AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221246780
Éditeur : R-jeunes adultes (13/02/2020)

Note moyenne : 4/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Voilà bientôt dix-huit mois qu'un mal inconnu, la Tox, a frappé l'île Raxter. Dix-huit mois que le pensionnat pour jeunes filles qui en occupe la pointe a été mis sous quarantaine.
D'abord, la Tox a tué les enseignantes, une à une, puis elle a infecté les élèves, dont les survivantes portent désormais ses monstrueux stigmates dans leur chair.
Coupées du reste du monde, cernées par les bêtes mutantes qui rôdent dans les bois alentour et livrées à elles-... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
unerenardaparis
  21 mars 2020
«C'est comme ça pour nous toutes ici : morbide, monstrueux, et personne ne sait pourquoi. Des trucs qui nous sortent de partout, des bouts qui manquent, d'autres qui tombent, et puis on se blinde, on fait avec. Dure dedans. Lisse dehors.»
L'île Raxter. Depuis 18 mois vivent recluses des jeunes filles dans leur école. La TOX, un curieux virus, a modifié l'île, la nature, les animaux, et, maintenant, elles : Hetty, celle dont un oeil s'est scellé et derrière lequel elle sent bouger « quelque chose ». Byatt, dont la colonne vertébrale s'est déboublée. Et Reese, dont l'un des bras est recouvert d'écailles.
Depuis 18 mois, elles survivent comme elles peuvent, entre la douleur de leurs corps qui se transforment, leurs camarades mortes, les médecins qui leur déposent des cargaisons, et qui ne semblent rien pouvoir faire contre leur mal…
En voilà un livre bien étrange, mélangeant YA, horreur et thriller. Dès que j'ai vu la couverture, j'ai su que je voulais le lire. le contenu est aussi atypique que sa couverture. le style d'écriture est haché, destructuré, c'est assez difficile à expliquer, il ne peut plaire à tout le monde, c'est certain (moi, j'ai adoré), mais les mots écrits sont aussi singuliers que l'histoire et correspondent donc parfaitement.
C'est un récit de survie, de secrets, de découverte de soi.
J'ai presque tout aimé dans ce livre : des personnages à l'ambiance atypique, frôlant parfois le glauque. le hic ? Arrivée à la page 441, je me retrouve aux remerciements, et je me suis dit « Mais ? », car, sans spoiler, j'ai trouvé qu'il manquait des chapitres pour offrir un vrai final à cette incroyable histoire. Malgré cela, cet étrange livre me trottera longtemps dans la tête.
Un livre étrange, une écriture atypique, un incroyable ovni littéraire à découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AliceNeverland
  24 mars 2020
Imaginez un pensionnat pour jeunes filles, isolé sur une île. du jour au lendemain, les écolières développent une étrange maladie qui altère leur aspect physique. Après leur appel à l'aide, elles se retrouvent confinées par le gouvernement sur cette île pour éviter toute propagation de ce virus. Des rations leurs sont délivrées par voie aérienne jusqu'à ce qu'un traitement de guérison soit trouvé. C'était il y a plusieurs années.
Depuis, les filles ont appris à survivre sur cette île qui leur est devenue étrangère. Les animaux se comportent bizarrement, et nombreuses d'entre elles ont succombé à la Tox. Sans compter celles confinées pour cause de crise permanente liée à cette mystérieuse maladie. Elles vivent au jour le jour, sans savoir ce qu'il est advenu du reste du monde. Elles n'ont plus aucun lien avec le monde extérieur, en dehors des approvisionnements réguliers…
Ce livre m'a tenue en haleine tout le long, désireuse de savoir ce qui allait s'y passer, ce qu'allaient devenir les personnages… Mais j'avais également peur de découvrir tout cela tant l'histoire est incertaine, nous plaçant constamment sur le fil du rasoir. Il faut dire que l'auteure nous plonge dans une atmosphère mystérieuse et angoissante, pleine de suspens, jouant avec nos peurs. Et, d'ailleurs, peureuse comme je suis, il ne m'en fallait pas beaucoup pour être anxieuse dès les premières pages.
Ce huis-clos est véritablement addictif. On a envie de découvrir le fin mot de tout cela, et l'auteure mène d'une main de maitre son intrigue, nous plongeant directement au coeur de cette école et de ses pensionnaires. le lecteur ne peut pas s'empêcher de réfléchir sur le pourquoi du comment, et de multiples scenariii se sont bousculés dans ma tête. Rory Power n'est, également, pas avare en détail, ce qui renforce tout l'aspect horrifique du roman.
J'ai été aussi angoissée que pressée à l'idée de découvrir l'histoire que l'auteure avait imaginé. Et elle ne m'a pas déçue. Les personnages féminins ont tous des particularités aussi étranges que dérangeantes, mais cela n'enlève en rien leur humanité et leur questionnement. Les mêmes que ceux du lecteur.
Je reste, malgré tout, frustrée par la fin qui semble précipitée. Il me manque tellement de réponses que je reste complètement sur ma faim. Déjà, de base, j'ai du mal avec les fins ouvertes, mais je trouve qu'en plus, ici, elle semble plutôt mal venue. Et c'est dommage car je pense que si ce final avait été mieux accompli, mieux pensé, ce livre aurait juste été parfait !
Lien : https://aliceneverland.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
MadameRatou
  21 février 2020
J'ai tellement attendu la sortie de ce livre, vous ne pouvez même pas imaginer. Dès que la collection R a annoncé qu'il y aurait une parution en VF dans les semaines à venir, j'ai patienté au point de compter les jours. le résumé promettait une oeuvre tout simplement géniale et j'ai trouvé que le travail fait sur la couverture était incroyable. Comment ne pas craquer et foncer jusqu'à la librairie la plus proche le jour de la publication dans ces conditions ? Je vous le demande ! En ce qui me concerne, je n'ai pas pu résister bien longtemps et dès le lendemain (impossible de m'y rendre le 13 février), l'objet était entre mes mains (cadeau de Saint-Valentin de moi à moi). Quelques heures après, il avait quitté ma pile à lire et était terminé.
Dans cette histoire nous suivons principalement trois personnes dont la vie a récemment pris un tournant dramatique. Hetty Chapin, Byatt Winsor et Reese Harker sont des adolescentes qui étudient dans le pensionnat pour jeunes filles situé sur l'île Raxter, dans l'État du Maine. Pendant un moment, tout était normal et elles suivaient des cours ordinaires comme tout le monde. Seulement, il y a presque dix-huit mois, la Tox est arrivée et la mort avec. Ce mal inconnu, venu d'on ne sait où, s'est mis a frapper les enseignantes jusqu'à les décimer une à une. Puis, il a pris possession des élèves et celles qui ont miraculeusement survécu ont commencé à muter et à se transformer de manière tout à fait horrible, exactement comme les animaux sauvages (devenus des prédateurs) qui peuplent l'archipel et qui les entourent. Tout ce que l'on sait avec certitude, c'est que les symptômes varient d'un individu à l'autre. Pour éviter une propagation, pour les protéger et — surtout — pour garder le contrôle, leur institut a été mis en quarantaine. Depuis, toutes luttent et se battent chaque jour qui passe dans l'espoir que la Marine et le gouvernement leur apportent le remède qu'ils leur ont promis. Mais le temps suit son cours, rien ne change et les filles sont toujours livrées à elles-mêmes. La nourriture manque, les médicaments aussi, les crises et les malformations s'enchaînent, elles sont de plus en plus affaiblies et certaines en viennent à se poser des questions. Hetty, Byatt et Reese font ce qu'elles peuvent pour sauver leur peau : elles restent soudées, peu importent les obstacles et les mauvaises nouvelles. Pourtant, cette fragile stabilité volera en éclats quand un membre du trio disparaîtra subitement.. et sans laisser de traces.
Ce livre, bon sang. le moins que je puisse dire, c'est que le contenant de l'ouvrage est à la hauteur de la couverture. Dès les premières lignes on plonge tête baissée dans un univers sombre, terrifiant, sanglant et glauque, et même quand on arrive à la fin, impossible d'en sortir indemne. Je trouve que pour un premier livre, Rory Power y est allée plutôt fort. Son style d'écriture est tellement envoûtant, sa plume tellement addictive, son intrigue tellement bien amenée, son concept tellement saisissant.. concrètement, il y avait beaucoup de potentiel et j'ai adoré découvrir cette oeuvre. En ce qui concerne les personnages, néanmoins, j'ai quelques reproches à faire. D'un côté, j'ai trouvé les protagonistes principales très intéressantes. Fortes, courageuses, loyales, déterminées, elles m'ont impressionnée à de nombreuses reprises et j'ai pris plaisir à les suivre. Malheureusement, elles n'étaient — à mon humble sens — pas assez développées. On ne sait pas grand-chose à leur sujet et le mystère reste entier jusqu'aux dernières pages. Je me suis attachée à elles mais il m'a manqué un petit quelque chose pour ressentir l'étincelle. La relation F/F était toute douce (je m'attendais à en trouver une ici), cependant, c'était limité. le rythme, lui, était tantôt lent, tantôt rapide. Certaines révélations sont prévisibles, alors que certaines de nos interrogations restent sans réponses. Grosso modo, dans ce livre, il y a du bon et du moins bon. Mais dans l'ensemble, c'était top.
Au vu des premiers avis VF sur lesquels je suis tombée, je m'attendais à ce que wilder girls ait un côté horreur. Dommage, je ne l'ai pas ressenti. le livre n'a absolument rien d'effrayant et tout passe par l'ambiance et les détails. Par exemple, il y a quelques scènes que je qualifierais « d'écoeurantes », mais ça s'arrête là. le pire reste par contre la fin. J'ai vu que, pour certains, il s'agissait d'une fin ouverte. Là est ma frustration : pour moi, ce n'est pas ça du tout. Pour moi, il manque des chapitres entiers, voire un épilogue (ou carrément un tome 2).
Je râle pas mal mais croyez-moi, j'ai adoré suivre Hetty et ses amies dans cette descente aux enfers. Bon, ce livre est bien trop particulier pour être facilement recommandé, néanmoins, je le fais quand même : lisez-le, il vaut le coup !
Lien : http://madameratou.com/wilde..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JustineLMVC
  04 mars 2020
Je suis clairement partie dans l'aventure de ce livre pour sa superbe couverture qui m'intriguait beaucoup et finalement, c'est toute l'histoire qui m'a intrigué de bout en bout.
Dans un premier temps, il m'a mis dans une angoisse au fur et à mesure où on apprend les circonstances de la Tox, ce phénomène, ce mal qui transforme les jeunes filles d'un pensionnat. Vraiment, on se sent mal, un vrai sentiment d'angoisse s'est installé en moi et il venait et repartait au gré de l'histoire. Il m'a dérangé au début mais on finit par s'habituer et par l' « apprécier » parce que ça veut dire que ce livre fait son boulot.
À un moment donné, je me suis tout de même demandée si je n'allais pas arrêter de le lire parce que j'étais dans un passage bizarre où il ne se passait pas forcément grand chose même où cela devenait un peu wtf!? mais le simple fait de vouloir des réponses à tout ce questionnement autour de la Tox a eu raison de ma brève et fugace volonté (heureusement).
On se pose tellement de questions qu'à la fin, on a la sensation qu'une suite ne serait pas de trop pour qu'on est réellement toutes les réponses (et j'espère sincèrement qu'il y en aura une)
Certains passages étaient décousus pour le bien de l'histoire mais ça m'a un peu perdu parfois. Pour ce qui est des personnages, Reese et Byatt sont typiquement des personnages qui m'insupportent parce que leurs réactions me déconcertent... elles réagissent bizarrement à tout, même au plus petit des évènements. Pourtant, on finit par les apprécier fortement ! Celle que je préfère, c'est Hetty, elle me parait la plus censée et a des réactions comme tout le monde (enfin à peu de choses près vu les circonstances).
C'est une histoire un peu farfelue (je m'en suis rendu compte au moment de vouloir en raconter le résumé à un de mes proches) mais je l'ai beaucoup aimé ! Elle sort de mes lectures habituelles mais ce n'en est que mieux ! J'ai passé un moment angoissant avec trois personnages qui m'ont étonné et parfois ému. Je l'ai vécu comme un huis-clos dont on a l'impression de ne jamais pouvoir s'en sortir et qui nous fait respirer seulement à quelques rares occasions. Mais c'était vraiment sympa à expérimenter !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Elliepamp
  21 février 2020
J'ai été très clairement attirée par la couverture, je ne vais pas vous le cacher. Mais il se trouve aussi que c'est un roman post-apo et que j'adore ce genre donc parfait !
Ici l'île Raxter a été contaminée par le virus de la Tox. Sur cette île, un pensionnat de jeunes filles est mis en quarantaine. Les habitants contaminés par la Tox voient leur corps subir d'importantes mutations. Déformations physiques et maladies de peaux sont accompagnées par des douleurs physiques insoutenables. Des militaires apportent de temps en temps quelques rations, mais trop peu pour que les résidents soient nourris à leur faim. Des créatures rodent autours du pensionnat ce qui rend les sorties impossibles. C'est dans ce cadre que nous suivons la jeune Hetty dont l'oeil droit à complètement disparu suite à une mutation.
Ce roman est extrêmement glauque. L'atmosphère est très pesante et à aucun moment on ne se sent en sécurité. C'est un roman assez dérangeant par cette histoire de déformation physique dû à la Tox. Les corps sont transformés, souffrent et il n'existe aucun remède. C'est un roman avec assez peu d'espoir au final. Il n y a pas de solution au problème et on suit avec empathie le destin de ces jeunes filles contaminées.
J'ai apprécié ma lecture que j'ai lu très rapidement. J'ai aimé l'aspect morbide de ce roman très noir qui ne laisse vraiment pas de place à la lumière. On est sur cette île venteuse, froide et contaminée avec aucune issue de possible. Plus l'histoire avance, et plus l'espoir de voir les héroïnes s'en sortir s'amincit. C'est un roman qui je pense ne plaira pas à tout le monde à cause de ce côté lugubre et froid.
Il est aussi question d'amitiés et de relations homosexuelles même si l'histoire d'amour est au final très minime. L'autrice a préféré se centrer sur le virus et la survie que sur les histoires d'amour et ce ne fut pas pour me déplaire. Je pense que lorsqu'on vit une catastrophe de cette ampleur on a autre chose à penser que les histoires d'amour.
Néanmoins ce ne fut pas un coup de coeur car j'aurais aimé que l'autrice aille encore plus loin concernant l'histoire du virus. On en apprend assez peu dessus et je trouve ça dommage car il y avait matière a approfondir son histoire. D'où vient-il? Pourquoi il ne semble contaminer que des jeunes filles mineures? Pourquoi fait-il muter les corps? On a peu de réponse à la fin du roman et j'ai été assez frustrée à cause de ça.
En bref : J'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman post -apo young adult à l'atmosphère pesante et sombre. C'est un roman qui se lit vite et qui est très prenant. Il ravira les fans de post-apo!
Lien : https://repairedeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MaliaeMaliae   18 mars 2020
Non, Reese n’est pas Byatt, mais je l’aime bien. J’aime bien comment elle parle sans parler. Et même j’aime bien que, parfois, elle ne m’aime pas.
Commenter  J’apprécie          20
MadameRatouMadameRatou   16 février 2020
Ce que je cherchais, ce que je voulais. Tout ça n'a plus d'importance. On est ici pour le restant de nos jours et le restant de nos jours, c'est maintenant.
Commenter  J’apprécie          20
MadameRatouMadameRatou   16 février 2020
Parce que je crois que c'est ce que j'ai cherché toute ma vie : une tempête dans mon corps à la hauteur de celle que j'ai déjà dans la tête.
Commenter  J’apprécie          20
AeternalisAeternalis   20 février 2020
Une colère, une colère abyssale et noire, dont je parvenais à me défaire. Impossible de l'extirper. Et qui grandissait, grandissait jusqu'à prendre toute la place, jusqu'à ce que je n'aie plus qu'elle en moi.
Commenter  J’apprécie          10
MadameRatouMadameRatou   16 février 2020
Pendant un moment, j'attends, je pense au message sur le panneau d'affichage dans le foyer. Respecter la quarantaine, qu'ils disaient. Respectez les règles et nous vous aiderons.
Un couteau à ma ceinture et un fusil entre mes mains. Un an et demi de ciel vide, de pénurie de médicaments, de corps brûlant derrière l'école. À nous de nous prendre en charge nous-mêmes. Aide-toi, le ciel t'aidera.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Rory Power (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rory Power
Avis sur Wilder Girls à 6:45
autres livres classés : virusVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1107 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre
.. ..