AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020973200
Éditeur : Seuil Jeunesse (13/03/2008)

Note moyenne : 4.35/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Un album fort, subtil, dur qui aborde le sujet difficile de la maltraitance des enfants.
"Elle vit dans la maison des loups. Quand les écoliers rentrent chez eux en riant, elle prend le chemin de la nuit. On pourrait croire qu’elle rejoint une maison comme les autres, mais son pas est lourd, beaucoup trop lourd pour une enfant de son âge. Elle ne dit jamais rien. Ses lèvres bougent parfois, en silence."
Un texte sombre et intense qui évoque avec juste... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  19 décembre 2016
Travaillant dorénavant dans une bibliothèque et donc, avec des enfants, je sais que je placerai dorénavant cet ouvrage sur les étagères du haut. En effet, bien que celui-ci soit destinée à un jeune public, je ne crois pas qu'il soit bon de le placer dans toutes les mains. En effet, l'auteure aborde ici un sujet extrêmement grave : la violence faite aux enfants et, qui plus est, venant des parents. Certes, elle ne la dénonce pas clairement, la suggère plutôt mais vu avec un regard d'adulte, je dirais que c'est cela le pire. Ici, il est question d'une petite fille qui ne parle pas. Que pourrait-elle dire ? Elle se le demande jusqu'au jour où elle dénonce mais une fois encore, les mots ne sont pas retranscrits ici. le lecteur comprend que les coups récurrents qu'elle reçoit de la ceinture (donc probablement infligés par le père) ne sont pas mérités, d'où le fait qu'elle ne comprenne paset le lecteur non plus. D'ailleurs, même si ils étaient mérités, n'y a-t-il pas d'autres moyens pour faire comprendre à une enfant qu'elle a fait des bêtises sans la frapper ? Bien sûr que si et cela, nous le savons tous mais certains l'ignorent encore...La preuve, allumez votre poste de télévision !
Un ouvrage extrêmement fort et puissant, admirablement bien illustré par Benjamin Lacombe. Cécile Roumiguière, l'auteure, elle, arrive à trouver les mots juste, presque sur un air de comptine enfantine sauf que ce qui se cache derrière, n'a rien de l'insouciance de l'enfance ! A découvrir et à faire découvrir mais attention à placer cet album dans des mains qui ne sont pas trop fragiles !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          421
milamirage
  11 mai 2012
L'enfant silence est une petite fille qui, après l'école, rejoint sa maison le pas lourd et le regard éteint. Elle vit dans la maison des loups, une tanière qu'elle aime mais qui renferme des secrets qui la rendent silencieuse. Sa maîtresse, inquiète pour elle, la confie aux soins d'une dame "qui sent bon la banane et le pain grillé". Cette psychologue voudrait que l'enfant brise son silence, qu'elle raconte sa tanière et ses loups... Mais il y a des jours où ses loups ronronnent, alors elle doit se taire et les protéger pour qu'on ne les sépare pas... Quelque chose va-t-il pouvoir réveiller sa parole ?
Mon avis : Cet album poétique traite du sujet très douloureux de la maltraitance de façon pudique et respectueuse de l'enfant. Comme à son habitude, Benjamin Lacombe l'illustre magistralement et augmente encore, par son trait et les couleurs sombres choisies, l'enfermement de la fillette dans son secret et ses tourments. Pour préserver les jeunes lecteurs, l'auteure a choisi d'utiliser des allégories issues du monde animalier. Les loups représentent les parents, les oiseaux semblent être le symbole des mots retenus coûte que coûte et les cygnes, dont un est noir et l'autre blanc, montrent le combat intérieur de l'enfant qui veut garder ses parents car ils sont parfois aimants et câlins mais qui se brise quand ils sont maltraitants. Cependant, on ne sort pas indemne de cette lecture. Il convient donc de ne pas laisser cet ouvrage entre toutes les mains. J'ai donc choisi d'indiquer sur sa couverture que son sujet est la maltraitance et que sa lecture nécessite un accompagnement du jeune lecteur.
Public : à partir de sept - huit ans, mais en compagnie d'un adulte.
Si vous voulez vous rendre sur le site de l'auteure, Cécile Roumiguière, vous pouvez suivre cette adresse :
http://www.cecileroumiguiere.com/
Si vous voulez vous rendre sur le site de l'illustrateur, Benjamin Lacombe, vous pouvez suivre cette adresse :
http://www.benjaminlacombe.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
prune42
  23 janvier 2017
Un joli album jeunesse qui évoque le sujet de la maltraitance avec pudeur. Les images sont de couleurs sombres pour décrire le caractère dramatique de la situation, pour nous faire ressentir le désespoir de la petite fille, puis deux pages avant la fin de l'album, les couleurs deviennent plus claires, plus vives, témoignant que le petite fille va peut-être trouver de l'aide autour d'elle.
J'ai beaucoup aimé cet album fidèle au travail de Benjamin Lacombe que j'apprécie particulièrement mais je ne conseillerais pas ce livre à de trop jeunes enfants car il aborde un thème délicat, celui de la maltraitance, et d'une manière plus suggérée que réellement évoquée, ce qui peut rendre la lecture et la compréhension difficile pour de jeunes enfants.
Commenter  J’apprécie          110
murielan
  13 mars 2013
L'enfant silence aborde de manière pudique la maltraitance des enfants. Rien n'est clairement dit mais plutôt suggéré dans les métaphores utilisées par Cécile Roumiguière.
Le destin de cette petite fille semble obscur, tiraillée entre la peur d'être séparée des "loups" et la violence qu'elle subit parfois : elle préfère se taire même si les mots se bousculent dans sa tête....
Les illustrations de Benjamin Lacombe sont, une fois encore, sublimes, dans ces tons de rouge et de marron, qui plongent le lecteur dans une atmosphère de tristesse et de solitude.
Un album vraiment réussi mais qui ne peut être lu sans l'accompagnement d'un adulte.
Commenter  J’apprécie          100
Biname
  09 février 2014
Il n'est jamais facile d'aborder dans un album jeunesse le dure thème de la violence physique et mentale qu'un enfant peu subir de la part de ses parents.
J'apprécie fortement les idées des auteurs, de parler des parents de L'enfant Silence en tant que loups. Ceux ci peuvent être bon et réconfortant, se sont les jours bleus. Et puis il y a les jours rouges: la colère envahit les yeux de ces loups, babines retroussées, cris, hurlement...L'enfant Silence a tellement d'amour pour ses loups et ne voudraient pas en être séparés. Au fond d'elle un torrent de sentiments contradictoires l'envahit. Elle les aime mais elle ne peut plus accepter ce qu'ils lui font subir tous les jours...
Tout en douceur et en finesse, il est donc possible d'aborder ce sujet délicat avec les enfants.
Comme toujours, j'apprécie fortement le travail de Benjamin Lacombe au niveau des illustrations.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   19 décembre 2016
"Elle ne dit pas les jours rouges, ceux des bêtises et ceux où elle mouille sa culotte. C'est de sa faute, elle sait bien qu'elle ne devrai pas, elle est grande maintenant. Mais son corps, lui, ne le sait pas."
Commenter  J’apprécie          210
prune42prune42   23 janvier 2017
Elle vit dans la maison des loups. Quand les écoliers rentrent chez eux en riant, elle prend le chemin de la nuit. On pourrait croire qu'elle rejoint une maison comme les autres, mais son pas est lourd, beaucoup trop lourd pour une enfant de son âge.
Elle ne dit jamais rien. Ses lèvres bougent parfois, en silence. A l'école, elle murmure dans sa tête, mais personne ne l'entend
Commenter  J’apprécie          100
LilizLiliz   09 octobre 2013
Ils hurlent l'un après l'autre d'abord, puis l'un sur l'autre, et enfin les deux ensemble sur elle toute seule. Les jours très rouges, la ceinture de cuir fouette l'air et l'avale tout entier. L'enfant ne peut plus respirer. Mais ça, elle ne peut pas le dire, ils les sépareraient, elle le sait.
Elle ne peut pas vivre loin d'eux, elle ne peut pas. Sans ses loups, elle n'existe plus, elle doit les protéger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
milamiragemilamirage   14 décembre 2011
Parce qu'il y a aussi les jours
bleus, quand les loups ronronnent
et qu'il est si doux de se serrer
contre eux.
Commenter  J’apprécie          130
milamiragemilamirage   14 décembre 2011
Et les loups hurlent trop fort devant les habits trempés.
Ils hurlent l'un après l'autre d'abord, puis l'un sur
l'autre, et enfin les deux ensembles sur elle toute seule.
Les jours très rouges, la ceinture de cuir fouette l'air et
l'avale tout entier. L'enfant ne peut plus respirer. Mais ça,
elle ne peut pas le dire, ils les sépareraient, elle le sait.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Cécile Roumiguière (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cécile Roumiguière
La chronique albums jeunesse de Marie-Françoise Ten, de "Lis avec moi", dispositif de l'association La Sauvegarde du Nord. Dans l'émission La Vie des Livres du 02 novembre 2016, sur Radio Plus Douvrin, Marie-Françoise livre son coup de c?ur pour "Dans le ventre de la Terre", de Cécile Roumiguière et Fanny Ducassé (Seuil Jeunesse). Pour en savoir plus sur Lis avec moi : http://www.lasauvegardedunord.fr/etablissements/lis-avec-moi/ La page Facebook de Lis avec moi : https://www.facebook.com/lisavecmoi/ La page Facebook de la Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : mutismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Une princesse au Palais

Elle, elle est assise à une table. Qui attend t-elle ?

son père
sa mère
sa grand-mère

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Une princesse au palais de Cécile RoumiguièreCréer un quiz sur ce livre
.. ..