AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330002336
200 pages
Éditeur : Actes Sud (31/12/2011)

Note moyenne : 4/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Avec d'autres, je sonde les profondeurs de la terre, nous exhumons des fragmens de corps que nous reconstituons avec soin. Ces êtres échappés du néant me parlent et me réconfortent. En leur compagnie, je m'éloigne de tout, même du chagrin
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Maxie
  28 novembre 2016
Esther est anthropologue, et dépressive. Son mari l'a quittée, son père est décédé, et sa mère, qui était une mère abusive, est désormais en maison de repos et ne la reconnaît plus. Esther souffre et va régulièrement chez un psychanalyste, pour tenter de sortir de sa dépression. Elle tente aussi de fuir son quotidien en s'engageant au Kosovo, pour déterrer et identifier des corps exhumés de charniers. Pour voir qu'il y a plus malheureux qu'elle, ou pour s'enfoncer encore un peu plus dans le malheur, mais elle expérimente également qu'il est possible d'affronter des choses terribles plus facilement si on est en ensemble… Les veilleurs de chagrin est un roman à la fois poétique et plombant. L'ambiance est lourde et légère à la fois, l'écriture très belle. Comme le disait Nicole Roland dans une de ses interviews, « le monde est affreux mais aussi merveilleux », et Les Veilleurs de chagrin expriment très bien ce double aspect des choses.
Commenter  J’apprécie          80
krol-franca
  13 avril 2012
Le titre d'abord, tout simplement superbe ! L'image… celle de ces personnes qui exhument des cadavres jetés dans des charniers pour leur redonner une place parmi les leurs. "Les disparus ne seront plus condamnés à errer dans le chagrin de leurs proches. Ils reprendront leur place parmi eux, honorés dans leur mort qui pourra enfin être dite, pleurée, dépassée."
Ce livre est un gros coup de coeur ! Une écriture magistrale, d'une finesse extraordinaire, ou tout n'est que suggestion. C'est un roman qui se mérite, qui se relit, dont on s'imprègne, et qui nous transforme.
Le lecteur plonge au coeur de la souffrance de sa narratrice, une anthropologue qui va participer à la reconstitution des corps exhumés des fosses au Kosovo. Des fantômes de son passé, aux fantômes de ces corps qu'elle met à jour, il n'y a qu'un pas. Les uns lui rappellent les autres. Elle est partie au Kosovo pour fuir sa mère morte vivante, ses souvenirs douloureux, sa séparation difficile d'avec son mari, la mort de son père. Elle vit entourée de morts.
Si je devais comparer ce roman avec celui que j'ai lu juste avant, je ne dirai qu'une chose : celui-ci est émouvant, bouleversant parce que son écriture est juste, elle nous dévoile l'intime sans nous l'assener. J'ai lu des pages extraordinaires, subtiles, sur la maladie d'Alzheimer, sur la vieillesse, sur la mort.
Esther, la narratrice, se livre à un psychiatre qui lui laissera entrevoir la lumière au bout du tunnel, après avoir "creusé avec ma pioche, ma truelle, ma souffrance, ma peur, pour dégager cette forme indéterminée qui m'enferme ; je l'ai déchirée au scalpel. J'ai mal à moi, à eux, j'ai mal, mais ma bouche tremble du désir de vivre." Les paroles de ce psychiatre sont des perles posées le long du chemin, qui feront de cette exhumation, un collier d'espoir.
La suite sur mon blog.

Lien : http://krol-franca.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Tomie
  03 avril 2012
En déterrant les os à Kosovo, la narratrice exhume ses souvenirs. Sa mère est atteint d'Alzheimer, ses souvenirs sont douloureux. C'est toute une analyse qui se produit dans ce récit et qui l'aide. J'ai beaucoup aimé l'écritue
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Alice_Alice_   21 avril 2014
Vers le milieu de la nuit, j'ai pris Mrs Dalloway, le livre de chevet de la première Esther. Si j'en juge par l'état de ses pages, il a dû être lu très souvent. Par elle. Puis par moi. Ouvert, refermé, emporté, porté contre le cœur. Avec ses partitions, cet exemplaire est la seule trace que j'aie de ma grand-mère maternelle.
Les passages qu'elle a soulignés me sont parvenus intacts, malgré la texture défraîchie des feuillets. Et cette femme que je connais seulement par les photos que l'on a conservées d'elle, cette femme si belle, m'est devenue intime au point d'avoir l'impression, parfois, que c'est elle qui pense en moi. Il suffit que j'ouvre le livre au hasard: les mots qu'elle a aimés, ceux qu'elle a notés dans la marge d'une écriture élégante ont fini par ne s'adresser qu'à moi, qui les recueille et m'y blottis tour à tour. De ces mots, je suis sûre. De l'amour qu'elle avait pour eux aussi. Celui que je leur porte me prouve qu'elle m'aurait aimée, elle, sans qu'il soit besoin de lui plaire, de lui obéir aveuglément, de capituler devant elle au point de tuer tout désir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
TomieTomie   03 avril 2012
Je ne pouvais supporter l'idée qu'il était trop tard pour tenter de nous apaiser, pour dire à ma mère : "je t'aime. Ne t'inquiète pas, j'ai tout oublié" Trop tard pour la tenir dans mes bras, la bercer, sentir battre son cœur.
Je lui prenais la main, elle se dégageait d'une secousse et recommençait à marcher, comme une automate, d'un bout de couloir à l'autre.
Commenter  J’apprécie          50
TomieTomie   03 avril 2012
Il semble que nous trouvions uniquement des squelettes. Nous savons qu'un corps se détruit très rapidement s'il est abandonné en surface ou enseveli à faible profondeur; plus il est enterré, plus il sera préservé
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : maladie d'alzheimerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Nicole Roland (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
341 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre