AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781095184318
48 pages
Éditeur : MARGOT (26/10/2018)
4.57/5   14 notes
Résumé :
« Téo entendait de la musique partout : dans le cliquetis des mâts et le clapotis des vagues, dans le chant des mouettes et le souffle du vent. »
Une histoire poétique racontée par François Morel sur des musiques aux sonorités gitanes.
Un livre + Un CD. Contenu du CD également disponible en ligne.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Valentine62
  28 novembre 2018
Magnifique album de Thibault Prugne, qui a signé le texte et les illustrations, album que j''ai attendu avec impatience, et dont j'ai pu suivre la gestation avec bonheur grâce à Ulule.
Je l'ai découvert une première fois en lecture seule, ce qui m'a permis d'admirer la beauté des dessins, et de découvrir l'histoire.
Je viens de le reprendre, cette fois en suivant l'histoire tout en écoutant le disque qui l'accompagne. Et là , j'ai été emmenée bien plus loin, par la magie de la voix de François Morel, le rythme de sa lecture, laissant la possiblité pendant les intermèdes musicaux de laisser voguer l'imaginaire au gré de la musique de Jean-Pierre Jolicard, de contempler les illustrations magnifiquement mises en valeur par le grand format de l'album.
Et une fois la lecture terminée, le disque se poursuit et nous emmène dans le voyage des personnages. Téo, enfant adopté, grâce à des rencontres humaines riches, constructives, peut montrer son talent, retrouver une « famille » épanouissante, qui lui permettra de prendre confiance en lui et de se réaliser. du rôle de la bienveillance dans la construction de l'être. A méditer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Maplumedepaon
  14 septembre 2020
Téo est un petit garçon adopté par Lucien un charpentier de la marine. le seul souvenir de ses parents est un instrument à cordes : un charango, dont le garçon ne se sépare jamais.
Téo a un super pouvoir, celui de trouver et de mettre de la musique dans tout ce qu'il entreprend, parfois au détriment ce qu'il devait réaliser, et du coup il a du mal à trouver sa place.
Dès qu'il le peut, Téo part au large sur sa barque, pour jouer du charango pendant des heures, seul, loin des réflexions et des brimades des villageois.
Un soir, il entend une douce mélodie, qui l'attire inéluctablement...et il va alors faire une rencontre qui va bouleverser sa vie à jamais, qui va lui permettre de vivre un rêve éveillé, de se recréer une famille, celle que l'on se choisit.
Encore une fois, Thibault Prugne nous livre un petit bijou, tant par les illustrations dont il n'est pas la peine de vanter la qualité tant elle est incontestable, mais aussi par cette histoire douce et belle, émouvante et porteuse d'espoir de ce petit Téo.
En prime, un CD est joint l'album avec d'abord la lecture réalisée avec brio par François Morel, et puis il y a ensuite les chansons magnifiques qui accompagnent l'histoire et l'illustrent si bien. Les textes sont très beaux. Les musiques sont composées et arrangées par Jean-Pierre Jolicard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Colibrille
  04 mars 2020
Cet album jeunesse est une petite merveille ! Je ne connaissais pas Thibault Prugne, ce fut donc une belle découverte. le grand format de l'album permet d'apprécier pleinement les magnifiques illustrations, aussi douces que raffinées. Celles-ci se marient parfaitement à l'histoire de Téo, un jeune homme passionné de musique. Appréciant beaucoup la musique et ayant moi-même joué de deux instruments pendant des années, je me suis sentie proche de ce jeune personnage pour qui la musique est si importante à son épanouissement. Son histoire est émouvante car elle montre combien nourrir une passion (ici musicale) est vital au développement, notamment affectif, d'un enfant. A travers l'histoire de Téo et des gitans, l'auteur délivre également un joli message de tolérance, d'ouverture d'esprit. le petit plus de cet album : un CD grâce auquel nous pouvons écouter l'histoire accompagnée de 3-4 chansons et autres petits morceaux musicaux envoûtants.
Jusqu'à la lecture de "Maestro", je ne connaissais pas les éditions Margot. Ce magnifique album m'a donné envie d'en savoir plus sur cette maison d'édition Jeunesse. de nombreux autres titres inscrits à leur catalogue ont d'ores et déjà attirés mon attention. J'espère avoir l'occasion de les découvrir prochainement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cian89
  30 janvier 2019
Un très bel ouvrage que voici, le grand format permet d'admirer pleinement les magnifiques illustrations à la gouache. La voix de François Morel nous emporte aux côtés de Téo, un jeune garçon passionné de musique, qui la ressent tout autour de lui. Mais son père adoptif ne veut pas le laisser exprimer son talent, ce qu'il souhaite c'est qu'il devienne un bon pêcheur comme lui ! Mais l'appel de la musique est plus fort que tout et quand Téo entend dans le lointain résonner un « chant d'une infinie beauté », il suit la mélodie pour découvrir que cela vient de roulottes de musiciens tsiganes. Ils vont reconnaître en lui un musicien de talent et vont le pousser à réaliser son rêve...Une histoire envoûtante, musicalement apaisante, un magnifique livre-audio où tout est splendide : (narration, illustration, musique, chant...) !
Commenter  J’apprécie          20
Felina
  11 août 2020
CuiCui & PiouPiou sont très friands de lecture à voix haute, et comme je compte user mes cordes vocales régulièrement nous avons trouver la solution des livres audio. Ce magnifique album est accompagné d'un CD qui offre une dimension supplémentaire à l'histoire de Théo.
Théo a été recueilli par Lucien, le charpentier d'un petit village de pêcheurs. L'homme espérait que l'enfant le seconderait dans son activité, mais Théo ne cherche pas à construire un bateau, il cherche à faire vibrer les éléments. le garçon entend de la musique partout, et dès qu'il a un instant, il emprunte une barque et va jouer du charango sous les étoiles. Jusqu'à ce qu'un soir, il rencontre des sirènes...
C'est une histoire très poétique, qui a captivé les jeunes oreilles des les premiers instants. La voix de François Morel emporte le lecteur aux côtés de Théo, sur les cordes de cet instrument, héritage familial, qui lui tient compagnie à tout moment de la journée. Les thèmes principaux, outre la présence envoûtante de la musique, toucheront tout un chacun entre le fait de trouver sa place, l'acceptation de la différence, la tolérance bien-sûr. Les personnages sont attachants, particulièrement les rencontres enrichissantes que le jeune musicien, porté par sa passion.
A la fin de l'histoire, la musique continue. le charengo et la musique gitane résonnent encore longtemps dans l'air. Les personnages continuent à vivre l'histoire et la passion de Théo se ressent d'autant plus. L'album est de grand format, et les illustrations, de l'auteur lui-même, sont poétiques avec cette dominance du bleu presque à toutes les pages.
Lien : http://lillyterrature.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   03 mars 2020
Streinkel. Un petit village de pêcheurs où le temps et l'océan grignotaient le maisons de bois. Lorsque le soleil brillait, des nuées de bateaux quittaient le vieux port : car les habitants vivaient au rythme des marées et des bancs de sardines baladés par les courants.
Commenter  J’apprécie          00
ColibrilleColibrille   03 mars 2020
Téo entendait de la musique partout : dans le cliquetis des mâts et le clapotis des vagues, dans le chant des mouettes et le souffle du vent. Même le bruit d'un marteau lui donnait un tempo.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Thibault Prugne (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thibault Prugne
Tiré du livre Maestro. Livre CD raconté par François Morel, écrit et illustré par Thibault Prugne, sur les musiques de Jean-Pierre Jolicard. Editions Margot
autres livres classés : gens du voyageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
807 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre