AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782075116039
48 pages
Éditeur : Giboulées (07/03/2019)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Hyppolite vit avec son papa à Longjumeau. La vie pourrait être grise, avec un papa qui s'échine entre les quatre murs d'une usine, et l'école où Hyppolite fait l'apprentissage d'une vie avec ses copains Gégé et Fatou. Seulement voilà Hyppolite dessine et les couleurs transfigurent tous ceux qui l'approchent. Et si un enfant pouvait faire grandir les adultes autour de lui?

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  14 juin 2019
Nul besoin de représenter Gilles Paris qui est devenu une "star" de la littérature jeunesse depuis que son jeune héros courgette ait pris son envol cinématographique il y a quelques années avec un succès dont on avait longuement parlé.
Cependant, si Giles était plus habitué au format roman, il n'avait pas encore touché au format album jeunesse, ce qui est enfin le cas avec son premier livre jeunesse "Inventer les couleurs "– accompagné des superbes dessins d'Aline Zalko et paru chez Gallimard Jeunesse Giboulées.
On suit un petit garçon Hippolyte, qui vit une existence assez ennuyeuse, à Longjumeau, ville dortoir de la banlieue parisienne, seul avec son papa qui travaille à l'usine, depuis que sa mère est parti vivre avec le voisin.
UnNe vie un peu triste ( c'est souvent le cas au début des histoires de Gilles Paris, comme autobiographie d'une courgette en est un bel exemple) , que le jeune garçon va choisir de colorier comme il le désire avec ses crayons, afin d'y apporter un peu de gaieté
Hyppo colore son quotidien , pour prouver que ce qui importe vraiment dans la vie, c'est la tonalité des couleurs que l'on décide de mettre pour modifier son ciel à sa guise et mettre un peu de bleu dans la grisaille quotidienne .

Dans ce beau roman d'apprentissage, qu'on ne saurait que trop conseiller aux enfants à partir de 10 ans, la belle et délicate plume de Giles Paris apporte toute la la délicatesse et la douceur nécessaire au récit et à cette très belle relation entre un père et un fils qui essaie tant bien que mal.
La poésie de l'auteur est en parfaite osmose avec les illustrations toute en flamboyance et en volupté d'Aline Zalko . et l'ensemble fait de ce "Inventer les couleurs " une oeuvre aussi belle qu'émouvante.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Saiwhisper
  29 novembre 2019
En voyant que cet ouvrage avait été écrit par l'auteur d'« Autobiographie d'une courgette » (que je vous invite à lire ou à voir la jolie adaptation), j'ai voulu plonger au plus vite dans cette nouvelle publication. Il faut avouer que la couverture est magnifique me faisait songer au style de Benjamin, un illustrateur utilisant également beaucoup de couleurs et dont je suis particulièrement admiratrice. Aline Zalko a de l'or au bout des doigts : ses dessins sont tout simplement magiques, colorés et envoûtants ! C'est un véritable plaisir des yeux ! D'ailleurs, il y a énormément d'illustrations dans ce petit roman, que ce soit des pages complètes ou des éléments glissés de-ci de-là. Cela donne une impression d'arc-en-ciel tout au long de la lecture. « Inventer les couleurs » est tout simplement sublime !
Malheureusement, le texte n'a pas été à la hauteur du visuel. J'ai d'abord trouvé qu'il n'y avait pas réellement d'intrigue. C'est très calme. On narre surtout le quotidien d'Hyppolite, un petit garçon qui adore dessiner et qui fait des bêtises avec ses camarades à l'école. Il vit seul avec son père qui, suite au départ de sa femme, a sombré dans la dépression, l'alcoolisme et le tabagisme. L'enfant est son seul rayon de soleil qui semble le raccrocher à la vie… D'autres thématiques sont évoquées comme la violence conjugale, la prostitution ou encore le racisme. Il y a un décalage très intéressant entre la dureté des sujets abordés, l'innocence d'Hyppolite et la douceur des dessins néanmoins, j'ai eu l'impression de redite. C'était déjà le procédé utilisé dans « Autobiographie d'une courgette ». Or, j'aurais souhaité que Gilles Paris se renouvelle un peu… de plus, j'ai été frustrée par le dénouement. J'ai eu un sentiment d'inachevé. Cette histoire m'a paru être une mise en bouche ou le prélude d'un roman qui aurait pu être davantage développé. C'est bien trop bref ! On en voudrait encore…
L'art, et plus particulièrement le dessin, est un élément important dans le récit. Il permet au jeune narrateur ainsi qu'à son père de s'évader et de fuir le réel où tout est gris, sans saveur, difficile et déprimant… C'est une métaphore très poétique, délicate et bien pensée. D'ailleurs, malgré la situation, elle apporte une touche d'espoir dans les dernières pages. Les émotions sont donc assez présentes et il y a beaucoup de sujets percutants toutefois, j'ai regretté la brièveté du texte. Cela a trop joué sur mon impression générale. Je suis donc plutôt déçue malgré les illustrations d'une grande finesse et les messages pertinents de ce bel écrit, plutôt à la destination d'un public de CM2 qu'à des 6e/5e.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
celine85
  09 mars 2019
Gilles Paris et Aline Zalko forment un duo haut en couleurs dans ce livre jeunesse. Hyppolite met de la couleur dans sa vie qui n'est pas très drôle pour que le monde soit plus beau. L'écriture et les illustrations sont pleines de sensibilité. Ce livre délivre le message que la vie est belle malgré tout, un beau message pour les enfants et les plus grands! Date de sortie: le 7 mars 2019
Commenter  J’apprécie          180
Analire
  18 mars 2019
Gilles Paris est vraiment surprenant !
Après nous avoir conté plusieurs longues histoires sur le développement familial de l'enfant, il revient sur le devant de la scène littéraire avec une histoire haute en couleurs (c'est le cas de le dire), avec un premier album jeunesse illustré par la talentueuse Aline Zalko. Inventer les couleurs, c'est le récit d'un petit garçon nommé Hippolyte, qui vit une existence ordinaire et un peu terne, qu'il colorie à sa guise pour la changer en arc-en-ciels. Son papa travaille à l'usine, et ce n'est pas toujours facile pour lui. C'est pour ça que pour lui redonner le sourire et rendre son monde plus beau, Hippolyte colorie sa vie.
C'est beau, c'est poétique et délicat, à l'image des autres histoires de l'auteur. C'est écrit avec finesse, il faut réussir à déchiffrer les phrases, à analyser les dessins et alors, on ne peut qu'être touché par tant de sensibilité. Il y a une part d'abstrait dans ce livre, qui donne le pouvoir aux lecteurs d'imaginer lui-même les choses plutôt que de les lire bêtement.
Je pense que ce livre s'adresse principalement aux jeunes enfants, mais pas que. Les adultes aussi peuvent être touchés et envoûtés par la qualité de la plume et des illustrations. Celles-ci sont d'ailleurs tout simplement magnifiques. Je crois que c'est ce que j'ai préféré dans cet album : la magnifique palette de couleurs et les dessins, presque enfantins, mais chargés de vie.
Je regrette seulement que l'album ne soit pas plus long, plus complet, avec encore plus d'illustrations !
Un album illustré plein de vie, de délicatesse et de sensibilité. C'est sûr, grâce à Hippolyte, vous ne verrez plus le monde de la même manière !
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LiliGalipette
  04 mars 2019
Roman de Gilles Paris. Illustrations d'Aline Zalko.
Hippolyte vit seul avec son papa depuis que sa maman est partie avec le voisin. La vie n'est pas très gaie à Longjumeau : papa rentre épuisé de son travail à l'usine et il boit beaucoup. Alors, pour rendre la vie plus belle, Hippolyte sort ses crayons. « J'adore dessiner. Je mets de la couleur partout. » (p. 13) Et heureusement, à l'école, il retrouve Gégé, Fatou, les jumelles et tous ses copains. Là, il est un garçon comme tous les autres : il joue, il découvre la vie et il s'interroge. « Je me demande pourquoi on dit gros mots pour 'connard' ou 'pouffiasse'. Ces mots n'ont rien de gros. Ils sortent de la bouche comme une envie de faire pipi. Une urgence. » (p. 20) Pendant une journée, on suit le quotidien d'un petit bonhomme qui, à sa hauteur et à sa manière, essaie de transformer le monde et de l'inonder de beauté.
L'histoire est simple et c'est très certainement ce qui en fait sa force. En peu de mots, on comprend une réalité sombre, voire sordide, mais la pudeur du texte s'attache à préserver un peu d'innocence. Et les mots soudain prennent une dimension unique, magique, magnifique, quand ils sont mis en regard des illustrations qui donnent à voir les mille nuances du banal. Cette courte lecture est sans aucun doute à mettre entre toutes les mains des petits et des grands lecteurs, que ce soit pour l'émotion de son histoire ou pour la beauté de ses images.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
LaLibreBelgique   11 avril 2019
Malgré l’explosion de couleurs qui éclatent dès la couverture du nouveau roman de Gilles Paris, la vie d’Hippo, alias Hippolyte, n’est pas rose tous les jours. Raison pour laquelle il décide d’Inventer les couleurs, une volonté exprimée avec personnalité par les illustrations flamboyantes d’Aline Zalko, avec ces traits marqués au crayon et une profusion qui, parfois, évoque le fauvisme.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   28 novembre 2019
J'essaye de suivre sa respiration. Son souffle dans mon cou sent fort la bière et la cigarette, et tant pis si ça sent pas le lilas, c'est mon papa et je l'aime comme il est. D'ailleurs je suis habitué à l'odeur de la bière et, quand il me manque trop, j'ouvre une canette juste pour sentir papa.
Commenter  J’apprécie          50
SaiwhisperSaiwhisper   28 novembre 2019
Je préfère quand tu inventes, comme tes dessins, là, si beaux, si tendres. C’est toi, mon petit qui a raison. Il faut inventer les couleurs, là où elles n’existent pas.
Commenter  J’apprécie          70
AnalireAnalire   10 mars 2019
Je me demande pourquoi on dit gros mot pour "connard" ou "poufiasse". Ces mots n'ont rien de gros. Ils sortent de la bouche comme une envie de faire pipi. Une urgence.
Commenter  J’apprécie          60
anniefranceanniefrance   17 mai 2019
Les feuilles des arbres sont violettes, la mer est blanche, et ma maison est arc-en-ciel, avec le soleil rouge qui entre par ma fenêtre comme un doux réveil qui me réchauffe.
Commenter  J’apprécie          40
AnalireAnalire   14 mars 2019
Gégé dit que, sous le tapis du bureau du directeur, il y a une cave où sont enfermés les enfants méchants, nourris à la soupe et aux croûtons de pain. Sacré Gégé. Lui aussi, à sa manière, il sait mettre de la couleur dans sa vie.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Gilles Paris (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Paris
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 17 mai 2019 :
Pénis d'orteil de Rieko Matsuura aux éditions Picquier Poche https://www.lagriffenoire.com/17154-litterature-japonaise-penis-d-orteil.html
Inventer les couleurs de Gilles Paris et Aline Zalko aux éditions Giboulées https://www.lagriffenoire.com/143819-romans-pour-enfants-inventer-les-couleurs.html
Autobiographie d'une courgette de Gilles Paris aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/24168-poche-autobiographie-d-une-courgette.html
Coiffeur pour monstres de Alexandre Lacroix et Eglantine Ceulemans aux éditions Père Castor 9782081428546
Luca de Franck Thilliez aux éditions Fleuve Noir https://www.lagriffenoire.com/1002492-nouveautes-polar-luca.html
La Chambre des morts de Franck Thilliez aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21416-poche-la-chambre-des-morts.html
Les carnets de cuisine De Toulouse Lautrec: S'encanailler à Paris de Muriel Lacroix aux éditions Chêne 9782812316333 sortie de 22 mai 2019
Pourquoi écrire ? de Philip Roth aux éditions Folio 9782072798054
Le tonneau magique de Bernard Malamud et Josée Kamoun aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1003630&id_rubrique=1
Le vol de la Joconde: roman de Dan Franck aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/142646-romans-historiques-le-vol-de-la-joconde---roman.html
100 grands films pour les petits de Lydia Boukhrief et Nicolas Boukhrief aux éditions Gründ https://www.lagriffenoire.com/1002341-livre-sur-le-cinema-100-grands-films-pour-les-petits.html
Belphégor de Arthur Bernède aux éditions Libretto https://www.lagriffenoire.com/144846-divers-litterature-belphegor.html
Écouter le noir sous la direction d'Yvan Fauth aux éditions Belfond 9782714481894
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : couleurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

autobiographie d'une courgette

"Courgette" est le surnom du personnage principal mais quel est son vrai prénom?

Indigo
Florent
Yoan
Icare

10 questions
130 lecteurs ont répondu
Thème : Autobiographie d'une courgette de Gilles ParisCréer un quiz sur ce livre

.. ..