AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253188131
176 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (14/02/2018)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Votre téléphone est la première chose que vous regardez en ouvrant les yeux le matin ? Vous le consultez instinctivement pour trouver la réponse à toutes les questions, ou simplement passer le temps ? Et ce, même lorsque vous êtes en excellente compagnie ? Rien d'étonnant ! Les smartphones sont conçus pour nous rendre dépendants. Dix ans après leur apparition, nous commençons à connaître leurs effets néfastes sur la santé : troubles du sommeil, baisse de la conc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
metraux73
  28 février 2018
J'étais très curieuse de lire cet ouvrage et j'avoue que cette curiosité a été bien récompensée. Tout d'abord la lecture est simple et agréable. le livre est composé de deux parties : prendre conscience de l'usage que l'on a de notre smartphone et modifier nos habitudes pour finalement avoir les bons gestes d'utilisation de cette nouvelle technologie.
Il ne s'agit pas ici de bannir l'utilisation du smartphone mais plutôt de prendre conscience de la manière dont on l'utilise afin de se réapproprier sa "vie" en ne dépendant plus des notifications ou autres mais d'avoir un usage désiré de son téléphone.
L'auteur a mené une véritable enquête, ses propos sont documentés de manière sérieuse et elle a en parallèle construit un programme "détox" qu'elle a testé avec de nombreux volontaires.
Ce livre est très intéressant et permet de s'interroger sur toutes les dépendances que nous pouvons avoir ainsi que sur la place des nouvelles technologies dans notre quotidien et l'appréhension que nous en avons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Noemie67
  10 janvier 2019
Notre téléphone (ou tout objet portable tels que tablette ou ordinateur) serait-il en fait notre pire ennemi ?
En tous cas, il ne nous fais pas que du bien. C'est ce qu'on découvre (ou re-decouvre) dans ce livre qui va se pencher sur cette addiction qu'est notre téléphone.
La première partie du livre relate tous les méfaits du téléphone, sur le sommeil, les liens sociaux, ...
La seconde partie vous permet de vous désintoxiquer en 30 jours grâce à un programme pas à pas.
C'est assez intéressant de voir à quel ce tout petit objet peut être nocif et addictif. Une lecture pleine de bon sens et pouvant réveiller quelques consciences.
À offrir à vos amis, familles complètement addicts !!
Commenter  J’apprécie          40
PsycheeDelik
  27 mai 2018
Suite à la naissance de ma fille, j'avais pris comme décision de moins m'exposer aux écrans. En effet, je ne souhaite pas qu'elle est une image de sa mère toujours sur son téléphone, sur son ordinateur ou encore devant la télévision. Pendant ma grossesse, j'avais pris conscience que je passais peut-être un peu trop de temps face aux écrans et je voulais y remédier. Ce programme tombait donc à pic !
Cette lecture a vraiment été enrichissante. Dans un premier temps, Catherine Price nous fait prendre conscience de l'impact des nouvelles technologies sur notre quotidien mais aussi sur notre comportement. J'ai eu un véritable éclair de lucidité quant à ma relation avec mon smartphone.
Dans la seconde partie, l'auteur nous propose un programme de détox que l'on peut adapter selon nos besoins. Cette partie pratique m'a posé plus de problème car, avec un nouveau-né, mes moments disponibles et de calme étaient relativement peu nombreux. le peu de temps libre que je disposais était dédié aux tâches ménagères, administratives et aussi à récupérer un peu de sommeil.
Néanmoins, j'ai pu constater de vrais effets bénéfiques à ces petits changements du quotidien. Actuellement, je me demande plus facile pourquoi je prends mon téléphone. Je vais également moins sur les réseaux sociaux. Je peux même poser mon téléphone dans n coin et ne pas être en manque pendant longtemps. Ma fille m'a beaucoup aidé pour cela car elle captait totalement mon attention (dans le bon sens évidemment). Avec elle dans les bras ou même dans son lit, j'oubliais complètement l'existence de mon téléphone.
Depuis la fin de ma lecture, je continue à travailler sur cela. Par exemple, je ne prends plus du tout mon téléphone lorsque je suis à table. Cela m'a permet de faire attention à d'innombrables choses.
Cette détox m'a permis également de constater que je n'étais pas aussi accro que ce que je pensais. En effet, je ne sors jamais mon téléphone dans un ascenseur, une file d'attente ou une salle d'attente. J'ai tendance à plus facilement sortir un livre que mon téléphone et ce constat m'a un peu soulagée.
En bref, cet ouvrage m'aura appris beaucoup de choses et m'aura apporté un nouveau regard sur la relation que l'on peut entretenir avec son téléphone. Catherine Price a une méthode simple et très pédagogique. Elle ne juge en aucun cas l'utilisation que l'on fait de son téléphone, elle donne tout simplement des astuces que l'on peut prendre en compte ou non.
Je conseille vivement cette lecture à tous ceux et celles qui souhaiteraient se détacher de leur téléphone et/ou qui voudraient avoir du recul sur la relation qu'ils entretiennent avec cet outil du quotidien.
Lien : https://psycheedelik-unehist..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Kimysmile
  03 avril 2018
Lâche ton téléphone ! de Catherine Price est un condensé de tout ce que l'on peut ressentir à propos de son téléphone, surtout depuis ces dernières années. Et sincèrement, c'est le genre de livre qui fait du bien.
Il se divise en deux parties bien distinctes. D'abord, la prise de conscience avec tout le dysfonctionnement qu'a provoqué l'invention du smartphone dans nos vies et ensuite, une « désintoxication » planifiée en 4 semaines.
Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est que Catherine Price ne dénigre à aucun moment l'avancée technologique qu'a permis l'arrivée d'internet et du smartphone en général. Au contraire, elle reconnait toutes les avancées et facilités que le téléphone permet dans nos vies. Elle pointe simplement du doigt le côté addictif des choses, qui est de plus en plus important, surtout pendant cette dernière décennie. Franchement, je me suis rendue compte de plusieurs dysfonctionnement dans mon comportement, dans le sens où le temps me parait filer en un éclair en étant sur mon smartphone, en surfant sur tout et rien en même temps. Idem sur ma capacité à être distraite au quotidien. du coup, le programme « détox » est un superbe outil, à adapter selon votre besoin.
Un petit livre bien sympa que je vous conseille fortement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lejardindestephanie
  27 mars 2018
"Tu es la dernière chose que je regarde avant de me coucher et la première que je cherche à peine réveillée."
A la lecture de cette phrase, tu te dis trois choses : c'est de toi qu'on parle, tu es devenue monomaniaque et il est temps de te soigner.
Tu te dis que tu as le bon livre entre les mains.
Un vrai programme de détox à suivre par étape, pour apprendre à utiliser un smartphone sans en devenir l'esclave.
Tu t'attelles à le respecter scrupuleusement, point par point...et tu découvres que tu appliques déjà la majeure partie des conseils de Catherine Price.
Sauf un. Celui qui fait que ton smartphone sera toujours la première chose que tu cherches après le sommeil, parce qu'il est le seul que tu connaisses qui t'offre la possibilité de te réveiller en faisant entrer des oiseaux dans ta chambre.
Cet ouvrage demeure très accessible et pourra sans aucun doute permettre aux plus accros de prendre un peu de recul.
Remerciements à Babelio et au Livre de Poche pour leur confiance
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
nemo-nemo-   13 décembre 2018
La plupart des utilisateurs créent leur compte pour se sentir connectés à leurs proches, mais de nombreuses études suggèrent que plus nous passons de temps sur les réseaux sociaux, moins nous sommes heureux. L’American Journal of Epidemiology a suivi un groupe de volontaires sur deux ans pour savoir si leur présence sur Facebook était à l’origine de leur mal-être 38 (l’autre hypothèse étant qu’un mal-être préexistant les rendait simplement davantage susceptibles d’utiliser Facebook). Les résultats ont montré qu’il y avait bien une relation de cause à effet. « Nous avons constaté de manière nette que le fait d’aimer des publications comme de cliquer sur des contenus prédisaient de façon significative une baisse (déclarée par les sondés) de leur santé physique, de leur santé mentale et de leur satisfaction générale 39 », expliquent les auteurs de l’étude dans la Harvard Business Review.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nemo-nemo-   13 décembre 2018
Vous voyez ce sentiment grisant que nous éprouvons au début d’une histoire d’amour, quand rien ne pourrait nous faire plus plaisir que de passer du temps avec l’être aimé ? Eh bien, là encore, c’est la dopamine qui est à l’œuvre. Nous en produisons chaque fois que nous vivons une expérience nouvelle. Elle crée en nous cette petite pointe d’excitation si agréable.

Passée cette phase de découverte, la concentration de dopamine diminue. C’est un peu la fin de la lune de miel ou du « tout nouveau tout beau » qui voit de nombreux couples se séparer. Mais nous n’allons pas jusqu’à envisager de nous séparer de nos smartphones, car ces derniers (et les applications qui vont avec) sont pensés pour nous abreuver constamment de nouveautés – et donc entretenir notre afflux de dopamine.

Vous vous ennuyez, vous êtes un peu tendu ? Ouvrez donc votre boîte mail. Rien d’intéressant par là ? Eh bien, rabattez-vous sur vos réseaux sociaux. Toujours pas satisfait ? Essayez de vous connecter à un autre compte, puis peut-être à un autre encore. Distribuez quelques « j’aime » ici et là. Abonnez-vous à de nouveaux profils, et voyez s’ils vous suivent en retour. Jetez un dernier coup d’œil à votre messagerie, on ne sait jamais. C’est si facile de se laisser ainsi absorber pendant des heures sur son téléphone, à papillonner d’une application à l’autre sans jamais fixer son attention plus de quelques secondes d’affilée.

Il est bon de rappeler que cette bouffée d’excitation qui accompagne la dopamine ne nous rend pas véritablement « heureux ». Mais essayez de dire ça à votre cerveau…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lejardindestephanielejardindestephanie   27 mars 2018
Tu es la dernière chose que je regarde avant de me coucher et la première que je cherche à peine réveillée.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : téléphoneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
202 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre

.. ..