AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782505076384
256 pages
Kana (26/01/2024)
4.5/5   6 notes
Résumé :
Un parcours hors du commun qui va nous mener du Japon d`après-guerre jusqu`en 2001 et la sortie du film Metropolis.
Un parcours fait de rencontres, d`opportunités, de soirées interminables, de jazz, de cigarettes, mais surtout de cinéma.
Une passion qui lui a été transmise par son père et qui lui donnera très tôt l`envie de devenir réalisateur.
Et c`est le cinéma d`animation qui lui offrira cette opportunité.
Autre figure incontournable d... >Voir plus
Que lire après Ma vie en 24 images par secondeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique


Biberonnée aux animés, comme tous les enfants de la Génération du Club Dorothée, je n'avais pourtant jamais rencontré en conscience la grande figure de l'animation qu'est Rintarô. Ce fut donc un réel bonheur de faire cette rencontre grâce à cette BD autobiographique offerte à l'occasion de sa venue en France à Angoulême.

De Rintarô, j'ai vu le travail sur Astro, le Roi Leo, Albator, Galaxy Express et même Métropolis, dont je me rappelle avoir attendu la sortie avec impatience quand j'étais au lycée. Et pourtant, je ne connaissais rien de cet homme en dehors de son nom, devenu emblématique dans le monde de la réalisation japonaise. J'ai donc été ravie de ce projet de proposer en France une BD que l'auteur aurait conçu pour raconter sa vie, suite à l'échec d'un projet de film sur le même sujet. L'objet en plus, une BD en noir et blanc au format relié franco-belge, est parfait pour plaire au plus grand nombre. J'espère que ce sera l'occasion pour les curieux de pousser la porte et d'aller à la rencontre de l'histoire de l'animation japonaise.

Car comme la BD Les Pionniers de Dorison & Co., l'auteur en plus de nous raconter sa vie et son parcours, d'une manière bien plus large nous fait le récit d'une passion dévorante et c'est ce volet-là qui m'a passionnée à mon tour et fascinée. Qu'importe si la narration graphique et les dessins ne suivent pas et sont assez plats, l'histoire, elle, vaut totalement le coup et dépasse largement cela. Nous ne sommes pas dans un objet esthétique mais dans un objet de témoignage et j'aime cela !

Ce fut passionnant de découvrir l'homme derrière Rintarô, personnage né juste avant la guerre, qui a donc connu celle-ci en tant qu'enfant et qui nous raconte les chamboulements vécus par lui enfant, mais aussi par sa famille, avec l'éclatement du quotidien qu'ils ont pu connaître avant. Ensuite, c'est le grand rattrapage japonais et la folie de l'animation et de la production de masse qu'il nous raconte et à nouveau on assiste avec passion à une nouvelle révolution dans le quotidien des Japonais. Cet album est vraiment un témoin unique de cette époque si riche, décrite avec passion et vivacité à travers des exemples clés tirés de la vie de l'auteur, ce qui rend l'ensemble d'autant plus réel. Passionnant et immersif.

J'ai rapidement été touchée par ce petit garçon, puis jeune homme passionné. Il y a des scènes fascinantes comme lorsqu'il construit sa première lanterne magique ou quand il court regarder des rushs avec Tezuka en pleine nuit. On sent et partage cette passion frissonnante pour l'animation, en tout cas je l'ai partagée plein pot. Il faut dire que Rintarô est très communicatif dans le récit de sa vie qu'il partage avec nous, nous relatant ses hauts et ses bas. Il va cependant vite, format oblige. Il passe ainsi sur sa vie personnelle. Une fois animateur, c'est comme si rien d'autre ne comptait et cette famille à l'origine de sa passion disparaît au profit de la nouvelle famille de coeur qu'il a trouvé dans son travail. L'animation est vraiment une passion dévorante.

J'ai beaucoup aimé découvrir à travers son exemple l'histoire de celle-ci, de la création et des premiers temps de Toei, en passant pour le studio Mushi de Tezuka et les premiers animé à la télé, l'explosion du genre, la floraison des studios, sa propre émancipation et ses succès. Il nous conte vraiment par le menu ce que c'était que de travailler dans l'animation à l'époque. On vit à ses côtés les gestes techniques nécessaires et leur évolution. Il en montre aussi bien la passion que les difficultés, le manque de moyen, la fatigue immense, le manque de moyen parfois, les petits salaires, mais aussi la passion et l'entraide, l'envie de toujours inventer et proposer quelque chose. C'est enthousiasmant et enrichissant. Ça donne envie de creuser le sujet, de revoir certains animés et films.

On croise en plus nombre de grands personnages de l'animation, découvrant ou redécouvrant ainsi leur rôle dans cette grande histoire, leur propre passion et leurs déboires. C'est notamment le cas de Tezuka assez central ici, mais il y a aussi Otomo, qui signe d'ailleurs la préface, et d'autres plus discrets comme Mori et quelques autres. On y parle aussi des influences de ces pionniers avec le cinéma d'autrefois, ces films d'époque, son théâtre classique japonais ou encore ses contes. C'est passionnant.

Que voilà un super objet pour les fans d'animation et de son histoire. Dans sa forme la plus simple, sans chichi et fioriture, voilà un artiste phare de l'animation japonaise qui se confie et nous livre son histoire de sa rencontre et sa passion à ce média. Passionnant, lumineux et enrichissant ! J'ai envie de revoir l'ensemble de son travail maintenant.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          60
Plongez dans l'univers fascinant de Rintarô, un géant de l'animation japonaise dont la vie a été façonnée par la passion du cinéma dès son plus jeune âge. "Ma vie en 24 Images par seconde" nous offre un voyage intime à travers l'histoire du cinéma japonais, des années de guerre jusqu'aux réalisations emblématiques de l'auteur comme "Capitaine Albator" et "Galaxy Express 999".

Les premières pages nous plongent dans l'enfance de l'artiste, marquée par la guerre et la découverte du cinéma. On découvre un jeune Shigeyuki Hayashi, nourri par la passion transmise par son père, qui rêve de devenir réalisateur. Cette période, empreinte de nostalgie et de mélancolie, pose les fondations d'une carrière exceptionnelle.

À travers les décennies, Rintarô nous emmène dans les coulisses de l'animation japonaise, des premières expériences chez TOEI Animation jusqu'aux collaborations avec des figures légendaires comme Osamu Tezuka. Chaque chapitre est une plongée dans une époque différente de l'histoire de l'animation, remplie d'anecdotes passionnantes et d'événements marquants.

Le dessin, simple et précis, accompagne parfaitement le récit, capturant l'essence des moments clés de la vie de Rintarô avec une grande justesse. Les planches sont riches en détails et en émotions, transportant le lecteur dans un univers où la passion et le travail acharné sont les maîtres mots.

"Ma vie en 24 Images par seconde" est un hommage vibrant à un artiste qui a marqué l'histoire de l'animation japonaise, mais aussi une invitation à découvrir un pan méconnu du cinéma japonais. Ce livre est un véritable coup de coeur, à la fois pour son contenu riche et pour la manière dont il nous transporte dans l'univers fascinant de Rintarô.
Lien : https://www.instagram.com/ph..
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (5)
Telerama
12 avril 2024
83 ans, une dizaine de longs métrages, le Japonais a tout vécu de l’histoire de l’anime. Son autobiographie en BD “Ma vie en 24 images par seconde” prend des allures de film d’aventures…
Lire la critique sur le site : Telerama
Bibliobs
22 mars 2024
Certaines images s’impriment sur la rétine, comme ce burlesque Tezuka en pyjama et à vélo, venu déranger Rintarô en pleine nuit pour lui demander de regarder des rushes. Aussi pudique sur sa vie privée qu’il est généreux en anecdotes de tournage, Rintarô livre une mine d’informations précieuse. Un cadeau pour ses fans.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
MangaNews
22 février 2024
La bande dessinée de Rintarô est d'ores et déjà un incontournable pour les amoureux de ses œuvres comme pour les amateurs d'animation, les férus de portraits d'artistes, et les adeptes des mangas historiques de l'après-guerre. Et mieux vaut prévoir un peu de temps libre après lecture, tant celle-ci donne l'envie de voir ou revoir sa filmographie.
Lire la critique sur le site : MangaNews
LeDevoir
20 février 2024
Shigeyuki Hayashi, de son vrai nom, a donc voulu raconter l’histoire d’un malentendu au dénouement heureux. Ce malentendu, c’est sa vie, qu’il livre au public francophone sous la forme d’une bédé parue fin janvier chez Kana Dargaud.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
Telerama
20 février 2024
Légende de l’animation japonaise, Rintarō en est aussi la mémoire vive. Dans Ma vie en vingt-quatre images par seconde, le réalisateur du Roi Léo, de Galaxy Express 999 et de Metropolis, mais aussi de la série Albator, le corsaire de l’espace, devenue culte en France, retrace en images sa singulière trajectoire.
Lire la critique sur le site : Telerama

Lire un extrait
autres livres classés : vocationVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus

Lecteurs (26) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3171 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *}