Noel (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alyson Noel
Vidéo de Alyson Noel
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

ETERNELS DE ALYSON NOEL

Quelle age a Riley ?

12 ans
12 ans et demis
13 ans
16ans

9 questions
289 lecteurs ont répondu
Thème : Eternels, Tome 1 : Evermore de Alyson NoelCréer un quiz sur ce livre
.. ..