AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782918719854
304 pages
Éditeur : Editions du Riez (03/02/2015)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Quand un vieux médaillon et quelques documents anciens révèlent à Noâm les soupçons de collaboration qui pèsent sur son arrière-grand-père, son monde bascule. Comment accepter et vivre avec cette honte ? Il veut comprendre. Avec son meilleur ami, il se rend au Château de Noisy, là où son aïeul fut aperçu pour la dernière fois.

Sur place, ils sont victimes d’un éboulement. Ils se réveillent en 1944 à la veille de la Bataille des Ardennes. Noâm voit là ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  15 octobre 2018
Je remercie bbpoussy pour cette pioche d'Avril, cela m'a permis de sortir ce livre de ma PAL qui y était enterré depuis l'échange effectué avec Cornwall en mai 2016. J'ai un peu tardé pour le lire alors qu'il m'intéressait, comme souvent d'ailleurs avec les livres de ma PAL.
Dès le départ, l'histoire m'a fait penser au premier tome de Time Riders, il s'agit d'un mélange de voyage temporel et d'Histoire. Nous arrivons pendant la Seconde Guerre Mondiale, juste avant la bataille des Ardennes. Nos personnages principaux sont deux jeunes hommes belges dont l'un voulait partir sur les traces de son arrière-grand-père, il vient d'apprendre le passé sombre et caché de sa famille. le voyage temporel n'était pas prévu au programme et ils ne savent même pas comment il s'est opéré. Ils doivent repartir dans leur présent mais rien ne se passe comme prévu. L'histoire est finalement très triste mais très intéressante à lire, on n'a pas le temps de s'ennuyer et je ne m'attendais absolument pas à ce type d'histoire ni à ce final. Je suis donc très contente de cet échange, il m'a permis de découvrir une jeune auteur belge qui ne manque pas de talent.
Comme vous l'aurez compris, ce roman a été une agréable découverte qui a été très vite lu contrairement à d'autres lectures. J'avais toujours hâte d'en savoir plus sur les aventures de ces 2 jeunes gens dans une période historique sanglante et dure. Au final, ce roman allie voyage temporel et uchronie, où on ne voit pas le temps passé en compagnie de ces 2 jeunes hommes. La maison d'éditions a quand même laissé passer une belle coquille (p232) : « climax » pour « climat »… Si vous êtes amateurs de romans fantastiques alliant Histoire et aventures, je vous conseille fortement de découvrir ce roman très intéressant et sa jeune auteur. Pour ma part, dès que ma PAL se videra un peu, j'espère pouvoir en découvrir d'autres de cette auteur.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
Walkyrie29
  08 avril 2015
Un roman à la couverture très attractive, l'emballage est alléchant et donne très envie de plonger dedans, pourtant le contenu me laisse dubitative ; certaines choses sont très prenantes et intéressantes, pour d'autres, je n'ai pas toujours compris où nous menait l'auteure. La couverture ne porte pas le contenu, on s'attend à quelque chose de sombre, sanglant, tragique et pourtant même si la thématique l'est, l'intrigue est plutôt « légère ». le contenu n'est tout simplement pas à la hauteur de l'appel de la couverture ! Ce qui accentue fortement notre frustration à la lecture de ce roman qui s'annonçait plus que prometteur.
Noâm est un jeune homme passionné d'histoire qui vit avec son père depuis la mort de sa mère. Un jour, son père, antiquaire de profession, revient avec une boîte au contenu qui intrigue beaucoup Noâm, des écrits, des photos et un drôle d'objet… mais son père lui interdit d'y toucher. de nature curieuse, Noâm passe outre l'interdiction et découvre un secret de famille inavouable ; son arrière grand – père aurait collaboré avec les allemands durant la Seconde Guerre Mondiale. Ébranlé et ayant une soif de vérité, il en parle à son meilleur ami Lucas et décide de faire des recherches en commençant par le château de Noisy où son arrière aurait collaboré. Sur place, les choses dérapent, Noâm et Lucas se réveillent 70 ans plus tôt en 1944, à l'aube du sanglant épisode de la bataille des Ardennes.
Commençons par les points négatifs, quel était le public visé de ce roman ? Etant donné l'image véhiculée par la couverture, on s'imagine qu'il s'agit d'un roman pour adulte, et pourtant on a davantage l'impression d'un roman young adult porté par des héros étudiants (et donc, a priori adultes, ce qui perturbe quelque peu). En parlant des personnages, ils manquent un peu de caractère, de « matière », d'une « âme », on s'attache davantage à Lucas, le meilleur ami qu'à Noâm, personnage un peu désinvolte au caractère lunatique, qui s'entiche de la première fille venue, Esther (personnage qui n'apporte d'ailleurs pas grand chose au récit), qui sombre bien trop souvent dans les bras de Morphée et qui se plaint sans cesse de sa frustration ! Heureusement que Lucas contrebalance tout ça en apportant une réflexion intelligente et une base plus saine qui probablement leur sauvera la mise plus d'une fois. Quant à Félicien, un personnage censé être énigmatique, à double casquette : collabo ? résistant ? portant des secrets qui n'en sont pas vraiment… Par ailleurs, les actions menant peu à peu à la mise en place de l'intrigue ou à son dénouement sont un peu trop rapides, les scènes tragiques et réalistes de la guerre manque d'émotivité car finalement les faits sont très connus et malheureusement se répètent dans le roman… Je pense notamment aux diverses scènes de pelotons d'exécution.
Côté intrigue, celle-ci s'intensifie et s'accélère seulement dans la seconde moitié du roman, on est un peu perdu au début ne sachant pas où l'auteure veut amener son lecteur : apporter un point de vue autre de cette seconde guerre ? Entraîner une réflexion sur les faits et les changements du passé sur le présent, ce fameux « effet papillon » ? Indiquer que les apparences sont souvent trompeuses et qu'il faut se méfier des soupçons, des « on dit » ? Tout cela à la fois ? La thématique de fond est intéressante, raconter une histoire se passant pendant la seconde guerre mondiale et plus précisément au coeur d'un des grands événements les plus sanglants qu'a connu la Belgique à cette époque apporte énormément de profondeur et de consistance au récit qui malheureusement en manque pour les raisons citées précédemment. Tout cela en intégrant le voyage dans le temps ce qui apporte une touche de « science fiction » et un paramètre inconnu et perturbateur à l'événement. On soulignera aussi le travail et la qualité du style de l'auteure qui se veut simple mais efficace, le vocabulaire et l'écriture sont justes, le roman se lit très bien et sans anicroche.
En bref, je sors de ma lecture un peu déçue et frustrée, déçue ne pas y avoir trouvé ce que j'attendais et frustrée que cette magnifique couverture ne soit pas en adéquation avec son contenu, certes intéressant et bien écrit, mais plus en adéquation avec une lecture pour un public plus jeune qu'adulte. Serais-je passée à côté de ce roman ?
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
gwenleen
  21 janvier 2015
C'est avec un coeur gros comme ça que je vais écrire cette chronique. Parce que ce premier bouquin, il est l'aboutissement d'années de travail, de nombreuses déceptions, de moments de joie, de découragement, d'espoirs fous, ... Ce bouquin, c'est l'aboutissement de la belle histoire de son auteure, une jeune femme qui est là pour clamer qu'il faut croire en sa passion et se battre encore et encore même si parfois ça peut faire mal. Bref assez versé dans le sentimentalisme, passons aux choses sérieuses.
La première chose qui saut aux yeux avec ce roman, c'est l'originalité de son sujet. La guerre de 40 rien de nouveau me direz-vous! En effet sur ce point vous avez raison, mais la façon dont il est traité sors des sentiers battus et nous offre une "nouvelle vision" de l'histoire comme pour mieux nous inviter à la réflexion. En effet, ce que le lecteur retiendra, c'est cette question: "et si ?".
La plume quant à elle a ses propres particularités. Oh bien entendu elle n'est pas parfaite, mais elle se défend plus que bien et nous offre son petit effet "ascenseur émotionnel" en nous faisant passer du feu de l'action au répit en quelques mots avant de repartir sur un autre "drame". L'écriture est soignée, stylisée, et même si parfois elle l'est trop, au final elle sert à merveille l'histoire que Bérengère Rousseau veut nous livrer.
Suivre Noâm, c'est courir au coeur de l'histoire, c'est s'interroger, et c'est ressortir bouleversé. Suivre Noâm, c'est aussi accepter qu'il vous suive vous parce qu'il restera présent dans un coin de votre tête vous invitant à vous arrêter sur ce qu'est notre société et ce qu'elle aurait pu être. Suivre Noâm, c'est aussi suivre une galerie de personnages dans un décor perturbé par la guerre où chacun apporte sa pierre à l'histoire. Suivre Noâm, au final, c'est également découvrir toute la sensibilité qui caractérise son auteure, c'est voyager au coeur de son imaginaire en se laissant guider par les valeurs qui lui sont chères.
Un premier roman qui a mis du temps pour voir le jour, mais qui au final a mis le temps nécessaire pour être posé, juste, et surtout réussi. Un premier roman qui pour moi, devrait être mis entre les mains de grands ados pour une introduction au sujets sensibles de 40-45 et du devoir de mémoire. Un premier roman marquant et sensible pour cette jeune plume qui a encore de biens jolies choses à nous faire découvrir.
Pur conclure, je ne résiste pas, je vous poste la photo de château qui inspiré Mme Rousseau, une merveille architecturale:
Lien : http://desmotssurdespages.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Lire-une-passion
  13 mars 2015
Un livre traitant de la seconde guerre mondiale était fait pour moi. Étant très intéressée par cette période, j'ai été directement intriguée par cette nouvelle sortie, et je voulais voir ce que pouvais nous faire découvrir l'auteure, tout en gardant intacte l'histoire. Eh bien je dois dire que je n'ai pas été déçue ! Ça faisait longtemps que je n'avais pas aussi rapidement dévoré un livre (et croyez-moi, si je n'avais pas été fatiguée, je l'aurais lu d'une traite!). C'est donc pour moi une très bonne surprise, que je conseille à tout le monde !
Le jour où Noam découvre un vieux médaillon et des documents anciens révélant les soupçons de collaboration de son arrière grand-père lors de la seconde guerre mondiale, son monde s'écroule. Avec l'aide de son meilleur ami Lucas, il va tenter de découvrir la vérité. Une fois sur les lieux du château de Noisy, sans comprendre comment ni pourquoi, ils sont tous les deux transportés en 1944. Une chance, si on peut le dire ainsi, pour Noam, qui pourra enfin lever le voile sur cette triste affaire, et, pourquoi pas, rencontrer son arrière grand-père. Mais si le fait de revenir dans le passé pouvait aussi changer le futur ? Et si les gestes et les paroles que pourraient avoir les amis, allaient avoir un impact irrémédiable sur leur vie future ?
Pour cette fois, je vais commencer par les personnages, c'est bien de changer, parfois ! Tout d'abord, nous avons Noam, un jeune homme déçu et détruit par les révélations qui tente par tous les moyens de s'en sortir et de découvrir la vraie vérité derrière tous ces secrets et ces cachotteries. de ce fait, les décisions qu'il prend, les paroles qu'il a sont parfois irréfléchies et c'est là que Lucas entre en considération. Son meilleur ami est vraiment là pour le canaliser. Il a la tête sur les épaules, les idées claires et arrive à apaiser les coups de sang de Noam. C'est vraiment un personnage que j'ai beaucoup aimé, avec une psychologie très intéressante. Ensuite vient Félicien, une personne qui leur apportera une aide précieuse, cependant, je ne vous dirais rien de plus sur lui, pour vous laisser le découvrir par vous-mêmes !
Concernant l'intrigue, j'ai été prise dans l'ambiance angoissante et stressante dès le départ, à tel point que j'ai dévoré plus de la moitié du livre en une soirée. J'avais tellement l'impression d'y être, que je tremblais et que mon coeur ratait des battements dès que ça sentait le roussi ! Je dois dire que l'auteure a parfaitement réussi à retranscrire l'ambiance de cette guerre, de cette époque monstrueuse, en apportant sa patte, mais aussi sa propre vision des choses. Même si elle a gardé des faits réels, elle a aussi inventé des passages, d'où son roman, et j'ai trouvé cela très bien amené.
Concernant sa plume, je dois dire que j'ai beaucoup aimé. Belle, simple et pourtant incisive, qui colle parfaitement avec le thème abordé. Grâce à ses mots et ses phrases, j'étais complètement immergée dans cette histoire qui continue de toucher plus qu'elle ne le devrait. Bien que la seconde guerre mondiale soit loin derrière nous, elle apporte encore quelques séquelles aujourd'hui, qu'il est difficile de refermer.
Et la fin... Ohlala, qu'elle m'a fait mal au coeur ! Je m'attendais vraiment à autre chose et... je suis triste, vraiment. Bon, cette fin en soi est vraiment bien trouvée, et elle mélange la tristesse avec la beauté. C'est difficile de vous expliquer ça ainsi par écrit, mais l'épilogue mélange plusieurs sentiments qu'on ne pensait pas retrouver en même temps...
En résumé, une histoire qui m'aura tenue en haleine du début à la fin, des personnages sensiblement différents, mais qui se complètent vraiment bien. Un pan de l'histoire difficile encore aujourd'hui qui est très bien amené et très bien décrit, à tel point qu'on a l'impression de se trouver sur place. Ah et j'ai oublié un point important : quand on lit ce livre, on est tellement dans l'ambiance qu'on entendrait presque les bombardements retentir tout près de nous, ce qui accentue encore plus l'angoisse à la lecture, donc bravo ! Une histoire que je conseille vraiment à tout le monde, avec une plume qui décrit vraiment bien l'horreur qu'on vécu des millions de gens à travers le monde.
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DawnG
  14 novembre 2015
Noâm est un jeune homme discret, qui a préféré faire une croix sur les études qui lui plaisait, pour rester étudier dans la ville de son père afin de l'aider et de le soutenir. Son meilleur ami Lucas lui fait souvent remarquer qu'il passe à côté de sa vie. Pourtant, Noâm ne se voit pas s'éloigner de son unique parent.
Quand Noâm découvre que son père Élie et son grand-père lui ont caché la vérité sur son arrière-grand-père Félicien, il en est profondément bouleversé. Cette figure paternelle qu'il a toujours vu comme un résistant était donc fausse? Pour des raisons, que Noâm a du mal à comprendre, Félicien s'est retrouvé à devoir collaborer avec l'ennemi pendant la seconde guerre mondiale. Avec les papiers et photos que découvre Noâm, Élie lui présente une médaille, un bijou de famille, placé dans un écrin présentant d'une croix gammée. Étrangement, depuis la découverte de ce secret de famille, Noâm ne quitte plus le médaillon. de plus en plus fréquemment, il est pris de migraine et fait d'étranges rêves où une petite fille tente d'échapper aux Allemands. Il comprend vite que ses rêves se passent dans la forêt proche du château de Noisy.
Noâm se confie à Lucas. Il lui fait part de sa décision de se rendre au château qui apparait dans ses rêves et de faire des recherches. Peut-être pourra-t-il en découvrir plus sur son aïeul ? Mais le château tombe en ruine et est dangereux. Lucas refuse de le laisser partir seul et l'accompagne donc. Mais là-bas, ils vont être victimes d'un éboulement d'une partie de la structure du château. A leur réveil, ils reconnaissent difficilement les lieux tant la demeure ne présente plus son aspect délabré. Ils tombent alors sur une jeune fille qui va les aider. Cependant, Noâm est depuis son réveil sujet à des crises de plus en plus violent, il semble affaibli. Sur le chemin vers le village, Lucas et Noâm en découvrent suffisamment pour comprendre qu'ils ne sont plus en 2014 mais bien 70 ans en arrière. En 1944 ! Que s'est-il passé ? Que vont découvrir les deux jeunes hommes ? Et si leur présence changeait le coup des événements ?
Noâm est un personnage complexe. J'avoue avoir eu un peu de mal à le cerner. Il a l'air calme et posé mais je l'ai trouvé aussi impulsif et borné. Il a du mal à encaisser la découverte de la trahison de son arrière-grand-père. Et il veut comprendre. Savoir si les objets, indices que son père lui a montré sont authentiques ou s'ils peuvent avoir mal interpréter les apparences. Noâm est comme torturé et il doit agir. Mais que faire ? Comment avoir des réponses quand 70 ans sont passés ? Obsédé par tout ça, il se rend au château de Noisy. Et se retrouve avec Lucas propulsé 70 ans en arrière en pleine guerre. Là bas, dans une époque différente de la sienne, il va devoir faire des choix et les assumer. Lucas lui est le complémentaire de Noâm. Il est curieux et téméraire. Il est celui sur qui Noâm peut compter et lui permet un équilibre. Leur amitié est sincère et j'ai beaucoup aimé la complicité de ces deux personnages.
L'histoire est originale et prenante. J'avais vraiment envie de savoir comment ils étaient arrivés là, ce qu'ils allaient faire. L'auteur ne va pas ménager son lecteur et ses personnages. Parce que les actions de Noâm auront des conséquences. Je vous laisse en découvrir lesquelles et leur ampleur. de plus, on sent le travail de recherches de l'auteur sur le lieu, la période, l'occupation allemande. Une véritable atmosphère ressort du roman. Une crispation, une tension. Et bien sur le sujet choisi est plutôt dramatique, émotionnel. Je lis assez peu d'histoire sur cette période. Sur la guerre en général. Je suis plutôt hypersensible. Ici, il y a beaucoup d'émotions, on ressent l'horreur de la guerre mais le format, environ 300 pages, m'a convaincue que je pourrais tenir la distance. Et puis, c'est détaillé ce qu'il faut, sans pathos, sans leçon de moral mais tout en restant ancré dans la réalité de la guerre. Il y a, du reste, une véritable réflexion sur la résistance, la collaboration, le rôle de chacun. Sur les choix, sur ce qu'on pense être, ce qu'on pense pouvoir faire et sur ce qu'il en est réellement. Il n'est plus si évident de bien ou mal agir quand on est confronter à des situations épineuses, douloureuses ou désespérées.
J'ai beaucoup apprécié la théorie développée par l'auteur pour le voyage dans le temps. Elle développe une des hypothèse la plus crédible si on pouvait voyager dans le temps. Je vous laisse la découvrir. J'ai aimé aussi l'action dans le pays de l'auteur, dans les Ardennes belges. Et ce château qui fait froid dans le dos, menacer d'être rasé, en piteux état, où des photographes prennent des risques pour des clichés empreints d'une ambiance étrange, sombre et pourtant envoutante.
Château MirandaCouloirnoisy
Malgré toutes les qualités de l'ouvrage, j'ai quand même eu un peu de mal pendant ma lecture. Avoir des personnages qui se prénomment de la même façon, m'a parfois perdue. Je ne savais plus si j'étais avec le jeune homme ou son aïeul. J'ai aussi eu l'impression, toute personnelle, que parfois l'auteur avait des idées en tête mais que tout n'avait pas été écrit. Il m'a manqué des transitions pour rendre le récit plus fluide. Comme une impression que ça allait trop vite et qu'on avait pas toujours tous les détails. J'ai aussi relevé de légères incohérences mais peut-être sont-elles dues à la complexité du voyage dans le temps, du coup, elles s'expliqueraient ^^
Le bilan est toutefois positif ! le thème, l'atmosphère, les personnages sont les atouts de ce roman. La fin est surprenante, je ne m'y attendais pas. Fort par le thème et l'époque, le lecteur en sort marqué. La trame et l'histoire surpassent les petits défauts relevés. Même si c'est parfois dur, tous ces éléments font que j'ai passé un bon moment de lecture avec Rédemption. Ces éléments, et les questions que l'on se pose tout le long du roman: « qu'est-ce que j'aurais fait ? » « Comment aurais-je réagit ? » Mais aussi « vont-ils réussir à rentrer chez eux ? » Et encore « quelles sont les conséquences de nos actes ? Et si chaque parole, chaque geste, chaque action, pouvaient changer une vie ? Plusieurs ? le Monde ? »
Je vous dirai juste que le titre du roman a été bien choisi et je vous recommande cette lecture d'une auteur à surveiller.
Lien : https://lesdecouvertesdedawn..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
StregaStrega   05 novembre 2015
— C’est sans doute une Malgré-elle.
— Une quoi ?
— Une Malgré-elle. Ces femmes qu’on intégrait de force dans diverses structures allemandes. Celle-là doit avoir été affectée au service auxiliaire ou à l’organisation du travail. Elles ont été probablement kidnappées, voire menacées de mort si elles n’obéissaient pas.
— C’est une blague ?
Le regard de son ami lui confirma qu’il ne plaisantait pas du tout.
— Tu veux dire que les Allemands ont fait ça à leurs propres…
Lucas hocha la tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
kine29kine29   17 mai 2016
Noâm se sentait aigri, meurtri, atteint, mais d'un autre côté, il comprenait qu'en temps de guerre, le choix était nécessaire, voire obligatoire. Sauver le plus grand nombre en sacrifiant quelques-uns. Difficile à digérer, à admettre pour un jeune homme de son âge.
P. 241
Commenter  J’apprécie          30
AnneClaire29AnneClaire29   19 mai 2016
Rien n'est plus fort que les lois naturelles, les lois de l'espace et du temps. Immuables. Irréversibles. Les changements occasionnés ne pourraient sans doute pas trouver d'autres résolutions que l'acceptation.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1991 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..