AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Campus drivers tome 2 sur 3
EAN : 9782755684858
Hugo Publishing (01/10/2020)
4.53/5   822 notes
Résumé :
Lorsque Donovan, Campus Drivers adulé et bourreau des coeurs avéré, prend conscience des séquelles que peut causer son comportement, il décide de devenir LE petit ami parfait. Pour cela, il a besoin du meilleur coach dans le domaine : Carrie. Mais, même s'ils ne se sont jamais fréquentés, celle-ci sait qu'elle ne veut rien avoir à faire avec lui. Les tombeurs d'un soir en quête de repentir, elle n'y croit pas une seconde dans la vraie vie. Elle préfère collectionner... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (149) Voir plus Ajouter une critique
4,53

sur 822 notes
5
103 avis
4
29 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
1 avis

MASReading
  25 septembre 2021
Je n'ai pas lu le tome 1, ni ne compte le lire et je ne lirai pas le tome 3. Il n'y a que le tome 2 qui m'avait intéressée.
Je n'ai pas du tout aimé. J'ai même décidé d'abandonner ma lecture. Ce n'est que la deuxième fois que ça m'arrive d'abandonner une lecture. Mais je ne pouvais pas m'infliger ça plus longtemps.
Il rejoint les pires livres que j'ai lu.
Pourtant, l'idée de base était plutôt bien.
Ce roman avait le potentiel d'être une romance mignonne, drôle, légère, rafraîchissante...
Ça a été tout le contraire.
Ce livre est TRÈS MAUVAIS.
Il est TELLEMENT lourd, notamment, à cause des tentatives d'humour de la part de C. S. Quill...



S'il y en a une ou deux dans l'entièreté du livre je laisse passer mais là je m'en suis prise deux d'affilées alors que je venais JUSTE de dépasser la page 133 sur les 419 qu'il y a en tout.
Il y a une autre chose qui m'a profondément dérangée, c'est une idiotie que l'auteure a écrite, j'y reviendrai dessus à la fin car c'est quelque chose d'important.
À un moment, j'ai trouvé Donovan sympa et touchant. Mais ça n'a duré qu'un instant. C'est juste un abruti ultra lourd et c'est tout.
J'ai trouvé Carrie vulgaire inutilement. Parfois, ce n'était vraiment pas la peine.
Dans les premières pages, je trouvais que Donovan l'était moins qu'elle donc, par rapport à ça, je préférais être de son point de vue mais ça s'est vite gâté.
C'est lourd et lassant.
Je ne vois pas l'intérêt d'être vulgaire pour rien.
Carrie m'a vraiment agacée. Elle est méchante pour rien. Elle se croit tellement spéciale, unique, pas comme les autres. Elle le dit elle-même, à un moment, qu'elle n'est pas comme les autres. Rabaisser les autres femmes pour se faire paraître meilleure est misogyne (et minable, à mes yeux).
Tout comme Donovan, elle est vraiment lourde elle aussi.
Les deux sont des animaux (cf.: page 134). La façon dont cela est amené... Comme si c'était un besoin...
Bref, c'est un gros non pour moi. Ce genre de truc a tendance à me dégoûter.
Donc, je n'ai pas du tout aimé les personnages.
L'humour dans ce livre est lourd et gras... Je n'ai pas de mot tellement ça m'a écoeurée et agacée.
La plume n'est pas terrible, trop simple à mon goût.
Je passe maintenant à la chose importante.
Page 104, il y a une ÉNORME bêtise. Donovan fait un clin d'oeil à une femme et Carrie le lui fait remarquer. Donovan lui répond qu'il n'a même pas remarqué qu'il l'avait fait et Carrie lui répond : "Trouble Obsessionnel Compulsif".
C'est censé être de l'humour ?
Parce que ça ne ressemble NI DE PRÈS, NI DE LOIN à un TOC.
Je pense que l'auteure a voulu faire de l'humour en utilisant une maladie mentale (déjà, je trouve ça limite insultant...) sauf qu'elle n'y connaît RIEN DU TOUT et ça se voit.
Il n'y a absolument AUCUNE ressemblance entre un clin d'oeil fait par réflexe et un Trouble Obsessionnel Compulsif.
Ce qui fait que son trait d'humour n'a AUCUN sens en plus d'être totalement irrespectueux.
Pour commencer, d'après mes recherches, AUCUN TOC ne pousse à faire un clin d'oeil.
De plus, un Trouble Obsessionnel Compulsif ne peut pas être réalisé sans le penser.
« le trouble obsessionnel compulsif (TOC) se caractérise par la présence d'obsessions et/ou de compulsions. Les personnes qui en souffrent peuvent être envahies par des pensées récurrentes et angoissantes – des obsessions – centrées par exemple sur la propreté, l'ordre, la symétrie, la peur de faire une erreur, celle de commettre des actes impulsifs violents ou agressifs, ou encore par un sentiment excessif de responsabilité vis-à-vis de la sécurité d'autrui. Pour prévenir ou réduire leur anxiété, les personnes concernées effectuent des gestes ou actes mentaux répétés – des compulsions – comme des rituels de rangement, de lavage ou de vérification. Ces compulsions peuvent parfois durer plusieurs heures chaque jour. Les personnes qui souffrent de TOC ont pourtant bien conscience que leurs obsessions proviennent de leur propre activité mentale. Il s'agit d'une véritable maladie, parfois très handicapante au quotidien, qui peut même empêcher d'avoir une vie sociale ou professionnelle normale. »
(extrait d'un article de l'Inserm)
J'ai JUSTE tapé "trouble obsessionnel compulsif" sur Internet et cliqué sur le premier lien que j'ai vu.
C. S. Quill n'a MÊME PAS fait l'effort MINIME de chercher la définition d'un Trouble Obsessionnel Compulsif sur Internet pour savoir ce qu'elle écrivait.
Sinon, elle aurait directement remarqué qu'elle écrivait de la mouise (pour rester polie).
C'est SI COMPLIQUÉ que ça de taper Trouble Obsessionnel Compulsif dans Google ?
C'est SI COMPLIQUÉ que ça de faire son job et de se renseigner avant d'écrire ?
Ou alors JUSTE de NE PAS en parler car on n'y connaît rien ?
Il me semble qu'un.e auteur.e est censé.e faire des recherches avant d'écrire. C'est quand même la moindre des choses.
Ça évite de mal informer les lecteur.ice.s qui ne connaissent pas ce dont l'auteure parle et de manquer de respect aux personnes qui sont réellement concernées.
Dans tous les cas, minimiser la souffrance de personnes en comparant une maladie à un réflexe débile du personnage principal masculin, c'est DÉGUEULASSE.
Ce genre de bêtise fait passer les TOC pour des trucs futiles, sans importance et sans impact sur la vie des gens qui en souffrent.
Les Troubles Obsessionnels Compulsifs handicapent quotidiennement les personnes qui en ont.
Ils sont ÉPUISANTS, autant physiquement que mentalement.
Les personnes qui en souffrent vivent dans l'angoisse, la peur et le stress.
Elles peuvent réaliser des compulsions jusqu'à se faire du mal physiquement. Se blesser jusqu'à en saigner.
Et même là, elles sont obligées de continuer à réaliser ces compulsions qui leur font du mal.
Les TOC ont un impact sur leur vie.
Pour certaines personnes, leur vie ENTIÈRE est régie par leurs TOC. Elles n'ont aucun instant de répit.
Et je suis censée trouver drôle qu'une auteure compare cela à un clin d'oeil fait par inadvertance ?
Bravo et merci à l'auteure. Allez-y, continuez à écrire de la mouise.
Deux fois que j'essaye des "auteures" de la maison d'édition Hugo et deux fois que je tombe sur des personnes incapables de faire leur travail, qui s'en foutent des autres et qui n'en ont rien à faire d'écrire n'importe quoi.
Je ne pense pas lire quoi que ce soit d'autre écrit par C. S. Quill.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Beli_LivreSaVie
  23 octobre 2020
Cette série, elle est épatante ! C.S. Quill nous offre des personnages que l'on ne peut qu'adorer, je les adore, du coup je me régale à chaque tome. Et quel rythme dans le récit, c'est dynamique, plein d'humour, d'émotions et de bons moments. Après un cliffhanger à la fin du tome 1, qui nous donnait très envie de découvrir la suite, et qui était une bonne façon d'introduire le personnage de ce roman, Donovan, nous enchainons directement sur son histoire.
Nous voilà de retour auprès des Campus Drivers, cette bande de jeunes hommes qui ont créé une application de chauffeur sur le campus voilà quatre ans. C'est leur dernière année sur le campus et ils comptent bien en profiter un maximum. Donovan est l'un d'eux, on a fait sa connaissance précédemment dans le tome 1. C'est un jeune homme qui profite de ses années étudiantes, pour faire la fête, enchainer les filles et s'amuser. Il souhaite faire son avenir dans l'univers du sport, et plus précisément du basket, c'est une star sur le campus, en plus d'être un campus drivers. Son père est l'entraineur, et c'est quand celui-ci va faire un malaise que sa soeur et sa mère vont revenir et qu'il va apprendre quelques vérités sur leur passé qui va changer sa façon de voir les choses. Il décide alors de changer, pour prouver qu'il est capable d'autre chose que de frivolités et qu'il peut construire quelque chose de stable avec quelqu'un.
Carrie, notre héroïne dans cette romance, était la colocataire de la petite amie de Carter. C'est l'éternel romantique, celle qui passe sa vie à lire toutes les romances possibles et inimaginables. C'est vers elle que Donovan va se tourner pour avoir quelques conseils pour être cet homme bien sous tous rapports qui doit bien se comporter avec les femmes. Il a donc l'approcher pour lui demander des conseils, mais Carrie va tout de suite se braquer et tenter de se débarrasser de lui, mais Donovan est décidé et il ne lâchera pas l'affaire. Leurs débuts de collaboration nous offriront bien des moments où les échanges verbaux nous permettront de bien saisir quel genre de personnages ils sont, tout de suite, je me suis régalée en leur compagnie. Ils ne vont pas cesser de se chercher, de se provoquer, elle dans l'espoir de s'en débarrasser, lui dans celui de la convaincre de l'aider, deux objectifs différents. Elle finira par céder, et tentera de l'initier au monde de la romance, autant vous dire qu'un homme qui lit de la romance, et étudie les grandes lignes de ce genre, c'est juste délectable, on se régale.
Carrie va donc être amené à cotoyer les campus drivers sans même le vouloir, elle qui fuit comme la peste, tous les hommes et toutes formes d'engagement, elle va intégrer ce groupe qui l'accueillera les bras ouverts. A travers cette relation qui s'installe, nous allons découvrir leurs personnalités, tous deux sont plutôt enjoués, chacun à leur façon, CS Quill aime nous proposer des héroïnes qui n'ont pas froid aux yeux, pour notre plus grand plaisir. On craque pour ces hommes, mais on se régale de découvrir les jeunes femmes qui leur font face, nous offrant ainsi des personnages à la personnalité forte et imposante. Entre Carrie et Donovan, va donc s'installer une sorte de relation de prof et élève, elle va l'initier à l'amour et ils vont donc passer beaucoup de temps ensemble.
Si au départ, ils vont chacun leur objectif : elle, faire au plus vite pour qu'il lui foute enfin la paix, lui, en apprendre le plus possible pour réussir sa mission, ils vont toutefois être confrontés à quelque chose à laquelle aucun d'eux ne s'attendaient : être attiré par l'autre. A force de passer du temps ensemble, de partager sur les relations hommes-femmes, évoquer ce qu'un couple doit partager comme moments, ils vont se rapprocher. Cela sera d'abord physiquement, cédant ainsi à l'appel du sexe, mais sans engagement, et juste pour se faire du bien, le manque de sexe se faisant ressentir chez tous deux. Mais plus le temps passe et plus ils s'apprécient, plus ils découvrent sur l'autre et plus il devient nécessaire de voir l'autre, d'avoir de ses nouvelles. Une certaine forme de dépendance de l'autre s'installe, sans que cela soit prévue. Ils vont tenter tous deux d'y échapper, mais c'est plus fort qu'eux, ils s'arriment à l'autre de plus en plus.
Un schéma narratif souvent utilisé en New Adult, et qui fonctionne à chaque fois. J'adore ces histoires où deux personnages qui ne s'entendaient pas, forcés de passer du temps ensemble, finissent par bien s'entendre jusqu'à tomber amoureux de l'autre. Ici, dans le cadre de cet univers proposé par CS Quill, cela fonctionne parfaitement bien, on se régale à les suivre et à les découvrir. Bien entendu, cela nous permet d'appréhender leur histoire, auprès de leurs familles, qui seront aussi tellement révélatrices de ceux qu'ils sont alors, se forgeant sur l'expérience de leurs parents dont ils ont été témoins. Carrie a mal vécu le divorce de ses parents, qui a vu la descente en enfer de sa mère, Donovan a eu la chance de voir ses parents divorcer mais continuer de s'apprécier, mais ce sont ses rapports avec sa soeur, qui se sont dégradés et finiront par le rattraper. Deux personnages fort attachants, drôles, plein d'entrain et d'envie, que l'on apprécie d'emblée et qui vont nous permettre de passer un bon moment.
Les émotions sont au rendez-vous car tous deux vont se rendre compte de tant de choses sur leur vie. Donovan va réellement faire une introspection de sa façon d'être et il va prendre la décision importante de changer et se ranger. Pour un étudiant qui a su profiter de la vie, se remettre en question ainsi n'est pas chose facile, mais il le fera avec sérieux et détermination. Il va beaucoup s'en vouloir de ne pas avoir su être présent pour l'un de ses proches et en constatant son manquement au soutien qu'elle attendait, il va réaliser qu'il se doit de se rattraper. J'ai beaucoup apprécié découvrir de quelle façon, cela va faire son petit bout de chemin dans ce changement qui va s'opérer dans sa vie, même cela il va le faire avec entrain et bonne humeur, même si les débuts seront un peu déstabilisants pour lui, face à certaines vérités le concernant. Carrie n'est pas en reste, c'est une jeune femme très secrète sur sa vie de famille et sur ce qu'elle vit au quotidien depuis des années. Elle se doit de gérer des problèmes qu'elle ne devrait pas avoir à affronter. La dérive de sa mère, la pousse à ne pas croire en l'amour, c'est ainsi qu'elle met une certaine distance avec les hommes, distance qu'elle essaiera de maintenir auprès de Donovan. Mais comment ne pas résister à cette tornade de gentillesse, de charme et de sex-appeal ? Impossible !
On se régale toujours autant de tous les suivre, on retrouve tous les personnages qui forment leur groupe animé. On retrouve les deux couples formés dans le premier tome, et découvrirons aussi un peu plus Adam, ce personnage sur lequel, j'aurai beaucoup aimé avoir un tome, celui que toutes les filles apprécient car beaucoup plus posé que ses camarades. Et il y a toujours Lewis, ah Lewis, quel personnage ! Il n'en rate pas une, j'ai hâte de lire son tome, le prochain. Avec lui, on ne s'ennuie pas une seule seconde, je suis très très curieuse de le découvrir plus encore. Une bande de joyeux lurons, de jeunes étudiants qui se complètent à merveille et qui nous permettent de passer de très bons moments.
Le premier tome, c'était la découverte, l'explosion des émotions quand on se lance dans un univers que l'on ne connait pas. Je m'y suis sentie tellement bien, que l'on s'imagine qu'il sera difficile de faire tout autant par la suite, et pourtant elle réussit ce pari, ce tome est aussi bon, j'ai adoré. Franchement, c'est une série qui se dévore, dont on se délecte avec plaisir, on s'y sent bien, on y passe de très bons moments. Les personnages sont attachants, on les a tous aimés depuis le début de l'aventure, et de pouvoir tous les connaitre, c'est super plaisant. A la façon d'une série New Adult, on a un aperçu des couples qui vont se former assez facilement et les situations collent parfaitement bien au genre, et on prend plaisir à les découvrir.
Lien : http://www.livresavie.com/ca..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mamary57
  19 novembre 2022
Ce tome est sous couvert de l'humour, je n'ai pas arrêté de rire tellement les réparties entre les deux protagonistes étaient à se poiler.
On pourrait se dire que comme dans le tome 1 Lane s'est enfin posé avec Lois, l'auteure prendrait le parti forcément de faire des tomes suivants le même schéma pour les trois autres campus driver. Mais ici elle va aller dans une autre direction, la fin ne sera pas une surprise certes mais elle est plaisante.
Donovan est, on va dire, derrière Lewis le plus gros queutard du campus, pour lui rien de mieux que de goûter à tous les fruits qui seront à sa portée. Mais après les révélations de sa soeur, il va tout relativiser et prendre une grande décision : finit pour lui les coups d'un soir, il veut devenir celui que les filles s'arracheront non pas pour une nuit mais pour une vie. Comment faire pour le devenir, il va devoir demander de l'aide, mais à qui ? Qui sera le plus apte à le faire grandir ?
Il va bien sûr essayer avec les deux nouvelles arrivées du clan, à savoir Lois et Becca mais l'une comme l'autre ne se voit pas commet le conseiller pour qu'il soit le meilleur petit-ami. Elles vont suggérer à leur ami de plutôt convaincre celle qui est toujours plongée dans un bouquin, l'ancienne coloc de Becca, Carrie, qui est la parfaite livrofage.
Carrie n'est une étudiante qui aime se mêler à la foule, elle préfère l'isolement, tout en tranquillité pour se délecter d'une nouvelle histoire. Elle est l'image même de la plupart des lectrices qui pour fuir les tracas quotidiens se place dans la bulle littéraire, un autre univers. La seule activité qu'elle accepte de faire avec d'autres personnes et bien ce club de lecture où elle peut s'épancher sur l'analyse qu'elle fera de ses lectures. Mais ces moments de détente vont être envahis par cet étudiant qu'elle avait recaler quelques jours auparavant, ce campus driver qui était venu lui demander son aide pour s'améliorer.

« Je ne suis pas sûre que ça me rassure. Quoi qu'il en soit, je ne veux rien avoir affaire avec lui, mais je suis curieuse de nature.
-Dis toujours.
Son visage arbore constamment une attitude légère et confiante, sauf en cet instant. Ça ne dure qu'une seconde, mais il me semble apercevoir un voile indéfinissable. C'est si furtif que je ne m'y attarde pas. »

Carrie est très combative, elle ne minaude pas devant Donovan, au contraire elle se fait un malin plaisir à le défier, le rendre chèvre et surtout le rembarrer. Elle est piquante, tout en complexité aussi car on a du mal à comprendre ce qui la freine autant face à l'évidence. On va danser d'un pied sur l'autre, tout comme Donovan, face à ses sautes d'humeur, ses explications parfois rocambolesques et sa manière de fuir quand ça devient plus sérieux.
Devenir le meilleur bookboyfriend n'est effectivement pas donné à tout le monde mais le joueur de basket va faire en sorte d'être le parfait élève et ce même si pour ça il devra lire ces bouquins de romance et de participer au club de lecture. Ses analyses m'ont paru bien étudiées, un point de vue masculin qui donne une analyse différente avec un oeil neuf. J'avoue que j'aurais aimé connaitre les titres des livres évoqués car ils avaient l'air intéressant. On va découvrir un personnage qui prendra à coeur ce changement, il va aussi en souffrir car c'est pour lui le seul moyen de prouver que ce que lui a révélé sa soeur le touche et qu'il compte bien changer son image de Don Juan.
J'ai apprécié l'analogie des scènes emplis de tension, le côté tester le réalisme des passages des livres. le coup du verre de lait m'a bien fait rire car comment dire que celui qui me fait ça, je hurle de rire avant même le premier pas fait.
On trouvera de l'humour donc, du romantisme, de la confrontation mais aussi de la tension, de la tristesse (elle m'aura mis les nerfs à vif) et de la passion. Comme dans le tome 1, l'auteure montre que les évènements de la vie peuvent nous conduire vers une autre voie. La proximité de nos deux protagonistes va de plus en plus les rapprocher mais leurs altercations seront ce qui les unira, car ils seront au fil des chapitres des amis, des confidents et des alliés.

« Je n'ai pas le droit d'être en colère, pourtant mon coeur palpite dans une cadence désagréable et des fourmillements douloureux me parcourent le corps. Ceci est indéniablement la suite de notre aventure. Je n'aurais jamais dû céder quand il venu me demander mon aide, j'étais si bien avant tout ça ! »

J'ai adoré ce roman car il est pour moi meilleur que le précédent, mais comme pour Lane et Lois, je trouve que le couple Donovan et Carrie n'a pas encore révélé tout son potentiel, il reste pour moi des zones d'ombres, des parties incomprises et des obstacles trop facilement dépassés.
Amelia la soeur de Donovan est pour moi un personnage un brin égoïste, alors oui j'ose le dire car je sais que je risque de m'attirer les foudres des lecteurs et j'ai applaudir la manière dont Carrie l'a remise à sa place car faire des reproches c'est facile mais assumer ses erreurs et tout autre chose.
Adam est le plus discret des quatre campus driver et les révélations seront dans ce roman m'auront perturbé.
J'ai hâte de découvrir ce qu'a fait l'auteure avec Lewis dans le troisième tome qui clôturera la série tant idolâtrée.

Lien : https://leslecturesdemariaet..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tachan
  15 février 2022
Nouvelle incursion dans l'univers des Campus Drivers et cette fois aux côtés du personnage qui m'attirait peut-être le plus dans les personnages secondaires du premier tome : Carrie, la fan de romance. J'étais donc impatiente de découvrir son histoire avec Donovan, le tombeur de ses dames, et si j'ai passé un très bon moment, je n'ai pas autant vibré qu'avec l'histoire de Loïs et Lane.
C.S. Quill a cependant un univers qui me parle totalement. J'ai donc pris plaisir à retrouver la petite bande qui joue vraiment un rôle à chaque fois dans l'histoire. Ses histoires ne sont jamais juste l'histoire d'un couple mais celle d'une bande et j'apprécie cela. On a d'ailleurs toujours une seconde romance qui se développe quelque part en parallèle de la principale et qui touche l'un des membres de leur groupe d'amis. Ceux-ci interagissent beaucoup avec les héros du tome, ce qui donne un ton résolument chaleureux et "bonnard". Il y a aussi un nouveau jeu de mots sur les noms des héros qui était fort amusant.
Ici, nous avons donc sous les feux des projecteurs, la mystérieuse Carrie, qui bien que fan de romances, n'est pas du tout le cliché de la Mary Sue que j'attendais. Au contraire, elle assume pleinement ses désirs et a même un petit côté rebelle et indépendant que j'adore. Par les hasards de la vie, Donovan, idol des Campus Drivers qui aligne les conquêtes, va se retrouver à lui demander de l'aide pour devenir un petit ami modèle, pensant qu'avec ses lectures elle doit bien savoir ce qui plaît. Qu'est-ce qui a bien pu impulser un tel désir de changement ? Une révélation personnelle que je vais vous laisser découvrir et qui va donner bien plus de corps et de charisme à un personnage que j'avais trouvé bien transparent dans le tome 1.
Ainsi, le thème de ce tome sera : comment devenir le petit ami parfait. J'avoue que c'est la première fois que je rencontrais cela ou presque, il y avait aussi Les hommes virils lisent de la romance mais je ne l'avais pas trop aimé. Je me suis donc beaucoup amusée à suivre la relation prof à élève des deux héros, surtout avec une prof aussi récalcitrante qui n'aime pas son côté dragueur et un élève qui a du mal à lâcher cette image qui lui colle à la peau. Leurs échanges sont donc drôles et piquants. Cependant malgré la belle dimension que l'autrice a essayé de donner à chacun grâce aux secrets qu'ils cachent, malgré leur relation pimentée, il m'a manqué quelque chose. C'était un peu trop lisse, trop facile, ça manquait de feu et de passion pour moi.
Alors j'ai quand même passé un bon moment car j'ai aimé voir Donovan changer peu à peu à son contact tout en restant lui-même dans le fond. Il m'a fait rire à gorge déployée quand il la titillait avec des petites phrases bien macho tiraient de ses lectures. Il était aussi très drôle en insistant autant pour qu'elle ose être elle-même et se lâcher. J'ai aimé que leurs différences, lui idol de basket, elle fan de lecture, les rapprochent au final. C'était vraiment un beau duo qui a très bien évolué. L'autrice a bien su gérer le tempo de leur histoire ne laissant pas traîner les choses au début pour ensuite mieux travailler sur ce qui faisait les incertitudes de leur couple, la peur de l'engagement de l'une, le trouble face à quelque chose de nouveau de l'autre. J'ai senti une belle osmose entre eux, un bel équilibre, à défaut de la passion explosive que j'attendais.
Surtout, j'ai aimé recroiser nos Campus Drivers et leurs amis. C'était chouette de les retrouver le temps d'une soirée, d'une fête, d'un passage chez les uns et les autres. C'était amusant de les voir les taquiner l'un l'autre et d'essayer de leur tirer les vers du nez ou juste de les pousser à être honnêtes. J'ai vraiment aimé cet effet "clan de copains" toujours là les uns pour les autres. C'est ce qui me donne envie de découvrir le dernier tome même s'il est consacré à Lewis, le gros lourd du groupe.
Alors non, je n'ai pas renouvelé le quasi coup de coeur du tome 1, mais j'ai passé un très chouette moment avec une romance au schéma différent de ce que je connaissais. le couple a une belle alchimie et le plot de départ m'a beaucoup plu avec l'intérêt que l'autrice fait porter aux romances dans la construction de son histoire. Ce côté méta de l'oeuvre était fort amusant avec une belle mise en abyme de son métier et ses écrits ou ceux de ses consoeurs. Maintenant, je suis curieuse de voir, si je vais aussi être surprise dans le bon sens du terme avec ce trublion de Lewis >
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Tairrep
  20 novembre 2022
Forcément, après la lecture du premier tome, je ne pouvais pas attendre plus longtemps et j'ai sauté sur le deuxième tome.
Si j'ai d'abord cru que le premier tome serait mon favoris, je dois dire que celui-ci arrive au-dessus ! L'histoire de Donovan et Carrie a pris clairement les dessus sur Lane et Loïs.
Dans ce deuxième tome, nous allons suivre Donovan, qui après ses vacances d'été à s'occuper de son père qui a fait un arrêt cardiaque va vouloir devenir un meilleur petit ami. Pour cela, il va avoir besoin d'aide, et il va se tourner vers Carrie l'ancienne colocataire de Becca une amie de Lois fan de romance.
Le fait d'intégrer dans l'histoire une fan de romance et des livres, j'avoue que ça a fait son petit plus. Je me suis énormément attachée au personnage de Donovan qui au final ne cherche qu'à rattraper son comportement tout en étant perdu, il est vraiment touchant et puis qui n'a jamais rêvé d'un homme qui découvre nos lectures pour partager avec lui ?
Il passe du coup en première place dans mon coeur. (Sera-t-il détrôné par le troisième tome ? D'ailleurs, je trouve ça dommage de ne pas avoir fait un tome sur Adam...)
Carrie malgré son caractère est attachante à sa façon et j'ai aimé en découvrir un peu plus sur elle. Cette saga est pour l'instant vraiment un plaisir à lire. (et puis avoir de temps en temps des apparitions de Lois et Lane est un plaisir)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (73) Voir plus Ajouter une citation
lecturesbookkslecturesbookks   17 novembre 2022
C'est le monde à l'envers avec elle, j'ai d'abord craqué pour sa personnalité, et c'est seulement maintenant que je prends pleinement conscience de sa beauté.
Commenter  J’apprécie          30
lecturesbookkslecturesbookks   17 novembre 2022
Avant elle, c'était simple : une fille plaît à Donovan, Donovan a la fille. Mais avec Carrie, tout est différent. Fini la belle assurance, je flippe carrément.
Commenter  J’apprécie          10
lecturesbookkslecturesbookks   17 novembre 2022
Plus j'analyse la situation, plus je me dis que je gâche ma vie. Je n'expérimente rien de peur de souffrir, et au final, je souffre de ne rien expérimenter.
Commenter  J’apprécie          10
lecturesbookkslecturesbookks   17 novembre 2022
Me plonger dans un roman, c'est mon échappatoire.
Commenter  J’apprécie          10
LesJoliesLecturesdePapierLesJoliesLecturesdePapier   02 octobre 2020
J’ai laissé ses problèmes s’agrafer à mon cœur, je me suis enfermée dans mes livres regorgeant de belles histoires rassurantes qui finissent toujours bien, j’ai combattu dans mon quotidien tout ce qui ressemblait de près ou de loin à une faiblesse amoureuse.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de C. S. Quill (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de C. S. Quill
Découvrez l'épisode #4 de New(s) Romance, l'émission 100% NR !
Notre invitée du jour est C. S. Quill , autrice de la French Team New Romance dont le nouveau roman est sorti ce mois-ci ! :)
Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! - Instagram : https://www.instagram.com/hugonewromance - Facebook : https://www.facebook.com/HugoNewRomance/ - Twitter : https://twitter.com/HugoNewRomance - TikTok : https://www.tiktok.com/@hugonewromance
On espère que vous avez aimé notre émission ! N'hésitez pas à vous abonner et mettre un petit pouce bleu ;)
Jiji&Célia #NewsRomance
Vidéo réalisée par Pierre Maler.
+ Lire la suite
autres livres classés : romanceVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Fan Squad by C.S. Quill

Quel est le métier d'Elvis ?

Serveuse
Community Manager
Assistante
Manager

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Fan Squad de C. S. QuillCréer un quiz sur ce livre