AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782234063167
176 pages
Éditeur : Stock (10/06/2009)
2.84/5   71 notes
Résumé :
Cette fois, Anna Sam passe de l'autre côté. Ce n'est plus son expérience de caissière qu'elle nous raconte, mais son expérience de cliente dans les grandes surfaces. Saura-t-elle déjouer tous les pièges que nous tendent les responsables de rayons ? Parviendra-t-elle à faire son choix entre les 101 variétés de yaourts nature ? Et quand son caddie entrera en collision avec celui d'une honnête ménagère qui ne demandait rien à personne, pourra-t-elle s'en Sortir Sans ap... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
2,84

sur 71 notes
5
0 avis
4
2 avis
3
3 avis
2
3 avis
1
5 avis

Annaelle
  06 avril 2011
J'ai été moins emballée par ce livre que par le précédent de l'auteure (« Les tribulations d'une caissière »).
Je ne sais pas si c'est parce que (contre toute attente) il est finalement plus drôle d'être derrière que devant la caisse (rien de plus ennuyeux que de faire les courses il faut dire…). Ou peut-être est-ce simplement parce que j'ai plus une âme de caissière ou d'ELS (employé de libre service) que de ménagère de moins de cinquante ans… En tout cas, je me suis beaucoup moins reconnue dans les situations décrites ici que dans celle des « Tribulations… », et elles m'ont semblées bien moins amusantes.
Peut-être mon expérience dans la grande distribution fait-elle de moi une cliente un peu plus avertie, mais je ne me suis pas sentie proche de la cliente qui est décrite ici (et à la longue, sa façon de tout subir sans réagir, de tomber dans tout les pièges qu'on lui tend pour la faire acheter ou d'être sans aucune gêne envers le monde qui l'entoure devient presque pénible), même si ça semble réaliste, ce n'est pas du tout ma façon de consommer.
Ceci dit, le style de l'auteure reste très agréable à lire, elle nous parle avec beaucoup d'humour de la vie de tout les jours (même si du coup, j'ai tout de même moins rit cette fois).
Je serais vraiment curieuse de lire un vrai roman avec ce même ton, cet humour et cette imagination, j'espère qu'un jour elle se lancera !
En attendant, ça m'a donné très envie relire son précédent livre !
Lien : http://l-imaginarium.forumac..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SuperKneeMaster
  08 janvier 2014
J'ai adoré le premier mais celui ci est vraiment très très moyen, ici Anna Sam fantasme tout en nous racontant ses courses, ce ne sont pas des conseils. Il n'y a d'ailleurs aucune explication, juste des constats (cf. le numéro inscrit sur les oeufs). Pour avoir passé un diplôme dans le domaine du commerce je me disais qu'il y avait pas mal de choses à dire sur les produits d'appel, le facing (niveau des yeux, niveau des mains), le côté chaud/le côté froid, les promotions et semaines spéciales (ex : foire aux vins qui se passe en septembre/octobre au moment du creux des ventes de vins), le marketing olfactif ... Anna Sam a été croustillante dans son rôle de caissière mais ici elle est une consommatrice banale, qui se laisse vite emporter par ses rêves. le livre est également très court (170 pages, écrit en gros et avec des sauts de pages à chaque fin de chapitre ... dont certains ne font que 2 pages). Livre dispensable.
Commenter  J’apprécie          30
Noctenbule
  15 mai 2020
L'auteure a réussi a touché beaucoup de public en racontant avec beaucoup d'humour le quotidien d'une caissière. Un métier mal payé, mal considéré mais au combien utile, surtout en période de pandémie. J'espérais retrouver cet esprit un peu acerbe dans son nouveau roman où elle raconte la vie d'une consommatrice. Mais pas du tout, elle reste assez gentille en conservant ce côté chaleureux et léger. On aurait pu croire qu'après avoir dénoncé les mauvaises conditions de travail on aurait pu passer à une critique du super-marché vis-à-vis de ces clients. Rien de tel au finaL Elle préfère tirer le portrait des habitudes des consommateurs dans lesquels beaucoup de gens peuvent se retrouver. Et là aussi, elle aurait pu aller plus loin.
Qui ne connaît pas quelqu'un qui ne cherche pas une place la plus proche de l'entrée et bien deux places. Ainsi leur voiture est bien protégée et ils peuvent ouvrir les portes en toute tranquillité tout en se ventant d'être le plus malin des égocentriques. Dans le rayon fruits et légumes, on ne compte plus les tâteurs de pêches, les arracheurs de queues de melon, les palpeurs d'avocats... Un tas de consommables frais qui sont pour la plupart du temps jeté car en trop mauvais état. Certains camemberts ou consorts subissent le même sort, le consommateur n'a aucun respect pour de très nombreux produits. On aurait pu avoir le chiffre de ces produits abîmés qui connaissent rarement une nouvelle vie. C'était une occasion de parler de l'hyper-production qui est aussi favorisée par les consommateurs. Elle aborde la question de la carte de crédit vendue par le magasin. Pourquoi ne pas parler au final que c'est une arnaque, que derrière se cache des crédits à la consommation ou des choses bien semblables? Au final, même si le sujet était propice à faire des critiques ou des remarques constructives, Anna Sam se limite à un portrait malicieux sans véritable conseils. 
Lien : https://wp.me/p1F6Dp-8aL
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bavardages
  26 avril 2021
Extrêmement décevant !
Déjà, conseils rien du tout. Anna Sam traite tour à tour de nombreux sujets concernant les grandes surfaces, comme une sorte de journal qui progresse dans l'année, et ça, on aurait très bien pu l'écrire nous-mêmes. L'auteure a peut-être été caissière pendant huit ans, mais à part quelques termes un peu techniques, quand on passe du côté client on est aussi bien informés qu'elle.
Elle évoque les listes de courses, la période d'été où on ne trouve que des fournitures scolaires et des habits pour l'hiver, les caisses automatiques et bien d'autres sujets d'une banalité sans nom. On peut apprendre des choses si on n'a jamais eu recours au Service Après Vente ou aux crédits à la consommation, mais c'est bien tout. Il y a quelques sujets pris sous un angle différent (le magasin vu comme une galerie d'art, une course de caddies dans les rayons…), mais c'est malheureusement très mal écrit, comme tout le reste du livre. On aurait vraiment pu le faire, en se penchant un peu sur la question, et peut-être même mieux. le premier livre (Les Tribulations d'une caissière), s'il n'était pas vraiment mieux écrit, était tout de même intéressant puisqu'il nous permettait de nous mettre dans la peau des caissières et caissiers et de comprendre un peu la difficulté du travail. Celui-ci nous propose de nous mettre dans la peau du… consommateur. Oups, on l'est déjà. Si ça avait été fait intelligemment et avec style pourquoi pas, mais ce n'est pas le cas. Tenez-vous en au premier livre et si vous voulez en savoir plus sur les supermarchés, allez faire vos courses toutes les semaines, ce sera aussi efficace.
Retrouvez plus de critiques sur Bavardages.blog :)

Lien : https://bavardages.blog
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Surbookee
  15 janvier 2012
On retrouve notre caissière mais cette fois-ci côté client ! Même si on sait techniquement ce que cela fait, l'auteur a sa façon bien à elle de décrire le quotidien des milliers de clients que nous sommes.
A chaque situation décrite, on peut s'y reconnaître. de nombreuses fois je me suis surprise à penser "Tiens ! Moi aussi !". Comme quoi, tous les clients se ressemblent !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Adrien00Adrien00   11 novembre 2013
Arrive le moment crucial des courses, le passage dans les rayons alimentaires. Autant se l'avouer tout de suite, c'est là que vos doigts prendront plus de plaisir et dévoileront tout leur potentiel insoupçonné...
Vous commencez par le rayon fromage, vous prendriez bien un camembert pour changer de l'éternel morceau de gruyère. Seulement voilà, dilemme : vous en cherchez un pas trop plâtreux (vous avez horreur de camembert trop dur mais il ne faut pas non plus qu'il soit trop coulant) et, pour parvenir à trouver l'article convoité, la date de péremption dudit fromage sera certes une aide bien appréciable, mais elle n'en est pas moins là qu'à titre indicatif. Une seule solution : tâter le camembert à travers son emballage. Le tout est de savoir doser la pression du pouce. Vous voulez connaître la résistance de la bête mais éviter de transpercer le papier d'emballage et de laisser vos empreintes digitales sur la croûte tout en récupérant un morceau sous votre ongle.
Visiblement, beaucoup d'autres clients utilisent le même stratagème que vous mais sont beaucoup moins efficaces dans le jeu du "j'enfonce mon doigt" et ils y vont souvent comme des brutes. Pour un peu vous auriez presque l'impression de voir un fromage troué (ce n'est pourtant pas du gruyère que vous voulez...). La première étape est donc de choisir un camembert encore vierge de toute empreinte et d'y apposer la vôtre, de manière un peu plus subtile cependant.
Chance ou miracle, dès seconde boîte ouverte, vous en découvrez un intact. Vous enfoncez doucement votre pouce et voyez bien vite qu'il est trop mou. Celui-là n'est pas pour vous! Vous refermez la boîte et vous la reposez sur la pile d'à côté. Vous en prenez un autre, le testez et recommencez l'opération plusieurs fois jusqu'à trouver votre bonheur. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, vous avez déniché votre fromage, ouvert seulement cinq boîtes, laissé vos empreintes - oui, mais elles sont peine visibles, pensez-vous pour vous défendre - sur autant de camemberts et récupéré l'objet de vos désirs.
Hop, au fond du Caddie et au rayon suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Anna Sam (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anna Sam
Interview Anna Sam
autres livres classés : supermarchéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17221 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre