AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Benjamin Lacombe (Illustrateur)
ISBN : 2021044335
Éditeur : Seuil Jeunesse (21/04/2011)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 24 notes)
Résumé :

Dans le pensionnat, les enfants et l'intendant Monsieur Jacques mènent l'enquête : ils découvrent depuis plusieurs jours des petits morceaux de papier peint sur lesquels sont griffonnés des portraits, moqueurs ou amusés, de la plupart d'entre eux.

Mais qui est donc le mystérieux auteur de ces petits mots anonymes qui semble si bien les connaître ?. Monsieur Jacques finit par trouver cet ultime papier : "Il y a des mots que l'on doit dire ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
murielan
  10 février 2013
Au sein de la colonie de vacances, tous les enfants s'interrogent : qui écrit ces mots poétiques, décrivant tour à tour tous les petits pensionnaires ? Même Monsieur Jacques, l'intendant, participe à ce jeu de piste...
La mise en page est originale avec ses volets à soulever qui incitent le lecteur à observer chaque détail et à participer à cette enquête.
Un album très poétique et magnifiquement illustré, comme toujours avec le duo Benjamin Lacombe / Sébastien Perez qui nous parle de différence et d'acceptation de soi...
Commenter  J’apprécie          100
ninoule69
  24 octobre 2017
Cet album est tout d'abord magnifique à regarder. J'aime le jeu des couleurs sables, ocres et des motifs de vieux papiers peints : roses en guirlandes... Par association d'idée, j'entendrais presque craquer le parquet du pensionnat. Un groupe d'enfants et leur intendant Monsieur Jacques - allez vite voir à quoi il ressemble et vous comprendrez- découvrent de jour en jour des morceaux de mots énigmatiques. Qui peut donc bien les semer comme les cailloux du Petit Poucet ? En fait, cette histoire, c'est un peu cela, on suit le chemin surprenant des mystérieux bouts de papiers puis on se retrouve dans une salle de spectacle ; et on comprend tout quand le rideau se lève... Mais, chut ! Pas question de vous en dire plus ! Retrouvez vite Monsieur Jacques (Ah Monsieur Jacques !) et vous revivrez une sorte de jeu poétique et tendre de piste et d'énigme ! Et vous comprendrez aussi aussi à quel artiste, Sébastien Perez et Benjamin Lacombe rendent hommage en faisant chanter à leur manière leur "Rossignol".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lali
  12 avril 2015
Quand Benjamin Lacombe a commencé à dessiner les planches de ce qui allait devenir Rossignol, il n'avait qu'une idée en tête, enfin sûrement d'autres, mais celle-ci en priorité : donner au texte de Sébastien Pérez aux accents des années 1950 l'idée qu'elles sortaient tout droit d'un film de Jacques Tati.
Mission réussie. On se croirait facilement dans Les vacances de Monsieur Hulot. Pas pour l'histoire proprement dite, mais pour ce qui se dégage du texte sensible. Pour ce que révèlent les illustrations. Pour cette impression que le temps s'est arrêté il y a quelque soixante ans, à une époque où on écrivait encore avec un stylo et du papier. Où on se faisait des amis en les apprivoisant plutôt qu'en passant par des réseaux sociaux.
Et c'est peut-être là toute la beauté de cet album créé en tandem par un duo qui n'en est pas à sa première collaboration. Un album où il est question de poésie, de vacances d'été, de la façon de s'y prendre pour se faire des amis, de ce qui étonne, de ce qui nous démarque, des petits gestes qui changent la vie des uns et des autres, de la beauté du monde, des rêves qui se concrétisent, des yeux qui pétillent et du coeur qui bat si fort.
Rossignol est un album magique. Un album inoubliable. Un album qu'on devrait trouver dans toute bibliothèque scolaire. Pour nous rappeler à quel point l'amitié peut nous donner des ailes quand on sait y mettre le temps et la manière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Syl
  19 février 2018
Serait-ce une chasse au trésor ? Les enfants d'une colonie de vacances découvrent des petits morceaux de papier qui, une fois assemblés, délivrent un message très mystérieux signé de la lettre « R ». Ils aimeraient bien enquêter mais l'intendant Monsieur Jacques les force à aller se divertir sur la plage où des jeux les attendent. le lendemain, un autre message leur parvient… le premier faisait l'éloge de Hugo, le champion du ballon, et ce second parle de Monsieur Jacques, de son esprit rêveur et bienveillant.
Jour après jour, les enfants sont ainsi « épinglés » à tour de rôle, avec des poèmes de « R » qui racontent en quelques vers leurs personnalités. Puis un jour, une flèche de sable formée sur le sol leur indique une direction à prendre.
« Il y a des mots que l'on doit dire soi-même. Rendez-vous dans le vieux théâtre abandonné »…
Plein de bouts de papier punaisés sur les cabines de plage les invitent au théâtre d'un vieux manoir. Là-bas, découvriront-ils enfin le fantôme-poète qui les observe ?

Lorsqu'on pénètre cet album, c'est tout un univers à la Jacques Tati qui s'implante, bande-son comprise ; une atmosphère douce caressée par un petit air léger, bercée par les cris des goélands, parfumée des embruns iodés, teintée des couleurs surannées des années 50, et empreinte de poésie et de bonheurs simples. Sébastien Perez pour les mots, Benjamin Lacombe pour les illustrer, les deux compagnons racontent l'histoire d'un petit garçon très timide, vulnérable, qui rêve d'avoir des amis. « R », pour Rossignol surnom donné par sa maman, cherche à appâter l'intérêt des enfants d'une colonie de vacances avec son jeu de piste. Les petits bouts de papier sont comme des miettes de pain qu'il lancerait aux oiseaux.
Je vous recommande ce beau livre, source d'heureuse mélancolie et de magie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
AliceW
  28 août 2011
Benjamin Lacombe a ses adeptes. Ses personnages aux grands yeux, à la fois charmeurs et mystérieux, un univers souvent fantastique et sombre (La funeste nuit d'Ernest, Les contes macabres), jamais bien loin des contes qu'ils soient traditionnels (Blanche-Neige, Pourquoi la carapace de la tortue n'est-elle plus lisse du tout du tout du tout ?, ou encore le somptueux livre pop-up Il était une fois), ou plus modernes (Cerise Griotte, La mélodie des tuyaux).
Avec Rossignol, nous nous trouvons au sein d'une colonie de vacances, à l'ancienne. Un manoir se dresse au fond des jardins, c'est une belle journée, la mer n'est pas très loin. Les enfants voient leur curiosité attisée lorsque l'un d'eux trouve un petit morceau de papier peint où est inscrit un poème. Quelques mots posés là pour désigner l'un d'entre eux et signés par une mystérieuse initiale. D'autres mots vont suivre, transformant le séjour des enfants en jeu de pistes. Jusqu'au jour où ils découvriront un timide petit camarade.
Sébastien Pérez nous livre ici une histoire toute simple, efficace et bien menée. Et une fois de plus, Benjamin Lacombe séduit par ses illustrations. Un côté retro style années 50, des couleurs chaudes, des regards expressifs, des dessins réalistes qui invitent à se plonger dans l'ambiance. Un format à l'italienne et des pages avec rabats qui prolongent la scène, lui donnent de la profondeur et donnent à voir quelques indices et peut être même un petit garçon qui ne cherche qu'à se faire remarquer.
A découvrir dès 5 ans, juste pour se faire plaisir.
Lien : http://casentlebook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Ricochet   29 juin 2011
Juste et touchant, cet album séduira certainement les jeunes lecteurs, tout en les incitant à réfléchir.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
sylvichasylvicha   02 février 2013
Le jeu de piste continua quelque temps. Julie, la jolie artiste ébouriffée, et François, qui lisait le soir sous ses draps, furent les victimes suivantes. Puis peu à peu, presque tous les enfants de la colonie eurent droit à leur poème. Le mystère s'épaississait.
Commenter  J’apprécie          10
ElanaElana   15 août 2013
Flâneur, rêveur et puis gaffeur
De bonne heure et de belle humeur.

Il est l'ami des plus petits
Qui laisse passer les p'tits papiers

Joyeusement, Monsieur l'intendant,
Merci, merci !

R.
Commenter  J’apprécie          00
sylvichasylvicha   02 février 2013
Il y a des mots que l'on doit dire soi-même. Rendez-vous dans le vieux théâtre abandonné..... R
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Sébastien Perez (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sébastien Perez
Retrouvez le concert dessiné et dédicace avec Benjamin Lacombe, Sébastien Perez et Marco Mazzoni.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
672 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre
.. ..