AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791026244004
189 pages
Éditeur : Librinova (18/02/2020)
4.57/5   127 notes
Résumé :
Ambre et Olivier sont voisins : elle se débat dans les difficultés, il a le bonheur insolent, une famille unie, des amis présents. Ce déséquilibre, trop difficile à supporter, devient un véritable point de crispation pour Ambre qui nourrit peu à peu un ressentiment tenace à l'égard de son voisin. Un jour, elle s'en prend à lui, pour déverser sa douleur, avant de venir lui présenter ses excuses. Elle découvre alors une faille dans la vie parfaite d'Olivier et le bonh... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (110) Voir plus Ajouter une critique
4,57

sur 127 notes
5
82 avis
4
25 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Tandarica
  14 juillet 2020
Lumière est un livre brillant : si bien écrit qu'on ne le pose pas avant de l'avoir fini. Lumière est un livre qui m'a touchée de près et qu'il m'est difficile de chroniquer.
Je dis bravo et merci à Christelle Saïani. Son livre est une sublime ode à la vie, écrite par une âme sensible et courageuse qui transcende habilement la douleur et les ravages de la maladie grâce à la force vivante des mots. « — Il y a des mots pour tout Ambre, y compris pour la mort. » dit Olivier. C'est une phrase de fin gourmet de la vie que vous saurez apprécier à sa juste valeur en lisant ce livre où chaque mot est à sa place, qu'il s'agisse d'un ROV ou d'une recette savoureuse. Les nourritures sont ici à la fois terrestres et célestes.
Ne pas lire Lumière serait une grave erreur pour les amoureux d'excellence littéraire que nous sommes tous ici !
Commenter  J’apprécie          19411
babounette
  15 juillet 2020
Lumière - Christelle Saïani - Lu en juillet 2020.
J'ai reçu ce livre de l'autrice elle-même, si aimablement proposé et dont le thème a retenu mon attention.
Dédié à son père, à son ami David son soleil, et à ceux qu'elle ne connaît pas et dont le combat est quotidien.
Ambre est amoureuse de Léo, "j'ai eu le sentiment embrasé d'être un taureau, désigné par le sorteo (tirage au sort) pour son attribution. Une sorte de faena (mauvais tour), j'étais rendue, vaincue, au sol. Je lui appartenais déjà sans qu'il ait posé ses mains sur moi".
Olivier, sa femme Naïs et leurs deux enfants, Myriam et Tom s'apprêtent à
grimper la montagne Ste-Victoire "La terre est rouge, argileuse, chargée d'oxydes de fer. Elle saigne".
Olivier n'est pas bien.
Ambre et Olivier et sa famille sont voisins.
Christelle Saïani m'a emmenée entre le passé et le présent de ses personnages dont les principaux acteurs sont Ambre et Olivier. Alexandre, le meilleur ami d'Olivier y jouera un rôle également.
C'est avec un style empreint de pudeur, de poésie aussi, de colère et d'apaisement, des mots lumineux que Christelle Saïani raconte une histoire de vie, l'amour, l'amitié, la maladie, la famille, la mort.
Lumière, un titre tellement bien choisi tant dans les moments de multiples souffrances physiques et mentales cette lumière brille tout au fond.
La vie et la mort, l'une ne va pas sans l'autre.
Et puis, cette couverture noire avec un profil de visage à peine esquissé en blanc est sublime de simplicité .
J'ai retenu cette belle citation parmi d'autres " L'amour et l'amitié sont l'épicentre de tout".
C'est par cette citation que j'arrête ici mon billet, Christelle, votre livre est bouleversant et j'ai été bouleversée.
Que le soleil soit en vous.
J'ajoute ce petit plus qui n'est pas anodin, Christelle Saïani verse tous les droits d'auteur à la Croix-Rouge durant l'année de diffusion de son livre.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          17016
Fandol
  10 septembre 2020
En refermant Lumière, ce roman bourré d'émotion et de vie, je reste sans voix. Ça tombe bien puisque j'ai un stylo en main pour parler de ce livre qui remue, je pense, chacun de ses lecteurs, comme cela a été le cas pour moi.
Dès le début, j'ai bien aimé les changements de point de vue puisque Christelle Saïani donne la parole à Ambre, dans son appartement, puis à Olivier sur la montagne Sainte-Victoire (tableau de Paul Cézane ci-contre et photos ci-dessus), ensuite à Léo qui pose des câbles sous-marins entre Inde et Malaisie. Mais, ce qui me frappe et m'enchante tout de suite, c'est la sensualité, l'érotisme se dégageant du texte. L'écriture est soignée, recherchée même avec, parfois, des mots que je dois chercher dans le dictionnaire.
Très vite, c'est Ambre qui impose sa présence, même si elle est désespérée. Olivier, son voisin est heureux avec Naïs et leurs deux enfants : Myriam et Tom. Hélas, la maladie ronge cet ancien fumeur qui a cessé trop tard la tabagie. le cancer est là, bien installé mais l'auteure, si elle sait admirablement détailler sa progression inexorable, n'en fait pas trop et sait illuminer Lumière d'amitié et d'amour.
Les moments délicieux de vie jalonnent le récit avec une place importante pour la cuisine et les relations profondes de confiance et d'estime. Que c'est bon de lire ces recettes et de humer les délicieuses odeurs qui se dégagent en cuisine !
J'ai apprécié que Christelle Saïani n'oublie pas Léo et fasse aussi une place décisive au père d'Olivier comme à la mètre de Ambre. Ainsi, les générations, malgré des périodes d'incompréhension, voire d'incommunicabilité, réussissent tout de même à se donner l'essentiel : l'amour indispensable dans les périodes difficiles que connaît toute vie.
Je salue aussi le sens du détail, la précision des descriptions comme celle des portraits dont l'auteure régale son lecteur. Tout cela fait de Lumière un roman agréable à lire, prenant, émouvant et que j'ai trouvé personnellement très enrichissant.
Lien : http://notre-jardin-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1339
Cancie
  09 août 2020
Le roman débute avec Ambre. Elle se souvient de sa rencontre avec Léo, ingénieur en robotique sous-marine, il y a quatre mois de cela. C'était chez son ami Guillaume. Ils se sont plu immédiatement. Aujourd'hui, elle attend son retour depuis l'Inde où il est en mission pour lui dire combien elle l'aime !
Sortant de chez elle, elle croise dans l'entrée ses voisins du rez-de-chaussée, un couple et ses deux enfants équipés pour une journée sportive. Elle ne connait rien de cette famille et pourtant elle pourrait jurer qu'elle respire le bonheur et espère intérieurement leur ressembler plus tard.
Mais voilà qu'un message de Léo lui parvient : " Je ne viendrai plus. Je te demande pardon. " Incrédule, elle pense à une méprise, mais en reçoit peu de temps après un nouveau : " Je préfère arrêter. Pardon Ambre." Pour Ambre, le monde s'écroule.
Quant aux voisins, Olivier et Naïs sont ensemble depuis seize ans, ils ont deux enfants Myriam et Tom. Ils forment effectivement une famille très unie, très aimante. Olivier, souffrant d'une toux gênante, a passé divers examens et se rend chez le Dr Colombani en charge de l'unité d'oncologie thoracique, pour les résultats, accompagné de son épouse. le verdict tombe : il est atteint d'un cancer. Même si la nouvelle est traumatisante, il luttera, mais pas seul, ils lutteront !
Ambre, traumatisée par la rupture se laisse dépérir et n'est plus que l'ombre d'elle-même.
La maladie d'Olivier ne régresse pas malgré les changements de traitement. Ambre ne se doute pas une seule seconde de ce que vit celui-ci et a, au contraire un profond ressentiment à son égard et vis à vis de cette famille qui fait la fête avec ses amis (amis venus montrer tout leur soutien à Olivier.
Lors d'une rencontre fortuite, elle va l'invectiver, puis prise de remords, ira toquer à sa porte pour s'excuser et découvrira la terrible vérité mais aussi quelque chose de merveilleux !.
C'est à partir de cet instant, de cette rencontre que va commencer, pour moi, la meilleure partie du roman, la plus lumineuse.
Christelle Saïani raconte de façon sublime, sans jamais tomber dans le pathos, comment l'amour et l'amitié sont des sources de bonheur incommensurables, des aides inestimables permettant de vivre le plus sereinement possible face aux aléas de la vie.
Le titre du roman Lumière est on ne peut plus adapté pour décrire le rayonnement qui émane de tous ces gens et qui réchauffe les coeurs. Jusqu'en phase terminale, Olivier saura comprendre Ambre qui elle, de son côté accompagne merveilleusement Olivier. Ils ne sont pas seuls, car l'amour de Naïs, la tendresse des enfants et la présence réelle des vrais amis forment un véritable cocon de vie, sans oublier Samuel, le père, dont le face à face avec Olivier est aussi un moment clé du récit.
Si les thèmes principaux du roman, la maladie et la mort restent sombres, la manière dont l'autrice les a traités est particulièrement bouleversante et devient un bel hymne à la vie et à l'amour ! Une fois commencé, c'est un livre à la grande sobriété qu'on ne lâche plus !
Je ne peux qu'encourager tout un chacun à lire ce roman à la fois lucide et radieux.
Un grand merci à Christelle Saïani pour avoir su me faire partager ces instants privilégiés, d'une sensibilité extrême !

Lien : http://notre-jardin-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1264
Eric76
  04 novembre 2020
Entre Ambre et Léo, c'est une folle histoire d'amour qui surgit en plein soleil. Deux êtres transpercés de désir, une passion ravageuse qui ne les fait plus toucher terre… Les matins bleus succèdent aux nuits interminables. On lance des plans fabuleux sur la comète. On ne peut pas croire qu'un tel bonheur puisse s'arrêter, comme çà, brutalement. C'est pourtant ce qui va arriver.
Ambre ne s'en remettra pas, et du plein soleil, elle passe aux ténèbres des incertitudes, des désillusions, du dégout de soi et des autres, du rabaissement…
C'est son voisin, Olivier, qui la sortira d'affaire. Elle le trouvait insupportable, pourtant, ce voisin tout bouffi de bonheur avec sa petite famille, ses petits amis, ses petites fêtes qui la renvoyait sèchement à ses insuffisances, sa solitude, sa maigreur, son désert affectif…
Mais Olivier est atteint d'un cancer, et il n'a plus rien d'autre à offrir que son amour, son amitié, son désintéressement, et sa résistance opiniâtre à la vie…
Un roman poignant. Un roman avec beaucoup d'humour. Un roman où l'amour et l'amitié transfigurent les visages, où malgré les malheurs et la maladie, il fait bon d'y être.
Le style est délicat et poétique. de la fine dentelle.
J'ai beaucoup aimé.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1189

Citations et extraits (192) Voir plus Ajouter une citation
Melpomene125Melpomene125   24 janvier 2021
— Moi aussi je t'ai choisie Ambre et je suis fier d'être ton ami. Tu es d'ailleurs plus que ça, comme une partie de moi, de ma chair. Je voulais te remercier pour ce que tu m'as donné.
— Je n'avais pas grand chose à donner. J'ai l'impression d'avoir surtout reçu...
— Arrête de te flageller, ma petite pierre veinée de cicatrices. Comme je te l'ai dit il y a longtemps, tu as beaucoup de valeur et tu dois apprendre à te faire confiance. Tu as tout en toi. Tu as toutes les ressources pour être heureuse et pour rendre un homme heureux. Bien sûr, il faudra qu'il aime le genre « haricot vert »...
Je lui tire la langue.
— ... mais je connais un jardinier qui rêverait de te voir t'épanouir dans son jardin.
— Un jardinier ascétique ?
— C'est tout le contraire, un vrai épicurien, un homme qui sera heureux de ce que tu es vraiment : une fille sublime, intelligente, généreuse, enfantine, fragile avec un cœur énorme. Il sait que tu as été blessée, plus profondément que tu ne me l'as jamais dit, il est patient et t'aidera à te réparer.
Olivier a choisi ses mots pour me tendre la main et je dois la saisir. Mon cœur est à nu. J'ai laissé mes peurs derrière la porte de cette chambre. Je m'interdis de fuir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          498
SachkaSachka   14 septembre 2020
Elle est ma terre, celle de mon enfance et de mes racines. Je randonne souvent sur ce massif, seul ou en famille, la fierté chevillée au corps, avec le sentiment d'être ici parfaitement à ma place, amendé, intégré à une nature dans laquelle je sens battre mon sang. Lorsque j'étais petit, la Sainte-Victoire me paraissait encore plus grandiose, une planète à part entière, avec ses milliers d'hectares de terre ocre, de roche blanche, de forêts et de maquis. Mon grand-père m'y amenait les "beaux dimanches", ceux que j'avais le bonheur de partager avec lui et ma grand-mère, sur l'éperon rocheux de Puyloubier, au pied du versant Sud de la montagne. Les beaux dimanches, c'était le lapin à la tomate sur son lit de haricots blancs lorsque nous restions à la maison, par temps pluvieux. Un délice qui devait son goût unique aux anchois que ma grand-mère laissait fondre dans la sauce. C'était, les jours secs même très chauds, froids ou venteux, le pain de campagne et le saucisson tranché en petits cylindres pareils à des bouchons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5012
Eric76Eric76   24 octobre 2020
Combien de fois ai-je eu la pleine conscience d'être vivante ? Totalement connectée au présent, sans remâcher, regretter, repenser, déplorer le passé ? Sans m'inquiéter de l'avenir, le désirer, le rêver, l'appréhender ? Un moment hors de tout questionnement, où la pensée laissait uniquement place à la perception ? Bien vivante, les sens aiguisés, libre de recevoir ce que le présent, si précieux et fugace, pouvait m'offrir. Combien de fois me suis-je contentée d'exister au lieu de vivre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
sagesse66sagesse66   18 août 2020
Je regarde.
Devant nous, l’infini de l’azur, vierge de nuages. Le ciel encore métallique, bleu et violet, qui se réchauffe lentement, par petites touches, de filets jaunes et orangés. La masse alanguie de l’eau qui mousse à la frontière du sable ……….. Tout près de moi, le visage attentif d’Olivier……..

J’écoute.
Le chant renouvelé des vagues, les oiseaux qui raillent, quelques voitures derrière nous, dans un ballet de fond discontinu. La respiration d’Olivier, bruyante et lourde.

Je sens.
L’air humide, encore chargé de brises de terre, le parfum végétal et subtil des posidonies à quelques mètres de nous. L’odeur du plaid.

Je touche.
Le grain meuble du sable, les brisures de coquillages qui restent collés aux doigts. Le molleton de la couverture, épais et chaud…….
………………… - Ça fait du bien de se sentir vivants !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
SachkaSachka   16 septembre 2020
C'est la mère qui nous fait naître au monde. Lové en son sein, le foetus découvre ses premières sensations, épurées, adoucies. Lumières, sons, caresses. Il baigne dans un univers d'éther dont il est le soleil, soudé à une chair qui lui est vouée et dévolue. Le ventre maternel, la matrice. Un état sans conscience, délivré du désir et de la peur.
Commenter  J’apprécie          583

Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4096 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..