AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Faure (Illustrateur)
ISBN : 2723440117
Éditeur : Glénat (18/06/2003)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 21 notes)
Résumé :

Frédéric Cyprian est peintre. Personnage froid et posé, il a l'habitude de provoquer en duel au pistolet ses confrères dont il juge l'art indigne. Il en a déjà tué plusieurs. Son ami Nicolas l'entraîne dans une réunion de son groupe occulte « les Frères Géniaux », bande d'allumés jouant à la roulette russe. Frédéric y fait preuve d'un courage incroyable, comme s'il n'avai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
missmolko1
  24 décembre 2015
Le Maître de Peinture, nous emmène en Pologne dans les années 20.On y fait la connaissance de trois personnages principaux : Adam Zinguleski, un peintre célèbre ainsi que sa jeune et jolie femme, Eliza, et enfin Frédéric Cyprian, un jeune peintre qui mène une vie faite de duel et d'arme a feu.
Ce premier tome est la pour installer l'intrigue, nous faire découvrir les personnages mais est aussi fort prometteur. Niveau intrigue, j'ai de suite accroché et est vite envie de découvrir la suite.
Les dessins m'ont eu aussi beaucoup plu, les couleurs sont bien choisies et l'ensemble se marie tres bien.
Bref, c'est une bonne découverte, et il me tarde de lire les deux tomes suivants.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
Commenter  J’apprécie          250
tynn
  27 mai 2015
Il est des choix de lecture en médiathèque qui entrainent sur des chemins non prévus.
Ce titre était pour moi accrocheur. Cela devait parler de peinture et ce fut aussi une ambiance et un contexte social. Au final, je me suis laissée prendre par cette mystérieuse histoire dans la Pologne des années 20, où il est plus question de triangle amoureux et artistique que d'art pictural.
Un jeune et romantique artiste brule sa vie dans la neurasthénie, les duels au petit matin et les expériences extrêmes de prise de risque. Une quête de soi et du succès entre doute et aigreur qui va le confronter à un peintre reconnu, et surtout à son magnifique modèle d'épouse.
La rencontre des deux tempéraments artistiques, de deux talents dans une histoire de passion, d'amitié et de recherche d'inspiration sur fond du contexte politique de la Pologne, secouée par des courants contestataires.
Le graphisme très réaliste et la colorisation sont les points forts de cette trilogie, avec certains dessins de toute beauté, avec des couleurs chatoyantes variant en fonction de la luminosité des scènes, une précision dans les décors et l'élégance des personnages.
Ca se laisse lire bien agréablement...
(Avis donné pour l'ensemble des trois tomes)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
pbazile
  10 juin 2012
Makyo est un scénariste que j'ai aimé dans ma jeunesse (la ballade du bout du monde, le cycle des 2 horizons) mais que, à la différence d'un Yann par exemple, ne me plait plus trop.
Cette série de 3 tomes laisse un peu sur sa fin. Les personnage sont assez attachants, l'arrière plan de Pologne d'entre 2 guerres assez dépaysant. C'est une histoire d'amour romantique comme je les aime d'habitude mais... ça manque de fond. On s'ennuie un peu.
C'est un peu court en somme.
Le dessin de de Faure est original, mais il fait régulièrement des erreurs de perspectives ou de proportion dès qu'il ne s'applique pas. Ca fonctionne, mais ce dessin "moyen" ne rattrape pas une histoire faible.
Commenter  J’apprécie          10
Estellecalim
  04 juillet 2013
l'histoire centrale est un peu cousue de fil blanc et ce qui doit arriver entre les personnages a de grande chance d'arriver.
Néanmoins, ce qui pousse le lecteur à tourner les pages tient plutôt du « comment ».
L'histoire rebondit sans cesse, éliminant puis rappelant les personnages secondaires.
Le scénariste joue avec le cadre historique (qui ne m'était pas familier, je l'avoue) pour développer son histoire et lui imprimer une dimension plus politique que sentimentale.
La dénonciation d'un régime autoritaire est permanente, mais il s'agit d'un travail de mémoire.
Les années ont passé, ce qui permet sans doute aux auteurs de pouvoir fournir au lecteur l'ensemble des informations qui lui permettent de comprendre la situation politique.
Dans cette bande dessinée, il se passe donc toujours quelque chose, tout en conservant une cohérence qui permet de suivre.
Frédéric est un personnage tourmenté (comme tous les peintres de fiction, non ?), son mentor aussi, et tout ce petit monde est soutenu par Eliza dont la beauté les fascine tous deux.
Mais ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est que Eliza n'est pas lisse.
Elle n'ouvre pas les bras au petit jeune qui surgit dans sa vie.
C'est au contraire une femme forte, multiple, qui se dévoile progressivement.
Pour une fois, c'est appréciable.
Du côté du dessin, c'est très classique, peut-être même un peu trop mais cela correspond au genre et c'est tout de même parfaitement maitrisé.
Les couleurs sont parfois traitées dans des gammes de sépia qui atténuent l'ambiance et donne l'illusion d'un monde gris et terne.
L'atmosphère de cette époque est ainsi plus présente, tout en étant bien nuancée.
Une bande dessinée à découvrir si vous cherchez une bonne petite BD pour un dimanche après-midi, si vous aimez les artistes tourmentés, l'histoire de la Pologne et les histoires d'amour compliquées.
Lien : http://lirerelire.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MahpeeMahpee   16 novembre 2015
Je tiens de moins en moins à la vie, je n'y arrive plus... Je veux revoir cette lumière de l'autre côté... Ici, tout me paraît tellement sombre, tellement terne... Tellement triste... Sans intérêt !
Réfléchis bien. La lumière aveugle et les ténèbres finissent toujours par se dissiper. N'y a-t-il vraiment rien qui te retienne à la vie ?...
Si. Peut-être... Une image... Un visage de femme... Sa beauté a quelque chose à voir avec ce que j'ai vécu quand j'étais entre la vie et la mort. Et je... Si je ne la rencontre pas... Je finirai là-bas...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LilizLiliz   27 octobre 2015
Sa beauté a quelque chose à voir avec ce que j'ai vécu quand j'étais entre la vie et la mort. Et je... Si je ne la rencontre pas... Je finirai là-bas... Et je me rends compte que... Finalement, elle n'existe pas... Et j'ai peur...
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
Videos de Frédéric Richaud (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Richaud
Voir Gandhi, de Frédéric Richaud
autres livres classés : pologneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3521 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre