AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Paul Couturiau (Traducteur)
ISBN : 2268041727
Éditeur : Les Editions du Rocher (31/03/2002)

Note moyenne : 3.1/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Nick Hendryx aime les longues balades nocturnes au volant de sa voiture. Dans l'habitacle de son engin, il se sent calme, protégé et puissant. Tout serait parfait si Annalisa était à ses côtés, comme avant.

Mais Annalisa est entre la vie et la mort, quelque part dans un hôpital de Denver. Un chauffard l'a renversée, sans s'arrêter. Le salaud est passé à travers les mailles du filet.

Alors, armé d'un portrait-robot, Nick sillonne les r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ladesiderienne
  21 novembre 2018
"Longue est la nuit" commence un peu comme un "road moovie". Nick Hendrickx est un oiseau de nuit qui ne trouve la paix qu'au volant de son véhicule. On le découvre parcourant les routes de la Californie, vivant de petits boulots décrochés ça et là pour subvenir à ses besoins. Dans sa poche, un portrait-robot ne le quitte pas. C'est celui de l'homme qui un soir de janvier à Denver a heurté en voiture Annalisa sa femme, la laissant gravement handicapée. Lors d'un arrêt dans un bar, son regard s'arrête sur Cameron Gallagher. Nul doute pour Nick, c'est l'homme qui l'a privé de la douce compagnie d'Annalisa. Mais qui est Cameron Gallagher ? Un chef d'entreprise comblé, mariée à une femme adorable et papa de deux charmantes fillettes, alors pourquoi ses nuits sont-elles peuplées de cauchemars sanglants ?
Bill Pronzini, auteur que je découvre avec ce titre, nous propose un roman noir globalement efficace. Tout se concentre autour de Nick et Cam, deux hommes dont on découvre petit à petit les profonds traumatismes. Dommage que seul un autre personnage se détache du roman, celui de Caitlin, la soeur de Cam avec laquelle il entretient une relation très tendue liée à leur enfance. Les autres ne font que de la figuration. le roman connaît une petite baisse de régime au milieu. Malgré tout, la tension psychologique est là. Pour l'intensifier, Bill Pronzini y ajoute une ambiance d'apocalypse avec une Californie en proie à des inondations mémorables. L'auteur a le talent en plus de nous offrir un final inattendu.
Quand certains n'assouviront pas leur soif de vengeance, d'autres y trouveront la rédemption. Un bon moment de lecture auquel je donne un 13/20.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   20 novembre 2018
Qui suis-je ? se demande-t-il . M. Prudent ? M. Voudrais-bien-être-Normal ? M. Araignée-au-Plafond ? M. Personne ?
Je l'ignore, songe-t-il. J'ignore qui est réellement Cameron Gallagher.
Peut-être parce que le vrai Cameron Gallagher est mort en même temps que Rose la pute et Paul le trouillard aux tendances suicidaires, en cette nuit du 4 janvier 1974.
M. Imposteur. Un homme sans la moindre identité, qui habiterait le corps d'un mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ladesiderienneladesiderienne   18 novembre 2018
- Un homme qui est prêt à prendre deux boulots, qui rêve de se fixer, qui dit qu'il est désolé quand il a aucune raison de l'être et qui estime que c'est pas bien de frapper une femme... j'ignorais qu'on en fabriquait encore des types comme ça.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : Californie (États-Unis)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1560 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre