AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782800137964
48 pages
Éditeur : Dupuis (05/04/2006)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 71 notes)
Résumé :
Caleb et Mézoké forment un binôme exemplaire : c'est la première fois dans l'histoire de la galaxie que leurs peuples respectifs accèdent à cet honneur. Les Sandjarr, le peuple de Mézoké, s'étaient tenus à l'écart des instances politiques intermondiales jusqu'à ce que les guerres humano-sandjarr éclatent.
Les humains avaient été écartés jusqu'à présent des plus hautes instances. Leur binôme revêt donc une importance symbolique.

À peine sortis d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
jamiK
  25 février 2019
Cette série me faisait de l'oeil depuis longtemps à la médiathèque, des couvertures avec des décors bien chiadés, plein de détails, avec un travail sur la lumière et la profondeur, très alléchant pour le fan de space opéra que je suis. Alors ça y est…
Souvent je déplore que la couverture soit un leurre et que le contenu ne soit pas aussi poussé, et bien je dois avouer qu'ici, c'est presque le contraire, le contenu s'avère largement à la hauteur. On retrouve un peu de Bilal de l'époque Exterminateur 17 et Foire aux Immortels, et même du Moebius, je suis comblé, graphiquement, une réalisation visuelle qui pose une ambiance, une atmosphère, du lyrisme, de l'épique... C'est d'un très bon niveau. Pour ce qui est de l'histoire, ce premier tome fait figure de préambule, il met en place l'univers, avec de nombreux flashbacks pour expliquer ce qu'est la confédération et pour y situer la place des humains. C'est costaud, ça tient parfaitement la route, ce premier tome nous propose des bases solides pour la série, mais l'aventure et le rythme n'en sont pas oubliés pour autant, ce premier épisode se termine par un cliffhanger formidable, je vais me ruer sur les tomes suivant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Erik_
  02 septembre 2020
Une BD au scénario très intéressant et à la ligne novatrice. C'est un genre que j'apprécie réellement (space-opéra) d'autant que cette série ne manque pas de références: pour la description des univers, on pense à Star War ou même Sillage. La scène d'ouverture est époustouflante. Voilà une BD de science-fiction traitée avec intelligente. le dessin fait un peu penser à celui de Bilal (tons gris pâle et beige) mais ici le scénario est cohérent.
J'ai réellement apprécié la qualité graphique de cette série ainsi que le thème abordé « la résolution d'une crise diplomatique » par deux agents gardiens de la paix interstellaire que tout sépare au début. L'un est humain, l'autre est un alien. le duo mal agencé est un thème certes largement exploité au cinéma mais diablement efficace. Ce binôme humano-sandjarr mis sur pied par l'office Diplomatique Intermondal (ODI) va essayer de maintenir la paix entre les mondes. Leur association n'a rien de classique: c'est la première fois que des représentants de leurs deux peuples intègrent les rangs de l'ODI, ce qui ne manque pas de faire grincer quelques dents chez leurs collègues.
Quinze années seulement se sont écoulées depuis le référendum où l'humanité a accepté d'intégrer la Confédération extra-terrestre. Et les terriens ne sont pas encore perçus comme des confédérés à part entière. J'ai bien aimé cette vision qui rappelle singulièrement ce que peuvent vivre des minorités ethniques par exemple. Sur fond de géopolitique interstellaire et de conflits entre les peuples, nos deux héros vont apprendre à travailler ensemble et à faire mentir les préjugés. En conclusion, le premier cycle réalise une belle mise sur orbite.
La lecture du second tome de la série confirme tout le bien que je pense de ce qui va devenir un incontournable de la BD de science-fiction. Nos deux néo-diplomates vont bien avoir du mal à négocier dans un environnement plutôt hostile et où les positions ne sont pas aussi manichéennes que cela. le final sera rondement bien mené. ce premier cycle nous permet de nous faire une idée.
L'envol n'aura véritablement lieu que lors du second cycle (tome 3+4). On assiste à une véritable montée en puissance de cette série où l'on suit avec attention les aventures de Caleb et Mézoké. Là encore, la mission est délicate mais ce binôme semble faire des miracles. le scénario est encore une fois assez original même si le sujet est d'anticipation. Au niveau du dessin, le dépaysement est garantie car l'intrigue se passe sur une planète au climat subtropical loin de la grisaille pluvieuse du premier diptyque. Bref, cette série apporte un peu une bouffée d'air frais qui nous manquait depuis des années de stagflation au niveau science-fiction.
Le troisième cycle marque une vitesse de croisière pour cette série. Les décors de cette ville futuriste sont simplement époustouflants de beauté. Il y a quelque chose d'un peu unique dans ce graphisme avec une belle maîtrise dans la nuance des couleurs directes. Là encore, la scène d'introduction sera mémorable. le duo improbable continue d'aussi bien fonctionner. On est complètement immergé dans cet univers futuriste. Avec le tome 6, on a saura enfin un peu plus sur la mort des parents de Caleb. Cependant, la guerre interstellaire devient plus proche. Bref, la tension monte encore.
On a comparé cette série à du Valérian mais c'est encore mieux. On a également comparé à du Sillage ou du Aquablue mais c'est encore plus mâture ! Avec Orbital, on voyage incontestablement dans la classe supérieure.
Note Dessin : 4.25/5 – Note Scénario : 4.25/5 – Note Globale : 4.25/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Vexiana
  10 août 2019
Voila une très belle mise en place.
Le contexte et rapidement et efficacement mis en place.
Des pistes sont d'ores et déjà balisées mais en laissant pas mal de marge pour des surprises.
L'histoire et les rapports de forces sont judicieusement placés et esquissés.
Le dessin est juste magnifique et n'est pas sans rappeler certains tomes de Bilal ou de Moebius.
Bref, j'en redemande déjà. Vivement la suite
Commenter  J’apprécie          150
Sejy
  23 septembre 2012
Critique du premier cycle (tomes 1 & 2)
S'il est un domaine dans lequel le pouvoir de création ne se heurte qu'aux limites de l'imagination, c'est bien la Science-Fiction. Et si sa cousine, la littérature, en a déjà exploré, avec réussite, une partie des confins galactiques, force est de constater que le 9ème Art reste un peu à la traîne. Hormis avec les quelques références UW1, le Cycle de Cyann, Arq ou autre Valérian, l'amateur du style est très souvent resté sur sa faim.
Alors, ne boudons pas notre plaisir quand débarque dans nos bibliothèques chéries une oeuvre comme "Orbital". Et n'en déplaise à certains rabats-joie (je ne vise personne), cette série a le potentiel pour encourager les merveilleuses promesses qu'elle laisse entrevoir. Certes, nous n'avons pas affaire ici à un ovni du genre, mais tous les ingrédients, la maîtrise avec laquelle ils sont distillés, présagent de très grands moments de plaisir et de divertissement.
Les deux tomes de ce premier cycle offrent déjà les délicieuses prémices. Prenez pour toile de fond une alliance universelle constituée de 780 races (excusez du peu !) aux rapports géopolitiques hasardeux. Placez-y deux héros, agents de l'ODI, organisation chargée de régler, le plus pacifiquement possible, les éventuelles bisbilles intraconfédérales (j'aime bien inventer des mots). Agrémentez de mondes inquiétants, de gigantesques cités orbitales. Inventez des astronefs fabuleux. Faites naître des extraterrestres belliqueux, des bestioles improbables. Assaisonnez l'ensemble de politique, d'action, d'émotion et de mystère. Mélangez le tout dans l'infini du cosmos. Vous comprendrez aisément que, sans une certaine maestria, il est difficile de rendre l'ensemble cohérent et passionnant. Pourtant, c'est la gageure brillamment réussie par les auteurs. Et pour ne rien gâcher, graphiquement, c'est tout simplement superbe.
Alors oui, on est peut-être encore un peu éloigné des trésors de créativité des monuments littéraires SF, et l'on reconnaît ici pas mal de poncifs du genre. Mais quand c'est génialement fait...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Oliphant
  27 janvier 2018
Un binôme historique va se créer pour accomplir des missions intergalactiques. Dans ce binôme l'un est humain l'autre est Sandjarr. Or, dans ce monde futuriste a éclaté une guerre humano-sandjarr...
Il n'est pas facile de se plonger dans cette histoire. Nous avons peu de détails sur cet univers moderne où les voyages entre différentes planètes sont devenus simples et ordinaires. Des binômes aux missions intergalactiques sont créés pour calmer les tensions et les injustices. On comprend vite que le duo Caleb et Mézoké pose problème et n'est un duo ordinaire...
Les dessins sont vraiment représentatifs de l'univers. Beaucoup de noir et de blanc, des traits dynamiques qui mettent l'action en avant.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MepsMeps   11 février 2017
- Est-ce que cet humain a été sélectionné par l'Office en tant qu'agent diplomatique ? Ces postes leur sont pourtant formellement interdits depuis les guerres sandjars !
- Agent Sharlek, vous n'avez aucun commentaire à faire sur les sélections opérées par votre nouvelle hiérarchie ! Eh oui, je vous confirme que cet humain fait maintenant partie de l'ODI, au même titre que n'importe lequel d'entre vous !
- Mais c'est inconcevable ! Comment un humain pourrait-il mener à bien une mission diplomatique ?!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
trogloniotroglonio   17 mars 2015
- Ce binôme marque la supériorité des valeurs de paix sur toutes formes de divergences, l'avènement de l'intelligence sur la haine, de la réconciliation sur le conflit...
Commenter  J’apprécie          20
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   31 mai 2017
- Des problèmes de discipline, Colonel Karlus ?
- Le principal avec les problèmes, Nina, c'est de les résoudre.
Commenter  J’apprécie          30
TelKinesTelKines   29 janvier 2016
- La nouvelle langue mondiale ? Un mix d'arabe, d'anglais, de chinois et de russe, c'est ça ?
- T'es vraiment nulle ! C'est pas du russe mais de l'hindi !
Commenter  J’apprécie          10
TelKinesTelKines   29 janvier 2016
- Grégor Vanderseel ? Si seulement nous avions pu continuer la négociation avec sa femme...
- Hum...
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Sylvain Runberg (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvain Runberg
Surveillance de masse, milices privées faisant régner l'ordre dans les rues, crime organisé… la ville de Londres est devenue un symbole d'oppression généralisée, et seule sa population peut l'en libérer. Mouvement de résistance rassemblant des hackers de génie et insurgés prêts au combat, DedSec se dresse pour libérer la ville du joug de ces profiteurs. En enquêtant sur de mystérieuses disparitions dans le camp de Kennington Oval Camp, la journaliste australienne Louise Hartford va croiser la route d'Adam Logan, dit « Spiral », un DJ londonien dont la musique est devenue symbole de révolte. Ensemble, et avec d'autres compagnons d'infortune, ils vont devoir infiltrer les sphères du pouvoir pour faire éclater la vérité.
Plongez en BD dans l'univers cyberpunk et dystopique du blockbuster de chez Ubisoft : Watch Dogs Legion ! Dans cette aventure à la fois indépendante et complémentaire au jeu, Sylvain Runberg et Gabriel Germain tissent une intrigue mêlant anticipation, action et métaphore politique au coeur d'une terrifiante (et pourtant si crédible) Londres, entre V pour Vendetta, Blade Runner et Black Mirror. Un arc en deux tomes.
Disponible en librairie !
Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/GlenatBD/ Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/GlenatBD
#watchdogslegion #ubisoft #bd
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3343 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre