AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811603565
Éditeur : Pika Edition (06/10/2010)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 72 notes)
Résumé :
Pas facile de vivre comme les autres quand on possède la capacité de voir les esprits et que ces derniers ont décidé de s'amuser à vos dépens. Misao Harada a appris à supporter cet étrange quotidien en se remémorant Kyô, un petit garçon qui voilà dix ans la protégeait de ces créatures. Un premier amour qui réapparait dans sa vie sans crier gare la veille de ses 16 ans ! Le jour de son anniversaire, un yôkai lui fait une révélation surprenante : à partir de ce jour, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Natacha851
  11 mars 2015
Natacha, vous êtes accusée de lire des Shojo.
Qu'avez-vous à dire pour votre défense ?
Monsieur le juge, Psychic detective Yakumo est, comme son nom l'indique essentiellement un manga racontant des enquêtes policières avec en plus une bonne dose de surnaturelle. L'histoire d'amour n'est qu'une toile de fond. Je rajouterai pour ma défense que des histoires d'amour, ben, il y en a pratiquement dans chaque histoire.
Et pis, de toute façon, j'ai toujours eu un doute sur le type de ce manga. Vous êtes sûr que c'est un Shojo ?
Et pour votre lecture de Black Bird ?
Ben...euh... je fais une étude sur les démons beaux et ténébreux ??(dit-elle avec une pointe de doute dans la voix)
J'ai d'ailleurs commencé mes recherches avec Black Butler qui n'est pas un Shojo !
Bon arrête ton char Ben Hur(e) et soit sérieuse !
J'aime bien les histoires qui commencent mal et qui finissent bien, où deux êtres que nous n'aurions pas vu ensemble à cause de leur physique ou de leur milieu social par exemple, finissent par s'aimer.
Et j'aime bien les démons beaux, ténébreux, qui ont la classe dans n'importe quelles situations et qui malgré leur froideur apparente cachent de beaux sentiments.
Voilà, je l'ai dit !
Donc Black Bird et moi étions fait pour nous rencontrer !
Il y a néanmoins des petites choses qui me gênent.
Tout d'abord les dessins.
Habituée à des vignettes plus léchées, plus détaillées, j'avoue avoir encore un peu de mal à m'habituer au style.
Enfin l'idée d'une histoire sentimentale entre un démon et une jeune femme me plaît assez même si j'aurai préféré que l'héroïne soit un peu plus âgée.
Ce tome 1 m'a convaincue et je suis impatiente de lire le deuxième.
Néanmoins, je suis curieuse de voir comment l'intrigue se développera en espérant qu'elle ne sera pas entièrement copié sur le premier tome.
Le schéma : "elle se fait attaquer par un démon et il la sauve" pourrait devenir lassant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LilieLitMaispasque
  12 mars 2016
Un shôjo? Pas seulement. Comme souvent, bien que moins fréquemment dans le cadre des mangas, la catégorisation n'est pas toujours la bonne et il est dommage qu'elle soit considérée comme obligatoire.
Le pitch de base est assez classique, et franchement, j'ai abordé cette série en me disant que j'aurais sûrement affaire à un tango amoureux pendant 10 longs tomes avant qu'ils se décident enfin à se rendre compte qu'ils sont accrocs l'un à l'autre.
Et peut-être même qu'il y aurait un petit triangle amoureux en prime…
Eh bah voilà, il faut arrêter les pré-ju-gés !!!!!!
Ce manga est un vrai coup de coeur. J'ai dévoré chaque tome, et j'ai été contrainte de tous les acheter (ouais malgré les problèmes de sous, mais l'attrait était irrésistible).
Heureusement, l'auteure ne tarde pas dans la révélation des sentiments des personnages: Kyo débarque dans la vie de l'héroïne à un moment où elle est particulièrement fragile.
Les Yokaï, qu'elle voit depuis toute petite et avec lesquels elle a malgré tout appris à vivre, deviennent de plus en plus violents à son égard.
Elle rencontre d'abord Kyo comme étant son nouveau voisin… un étrange lien semble les unir.
Elle se rend ensuite compte que Kyo est son nouveau professeur de mathématiques … et qu'il essaie de la séduire malgré son statut de lycéenne.
Misao ne se rappelle pas de toute son histoire avec Kyo, bien qu'elle sente un lien particulier entre eux.
Et ce lien, malgré son absence de souvenirs, va vite s'éclaircir: nous savons dès le début que l'amour qui va unir ces deux personnages sera fort et ne sera pas le seul sujet de la série.
Rapidement, l'auteure développe la mythologie des Yokaï, les luttes de clans entre ces démons, les alliances qui peuvent néanmoins se forger.
Alors que les humains sont des proies, le rôle de Misao est rapidement distinct de celui du commun des mortels.
Se posera alors la question de son intégration dans un monde qu'elle ne connaît pas, sanglant, et dur… dans lequel elle va apporter un peu de son humanité.
Misao va être mêlée aux luttes de pouvoirs de son amour et amant et sa vie sera menacée.
C'est avant tout une histoire fantastique, puisque les Yokaï sont intégrés au monde des humains et la plupart n'en ont même pas conscience.
C'est l'occasion pour l'auteure, outre de mettre en oeuvre de superbes scènes d'amour, teintées d'un érotisme très artistique, de développer des thèmes profonds autour de la fraternité et des luttes qui ne l'épargne hélas pas.
Le couple Kyo / Misao peut également être très drôle, ce qui compense la dureté des thèmes abordés: ils sont touchants, très réalistes, et apprennent à se connaître tout au long de ces 18 tomes.
Kyo est le chef de son clan et Misao doit devenir son épouse: si d'habitude ces mariages sont de raison, le seul moyen pour un clan de Yokaï d'obtenir un grand pouvoir, il s'agit ici d'un amour pur, ce qui entraîne des difficultés politiques et relationnelles.
La confrontation d'une ado de 16 ans à la révélation d'un grand amour auquel elle ne peut ni ne veut échapper, à la révélation de son statut d'épouse de chef de clan est l'occasion pour l'auteure d'évoquer aussi la difficulté de passer à l'âge adulte et de s'éloigner de ses parents pour construire son propre avenir et sa propre famille.
Les dessins sont en outre superbes, très fins, et délicats.
Vous aurez compris que ce manga est un véritable coup de coeur pour moi, que je vous conseille vivement.
Lien : https://lilielitmaispasque.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Archessia
  14 novembre 2010
Je ne sais pas trop pourquoi j'ai été attirée par ce manga à la base.
La couverture n'est pas sublimissime, le sujet de la cover est assez cliché et le résumé a un petit goût de déjà-vu.
Pourtant, après feuilletage, je ressort de la boutique avec ce tome dans le sac, curieuse de savoir ce que ça va donner.
Et bien je ne suis pas déçue !

Misao est une jeune fille qui peut voir les esprits depuis toujours. Elle n'en a jamais parlé à personne, voulant surtout être normale, tout simplement.
Seulement, depuis quelques temps, les apparitions de yôkaï (esprits du folklore japonais) se multiplient, et ils deviennent agressifs, alors qu'avant ils n'étaient que farceurs.
Ca l'a fait d'autant plus penser à son ami d'enfance, perdu de vue depuis 10 ans.
Lui seul connaissait son secret. Et, en plus, il arrivait à éloigner ces esprits moqueurs.
Le jour de son anniversaire se révèlera être le pire de sa vie. Ou, peut-être le meilleur, grâce à l'arrivée de ce sauveur dont le visage lui dit vaguement quelque chose ...

Donc, comme dit plus haut, on dirait quand même un peu du réchauffé.
Et pourtant, ça fonctionne !
Grâce à un subtil mélange d'histoire d'amour fleurant bon l'eau de rose sans tomber dans le trop mièvre, de l'humour qui fait mouche, et une touche de sensualité sans pour autant en faire trop.
Les dessins ne sont pas les plus formidables que j'ai vus, mais ils restent très beaux et très agréables, donnant, par exemple, de très jolies expressions faciales.

Pour l'instant, au bout d'un tome seulement, je ne peux pas vous dire grand chose sur la psychologie des personnages. Misao est un peu fade, ça fait donc du bien de la voir s'énerver de temps !
Kyô, c'est l'archétype du mec ténébreux-mystérieux-trop classe-sexy. Ce qui est bon, ici, c'est qu'il peut être un vrai gros boulet ! Les rateaux qu'il se prend sont assez jubilatoires et très drôles.

C'est donc pour moi une surprise bien sympathique, dont j'ai hâte de suivre l'évolution.

A noter que cette série a reçu le Prix Shojo Shogakukan en 2009 et qu'elle est régulièrement classée dans les meilleures ventes shojo au Japon.

Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chrisbookine
  15 septembre 2018
Le dessin ne me séduit pas toujours, c'est en dent de scie : des planches sont superbes et d'autres semblent un peu bâclées. Les traits de visages et les expressions sont plutôt réussis.
L'intrigue et l'univers créé
C'est du fantastique avec une histoire de Yôkaï. Plusieurs clans de démons se disputent la "possession" de Misao, une Senka qui s'ignore. Elle a le pouvoir de rendre immortel celui qui la dévorera ou d'amener la prospérité à un clan de démons si elle décide de se lier à l'un d'entre eux.
Les démons ont de multiples pouvoirs pour attirer leur victime dans leurs filets : métamorphose, sang empoisonné, sans parler de leur charme irrésistible.
Mais avant tout, c'est une histoire d'amour entre Kyô, un yôkaï Tengu (une sorte d'être ailé, couleur corbeau) et Misao, une jeune fille de 16 ans qui voit des esprits malfaisants.
L'univers est très vite "planté" par la mangaka et nous plongeons directement dans ce monde fantastique.
Misao est continuellement harcelée par les esprits et les démons qu'elle attire comme un aimant.
Les personnages
Sur ces trois premiers tomes, nous découvrons une intrigue assez classique mais un traitement des personnages qui nous les rend attachants.

Misao est un personnage qui subit l'action ce qui fait que je l'a trouve un peu mièvre (mais c'est souvent le cas des personnages féminins dans les shojo). Elle apporte une touche d'humour dans ces dialogues avec Kyô lorsqu'il essaie de la séduire et se fait littéralement "jeter".
Kyô est le démon yokaï séduisant en diable, limite androgyne par moment avec de magnifiques ailes de corbeau, sublimé lorsqu'il est transformé.
Les autres démons ne manquent pas de beauté également que ce soit les Tengus ou encore Kuzunoha, le renard.
Ce que je retiens de ces trois premiers tomes
Je pense lire la suite très prochainement. C'est un bon shojo qui ne laisse pas de place à l'ennui, bonne découverte !

Lien : http://chrisbookine.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pititecali
  10 décembre 2012
Mon avis : 4/5 Petite lecture sympathique entre la romance des shojo et un peu de fantastique.

Bon alors de deux choses l'une. Soit je ne suis décidément pas difficile en mangas, soit j'ai vraiment une chance phénoménale d'avoir une merveilleuse partenaire comme Elo Marly qui ne me choisit que des trucs géniaux qui me plaisent... J'hésite... lol
En effet, lors de notre dernier swap, "amour, sexe et fantasy", ma Elo d'amour m'a offert les deux premiers tomes de ce manga. Je viens de terminer le premier, très rapidement, et je dois avouer que ça m'a beaucoup plu.
Un shojo oui, mais pas que. Loin d'être cucul, on a droit à une romance un peu compliquée entre une jeune élève, et son professeur de Maths. Professeur qu'elle a en fait connu petite, à peine plus vieux qu'elle, qui était son voisin enfant et son premier amour.
Mais rien ne se passe normalement et leur environnement est peuplé de créatures très bizarres, fantastiques, des démons qui harcèlent la pauvre Misao, la blessant et la faisant chuter très souvent, et la faisant passer pour une folle auprès de tout le monde car elle voit des choses qu'elle est la seule à voir.
Quand son amour d'enfance, Kyö, réapparait, il semble près à la défendre, mais à quel prix ? Et qu'est-il vraiment ?
Autant de questions auxquelles ce premier tome apporte déjà une réponse.
j'ai beaucoup aimé ce mélange de romance et de fantastique avec des créatures imaginaires, c'était pile poil le bon moment pour "changer de genre" dans mes mangas. Je n'en ai pas encore lu beaucoup, mais je crois que je n'aurais déjà plus apprécié autant un simple shojo...
Ca se lit vite, ça se lit bien, c'est rigolo et rafraichissant, les dessins sont vraiment très bons
Bref, un bon petit moment passé en la compagnie de ces personnages un peu spéciaux. Je vais tout de suite sortir le tome 2 de ma PAL, et le lirai dès que possible.
Merci encore à Elo pour ses très bons gouts ! :D
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
816 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre