AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809712204
Éditeur : Editions Philippe Picquier (11/02/2017)

Note moyenne : 2.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :
A quel moment les objets auxquels nous tenons deviennent-ils des obstacles à notre bonheur ? - Qui suis-je avec ces choses qui font partie de ma vie ? - Qui suis-je sans ces possessions ? - L’argent peut-il quand même faire le bonheur ?

Le moine zen Koike Ryunosûke nous invite à adopter les bonnes stratégies face au désir pour retrouver le pouvoir de choisir et le courage d’être soi.

Car il s’est vu confronté aux mêmes difficultés, aux... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Chouchane
  14 février 2018
L'objectif est louable, l'horizon un peu court. Cela me laisse penser que la succès de cet auteur tient aussi à son originalité. A 38 ans, ce jeune moine zen incarne un renouveau de la pensée bouddhiste adaptée à la société consumériste. Dommage que son ouvrage tienne davantage du conseil de bloggeuse ancienne addict au shopping et au téléphone portable que de la réflexion philosophique.
Le fond est juste : ne pas devenir l'esclave de nos possession. Acheter, stocker, ranger, trier, laver, chercher, ... tout cela prend du temps pour rien et rend malheureux sans oublier le gaspillage, la pollution... aussi Koike nous invite à jeter ce qui n'est pas utile, n'acheter que le strict nécessaire, ne pas succomber aux pulsions d'achat, au toujours plus. Rechercher la quiétude de l'âme avec des richesses intérieures plutôt que par les objets. Avec un langage simple, des recettes elles-aussi très simple Koike offre à chacun la possibilité de se tracer une façon de vivre plus sobre, plus sereine.
Sympa sans plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
littlecatlittlecat   22 avril 2017
S'accepter soi-même, tel qu'on est, est extrêmement difficile. C'est déstabilisant. Alors, nous cherchons un soutien dans nos possessions.
Et les biens matériels ne sont pas nos seules possessions. Les diplômes en sont aussi. Tout comme notre travail et notre statut social. Ou notre cercle de relations . On a un partenaire, un conjoint, une famille, de l'argent, c'est ainsi que nous étoffons nos possessions, dans l'espoir de nous rassurer.
C'est pourquoi les gens les plus fragiles psychologiquement ressentent le besoin de posséder beaucoup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
KawaneKawane   07 avril 2019
La première étape dans l'usage heureux de l'argent est de faire la différence entre les envies qui nous sont dictées par le désir et ce dont nous avons réellement besoin, afin de consacrer notre argent au nécessaire.
Commenter  J’apprécie          92
KawaneKawane   07 avril 2019
L'agriculture est un travail qui facilite la concentration. Les tâches simples favorisent la concentration et,par conséquent, permettent
d'être profondément heureux.
Commenter  J’apprécie          30
KawaneKawane   07 avril 2019
Rappelez-vous une autre facette du trop-plein de biens matériels :les parasites du désir prolifèrent et encombrent notre espace mémoire, entravant une pensée claire.
Commenter  J’apprécie          30
FuyatingFuyating   26 février 2018
Concevoir un désir est en soi une souffrance.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Koike Ryunosuke (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Koike Ryunosuke
Interview with Ryunosuke Koike.
autres livres classés : zenVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1153 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre