AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B01HRKBTZ0
Éditeur : (29/06/2016)

Note moyenne : 4.73/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Dans une Europe assez proche de la vôtre, une femme contacte un homme politique pour lui proposer un projet d'égalité des chances. Cette relation se développe comme une tragédie antique qui fait resurgir les dieux et les mythes de l'Olympe derrière les personnages.

L'auteure nous entraîne dans une fable politique moderne qui met en scène Le Caprice des dieux, personnage central de cette intrigue.
Bruxelles, Strasbourg, Luxembourg défilent sur fond... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Jeanne999
  08 septembre 2016
Des dieux européens et leurs caprices avec 'Le Caprice des dieux"
#lecapricedesdieux
« Parce que justement le monde ne tourne pas rond. »
Est-ce parce que le monde ne tourne pas rond qu'une jeune femme étrange, doctorante en lettres, s'en vient dans les frimas de novembre rencontrer un eurodéputé pour lui présenter un projet d'égalité des chances ? C'est le point de départ du récit et l'on sent que des cataclysmes ont eu lieu, des événements dont il reste des traces prises dans un texte qui ne dit pas tout ou même dans les pierres des édifices. Après moi le déluge.
Subjuguée par la séduction de cet homme, Ariane – c'est le nom de l'héroïne, « l'éternelle victime » dans la mythologie grecque - tombe sous emprise de ce dieu qui la ravit en enfer. Pendant un temps indéfini, elle le suivra partout où il l'invite : Bruxelles, Luxembourg, Strasbourg. L'occasion pour nous d'entrer dans ces lieux et de voir ce qui s'y passe.
Ils s'aimeront, se désireront, à la folie, ils s'écriront, jour et nuit, une correspondance hallucinée, troublante. le virtuel aura leur peau. Ils espéreront, seront déçus. Ils s'aimeront, encore et encore. Jusqu'à la chute, que je ne dévoile pas, mais l'on peut dire qu'elle tombe comme un couperet. Tout à fait inattendu. Les Parques ont coupé le fil de leur destin, une coupure nette et irréversible.
« comme si Ariane avait des antennes, elle capte le monde en sténographie, le retranscrit consciencieusement sur son carnet, tâche dérisoire »
Avec ce récit tantôt banal tantôt cruel où deux êtres dont on perçoit les destins croisés s'exposent, Tina Noiret réussit la gageure de nous entraîner dans une écriture dont le fond est littéraire. Ariane est aussi le double de l'auteure qui part à la recherche du fil de son récit.
Avec une plume précieuse, elle décode nos préjugés. Pourquoi donc sommes-nous tous à ce point fascinés par le pouvoir et l'argent ? Qu'en coûte-t-il de chercher l'amour dans la haute société ? Qu'advient-il d'un amour mineur cantonné au corps ? Au-delà du simple roman, n'assiste-t-on pas à des rites antiques expiatoires ? L'expérience littéraire narrée ici fouille les tréfonds de l'âme et de l'inconscient. Et s'il y a une morale, c'est que la puissance se trouve en nous-mêmes. Dans la nature, dans l'oeuvre. le politique n'est qu'un polichinelle. Dans l'amour, il n'y a de véritable objet que fantasmé.
« Les anciens dieux, les anciens dieux, se retournent vers nous, mais jamais seuls, ils vont par deux. »
Le Caprice des dieux est une tragédie moderne qui met en scène deux héros contemporains très attachants. Tour à tour absurdes, pathétiques et grandioses, ridicules et profonds, ils en disent bien plus sur nous-mêmes, notre vie et le monde qui nous entoure que ce que nous serions prêts à leur concéder a priori.
Plusieurs points de vue narrent cette histoire, un peu comme dans le Bruit et la Fureur de Faulkner. C'est un grand roman, savamment construit, sous une humilité de bon aloi. Il y a plusieurs fils à l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AlouquaLecture
  26 septembre 2016
Voici un livre que je suis ravie d'avoir pu découvrir, non seulement j'ai aimé l'histoire, mais j'ai également appris certaines choses.
Je suis également passée par un tas d'émotions parfois contradictoires, mais franchement c'est un livre que l'on ne peut oublier après l'avoir refermé.
C'est le genre d'histoire simple et complexe en même temps, elle vous fait réfléchir en même temps qu'elle vous divertit, les mots sont parfois durs, parfois poétiques, mais toujours tellement juste.
On en vient à aimer et détester les personnages, à s'identifier à eux également.
Ce roman a non seulement une histoire profonde, mais il mélange passé et présent, réalité et rêve, certitudes et illusions. A certains moments, il est juste impossible de savoir ce qui est vrai ou pas, mais l'auteure nous lance quelques bouées, histoire que personne ne se perde.
Un livre marquant que je vous recommande si vous aimez les livres ayant une âme et qui mérite franchement d'avoir un énorme succès.
Commenter  J’apprécie          60
JeanMark
  01 mars 2017
L'odyssée tragique d'une femme au coeur du pouvoir
A Bruxelles, un édifice au style architectural monumental abrite le coeur politique de l'Europe: le Caprice des Dieux. Cet écrin sombre du pouvoir, est le royaume de la manipulation où règnent les Eurocrates et fonctionnaires carriéristes.
Dans un style étincelant, poétique et mordant, Tina Noiret relate l'histoire d'Ariane - jeune femme idéaliste, animée par le sens de la justice et porteuse d'un projet d'émancipation des femmes africaines grâce aux nouvelles technologies.
En quête d'un appui politique, Ariane rencontre Jason sur son chemin. Cet homme cultivé et séduisant est aussi habile aux manoeuvres politiques que dans les intrigues galantes. Doué d'un charisme évident, Jason subjugue Ariane, magnétisée par sa voix et son regard. C'est le début d'une relation passionnelle, complexe où l'enchantement et l'illusion se confondent. Quoique lucide, Ariane se perd dans ce labyrinthe, où ses illusions tombent au fur et à mesure que la fatalité ruine ses espérances.
Le Caprice des Dieux est un roman émouvant - l'odyssée d'une femme aux prises avec les puissances du pouvoir. C'est aussi une étude presque clinique du pouvoir: l'observation précise et attentive brosse un tableau démystificateur de l'Institution. le masque de la réalité humaine tombe en la personne de Jason qui de héros politique se métamorphose en séducteur narcissique et cruel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Passionnee
  11 août 2016
Après avoir lu La femme invisible" J'ai eu envie de découvrir " le caprice des Dieux" de Tina Noiret
D'une écriture soutenue et poétique,sur un fond de mythologie, l'auteure nous livre les faces cachées du parlement Européen doublée d'une histoire d'amour déchirante presque impossible.
Ariane rencontre Jason député au Parlement afin que ce dernier puisse l'aider dans un projet qui lui tient à coeur : « Défendre la cause des femmes Africaines ».
De là va naître une passion dévorante, dévorée. Car voilà Jason n'est pas le prince charmant espéré. Il est l'homme de sa femme mais aussi l'homme de plusieurs femmes qu'ils aiment comme ils dénigrent,qui leur apporte autant de passion que de désespoir bref "le goujat" de la gente masculine en personne.
Très vite on s'attache aux protagonistes, on a envie de savoir comment va évoluer cette idylle vouée dès le départ à l'échec.
Mais c'est plus fort qu'elle une force inexplicable la pousse à répondre à ses avances car elle n'est pas si naïve elle sait qu'il se joue d'elle.
Entre le monde politique et leur histoire d'amour impossible comment va se terminer cette histoire de deux êtres poussés à se retrouver alors que tout oppose ?
Téléchargez vite et vous le saurez aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EdithBaca
  15 septembre 2016
Sollicitée par Tina Noiret , j' ai lu son livre " le caprice des Dieux" en une soirée !je suis restée scotchée devant un tel talent.
Vous aimez la Langue Française ?Alors lisez vite cette histoire ou cette fable.....
Avec Tina nous découvrons le parlement européen appelé "Caprice des Dieux" et qui est en fait un monde de requins.
Ariane, intelligente, sincère est fascinée par Jason, euro député, manipulateur narcissique et opportuniste.
A travers leur passion dévorante et destructrice, Tina nous montre les faces cachées de ce parlement.On est bien loin de ce que nous en disent les Médias.
Tina a richement travaillé son texte et nous transporte dans un magnifique voyage au pays des Grands (Seneque, Racine, Homere etc...) et des Dieux de l ' Antiquité entre présent et passé, rêve et réalité. Son langage est riche ( vive le dictionnaire intégré à la liseuse), son style soutenu, sa plume incroyablement poétique mais percutante et acérée. J' ai apprécié aussi la césure des mots ( parle/ment, effet/mère, inter/minable).
J' ai ressenti des tas d' émotions contradictoires et j' ai même été révoltée.
Sur ma lancée, j' ai acheté "la femme invisible" que je lirai prochainement.
A lire sans hésiter et sans modération
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Jeanne999Jeanne999   08 septembre 2016
Jeunes assistants, lobbyistes, journalistes, fonctionnaires, quelques représentants du bon peuple, des avocats, des économistes se pressent dans l’agora. Ils discutent de concours injustes, de promotions canapé, de nominations non règlementaires, de l’utilisation des budgets dans la coopération au développement ou du bombardement d’un hôpital subsidié par les deniers européens et jamais utilisé en zone de guerre africaine. Des mains influentes se serrent hello my dear how are you today nice to meet you. Les femmes se font remarquer par leurs jambes gainées de soie et leurs décolletés. Est-on dans un parlement ou dans un défilé de mode ? Les députées rivalisent avec leurs secrétaires. Mieux payées, elles emportent la palme de l’élégance bon chic bon genre malgré leur âge. Les déesses sont immortelles, belles à jamais.
Fusent de partout des rires et des réparties spirituelles. Avec ravissement, ils communient « dans la caste et les privilèges » jetant un regard fugitif sur les badges qui indiquent qui est qui. On ne peut mieux dire qu’Albert Cohen. Chaque fonction a une couleur, rouge pour les externes, vert pour les assistants, jaune pour la presse. Le badge suprême est celui de député our brave new world. Ici, ils sont les rois ou plutôt les dieux, tout droit descendus de l’Olympe et vénérés comme tels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
albanbourdyalbanbourdy   19 septembre 2016
La fourmilière. La fourmilière des affaires et des lobbies offre aussi quelques diversions. Le Mickey Mouse presque plein bruit en plus de vingt idiomes différents. Quelques mots, variations phonétiques du jargon commun des affaires européennes permet de cataloguer la plupart des gens présents, comme une fiche unique dans une base de données relationnelle.
Autour d’eux, toute la faune parlementaire au grand complet prend son café. Jeunes assistants, lobbyistes, journalistes, fonctionnaires, quelques représentants du bon peuple, des avocats, des économistes se pressent dans l’agora. Ils discutent de concours injustes, de promotions canapé, de nominations non règlementaires, de l’utilisation des budgets dans la coopération au développement ou du bombardement d’un hôpital subsidié par les deniers européens et jamais utilisé en zone de guerre africaine. Des mains influentes se serrent hello my dear how are you today nice to meet you. Les femmes se font remarquer par leurs jambes gainées de soie et leurs décolletés. Est-on dans un parlement ou dans un défilé de mode ? Les députées rivalisent avec leurs secrétaires. Mieux payées, elles emportent la palme de l’élégance bon chic bon genre malgré leur âge. Les déesses sont immortelles, belles à jamais.
Fusent de partout des rires et des réparties spirituelles. Avec ravissement, ils communient « dans la caste et les privilèges » jetant un regard fugitif sur les badges qui indiquent qui est qui. On ne peut mieux dire qu’Albert Cohen. Chaque fonction a une couleur, rouge pour les externes, vert pour les assistants, jaune pour la presse. Le badge suprême est celui de député our brave new world. Ici, ils sont les rois ou plutôt les dieux, tout droit descendus de l’Olympe et vénérés comme tels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Jeanne999Jeanne999   08 septembre 2016
Plus de vingt heures. Ces négociations à la commission du budget sont interminables. Jason Brandais, revenu pour la semaine parlementaire à Bruxelles, avait prévu de prendre un sauna avec le groupe des Moviets au centre sportif du Parlement mais, après une journée de travail de plus de douze heures, il a besoin de prendre l’air. Ce monde étriqué l’étouffe quelquefois et il a envie de voir d’autres gens, se reconnecter à la vie réelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KatarinaVKatarinaV   18 août 2016
Le badge supr^^eme est celui de député our brave new world. Ici, ils sont les rois ou plut^^ot les dieux, tout droit descendus de l'Olympe et vénérés comme tels.
Commenter  J’apprécie          20
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr