AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791023503494
317 pages
Éditeur : Seuil (25/09/2014)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 42 notes)
Résumé :
À quinze ans, Marie se réveille un jour sans aucun souvenir. Le médecin qui l'accueille dans cette nouvelle existence prétend l'avoir ramenée à la vie alors que tout le monde la croyait perdue, veille sur elle avec affection.Pourtant, Marie est habitée par le sentiment étrange d'être plusieurs personnes et ses souvenirs, aussi confus soient-ils, la ramènent à des histoires ne pouvant avoir été vécues par un seul individu.Qui est-elle en réalité ? D'où vient-elle ? S... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
verobleue
  17 décembre 2014
Choisi dans la cadre d'une Masse Critique Imaginaire et Jeune Adulte, j'ai été attirée par la couverture et le pitch étonnant de « Ressurectio », roman fantastique écrit par Amélie Sarn. Merci aux Editions Seuil et à Masse Critique de m'avoir permis de découvrir cette jeune auteure française.
La lecture est aisée, accessible aux jeunes lecteurs et je la détaillerais en trois parties. le réveil de Marie, l'adolescence de Marie, la prise de conscience de Marie.
Marie se réveille sur une table métallique, dans une pièce immaculée avec un cerveau vierge de souvenirs. le démarrage intrigant est très réussi, façon reportage, ce qui donne l'envie de connaître son passé. Il installe l'intrigue et l'entourage, le mystérieux Victor Franck, père adoptif et médecin.
La partie centrale du roman laisse la place au quotidien typique d'une adolescente : le lycée, l'intégration dans un groupe, les relations avec les autres, filles et garçons, les premiers émois amoureux, l'autorité. le jeune lecteur ne peut que s'attacher à ce personnage, certes original mais qui traverse les mêmes problèmes que lui.
Dans la dernière partie du roman reviennent les questions accompagnées d'action car le quotidien de Marie, dotée d'aptitudes étonnantes, s'accompagne de visions et d'une mystérieuse ombre noire.
Dans cette troisième partie, le titre du livre « Resurrectio » prend tout son sens avec le mythe de Frankenstein revisité de façon à interpeller les adolescents.
Avec le plaisir de lire évident, un peu de suspense dans ce roman aurait été appréciable parce que l'histoire semble trop évidente au lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Luna26275
  14 décembre 2015
J'ai vraiment adoré ce livre bien que la couverture me terrorisait à chaque coup d'oeil. Cette fille à la peau pâle, au cheveux noirs et aux grands yeux aussi profond que le néant n'était pas loin de se retrouver dans mes pires cauchemars. Ce n'est sûrement pas cette étrange couverture qui m'a attirée mais le résumé aussi mystérieux qu'intriguant. Je n'ai pas rechignée et je me suis tout de suite lancé dans la lecture de ce roman. Je n'ai eu aucun regret.

L'histoire était prenante dès les premières pages, et dès le livre commencé il était difficile de s'en défaire. L'écriture était fluide et agréable, j'ai beaucoup apprécié la plume d'Amélie Sarn, qui pour moi a été un des principaux point fort de ce bouquin. Une auteure qui captive le lecteur aussi bien par l'intrigue principale que par son écriture prenante.
Les personnages étaient intéressants, on ressentait bien les sentiments de l'héroïne ce qui rendait la lecture d'autant plus attachante. Une adolescente qui cherche son identité et essaye de se fondre parmi les jeunes de son âge le suspens était présent tout au long du bouquin. Un ensemble vraiment passionnant, je recommande ce livre aussi bien pour les jeunes adolescents que pour les adultes, une lecture facile et aisée à ne pas manquer.
Marie est une jeune fille qui depuis qu'elle s'est réveillée sur une table d'opération, son corps couvert de cicatrice, doit réapprendre à vivre normalement. Car, ses souvenirs ayant disparus, elle revis peu à peu avec l'aide du médecin qui' s'occupe d'elle, Victor. celui-ci est la seule personne qu'elle connaisse et avec qui elle passe du temps. Mais Marie aspire à être une fille comme les autres. Aller étudier avec d'autres jeunes, à sortir après les cours, à se faire des amis...Seulement Victor hésite à la laisser vivre comme les personnes de son âge, sentant qu'elle pourrait vouloir prendre son envol et devenir plus autonome qu'il ne voudrait le croire. À son grand bonheur, elle arrive à le convaincre de la laisser aller au lycée. On ressent bien aussi le lien entre Marie et Victor devenir de plus en plus profond, presque comme un père et sa fille. Mais Marie ne cesse de se poser des questions sur son passé. Elle est victime de malaises dans lesquels elle se plonge dans les histoires tragiques de filles qu'elle ne connais pas et elle à l'impression que ce qu'elle voit lors de ces crises à un rapport avec son passé.
Mais seul Victor semble détenir la réponse à toute ses questions...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
EnjoyBooks
  08 octobre 2014
Resurrectio – Tome 1 d'Amélie Sarn. (Genre : Thriller, Fantastique).
Editions : Seuil
Prix : 14,50€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2014 (Sortie le 25 septembre)
.Résumé : Marie se réveille un matin dans un laboratoire, le corps recouvert de cicatrices. A son chevet se tient Victor, le médecin qui l'a miraculeusement sauvée. Officiellement disparue après un grave accident, Marie doit tout réapprendre et ne rêve que d'une chose : devenir une adolescente comme les autres. Mais comment faire quand on n'a ni passé, ni identité ? Et quand des visions terrifiantes viennent hanter vos cauchemars, comme si vous aviez rassemblé en vous les souvenirs tragiques de plusieurs personnes ? Qu'est-il réellement arrivé à Marie ? Qui est-elle ? Victor détient forcément les réponses à ces questions.
.Mon avis : Je voudrais au préalable remercie Amélie Sarn, l'auteure du roman, qui m'a permis de lire son nouveau livre. Merci pour votre confiance, ça fait chaud au coeur. Vous ne connaissez pas Amélie Sarn ? Cette auteure a traduit la saga « Entre chiens et loups », a écrit les deux tomes de « Clairvoyance » et « Les proies ». En tout cas, la couverture fait l'unanimité et je rejoins l'avis général, elle fait peur et est très bien réalisée. Elle représente vraiment bien ce qu'on va trouver dans le récit. le résumé quant à lui m'a plu, parce qu'il promettait une histoire différente. Au final, j'ai passé un bon petit moment de lecture.
.Le début est assez accrocheur même s'il est assez lent. Les 50 premières pages se font dans la douceur, la délicatesse et l'adaptation. L'auteure en dit un peu sans vraiment nous en dévoiler. On avance à petit pas, on cherche à savoir ce qu'il en est des personnages. Marie est la grande question de cette histoire et je trouve qu'Amélie Sarn, a très bien su garder le secret jusqu'au bout. Personnellement, je ne pensais pas que les faits soient imbriqués dans ce sens là !
.Pour les personnages, l'auteure a fait le choix de les suivre à la 3ème personne. Je dois avouer qu'au début cela m'a un peu freiné dans l'empathie que je pouvais avoir. Mais au fil de l'avancée de ma lecture, je me suis attaché à eux et à leur histoire. Marie est une jeune fille sans souvenir qui va être dotée de capacités incroyables. Des visions, une ombre noire qui la suit, il y a de quoi se poser des questions et se prendre d'affection pour elle. Victor quant à lui, m'a plu dans le sens où il a évolué, comme Marie d'ailleurs. de chercheur il devient plus humain et plus aimant. Liam et Malo sont mes deux personnages coup de coeur. Liam va aider Marie considérablement à avancer et à prendre confiance en elle. Malo lui est le petit frère de Liam, tellement touchant et mignon. En tout cas, même si les personnages sont accrocheurs, j'aurai aimé en connaître plus sur leur passé.
.Le rythme quant à lui est bon même s'il pâti un peu d'un manque de d'action et de tension. Les chapitres sont courts, les personnages ne cessent de bouger et Marie ne fait que se remettre en question. On est pris dans ses pensées, dans ses doutes et ses peurs. Mais j'aurai aimé que l'auteure installe une atmosphère plus pesante, plus noire encore qu'elle ne l'est déjà. Peut-être que l'idée de l'ombre aurait du être davantage mise en avant. Après, tout le roman se tient et on avance vite parce qu'on veut des réponses mais il reste un tome d'introduction où l'auteure met son intrigue en place.
.La narration à la troisième personne permet d'avoir le ressenti de plusieurs personnages. Avoir le point de vue d'autres personnes amène ici un petit plus positif. Il apporte une richesse et on est conforté dans le fait de pouvoir jauger les différents personnages. Amélie Sarn a réussi à ce que le lecteur puisse sentir quand un personnage ment ou dit la vérité. de ce fait on est derrière Marie ou Victor et on les pousse. Puis, la bombe nous est lâchée dans le dernier tiers du livre et j'avoue que j'ai été surpris. le titre « Resurrectio » prend tout son sens et j'ai hâte que l'auteure aille encore plus loin dans son idée et dans son concept.
.Sa plume quant à elle est toujours aussi fluide et toujours aussi sympathique à lire. C'est un roman adolescent qui ne tombe pas dans le trop jeunesse et c'est agréable. Les mots sont simples mais le fait qu'on puisse ressentir et percevoir les ressentis des personnages, c'est excellent. En tout cas, la fin donne évidemment envie de connaître la suite. On se retrouve dans une autre configuration et on repart dans une nouvelle aventure. Amélie Sarn n'a je pense, pas fini de nous surprendre si ses idées deviennent nettes et abouties.
.Je vous recommande vraiment ce premier tome qui, même s'il est dans l'introduction démarre bien les choses. Les personnages deviennent attachant au fil de notre lecture et la narration à la troisième personne amène un petit plus au niveau des protagonistes. L'univers créé autour de Marie est à peine dévoilé à la fin mais il laisse présager de belles choses. Et puis même si le livre manque un peu d'action et de tension, l'auteure sait écrire parce qu'à la fin, elle contrebalance en nous en offrant davantage. Vraiment hâte de lire la suite !
.Ma note : 7,5/10
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Saiwhisper
  16 octobre 2016
J'avoue que j'avais des attentes vis-à-vis de cet ouvrage : la couverture dérangeante me faisait songer à une femme zombie, le résumé était aussi attractif que terrifiant (corps plein de cicatrices comme Frankenstein, cauchemars, firme qui veut s'approprier l'adolescente) et les critiques sur la toile étaient plutôt bonnes. Je pensais que j'allais avoir affaire à un bon roman Z ou quelque chose s'en rapprochant... En tout cas, je pensais avoir affaire à un livre mêlant le genre Horreur et Thriller pour les jeunes adultes. Finalement, on est plus sur le suivi d'une adolescente pas comme les autres qui apprend peu à peu à maîtriser son corps et ses capacités. Malgré ses cicatrices ou ses aptitudes hors normes, Marie est comme les jeunes de son âge : elle aime étudier, veut se faire des amies, se fait harceler par quelques pestes et fond devant Liam, le bellâtre du lycée.
Mon avis a clairement changé entre le début intriguant de « Resurrectio », le milieu rempli de longueurs et la conclusion cliffhanger bourrée de rebondissements qui force le lecteur à se jeter sur la suite. Au départ, j'étais ravie de me trouver dans une ambiance digne d'un film de science-fiction où l'on suit un scientifique qui effectue divers tests sur son cobaye et finit par s'attacher à elle, puis à la considérer comme sa propre fille. J'aimais suivre Marie découvrir le monde, apprendre à jouer du piano ou réaliser qu'elle sait bien plus de choses qu'elle ne le pensait (lire, manger avec une fourchette, apprendre de ses erreurs). La voir se développer et réclamer toujours plus comme le fait de sortir du laboratoire me plaisait énormément ! Malheureusement, le rythme a changé à partir du moment où elle est pu aller au lycée. Dès lors, tout est devenu lent, assez attendu et répétitif ! La jeune fille ne cessait d'avoir des crises et de curieuses visions d'adolescentes en train de mourir. de plus, ses questionnements étaient sans cesse les mêmes : Qui est-elle réellement ? Pourquoi Charlotte et sa bande l'embêtent-elles ? Pourquoi Liam est-il le seul avec qui elle se sent bien ? Qui est cette ombre noire ? D'où viennent ces visions ? Cela aurait pu aisément me plaire si l'intrigue ne souffrait pas autant de longueurs... La notion de suspense n'est pas assez entretenue et vient surtout à la fin... Et quelle fin ! Je ne pensais pas assister à autant de morts, ni avoir affaire à une telle conclusion ouverte...
Il y a de bonnes idées originales, toutefois je suis très partagée par cette lecture. Je n'ai pas pu m'attacher à cette héroïne trop naïve et qui peut aussi bien piquer une gueulante que se faire humilier. J'ai préféré Malo, personnage secondaire que l'on ne croise que très tard et auquel on s'attache aisément. Il y a également Victor, le "père" scientifique dont on suit l'évolution au fil des pages. Par ailleurs, j'ai trouvé les révélations trop évidentes... Dès le début, j'hésitais entre deux créatures fantastiques et monstrueuses... La réponse m'a finalement sauté aux yeux au bout de quelques descriptions du corps de Marie... Certes, certaines idées comme l'identité, la différence, le harcèlement et l'exclusion sont assez bien développées dans ce roman, hélas quelques passages sont bourrés de longueurs... Ce qui est dommage, car la plume d'Amélie Sarn est simple et facile à suivre. Je pense que j'aurais été conquise par ce roman si le rythme avait été plus maîtrisé. Je reste donc sur une note partagée.

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Sanguine
  22 octobre 2015
Cette couverture étrange m'avait tapé dans l'oeil la première fois que j'avais vu ce livre dans un rayon de la fnac. Cette fille toute pâle avec de grands yeux complétement noirs avait de quoi m'intriguait ! Mais je n'ai pas eu envie d'acheter le livre parce que j'ai, entre temps, lu des avis qui n'étaient pas hyper bons. Et puis j'ai découvert que ma médiathèque venait de l'acheter alors je n'avais plus d'excuse pour ne pas découvrir enfin cette histoire et en apprendre plus sur cette bien étrange jeune fille aux cheveux et aux yeux noirs ...
Marie se réveille un matin dans un laboratoire, le corps recouvert de cicatrices. A son chevet se tient Victor, le médecin qui l'a miraculeusement sauvée. Officiellement disparue après un grave accident, Marie doit tout réapprendre et ne rêve que d'une chose : devenir une adolescente comme les autres. Mais comment faire quand on n'a ni passé, ni identité ? Et quand des visions terrifiantes viennent hanter vos cauchemars, comme si vous aviez rassemblé en vous les souvenirs tragiques de plusieurs personnes ? Qu'est-il réellement arrivé à Marie ? Qui est-elle ? Victor détient forcément les réponses à ces questions. Victor et, peut-être, une mystérieuse multinationale qui, si elle apprenait l'existence de Marie, serait prête à tout pour se l'approprier ...
C'est un livre que j'ai lu d'une traite, en une seule journée. Pourtant, ce ne sera pas un coup de coeur mais la lecture est hyper facile et très fluide. Il faut dire aussi que le livre n'est pas très épais (320 pages) et que c'est écrit plutôt gros. L'auteure, Amélie Sarn que je lisais pour la première fois, a un style très agréable. J'ai été très emballée, je me dis que le livre peut séduire même quelqu'un qui lit peu tellement il est aisé !
Après, l'histoire est un peu convenue. Disons qu'on voit la fin arriver un peu comme un chien dans un jeu de quilles. Je dois bien avouer que j'étais très intriguée au début, j'avais très envie de savoir quel était le passé de Marie, l'histoire de Victor et leur relation. On est un peu parano, Victor semble appréhender qu'une certaine entreprise d'envergure internationale ne s'intéresse trop à la jeune fille et du coup, on flippe !
On suit la vie tranquille de Marie qui va au lycée, qui s'achète des vêtements, qui tombe amoureuse ... Bref, on s'ennuie un peu parce qu'il ne se passe pas grand chose en fait. A vrai dire, Marie a une vie hyper rangée et banale ... Et pourtant, ça se lit bien, toujours grâce à la plume légère et agréable d'Amélie Sarn.
J'ai beaucoup aimé les réminiscences qui assaillent l'esprit de Marie, les récits sont bien construits et sont très intéressants. Mais du coup, j'ai fini par comprendre rapidement quel était le secret de Victor et le passé de Marie. Ca m'a un peu gâché la surprise finale mais comme c'est un thème que j'aime beaucoup (je ne vous dévoilerai pas lequel du coup) alors c'est quand même passé tout seul ...
Un bouquin sans prétention qui ne restera pas dans les annales de la littérature mais qui est tout de même à découvrir ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Ricochet   17 février 2016
Un roman qui se lit facilement, un peu froid, un peu dur, bizarrement dérangeant.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   16 octobre 2016
Ces derniers temps, il avait tout essayé pour se ressaisir, redevenir celui qu'il était : le déni, l'autodérision, la rationalisation. Mais un simple sourire de Marie le remplissait d'une chaleur inexplicable et si, au contraire, elle paraissait contrariée, c'était aussitôt comme si on lui broyait les entrailles. Il devait cesser de se mentir. Il la considérait vraiment comme sa fille. Il l'aimait. Ce mot fit naître sur ses lèvres un sourire qui ressemblait plus à une grimace. L'amour : un concept si flou qu'il est impossible à définir. Le cauchemar du scientifique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
verobleueverobleue   10 décembre 2014
J'adore nager, c'est vrai, mais ce que j'aime par-dessus tout, c'est nager seul. J'aime le silence qui règne quand je sors la tête de l'eau, j'aime ne plus me soucier de rien ni de personne. Quand je nage, je me sens dans mon élément, plus rien n'entrave mes mouvements, je me sens plus léger, plus vivant aussi. Quand je sors de l'eau, je suis épuisé et en parfait accord avec moi-même. Neuf.
Commenter  J’apprécie          150
StellabloggeuseStellabloggeuse   27 décembre 2014
Elle ferma les yeux. Elle n’avait plus besoin de la voir, elle la sentait, l’ombre autour d’elle qui la recouvrait, légère comme un voile et pesante comme une chape de plomb. Pour la première fois, elle n’essaya pas de la repousser, au contraire elle s’efforça de l’épouser. Elle s’étendit doucement et laissa son corps reposer sur le béton glacé. Une lumière colorée passa sous ses paupières. Un bruit résonna dans sa tête. La vision surgissait et elle l’appelait de ses vœux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
verobleueverobleue   10 décembre 2014
[...] lorsque je lis, je suis en même temps seule et accompagnée d'une multitude de gens, dans la réalité et complètement ailleurs. Je sens mon corps mais c'est comme si je l'oubliais; je ressens chaque émotion tout en ayant l'impression d'être en parfaite apesanteur...
Commenter  J’apprécie          60
okkaokka   20 avril 2016
La plupart du temps, je ne me sens pas à ma place. Quand je parle, j’ai l’impression que mes mots résonnent trop fort et que tout le monde va se moquer de moi. Ça n’arrive jamais évidemment, mais, tu sais, au lycée tout le monde croit me connaître. Tout ça parce que j’ai régulièrement ma photo dans le journal local. J’ai parfois l’impression de ne pas pouvoir faire un mouvement sans être observé, scruté. Je déteste ça. Parfois, je voudrais être… invisible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Amélie Sarn (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amélie Sarn
Extrait de la conférence "Tant qu'on a la santé ! Epidémies, labos et petites gélules" avec Clément Bouhelier, François Rouiller, Amélie Sarn et Cindy van Wilder.
autres livres classés : frankensteinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Etes-vous aussi Les Proies

Quel est le nom de famille de Margot?

Dunnett
Donnet
Donnette
Danette

20 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Les proies de Amélie SarnCréer un quiz sur ce livre

.. ..