AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782344018743
192 pages
Éditeur : Glénat (18/11/2020)
4.46/5   180 notes
Résumé :
Qui parviendra à flinguer... la rockstar du S. A. V. ? Falcon City est en émoi. Le lancement du Vacuumizer 2000 s'est transformé en une scène de crime macabre. L'inspecteur Eddy Vox est persuadé que le coupable n'est autre que Jacques Ramirez, un salarié de la Robotop fraîchement nommé "employé de l'année" . Quant aux hommes du cartel de Paso del Rio, ils n'ont pas dit leur dernier mot... C'est avec l'aide inattendue de deux célébrités en cavale que Ramirez parvient... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
4,46

sur 180 notes
5
27 avis
4
11 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

marina53
  23 mai 2021
Après une brève discussion avec son père qui lui suggère de se rendre au Twin Field Airport ou un avion l'attendra, Jacques Ramirez remonte dans la voiture des deux fugitives, Taylor et Smith. À leurs poursuites, les deux hommes d'Hector mais aussi la police. Cette dernière vient d'ailleurs d'avoir une info très importante puisqu'une serveuse a vu récemment les deux femmes et les a entendues prononcer le mot de Black Rock. Les deux hommes d'Hector n'hésitent pas à éliminer les deux flics, voulant garder ces infos pour eux et être les premiers à mettre la main sur Ramirez...
Un deuxième tome tout aussi (sinon plus) explosif que le premier ! L'on en apprend un peu plus sur les activités de Ramirez, sur celles de son père, sur le lien qui unit Hector et Jacques. Les personnages plus développés s'en donnent à coeur joie dans ce tome et ce, pour notre plus grand plaisir. Courses-poursuites, explosions, meurtres... l'on ne s'ennuie pas un seul instant. le scénario, captivant, est très rythmé et la galerie de personnages étoffée. Un tome qui ne manque pas d'originalité aussi bien sur le fond que sur la forme. En effet, graphiquement, Nicolas Petrimaux nous bombarde de planches aussi incroyables les unes que les autres : mise en page dynamique et variée, doubles pages magnifiques, décors somptueux, plans originaux, trait ciselé, palette de couleurs riche, intrusion de pubs et moult détails...
Un tome dense et jouissif !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
Crossroads
  02 mai 2021
Ramirez, la couv' parle pour lui.
Où l'on découvre l'ami Rami en roi de l'aspiro (mais pas que).
En compagnie de jolies demoiselles, comment dire, physiquement très intelligentes en plus d'avoir leur petit caractère.
De dos, un vilain tout plein qui flingue d'abord (qui, un indice gracieusement offert dans le titre) avant d'entamer un semblant de discute.
Le tout de se déguster à bécane, en voiture ou en hélico. Autant de moyens de locomotion appelés à tirer très rapidement leur révérence dans une monstrueuse gerbe de feu étincelante.
Non seulement la couv' vend du rêve mais en plus, elle tient ses promesses.
Pas prête de faire de la politique, celle-làte.
Ramirez dans le premier rôle d'"Arrête-moi si tu peux" flanqué de moult seconds rôles tout aussi nécessaires à une intrigue de cette envergure.
Le tout se lit toujours aussi avidement, en kouasi apnée, tant l'énergie qui se dégage de ce récit aurait la fâcheuse tendance à cramer tous les radars du coin.
Et toujours ces fausses pubs, histoire de souffler un brin, tout en se dégourdissant les zygos.
Et toujours ces doubles planches, hallucinantes de réalisme, gavées au Trinitrotoluène .
Bref, on tutoierait la perfection, n'était mon gros coup de gueule pas content.
C'est quoi cette typo de merde qui ferait froncer les sourcils d'un aigle, pour peu qu'il en posséda ?
Non parce que se fader près de deux cents planches, le pif collé à l'ami Rami, pas qu'on soit pas devenu intime depuis mais y a des limites à la bienséance, crois-je.
Donc merci d'avoir une pensée émue à la sortie du troisième opus ou de fournir les jumelles adéquates.
Sinon, très bon moment, encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          459
Christophe_bj
  09 février 2021
[Critique sur les deux premiers tomes] ● Ramirez, employé modèle d'un fabricant d'aspirateurs, est repéré par la mafia mexicaine : il serait un tueur à gage qu'il faudrait à tout prix éliminer. Il va alors être entraîné dans une suite d'aventures rocambolesques avec une meute de tueurs à ses trousses. ● C'est peu de dire que Nicolas Petrimaux a de l'imagination : les deux (pour l'instant) albums nous font voyager dans l'Arizona des années 70-80 et surtout nous font vivre une histoire incroyable et hallucinante avec de l'action et des rebondissements à gogo, beaucoup d'humour et des personnages extraordinaires. La reconstitution est superbe (à part les QR codes qui n'existaient pas). ● Les dessins sont tout bonnement somptueux, avec beaucoup d'inventivité dans la composition des doubles pages, des couleurs magnifiques, une grande ingéniosité d'exécution. ● le scénario est très habile, complexe ; il m'a fallu du temps pour entrer dedans, mais je ne l'ai pas regretté ! ● L'humour est parfois un peu potache-cour de récré (notamment dans les fausses pubs ou les journaux), c'est un peu dommage. Mais dans l'ensemble c'est une oeuvre magnifique que je recommande vivement. J'attends avec impatience le troisième tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Tostaky61
  31 décembre 2020
Ouah ! Quel pied....
Terminer mon année de lecture avec ce "Il faut tuer Ramirez, acte 2", c'est génial.
Il y a tout.
Du polar, de la comédie,  du roman noir.
Ils sont nombreux à vouloir la peau de notre marchand d'aspirateur préféré  et là, on peut dire que les chiens sont lâchés, et c'est pas des roquets qu'on a mis à ses basques, c'est du Doberman, du Staff de la pire espèce, du fauve qui ne lâche pas le morceau.
Dans ce volume, je vous l'dis, ça canarde à tout va. Pas de quartier.
Bon, de temps en temps l'auteur nous glisse une page de pub, mais c'est de bon goût. Je vais vous dire, c'est même des parenthèses jouissives, un peu d'air frais dans la canicule.
En plus, l'auteur nous fait quelques révélations sur son personnage découvert dans le précédent opus.
Si vous voulez vous éclater avec une bonne BD, je vous conseille les albums "Il faut flinguer Ramirez" de Nicolas Petrimaux, promis, vous ne le regretterez pas.
Pour l'action, l'humour et son style qui sort un peu des sentiers battus.
Si la fin du monde est pour demain, mieux vaut ne pas passer à côté.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          333
Foxfire
  23 mars 2021
L'effet de surprise n'était pas étranger à la réussite du 1er volet de « il faut flinguer Ramirez ». C'est donc avec une petite appréhension que j'ai attaqué ce 2ème tome. Passée la surprise est-ce que j'allais être aussi emballée ? D'abord non et puis finalement oui.
D'abord non parce que je ne suis pas rentrée immédiatement dans ce 2ème tome. J'étais un peu perdue, je ne savais plus trop où on en était resté et puis, en effet, l'effet de surprise était passé. Et au fur et à mesure je me suis laissée prendre pour finalement être vraiment accrochée et avoir du mal à lâcher le bouquin. Il faut dire que notre spécialiste de l'aspirateur est vraiment un super personnage qui s'avère même parfois touchant et que Petrimaux s'y entend pour produire un récit addictif riche en action, en surprises et en situations drôlatiques.
Bref, alors que je craignais d'être déçue, j'ai encore une fois passé un très bon moment en compagnie de Ramirez et de toute la galerie de trognes imaginée par Petrimaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330


critiques presse (4)
LaPresse   25 janvier 2021
La vie de Jacques Ramirez file à la vitesse grand V, avec gros fusils, poursuites et explosions à l’appui.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LesComics   24 décembre 2020
Les aventures du technicien en aspirateur continuent et ne finissent pas de nous surprendre ! C’est beau, c’est intelligent et c’est drôle. Le tome 2 de Il faut flinguer Ramirez est La BD qu’il vous faut !
Lire la critique sur le site : LesComics
LigneClaire   04 décembre 2020
Impossible de décrocher, d’une traite on l’avale le bouquin dont, en prime, la mise en page, les inclusions, sont bourrées d’humour, USA années 80.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
BDGest   01 décembre 2020
Il y a les BD intimistes ou poétiques et il y a les gros albums « boum dans ta face », Il faut flinguer Ramirez fait clairement partie de la seconde catégorie. Deux cents pages bourrées d’énergie et d’humour, dotées d’un souffle épique à en perdre la tête.

Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
mikaelunvoasmikaelunvoas   04 juin 2021
Merde ! Il est en train de se tailler.
Commenter  J’apprécie          10
AlfaricAlfaric   01 décembre 2020
Que serait une grande marque d’électroménager sans son service après-vente ? Malgré une défaillance minime de nos appareils, il arrive parfois qu’un de nos produits puisse présenter des signes de faiblesse au bout de quelques semaines. Nous conseillons évidemment à tous nos usagers d’acheter un modèle plus récent, mais pour tous ceux qui exprimerait leur mécontentement en brandissant les grandes bannières de la surconsommation, nous mettons à disposition un numéro surtaxé pour qu’ils puissent trouver l’oreille d’une personne qui sera en mesure d’entendre leurs cris indignés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
Lucas2Lucas2   07 janvier 2021
"JUSTICE WHEEL" - Avec sa petite moto, il combat les salauds - épisode final de la saison 6 ! ...
"
- Okay, Booobby !
je vais activer la super-vitesse de ta moto. Dans 10 secondes, tu vas aller à plus de 500 km/h. Cà va ? T'es prêt ?
- Vas-y, je suis prêt !
- Hey, fais quand même gaffe dans les virages et aux priorités à droite !
- T'inquiète Walter ! Vas-y !
...
- GO ! WOH, WOH ! Attention Bobby ! Je vois un pigeon sur ta trajectoire !
- aaAAAAhh ! Putaiiiinnnn !
WALTEEEER ! J'y vois plus rien ! J'vais m'croûteeeer !
"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TatooaTatooa   22 mars 2021
- Bon, et ta copine... Je sais pas... File-lui un cachet et attache-là quelque part. Histoire qu'on ait la paix jusqu'à d'main. Mais j'te préviens, toi et moi on met les voiles à la première heure ! A part si tu me dis que tu comptes lui faire un môme. Là, y a un projet ! V'là le business de fou ! Le grand-père, le daron et l'fiston !
(Ramirez senior)
Commenter  J’apprécie          50
AlfaricAlfaric   29 novembre 2020
Ne feuillette pas trop cet album, tu risques de te faire "SPOILER" très fort !
Commenter  J’apprécie          120

Lire un extrait
Videos de Nicolas Petrimaux (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Petrimaux
Vidéo de Nicolas Petrimaux
autres livres classés : gangstersVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16942 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..