AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Laurence Boischot (Traducteur)Sylvie Cohen (Traducteur)
ISBN : 2749913039
Éditeur : Michel Lafon (14/10/2010)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 552 notes)
Résumé :

Après avoir traversé de nombreuses vies antérieures et anéanti ceux qui cherchaient à les détruire, Ever et Damen ne s'attendaient pas à devoir affronter le plus dangereux des ennemis : une puissante malédiction qui menace de les séparer à tout jamais. Déterminée à briser ce charme, Ever se plonge dans la magie et obtient l'aide inattendue de Jude, un séduisant jeune homme au passé obscur. Alors que son âme sœur s'éloigne d'elle pour la protéger, le lien... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
kllouche
  01 septembre 2011
Finalement, j'ai craqué. Quand j'ai vu ce tome 3 dans la librairie, j'ai eu envie de savoir si oui ou non ils allaient réussir à contre carré les plans de Roman .Donc, critique du pays des ombres me voici !
Le tome 2 nous abandonnait sur une Ever et un Damen dans l'incapacité de se toucher l'un l'autre. Un nouvel obstacle pour ce couple qui se voit encore une fois interrompu dans leur désir de consommer leur amour. On aurait donc pu s'attendre à trouver dans le tome 3 Ever cherchant l'antidote de l'antidote, le trouver et les voir s'unir. Et aussi accessoirement, je m'attendais à ce qu'elle se débarrasse de Roman come elle l'avait fait avec Drina.
Eh bien, point du tout ! Il faut le dire clairement, il ne se passe RIEN. Pendant 330 pages, Alyson Noël nous raconte l'histoire d'une jeune fille normale de 16 ans mais ne parvient pas à trouver une intrigue, quelque chose pour égayer l'histoire. Aucune action. C'est vraiment déprimant. Etait-ce une tentative de roman introducteur au tome 4 ? L'auteur voulait-elle telle créer un schéma roman qui sert à rien / roman qui sert à quelque chose/ roman qui sert à rien / roman qui sert à quelque chose ? le pays des ombres est insipide, déprimant et inutile. D'ailleurs, pourquoi ce titre ? Il n'est fait mention de cela qu'à deux courtes reprises dans tout le roman…
Arrive le beau surfeur Jude qui bien évident introduit un triangle amoureux (pardon, j'ai dit triangle ? En fait, je voulais dire quatuor ! Elle compte en avoir encore beaucoup des prétendants ?!). Je ne détaillerai pas cette histoire tellement je trouve ça peu original. Elle en avait assez d'un. Il est vrai que quitte à choisir j'aurai pris Jude… Mais bon, ce n'est plus un secret, Ever est une gourde jusqu'au bout.
Les jumelles commencent à prendre de l'importance dans ce tome-ci, elles en deviennent intéressantes et j'ai hâte de les retrouver dans le prochain tome. Elles m'ont bien fait rire toutes les deux, elles sont si différentes mais je suis sûre que leurs comportement a une explication. Haven et Miles sont beaucoup placés au troisième plan. Aucune intrigue particulière ni importance dans les intrigues liés aux héros sauf à la fin du livre avec un sacré retournement de situation pour Haven qui joint le club des immortels. le reste du temps, je l'ai trouvée agaçante. D'ailleurs, c'est la seule action du roman et elle n'intervient que dans les 20 dernières pages.
En définitive, un roman dont je me serais bien passée, qui m'a ennuyée même mais qui remplit sa fonction au sein de la saga : donner envi de lire la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Blackbird
  01 mai 2014
Nous retrouvons Damen et Ever dans une situation difficile une nouvelle fois. Pour sauver Damen des griffes de Roman, Ever a joué le tout pour le tout au risque de devoir être séparée de Damen à tout jamais afin que celui-ci reste en vie. Nos deux âmes soeurs sont menacées par une horrible malédiction. Ever va donc se jeter à corps perdu dans la magie. Elle sera aidée dans cette tâche par Jude, un beau blond musclé aux yeux verts et au tempérament calme et cool. le ténébreux Damen ne voit pas cette nouvelle amitié d'un très bon oeil d'autant plus qu'il sait des choses à propos de Jude qu'Ever ignore. Néanmoins, il s'éloigne d'Ever afin de la laisser prendre ses propres décisions sans l'influencer et qu'elle ouvre les yeux sur le lien étrange qui l'unit à Jude.
Et bien c'est toujours avec autant d'engouement que j'ai lu ce tome 3. Je ne me lasse absolument pas des personnages et de leur histoire sauf peut-être d'Haven qui m'énerve au plus haut point, je me demande pourquoi Ever est amie avec elle.
L'introduction d'un nouveau personnage, Jude, redonne du peps à l'intrigue. Il y a aussi plus de magie dans ce tome, Ever en découvre la puissance et les possibilités mais aussi les limites. Damen me surprend toujours autant malgré qu'il reste fidèle à lui-même.
Je vais de suite embrayer sur le tome 4 avec une petite crainte : j'espère qu'Ever va être un peu moins prévisible et va commettre un peu moins de bourdes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
evasions-world
  20 mai 2013
Dans ce troisième tome de la série Eternels, Damon et Ever sont enfin réunis et pourtant une terrible malédiction les empêche d'être trop proche physiquement. Ca fait déjà 400 ans que ces deux âmes soeurs n'ont pas pu concrétiser leur amour physiquement, à chaque fois il y avait un pépins et gâchait tout (en général, la mort d'Ever) mais là, c'est différent. Ce n'est pas une simple séparation physique, il ne suffit pas de s'échapper de prison ou autre pour rejoindre son amour, là c'est différent et plus complexe. le couple ne s'est jamais sentis aussi séparer et Ever, qui se sent coupable à propos de son erreur qui a amener cette malédiction, décide de tout faire pour trouver le moyen de supprimer cette malédiction. C'est ainsi que nous entrons dans ce tome et il faut l'avouer, le spitch est plutôt prometteur. En effet, je m'attendais à quelque chose de plus : Waouh. Une telle malédiction devait, à mon avis, être quelque chose de dur à supprimer et pour moi, enfin, le couple aurait pu se battre ensemble pour se sauver mutuellement.

D'accord, ce tome à été meilleur que le second mais il n'a toujours pas répondu à mes attentes pour autant. J'ai trouvé que le moyen de contourner la malédiction était beaucoup trop facile, on perd le charme de cette malédiction et l'histoire, même si elle a encore un peu d'intérêt m'a sembler plus banal. de plus, j'ai trouvée que la seule à se battre un minimum à été Ever, j'ai trouvée que Damon avait un peu trop vite baissé les bras. Je le voyais plus combattant. Ok, il est beaucoup plus sage qu'elle à cause de ses 600 ans années de vies mais quand même, il aime Ever au possible et il ne remet en faute que son karma, jugeant qu'il doit racheter ses fautes du passé. Peut-être que c'est une idée plutôt intéressante pour un immortel de se remettre en compte mais là, c'en était presque plus supportable. C'est vrai, Damen est un personnage qui me plait beaucoup mais ce côté trop sage alors que dans les premiers tomes on le voyait plus proche du bad boy, m'a fait tout drôle, j'ai eu l'impression de ne pas vivre avec le même personnage dans mon livre. Il a parfois des réactions étranges en plus. Certes, il y a certaines causes qui peuvent justifié certaines de ses réactions mais parfois il va trop loin et ne fait peut-être pas suffisamment confiance en Ever.

Ever m'a sembler plus agréable que dans le tome 2, même si elle a encore l'habitude de faire des bêtises. Je trouve qu'elle ne mesure pas assez tout ce qui se passe autour d'elle. Elle réagit un peu comme si tout était simple, comme si tout lui était possible alors elle ne prend pas garde aux recommandations des autres et jamais mademoiselle n'ira demander à quelqu'un qui s'y connait si ce qu'elle compte faire est bon ou pas. Bon d'accord, on pardonne, elle est amoureuse et elle veux récupérer Damon mais parfois, j'ai l'impression qu'elle a fait une école pour apprendre à être idiote.

Dans ce livre, nous découvrons un nouveau personnage, qui m'a beaucoup plus. Jude, un surfeur qui ne laisse pas indifférente Ever et qui malheureusement ne plait pas à Damon. Quand j'ai lu la rencontre entre lui et Ever, je me suis dis : "Non, pas encore un triangle amoureux par pitié !!" et heureusement, ce n'est pas allé très loin. C'est vrai que ce Jude à pris une place importante dans l'histoire mais Ever n'a pas non plus joué la girouette pour savoir avec qui elle devait aller.
J'ai beaucoup aimer ce Jude, je pense qu'il est le gros atout de ce tome parce que c'est un personnage très... intéressant.

Néanmoins, j'ai l'impression qu'on tourne en rond dans ces tomes, c'est un peu toujours la même trame et on avance pas. Cette série n'a rien d'original. Personnellement, je pense qu'une série avec des immortelles devraient être différente de ça. Pourquoi n'a t'on jamais un premier tome avec le commencement, la rencontre et tout ça, peut-être un deuxième tome pour achever ce début, un troisième tome quelques années plus tard quand ils commencent à éveiller les soupçons parce qu'ils ne vieillissent pas et qui dont doivent partir en simulant peut-être leur propre mort, un quatrième avec encore des années plus tard où tout leur amis meurt et peut-être même un cinquième tome qui serait bien plus longtemps dans le future, quitte à ce que ça tourne un peu à la science-fiction. Je trouve que ça manque ce genre de série. Quand je suis une série avec des immortels, je me demande ce qui se passera pour eux dans 1 000 ans ! Parce qu'être immortel n'est pas quelque chose de forcément facile à vivre. Moi je souhaiterais voir le moment où ils commencent à se lasser de la vie, peut-être au moment où eux n'auront pas changer mais que l'espèce humaine aura changer ou même qu'une autre espèce aura pris sa place (nous pouvons le nier, une espère est forcé de disparaître à force), certes ce sera dans longtemps, mais jamais dans les livres ces thèmes ne sont abordé.
Voilà, c'était mes petits regret face à toute ces séries qui se ressemblent.
Lien : http://evasions-world.skyroc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ElBaathory
  29 avril 2016
Au vu de la finalité du second tome, je n'ai pu m'empêcher de me plonger directement dans la suite de cette saga qui promettait beaucoup d'action mais qui s'est révélée être un poil décevant sur certains aspects.
En effet même si la tournure des événements et l'histoire qui nous est offerte par l'auteure suit avec agilité et crédibilité le cours de la saga, j'ai trouvé que ce volet manquait cruellement d'action à cause de la romance qui prend le pas sur le reste. Nous avions déjà affaire à un triangle amoureux au cours des précédents tomes et pour ne rien changer, l'auteure nous sert ici un quatuor. Alyson Noel ne voit plus les choses à moitié et crée autant de scènes d'amour à sens unique que possible. Heureusement pour moi celle-ci étoffe aussi habilement l'aspect occulte de son oeuvre en y en ajoutant une nouvelle touche de magie qui m'a fortement plu. Après avoir découvert le paradis avec l'Été éternel, l'auteure nous fait entrevoir l'enfer et le prix à payer lorsqu'on devient immortel, et nous dévoile le pays des ombres où votre âme errera sans fin si vous venez à mourir. de plus nous quittions à la fin du tome précédent nos héros ressoudés mais non pour autant sauvés à cause de la terrible malédiction qui se dressait devant eux. Au moindre contact physique, Ever perdra son âme soeur Damen à jamais. N'étant pas prête à laisser filer son âme soeur notre héroïne n'en fera qu'à sa tête afin de déjouer le destin.
C'est à ce moment que l'auteure perd, selon moi, en crédibilité, et alors que j'avais décelé une très nette évolution de son personnage principale, j'ai trouvé qu'elle régressait lors de ce volet. J'ai vraiment été plus d'une fois désabusé face à son comportement et sa naïveté ridicule. Alors qu'elle semblait être devenue mature, me revoilà face à une Ever bornée à la limite de la parfaite caricature de l'adolescente se croyant invincible. Je veux bien que comme chacun, elle ne fasse pas toujours les bon choix mais de là à tout rater… Cela en est devenu affligeant et alors que je m'étais attaché à cette jeune femme, j'étais à la limite de la détester tout au long de ce récit tellement elle m'a paru exécrable.
Tandis que l'évolution d'Ever déclinait, celle de Damen n'a cessée d'accroître. Ce personnage est enfin sorti de la caricature qu'en avait fait l'auteure et démontre une forte maturité et sagesse d'esprit. Vu son âge quoi de plus normal me direz-vous. D'ailleurs malgré son long passé, ce dernier comprendra que l'éternité n'est pas si parfaite et utopique qu'elle le semble et remettra en doute son existence.
Le lecteur avait aussi fait connaissance par le passé de d'autres personnages et comme je m'en étais douté Haven est vraiment celui qui évolue le plus au cours de cette saga. Je l'apprécie encore plus à chaque tome et vu le final de celui-ci j'en attends encore énormément de sa part ainsi que de celle des jumelles rencontrées dans le second tome qui cachent encore bien leur véritable identité.
Quant à la plume d'Alyson Noel et même si je me suis ennuyé lors des passages romantiques à souhait, cette dernière reste d'une fluidité totale et d'une facilité de lecture incroyable. Elle détient ce petit truc qui fait que malgré ses nombreux défauts, elle permet au lecteur de se plonger sans répit dans son récit. Ce n'est pas de la grande littérature mais le rendu reste vraiment addictif. D'ailleurs plus j'avance dans cette lecture plus j'ai l'impression de lire Sophie Jomain. Toutes deux se démarquent de part leurs aventures mignonnes et sans prise de tête, et se ressemblent fortement dans leurs procédés de narration. Si comme moi vous appréciez ‘Les étoiles de Noss Head‘, je ne peux que vous conseiller cette saga qui vous fera passer un bon moment.
En conclusion avec ce troisième tome et malgré l'évolution que l'auteure avait amorcée, j'ai ressenti une certaine régression lors de ma lecture sans pour autant ne pas l'apprécier et j'espère être agréablement surpris lorsque je me plongerais dans la suite de cette saga hautement accrochante.
Lien : http://plumebleuee.com/2016/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Emisa
  08 novembre 2012
Le pays des ombres est l'opposition de l'Eté perpétuel, à la manière de l'Enfer et du Paradis. C'est le lieu où se retrouvent les corps sans âmes, comme Damen et par conséquent Ever, mais, seuls à jamais. le bouquin porte ce titre et pourtant nous n'en entendons que très peu parler au fil des pages. Nous en apprenons plus seulement dans les 100 dernières pages, qui sont d'ailleurs les seules pages où il y a de l'action...
J'ai eu l'impression tout au long de ma lecture que l'histoire stagnait et notamment les personnages. Nous n'apprennons rien de nouveaux sur ceux connus et Haven et Miles sont même carrément mis de côté. A part quelques remarques assez intéressantes qui auraient d'ailleurs pu être plus approfondies, nous ne les voyons pas. La relation entre Damen et Ever est plus plate que jamais, ce qui pourrait être expliquer par le sort qui leur a été jeté mais il m'a semblé que quelque chose manquait. Ils peuvent déjouer en partie cette fameuse gêne mais ne le font pas vraiment. de même que les deux meilleurs amis, Roman, qui mettait pourtant un peu de piment à cette histoire, est laissé de côté pendant toute la première partie. On le retrouve un peu sur la fin mais rien de bien exceptionnel. Dans ce tome, c'est donc Jude, le collègue d'Ever qui amène le peu de pep's présent ! Avec lui, nous en découvrons encore un peu plus sur le passé de l'héroïne et sur ses relations avec Damen... et lui ! Mais ici se forme un triangle amoureux à la manière de celui présent dans Twilight, comparaison encore plus prégnante lorsque Damen se retire pour laisser à Ever le choix de l'homme qu'elle aime vraiment... du déjà vu donc !
Les seules que j'ai vraiment apprécié au final sont les deux petites jumelles qui rappellent le personnage de Riley et mettent un peu de bonne humeur (notamment avec l'épisode du chat !). Elles prennent plus d'importance que dans le tome précédant et j'ai tendance à penser qu'elles sont un fil conducteur du quatrième. En tout cas, elles sont toujours aussi différentes, voire même disparates. Mais c'est deux comportement doivent forcément cacher quelque choses !
Et le pire du pire, je crois bien que c'est le final ! Oui, après nous, ne sommes-nous pas censé apprendre de nos erreurs ? Ever fait tout le contraire et recommence exactement le comportement de cruche qu'elle avait à la fin du tome précédent. Cette fin là se révélait tout de même intéressante et prometteuse mais dans ce tome, c'est juste très agaçant !
En bref, je n'ai pas beaucoup aimé cette lecture, et je ne compte pas essayer de trouver le quatrième tome. Ou alors pas dans l'immédiat. Parce qu'après tout, j'ai lu quelques critiques qui disaient du prochain qu'il est le meilleur de la saga, donc, pourquoi pas, à voir !
Et je finirais en rajoutant que cet avis ne concerne que moi. Je serais très contente de trouver des lecteurs qui auraient su l'apprécier et aussi curieuse de connaitre leurs motivations !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
Morgane88300Morgane88300   11 novembre 2010
Je me demande à quoi cela rime, au fond. Je ne vois pas l'intérêt de s'attacher à quelqu'un ou quelque chose si l'on sait primo, cela ne dure pas et deuxio, on souffre atrocement quand cela se termine. Si tout a un début, un milieu et une fin, alors à quoi bon commencer ? Pour quoi se donner de la peine si la seul issue possible, c'est The end.
Commenter  J’apprécie          370
Morgane88300Morgane88300   11 novembre 2010
-Euh... J'essaie de ne pas trop y penser. Et puis, ce n'est pas parce qu'une expérience se termine qu'elle était forcément mauvaise, que l'on doive en soufrir ou qu'elle ne méritait pas d'être vécue. On n'a pas le choix, pour aller de l'avant, il faut faire un pas après l'autre. Et si l'on essais d'éviter ce qui pourrait nous faire du mal, on n'ira jamais nulle part. On ne grandira jamais.
Commenter  J’apprécie          250
MissSwaggMissSwagg   10 novembre 2013
Je m'approche et pose le front contre sa poitrine. Quel bonheur de retrouver nos échanges télépathiques! Je craignais que Roman n'est brisé le lien entre nous.
_ Rien n'est brisé, Ever. seule la peur sépare les gens, les isole. l'amour, lui, rapproche et unit.
_ Toi seul comptes pour moi, tu le sais bien.
Je voulais le dire à haute voix afin d'éviter toute confusion. j'espère que la quarantaine est finie, que nos trois mois de mise à l'épreuve ne sont plus à l'ordre du jour.
Damen prend mon visage entre ses mains et pose ses lèvres sur les miennes. C'est la réponse que j'attendais.
Nous avons encore beaucoup à discuter, Roman, Haven, les jumelles, Jude, le livre des ombres, le retour d'Ava... mais cela peut attendre. Je veux savourer l'instant, la douceur de sa présence.
Je m'installe à ses côtés et presse la tête contre son épaule. Amoureusement enlacés, nous contemplons l'immense étendue liquide et sombre qui s'étire à l'infini, invisible à nos regard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Morgane88300Morgane88300   11 novembre 2010
-Il faut aller de l'avant, affronter le monde en espérant que tout ira pour le mieux, j'ajoute dans l'espoir de la convaincre. Il se peut même qu'on apprenne deux ou trois choses en cours de route. Ce que je veux dire, c'est que tu ne peux pas fuir la réalité sous prétexte que rien n'est éternel. La vie est pleine de surprises - bonnes ou mauvaises -, elle vaut la peine d'être vécue.
Commenter  J’apprécie          70
Morgane88300Morgane88300   11 novembre 2010
-Ever, je...
-Tu es aveugle ? Tu n'as pas encore compris que je ne veux que toi !
Il me caresse doucement la joue - un geste dont je vais bientot être privée.
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Alyson Noel (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alyson Noel
Vidéo de Alyson Noel
autres livres classés : immortelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

ETERNELS DE ALYSON NOEL

Quelle age a Riley ?

12 ans
12 ans et demis
13 ans
16ans

9 questions
292 lecteurs ont répondu
Thème : Eternels, Tome 1 : Evermore de Alyson NoelCréer un quiz sur ce livre