AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9789083028613
71 pages
Éditeur : 9789083028613 (25/09/2020)
2.25/5   12 notes
Résumé :
Jak, photographe international, toujours accompagné de son ami Bil, est invité au Gabon pour photographier la faune et la flore afin d'illustrer un magasine traitant de la nature et de la diversité du pays. Dès leur arrivée, Bil disparait. Jak se met activement à sa recherche et réalise que, malgré lui, il interfère avec une organisation internationale qui exécute un plan des plus macabres... Une aventure épique dans la forêt équatoriale, la brousse et la savane. L'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
2,25

sur 12 notes
5
0 avis
4
0 avis
3
7 avis
2
3 avis
1
2 avis

coquinnette1974
  19 novembre 2020
Bookelis a mis en accès libre sur net galley la bande dessinée : le Secret de l'Ivoire : Les Aventures de Jak et Bil au Gabon de Jacques Ortet.
Je l'ai téléchargé sans hésitation car j'ai un bon souvenir de la première aventure de Jack et Bil : le trésor de Gengis Khan qui m'avait permis de découvrir le Kazakhstan et sa culture, au coeur de l'Asie centrale.
Le secret de l'Ivoire nous emmène cette fois-ci au Gabon. Jack, photographe international, est accompagné par Bil, un magnifique casoar. Ils sont invités au Gabon pour photographier la faune et la flore afin d'illustrer un magasine traitant de la nature et de la diversité du pays.
Dès leur arrivée, Bil disparaît. Jak se met activement à sa recherche et réalise que, malgré lui, il interfère avec une organisation internationale qui exécute un plan des plus macabres...
Le secret de l'Ivoire est une bande dessinée qui m'a déçue, et j'en suis navrée car je n'aime pas faire de chronique négative surtout sur des ouvrages reçus en service presse.
Mais là, cet ouvrage est très moyen, je ne peux pas dire autre chose.
Jak est photographe, il vient au Gabon pour faire des photos permettant de faire découvrir le pays aux futurs lecteurs de son magazine. Problème, dès le début l'oiseau Bil disparaît. Jak le retrouve hyper rapidement malgré peu d'indices et là déjà, ça manque de crédibilité. Et en fait, toute la bande dessinée en manque ! L'oiseau disparaît, Jak le retrouve. Il leur arrive plein d'aventures toutes plus rocambolesques les unes que les autres sans que l'on ne comprenne réellement pourquoi. En plus, surprise ils découvrent que Dinara, leur guide dans le premier tome, est elle aussi au Gabon ! Ils vont donc vivre leurs aventures à trois et là encore niveau crédibilité c'est pas top.
Je n'ai pas réussi à rentrer dans cette BD, à vivre avec eux ce qui leur arrive. J'ai regardé ça de façon très détaché et je n'ai pas accroché aussi bien à l'histoire, qu'aux textes ou aux illustrations. En effet, je trouve ces dernières très en dessous du premier tome, c'est dommage.
Il y a néanmoins un énorme travail de recherche, l'auteur nous fait découvrir le Gabon et le sujet n'est pas survolé.
Malheureusement cela ne rattrape les défauts de l'ouvrage, qui est poussif et trop brouillon à mon goût. A vouloir leur faire vivre trop de choses, l'auteur m'a totalement perdu !
Vous l'aurez compris, je suis déçue.
Ma note : seulement 2,5 étoiles. Pas moins par respect pour le travail de recherche effectué par l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Imaginoire
  18 novembre 2020
Je n'aime vraiment pas faire des retours de lecture négatifs, mais je me suis juré de toujours les faire le plus honnêtement possible et parfois, nous passons à travers l'oeuvre d'un auteur. Cela a été le cas pour moi avec cet ouvrage de Jacques Ortet. Je pense en plus sans vouloir être méchant avec le créateur de cet album, que 18 euros pour 72 pages est affreusement onéreux comparés aux 22,90 euros d'une merveille comme Carbone et Silicium et ses 272 pages lu et chroniqué il y a peu.
Pour vous résumer, ce deuxième opus des aventures de Jak, photographe international et son fidèle compagnon et ami Bil, un calao bicorne doté de la parole, les voit s'envoler pour le Gabon, pays dans lequel il souhaite réaliser un reportage photo sur la faune et la flore locale. À peine arrivés, Bil disparait, victime d'un enlèvement. Jak le recherchera par tous les moyens, aidé par une chance inimaginable.
Dans cet ouvrage, aux couleurs vives et aux illustrations plutôt réussies, le scénario m'a fait penser à un très mauvais Tintin…. le seul bénéfice de cette lecture est une découverte du Gabon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
cyan
  13 janvier 2021
Jak arrive au Gabon avec Bil, son oiseau de compagnie, pour effectuer un reportage photo. A peine arrivés, ils sont confrontés à un gang de malfaiteurs.
J'ai lu cette BD grâce à NetGalley, merci pour cette lecture 🙂
Attention, il ne s'agit pas d'un tome 1! On comprend l'intrigue sans problème, mais on passe à côté des références qui sont faites à des évènements passés.
Sur le fond, ça ressemble à une aventure de Tintin. Remplacez le reporter par un photographe et Milou par un oiseau qui parle et vous aurez l'impression de ne pas être tout à fait en terrain inconnu. Si le schéma est assez proche, la comparaison s'arrête là. Jak est relativement passif face aux évènements (il assiste à un enlèvement sans broncher et vaque à ses occupations comme si de rien n'était: ça ne le regarde pas…), à moins de courir un danger. Il faut un long moment avant qu'il s'implique réellement dans la résolution des mystères autour de lui.
Mais le but de l'auteur était visiblement plutôt de nous faire découvrir le Gabon et, à défaut d'être réellement prenante, la BD est très instructive. On apprend beaucoup de choses sur le pays et on visite beaucoup de lieux emblématiques, on rencontre de nombreux personnages, on découvre des spécialités culinaires, etc. J'ai trouvé que c'était trop didactique et scolaire (par moments, j'avais l'impression de lire un extrait d'encyclopédie, c'est un peu dommage), mais c'était intéressant. Je ne suis pas assez informée sur le Gabon pour l'affirmer, mais j'ai tout de même eu l'impression que la BD véhiculait quelques clichés sur la population, ce qui m'a un peu dérangée.
Pour ce qui est des dessins, j'ai été surprise par le style. Je l'ai trouvé assez original pour les personnages et plutôt agréable pour les paysages. Ce n'est pas ce que je préfère, mais ça change de ce à quoi je suis habituée et c'était sympa de découvrir quelque chose de nouveau pour moi.
Cette BD me semble s'adresser à un public plutôt jeune, je n'étais donc pas la cible. C'est probablement pour cela que je n'ai pas spécialement accroché à cette lecture. Je pense malgré tout qu'elle peut plaire à d'autres lecteurs et je vous la conseille si vous avez envie de découvrir le Gabon ou si vous appréciez le genre.
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Alicelibrarian
  05 janvier 2021
L'histoire : Après un premier séjour au Kazakhstan, on suit ici Jak, photo reporter, qui part pour son magazine faire un reportage sur la faune au Gabon. Il est accompagné de Bil, son ami oiseau, un calao bicorne, capable de parler. Aussitôt arrivés, un homme qui leur fait signe se fait renverser, puis enlever sous leurs yeux. Et peu après, Bil se fait aussi capturer. En partant à sa recherche, Jak tombe sur de mystérieux messages, et sur de l'ivoire planqué sous des bananes. S'ensuit une poursuite au travers du pays.
Le dessin : J'ai eu un peu de mal à me faire au style graphique, et en regardant mieux j'ai trouvé pourquoi. Il y a un décalage entre le fond des cases, et les personnages. Les personnages sont de Arnold Berssenbrugge et le fond est de Robert van Luijk. D'où cette impression parfois de collage des personnages sur le fond.
La plume de l'auteur : Beaucoup, beaucoup, beaucoup de rebondissements dans cette histoire, et des temps de pauses que j'ai trouvé assez déséquilibrés scénaristiquement parlant : par exemple Jak s'endort chez les trafiquants, qui dorment aussi, au lieu de s'infiltrer pour récupérer Bil ?
Mon avis général : le point fort de cette bande dessinée est son thème, le trafic de l'ivoire, et les dégâts que cela peut causer sur les éléphants. On peut découvrir la géographie et un peu de la culture gabonaise. L'histoire et le dessin sont accessibles aux plus jeunes (7 ans et plus), et la technique de collage peut être réutilisée pour qu'ils puissent fabriquer leur propre bande dessinée en atelier.

Merci à NetGalley pour la découverte de cette histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
luniversdekrystel
  06 mai 2021
« le secret de l'ivoire » est une BD qui sensibilise au trafic de l'ivoire au Gabon et qui de part sa visée éducative est, je pense, plutôt dédiée à un public jeunesse. On y découvre la culture étrangère du Gabon, avec ses us et coutumes, sa faune et sa flore, ses ressources naturelles,… Très intéressant à apprendre !

L'intrigue est plutôt simpliste et j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire à cause de son style graphique digital plutôt déroutant. J'ai trouvé les cases un peu trop rigides. On observe peu de mouvements, les personnages sont très statiques et figés.

Il n'y a pas de réelle mise en abyme de leurs expressions corporelles et leurs mimiques, ce qui ne permet pas de se sentir absorbé par l'histoire et l'aventure, et encore moins d'être proche du héros Jak et de son ami Bil. On a un sentiment d'extériorité à l'histoire qui m'embête beaucoup et c'est bien dommage.

Par contre, une fois que l'on dépasse cela, on se laisse tout de même porter par l'aventure des personnages. Il y a pas mal d'action et j'adore l'humour scabreux du casoar Bil à qui il arrive toujours plein de choses! A vrai dire, je pense que c'est réellement le personnage le plus abouti et intéressant de cette histoire.

Le côté éducatif de cette BD est très intéressant pour les enfants car on apprend pas mal de choses sur le braconnage, le trafic de l'ivoire, sa provenance ou encore son traitement pour le vendre illégalement. Mais on découvre également des informations sur les animaux exotiques du pays et ses ressources naturelles.

Enfin, même si je reproche cette approche graphique de l'auteur, j'ai adoré le faux reportage photos (toujours de façon graphique) tout à la fin de la BD, retraçant les éléments phares du récit. On y retrouve les héros dans des situations tantôt dramatiques, tantôt hilarantes. Et cette fois, pour mon plus grand bonheur, on découvre les personnages en mouvement avec un focus sur leurs mimiques, avec des gros plans sur les animaux et des jeux de mots hilarants, ce qui les rend extrêmement attachants. Ces dessins sont incroyables!
J'aurais aimé découvrir ce type de cases dès le début de cette BD qui permet une immersion totale dans leur folle aventure. Ça aurait été une réelle plus-value mais c'était déjà belle surprise de découvrir cela dans les dernières pages.

Malheureusement pour moi, « le secret de l'ivoire » n'a pas été un coup de coeur à cause de ces quelques reproches importants à mes yeux, comme le style graphique digital trop aérien et figé auquel je n'ai su m'y faire.
L'illustrateur a tout de même réalisé quelques grandes cases beaucoup plus travaillées et détaillées que j'ai trouvé magnifiques et qui auraient eu le mérite d'être plus présentes durant l'histoire.
Malgré cela, cette BD pourrait tout de même plaire aux jeunes enfants et c'est une excellente idée de la part de l'auteur, de sensibiliser les lecteurs sur ce gros problème qu'est le braconnage et le trafic illégal de l'ivoire !
Lien : https://luniversdekrystel.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BlueEdenBlueEden   10 décembre 2020
À nous le Gabon, où la faune et la flore sont parmi les plus riches de la planète. 
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : braconniersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Jacques Ortet (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4044 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre