AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266211943
Éditeur : Pocket (21/10/2010)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 234 notes)
Résumé :
Le royaume de Lancre au cœur des montagnes du Bélier. Si petit. Tout juste s’il ne faut pas un passeport pour s’allonger. Retour de voyage, trois sœurcières y retrouvent leurs pénates, dont l’une, Magrat, pour épouser le roi Vérence.
Les noces approchent. Tout devrait se passer comme dans un songe de nuit d’été. Si l’imprudence des uns et des autres ne risquait d’ouvrir le monde au retour des Seigneurs et Dames. Des Nobliaux. Des Lumineux...
Les elfes ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Phoenicia
  12 novembre 2018
On m'avait prévenu que ce tome serait l'un des meilleurs et j'y consens. En route, une nouvelle fois, vers Lancre, petit royaume dans les montagnes où rien ne se passe de trop intéressant si ce n'est la présence de nos trois sorcières qui reviennent de leur périple à Genua. Magrat doit se marier à Vérence II. Tout semble aller pour le mieux sauf qu'une menace insidieuse règne... les Nobliaux puisque donner leru vrai nom est interdit.
Ce que j'ai vivement apprécié c'est qu'on a réellement l'impression d'une suite dans le cycle des trois sorcières. L'intrigue prend peu de temps après le dernier tome. Les trois sorcières sont en forme, et Pratchett use d'un humour de bon ton dirons-nous. Les tumulus de l'Homme-en-long quand même, c'est quelque chose! Je me suis surprise à rire un certain nombre de fois.
Ce que j'aime avec le cycle des sorcières, c'est que chaque tome me fait préférer l'une ou l'autre. En l'occurrence, ici ma préférence va clairement à Magrat.
C'est l'occasion également de revoir d'anciens personnages : Casanabo,Cogite Stibon, le bibliothécaire, l'économe et surtout... l'archichancelier - lui vraiment, je l'adore!
Enfin, comme de coutume, Pratchett nous glisse quelques références par-ci, par-là comme Newton, Shakespeare, ... et aborde quelques questions de société, telle que les relations intergénérationnelles, au passage.
Un très bon tome!
Challenge le tour du scrabble en 80 jours
Challenge Trivial reading
Challenge et LC Pratchett
Challenge Mauvais genres
Challenge Déductions élémentaires
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
basileusa
  15 novembre 2018
Celui-ci je l'ai adoré ! Bon c'est vrai que les sorcières ce sont déjà mes personnages favoris (devant Rincevent) mais là en plus c'est un tome que j'ai lu d'une traite ,ce qui ne m'arrive pas souvent avec les annales . Suite immédiate du tome 12 , les sorcières rentrent à Lancre pour se confronter à un ennemi mystérieux, les Nobliaux, tandis que Magrat prépare son mariage. C'est toujours aussi bon les scènes avec les mages et les sorcières mais si en plus on y ajoute Casanabo et Oook , alors c'est parfait ^^ Drôle mais aussi un peu de suspens dans ce tome , beaucoup d'actions et des personnages qui se révèlent ! Un super moment !
Commenter  J’apprécie          180
tristecyr
  10 novembre 2018
Les trois sorcières des Montagnes du Bélier réintègrent à peine leurs chaumières respectives (retour de Genua,Cf tome 12 "Mécomptes de fées ") que déjà Mémé et Nounou ressentent des turbulences à proximité d'un cercle de pierres local. Ce site mégalithique est une porte sur un univers parallèle par laquelle pourrait s'infiltrer une horrible vermine : des Elfes...oui ces créatures maléfiques aux oreilles pointues (ce n'est pas pour rien d'ailleurs >déformation génétique due à des générations de brimades auriculaires bien méritées! ).
Ajoutez à l'elfervescence ambiante une cérémonie de mariage chaotique unissant la fleur bleue Magrat (dont la chanson préférée est "witch you were here" des Flamants Roses) à Vérence le roi de Lancre pour créer du désordre supplémentaire.
Face à l'intrusion elfique imminente, TOUT le monde de Lancre recevra son ordre de mobilisation! ...
L'occasion pour Pratchett de nous fourguer des réflexions sur la nostalgie, les conflits générationnels, les points de vue citadins et ruraux entremêlés à des concepts de physique (l'expérience du chat de Schrodinger et les univers parallèles ).
Pour ma part , j'ai moins apprécié ce tome relatif aux sorcières comparé à "Trois soeurcières " ou bien "Mécomptes de fées " du fait que les dialogues et scènes humoristiques sont moins nombreux ici , mais cela se lit bien tout de même!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
lyoko
  23 mai 2015
A peine sortie des aventures de Mécompte de fées, revoilà nos 3 sorcières aux prises avec des elfes. Et comme toujours ces 3 femmes admirables sont là pour sauver le disque monde. Terry Pratchett garde son humour décalé mais également arrive à instaurer de nombreux sentiments pour ses personnages. Les elfes beauc comme des Dieux sont en fait des êtres ignobles... et en cela il colle au folklore.
J'avoue avoir un très grand faible pour Mémé Ciredutemps, petit bout e bonne femme au caractère bien trempé et qui ne montre jamais ses sentiments mais qui a un fait le coeur sur la main... j'adore tout simplement ce personnage.
Comme dans les autres tomes du Disque monde Terry Pratchett parle de sujet sérieux. le thème essentiel de celui-ci est l'invasion et la résistance. Un cas de guerre ou même la personne timide et faible peut devenir la pire ennemie pour défendre sa terre, ses biens et ses amis.
Il arrive même a faire une caricature des protocoles et des simagrées du à la royauté, à mourir de rire.
Avec mémé et ses 2 amies sorcières je suis toujours sure de passer un agréable moment sur le disque.. ce qui a encore été le cas cette fois-ci
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
LeScribouillard
  06 juin 2018
"Nobliaux et sorcières" est à la fois une pierre angulaire du courant anti-Tolkien et un cas difficile à traiter. Présenter les elfes, un peuple, une race entière, comme de parfaits antagonistes afin de mettre à mort leur image bienveillante tant véhiculée, ne fait que créer un nouveau dualisme dont l'idée de base était justement de le foutre à la porte. Et l'incitation à se débarrasser d'eux tous autant qu'ils sont pourrait être considéré comme une incohérence dans l'oeuvre de Pratchett, car viendra a posteriori "Coup de tabac", un de ses pamphlets les plus violents (et son plus réussi) portant sur le génocide.
Mais cela dit, est-ce que notre bonhomme a bâclé le boulot ? Non, certainement pas ! Pour créer ses elfes, il s'est inspiré de légendes sur les fées (avec les cercles, les brins d'achillée permettant de voler), les loups-garous (ne supportant pas l'argent ; ici, c'est le fer), ou encore les légendes datant d'avant l'archétype tolkienien, du temps où ils étaient facilement confondus avec les mauvaises fées ou les changelins (les fêtes sur les collines, les contes pour bonnes femmes...). Une telle richesse ne pourrait pas être négligée, surtout si comme moi vous en avez eu votre claque des textes à deux balles se voulant profonds par une simple inversion des valeurs sur le plus pernicieux des réseaux sociaux pour auteurs (Atramenta...). On se rend compte en outre de la cohérence du monde de Pratchett (du moins dans ses lignes principales, car il y a toujours des détails sur lesquels je chicane) : il parvient à réutiliser son magicbuilding déjà bien établi pour explorer des concepts nouveaux dans des aventures indépendantes de celles où il a été établi sans changer le tout en une bouillie incompréhensible.
Voilà donc les sorcières du royaume de Lancre contraintes à repousser une invasion de ces salauds, alors qu'elles doivent déjà s'occuper d'une bande d'impostrices voulant leur apprendre leur métier... Et comme si ça ne suffisait pas, Casanabo et les mages s'invitent dans le tas ! L'acte I composé principalement de scénettes préliminaires est un des plus réussis que j'aie vus de la série, l'acte III qui lui résout tous les arcs narratifs passée la conclusion de l'intrigue principale l'est aussi, et entre les deux c'est action non-stop. Et vous savez pas le plus beau ? À aucun moment, Pratchett n'oublie d'être drôle.
Bref, s'il fallait résumer "Nobliaux et sorcières" en un seul mot, le plus adapté serait je crois quelque chose comme : Oook.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
basileusabasileusa   12 novembre 2018
-J'ai rien dit , moi, répliqua Nounou d'une voix douce.
-Tu dis jamais rien, toi ! Mais je t'ai entendue quand même ! T'as les silences les plus bruyants que j'connais pour quelqu'un encore d'ce monde !
Commenter  J’apprécie          140
okkaokka   20 mai 2016
Mais le pire, oui, le pire… c’est qu’ils lisent dans les pensées. Ils entendent ce qu’on pense, et par autodéfense, on pense ce qu’ils veulent. Le gueulamour. Et on barricade les fenêtres la nuit, on met à manger dehors pour les fées, on se retourne trois fois avant de parler d’eux et on accroche des fers à cheval au-dessus d’la porte.

- Je croyais que ces choses-là, c’était, vous savez… (le roi sourit faiblement) du folklore.

- Evidemment que c’est du folklore, espèce d’imbécile !

- Je suis tout de même le roi, dites donc, se rebiffa Vérence.

- Espèce de roi imbécile, Vot’ Majesté.

- Merci.

- Ça veut pas dire, voyez, que c’est pas vrai ! Ça s’embrouille peut-être un peu avec le temps, on oublie les détails, on oublie le pourquoi de certaines habitudes. Comme le truc du fer à cheval.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
okkaokka   20 mai 2016
- Courageux de ta part de te la coltiner sur l’épaule, fit Nounou. Avec en plus les elfes qui te tiraient des flèches dessus.

-Comme ça je risquais moins de me faire toucher », dit mémé.

Nounu Ogg fut scandalisée.
« Quoi ? T’as pas raisonné comme ça, tout d’même ?

- Ben, elle était déjà blessée. Si moi je m’faisais toucher aussi, on avait plus aucune chance de s’en sortir ni l’une ni l’autre, répliqua simplement Mémé.

-Mais c’est… c’est manquer d’cœur, Esmé.

- C’est p’t-être manquer de cœur, mais pas de tête. J’ai jamais prétendu être gentille, seulement sensée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
lyokolyoko   22 mai 2015
"Abattre d'une balle le dictateur et empêcher la guerre ? Mais il ne représente que le sommet du furoncle purulent de sanie sociale d'où émerge son espèce; qu'on l'abatte et un autre surgit dans la minute. L'abattre lui aussi ? Pourquoi ne pas abattre tout ce qui bouge et envahir la Pologne ? D'ici 50 ans, 30 ans, 10 ans, le monde aura quasiment repris son ancien cours. L'Histoire garde toujours une grande inertie"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
VvAVvA   27 mars 2016
- Vous insinuez que j'ai fait un saut dans un autre univers pour me marier ? fit Ridculle.
- Non ! Je veux dire que vous êtes marié dans cet autre univers mais pas dans le nôtre, expliqua Cogite.
- Ah bon ? Quoi ? Une vraie cérémonie et tout ?
- Oui !
- Hmm.
Ridculle se caressa la barbe.
- Vous êtes sûr ?
- Certain, archichancelier.
- Ma parole ! J'en savais rien.
Cogite s'était préparé à une telle objection.
- Parce que le "vous" de l'autre univers est différent du "vous" de celui-ci, répondit-il. C'est un "vous" différent qui s'est marié. Il vit sans doute quelque part. Il est sans doute grand-père maintenant.
- Il écrit jamais, ça je peux l'dire, fit Ridculle. Et ce salaud-là m'a jamais invité à la noce.
- Qui ça ?
- Lui.
- Mais c'est vous !
- Ah oui ? Huh ! J'aurais tout d'même pu penser à moi, non ? Quel salaud !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Terry Pratchett (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Pratchett
De la magie, des chevaliers, des elfes, des mondes disparus, des dragons, des barbares, des nains, des fées, des orques? Du Seigneur des Anneaux à Harry Potter, la fantasy semble avoir conquis toutes les formes artistiques et ludiques : bande dessinée, illustration, cinéma, séries avec Game of Thrones, littérature, jeux vidéo avec World of Warcraft, jeux de rôle avec Donjons & Dragons? En plus d?une centaine d?entrées, ce dictionnaire dévoile, pour la première fois, tous les secrets de ce genre majeur de l?imaginaire, en explorant les déclinaisons voisines (fantastique, gothique, science-fiction, steampunk?), les grands questionnements, tous très actuels (impératif écologique, rapport à la violence et à l?ordre, visions du passé collectif?), et les principaux auteurs (Robert Howard, J.R.R. Tolkien, Lord Dunsany, T.H. White, Terry Pratchett ou George R.R. Martin).
https://www.editions-vendemiaire.com/catalogue/a-paraitre/dictionnaire-de-la-fantasy-anne-besson/
28 ?, 448 pages Parution 4 octobre 2018
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Terry Pratchett ?

En quelle année est né Terry Pratchett ?

1943
1948
1950
1955

10 questions
98 lecteurs ont répondu
Thème : Terry PratchettCréer un quiz sur ce livre