AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782919285013
Éditeur : Antidata (24/10/2011)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Etrange destin que celui des personnages de ces nouvelles : ils font à ce point partie du paysage, que celui-ci finit par les avaler. C'est certainement ce qui fait l'originalité de l'écriture de Bertrand Redonnet. Installé dans l’est de la Pologne depuis six ans, après une jeunesse passée sur les rives de la Vienne, puis, plus tard, en Charente-Maritime, il reprend l’héritage de Maupassant, en inversant la mise au point : les décors aussi vivants que nature de ces... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
nilebeh
  03 février 2016
Dix nouvelles, rédigées d'une plume classique et soignée, quoique un peu désuète, avec une référence claire à Maupassant : un ensemble agréable à lire, entre Aunis et Saintonge d'un côté, Pologne de l'autre.
Des motifs récurrents se répondent d'une nouvelle à l'autre: la notion de confins, de frontières (l'orée des bois, la côte atlantique, le Bug, cette petite rivière de la Pologne orientale qui sépare l'Union européenne de la Biélorussie et du reste du monde) ; l'eau (des rivières, un canal, des marais de Vendée, glace ou neige dans les hivers polonais), l'Île de Ré et ses tempêtes ; l'effroi : un loup redoutable et d'une intelligence diabolique (réminiscence de la Bête du Gévaudan?), une vieille polonaise assassinée ; l'enfermement et la solitude : un moine s'enfuit de son monastère, un prisonnier à peine sorti de sa cellule retenu captif par la tempête sur l'Île de Ré) ; des forêts, des maisons forestières, le travail et le transport du bois, des grumes , la maisonnette de l'éclusier au bord du canal reprise par un juge à la retraite qui va semer la peur chez les pêcheurs illicites.
Chaque histoire offre un décor soigneusement décrit, des personnages croqués d'un trait précis, une chute inattendue avec un peu de fantastique (la dame blanche) et quelques traits d'humour.
Un bon moment de lecture. Juste un regret : l'auteur cite le distrait comme étant de Molière. Une distraction, sans doute...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tanvyeboyo
  12 février 2019
Du marais poitevin jusqu'aux frontières orientales de la Pologne, voici un recueil de nouvelles qui invite au voyage, puis, … on hésite. Pas toujours des contes, souvent des textes de commentaire sur la vie, le tout d'un auteur français installé aux bords du Bug, rivière-frontière avec la Biélorussie. Une réflexion sur l'écriture et des fresques de paysages à travers ce que l'auteur appelle ‘une sobre description' de lieux et des gens qui les habitent.
Livre que l'auteur qualifie à un moment de texte ‘bâtard', jugement sévère, même si les émotions se suivent dans un désordre qui n'est pas toujours joyeux, surtout dans l'ambiance lourde de la forêt polonaise, scène qui domine les nouvelles nombreuses consacrées à ce pays.
Beaucoup d'écrivains se prennent sans doute très au sérieux. Il se peut que Bertrand Redonnet n'en soit absolument pas un. A-t-il un éditeur qui pourrait le guider vers la création d'un livre majeur dont les prémisses semblent cachées dans ce recueil ? Les hésitations, entre fiction et récit, entre France et Pologne, enlèvent quelque chose à un talent dont on aimerait entendre davantage. En attendant, il est comme avalé par la forêt de la vallée du Bug. Étrange destin de cet auteur et de son oeuvre de 2011.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
Gattoune
  26 février 2019
Merci à Babelio et aux éditions Antidata pour cet ouvrage reçu lors d'une masse critique.
"N'est pas Maupassant qui veut"... le décor est posé.
Et quelle importance pour le décor dans ces nouvelles ! Tantôt plongé au coeur de la forêt enneigée au confins de l'Europe de l'Est, tantôt dans un paysage plus familier, celui de l'ouest de la France, au bord de l'océan Atlantique (voire même sur une île...).
Avec une plume qui m'a particulièrement plu, l'auteur se rapproche à mon goût plutôt d'Alan Poe que De Maupassant, pour le caractère parfois "horrifique". Les nouvelles sont juste suffisamment courtes pour tenir en haleine sans lasser, bien que certaines fins soient un peu abruptes. Cela étant, c'est un point que j'ai finalement apprécié, car la nouvelle continue alors de s'écrire en nous-même, avec la suite qui nous (en)chante.
Un plaisir de sentir la forêt noyée sous la neige alors qu'on lit près d'un feu, en hiver ; un agréable voyage, sans frais ni émissions de Co2 !
Commenter  J’apprécie          00
Dromdeche
  08 février 2019
Livre reçu via l'opération MASSE CRITIQUE
L'art de la nouvelle est chose ardue. L'auteur s'en sort plutôt bien. Ce recueil de 10 nouvelles situe leur "action" entre l'ouest de la France et le Pologne.
Si je mets "action" entre guillemets, c'est que il ne faut pas prendre ce mot au pied de la lettre. Point d'actions rocambolesques, point de dialogues vivants. La 4eme de couverture annonce bien la couleur de ce recueil :
" Etrange destin que celui des personnages de ces nouvelles : ils font à ce point partie du paysage que celui-ci finit par les avaler."
En effet, le paysage devient le personnage omniprésent de ces textes. On entre en lecture avec la lenteur de mouvement du paysage. On se sent aspiré par celui-ci.
Quelquefois, peut-être trop ? Il faut pour certains textes accepter de s'accrocher aux branches pour entrer dans le paysage qui ne se dévoile pas si facilement que cela.
Mais ce recueil offre de belles promenades au pas lent, parfois teinté d'humour.
Lien : http://citajourdesyldia.cana..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TanvyeboyoTanvyeboyo   12 février 2019
Que je te dise d'abord un mot sur les lieux, les climats et les paysages. Car ils ont tort les gens qui racontent en voulant faire l'économie du théâtre des choses. Ils ont tort parce lire et écouter c'est se transporter dans un ailleurs du monde qui n'est, à mon sens, transmissible qu'au travers les mots d'une sobre description.
Commenter  J’apprécie          00
TanvyeboyoTanvyeboyo   12 février 2019
Écrire une forme brève qui ait de l’allure et du style n’est pas chose facile.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : pologneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
269 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre