AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2356483179
Éditeur : Editions 12 bis (08/09/2011)

Note moyenne : 3.23/5 (sur 13 notes)
Résumé :

Arrachant les masques de ses semblables, portant les siens au gré de sa fantaisie, Lorenzo de Médicis promène sa silhouette d'ange déchu au milieu d'un carnaval de dupes. Cette décadence d'aristocrate, cette promenade dans la souillure et la corruption dissimulent le rêve d'une vie. Tendu vers un geste unique et insensé, Lorenzaccio travaille, solitaire, à son chef-d'oeuvre.

Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Crossroads
  29 mai 2016
Bienvenue à Florence.
Alors que le duc Alexandre, bâtard parvenu des Médicis, règne désormais en tyran, la famille Strozzi, fraîchement déchue, ne rêve que de reconquête.
Lorenzo de Médicis promène sa silhouette déguingandée au phrasé provocant entre les salons du pouvoir et l'arrière-cuisine Strozzi, haut lieu d'une ambition toujours enracinée à défaut d'être factuelle.
Être complexe, torturé et sordide, ce personnage sans foi ni loi travaille inlassablement à l'accomplissement de son rêve ultime.
Une ambition qui devrait marquer durablement les esprits.
Récit politiquement abouti flirtant avec l'onirisme, Lorenzaccio, tout comme le trône, se conquiert de haute lutte.
J'y suis rentré circonspect pour en ressortir conquis.
Conquis par l'esthétisme travaillé qui transpire de chaque planche.
Enthousiasmé par l'atmosphère poisseuse d'une Florence conspiratrice aux mille visages.
Porté par Lorenzaccio, personnage androgyne à la fois honni et plaint, décadent et rêveur.
Librement adapté d'une oeuvre d'Alfred de Musset, Lorenzaccio fusionne romantisme et noirceur absolue en vous laissant un goût amer en bouche au sortir de ce drame épique et étincelant.
Sublime
4,5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
yvantilleuil
  06 novembre 2011
Alors que Florence vit sous la tyrannie du duc Alexandre, bâtard des Médicis, la famille des Strozzi rêve de rétablir la République, mais sans véritablement oser donner corps au vent de révolte qui souffle dans la ville. Dans l'ombre du despote, Lorenzo de Médicis se plie aux moindres exigences de son cousin sanguinaire et imprévisible. Mais dans cet univers de vengeance et de pouvoir, Lorenzaccio partage également ce rêve de liberté…
Si l'histoire est connue de (presque) tous, c'est avec brio que Régis Penet (« Marie des loups », « Les nuits écorchées ») s'attaque à l'oeuvre éponyme d'Alfred de Musset. Tout en conservant l'esprit sombre et romantique de cette célèbre pièce de théâtre inspirée par George Sand, l'auteur lui donne un aspect plus moderne et plus accessible. Il y a tout d'abord l'action, qui se déroulait originellement au XVIe siècle, et qui semble maintenant se situer dans un décor plus contemporain, voire intemporel. Malgré un côté toujours très littéraire, les textes semblent également dépoussiérés et l'idée d'y entremêler le poème « La nuit de décembre » s'avère également lumineuse car les deux textes du célèbre poète dramaturge se font ainsi brillamment écho.
Au centre de ce one-shot qui mélange poésie, tragédie, théâtralité et héroïsme, le lecteur découvre un héros ambigu, dont l'apparence livide contraste fortement avec l'ambiance carnavalesque et colorée de Florence. Au fil des pages, l'auteur dévoile les maux de cette cité et fait lentement tomber tous les masques. Derrière cette réputation de libertin, dévoué aux caprices du roi, le lecteur découvre un personnage solitaire et torturé, qui doit faire face à ses démons intérieurs.
Dès la couverture, ce one-shot installe d'ailleurs un ton sombre et romantique, qui accompagnera les désillusions du héros tout au long du récit. Alliant puissance et délicatesse, le graphisme de Régis Penet accompagne avec brio la longue chute du personnage principal et redonne vie à ce grand classique de la littérature romantique avec maestria.
Quand le neuvième art parvient à sublimer le sixième, il y a de quoi se réjouir.
Retrouvez cet album dans le Top de l'année sur mon blog !
Lien : http://brusselsboy.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sandrine68
  04 septembre 2017
de magnifiques dessins, une adaptation fidèle et compréhensible de la pièce De Musset. Lorenzaccio apparait plus clairement. On suit mieux l'intrigue du coup
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (3)
Sceneario   18 novembre 2011
Adapté et mis en scène par Régis Penet, Musset est sublimé. L'action se déroule, prenante et les caractères se dévoilent. C'est une véritable force qui émane des personnages notamment Lorenzo qui est tellement dans son rôle qu'on en vient à le détester, à se sentir mal à l'aise en sa présence.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   26 octobre 2011
Ce Lorenzaccio de Régis Penet marque par son souffle épique, sa grandeur et sa représentation magnifique et cruelle d'un certain romantisme. Si elle pourra paraître très littéraire à certains, cette BD se révèle une adaptation de haut vol et d'une qualité indéniable. À découvrir !
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   06 octobre 2011
L’ensemble est toutefois (et logiquement) assez bavard et risque de rebuter les rétifs au théâtre. Mais les autres devraient y trouver une belle vision graphique de la pièce et surtout une bande dessinée extrêmement léchée (certains diront maniérée), qui fonctionne parfaitement.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
toplexiltoplexil   05 juin 2015
Du temps que j'étais écolier, je restais un soir à veiller dans notre salle solitaire. Devant ma table vint s'asseoir un pauvre enfant vêtu de noir, qui me ressemblait comme un frère.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Régis Penet (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régis Penet
#imperium #glenat #bd
Le pouvoir est le seul poison auquel nul ne peut résister
Grèce. 85 avant JC. Alors qu?il vient de vaincre les armées du mythique roi grec Mithridate VI, Sylla, consul de Rome, exige de son adversaire un tribut un peu particulier : qu?il lui livre son médecin personnel, Narcès. Créateur de la médecine par le poison, il serait à l?origine de la résistance surnaturelle de Mithridate. Sylla sait très bien le sacrifice personnel qu'une telle force exige en retour, mais pour l'obtenir, il doit se montrer prêt à risquer sa vie. Pour le général romain, le trajet de retour à Rome devient alors jalonné d?épreuves aussi bien physiques, par le traitement qu?il s?inflige, que mentales, par les doutes qu?il se met alors à avoir sur le monde et sur sa propre existence. Dans quel état Rome accueillera-t-elle l?un des plus grands conquérants de son histoire ?
Et si le destin du puissant Sylla avait failli basculer quelques semaines avant son retour triomphal à la tête de la cité ? À partir de cette fascinante hypothèse, LF Bollée et Régis Penet nous plongent dans l?intimité d?un être hors-du-commun. Après avoir revisité le western pour Christian Rossi, le scénariste de Deadline offre sa vision personnelle du péplum et nous livre une réflexion profonde sur le pouvoir et la quête de gloire.
Disponible en librairie le 12 Septembre !
+ Lire la suite
autres livres classés : carnavalVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3055 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre